Biosyl, l’avenir du granulé de bois français est feuillu

Article paru dans le Bioénergie International n°31 de mai-juin 2014

L'usine Biosyl à Cosne-sur-Loire derrière son parc à bois, photo Frédéric Douard

L’usine Biosyl à Cosne-sur-Loire derrière son parc à bois, photo Frédéric Douard

Créée en 2010 par Antoine de Cockborne, diplômé HEC et INSEAD, Biosyl est un producteur de granulés de bois qui se distingue de ses confrères car il utilise majoritairement du bois feuillu.

Une stratégie de long terme

En Europe, la granulation du bois s’alimente principalement en sciure et chutes de scieries de résineux. Ces scieries ont en effet des tailles unitaires importantes qui fournissent à la production de granulés une échelle intéressante.

Les transports courts influent peu sur le contenu en CO2 du granulé, photo Frédéric Douard à Cosne-sur-Loire

Les transports courts influent peu sur le contenu en CO2 du granulé, photo F. Douard chez Biosyl

Mais alors que la production française va dépasser le million de tonnes en 2014, la ressource forestière en bois est paradoxalement constituée aux deux tiers de bois feuillus. Arithmétiquement et alors que la ressource résineuse est loin de n’être convoitée que par les producteurs de granulés, il est un moment où la tension sur cette matière première sera telle qu’il ne sera économiquement plus intéressant de produire des granulés résineux, du moins pour ceux qui n’en sont pas détenteurs comme les scieurs. Et ce moment approche à très grands pas car la production française croit de plus de 30% l’an. À côté de cela, une ressource colossale en feuillu est délaissée. C’est sur ce constat qu’Antoine de Cockborne a bâti sont projet de granulation de feuillus.

L'ecorceur rotatif chez Biosyl, photo Frédéric Douard

L’ecorceur rotatif chez Biosyl, photo Frédéric Douard

Ce choix n’est pourtant pas nouveau pour tout le monde. Aux États-Unis, une part importante de la production est réalisée à base de feuillus. En Italie, pays le plus consommateur de granulés en Europe pour le marché du poêle domestique, on produit également à partir du feuillu. Alors pourquoi pas en France ?

Le broyeur Saalasti de Biosyl peut réduire plus de 200 000 tonnes de bois par an, photo Frédéric Douard

Le broyeur Saalasti de Biosyl peut réduire plus de 200 000 tonnes de bois par an, photo F. Douard

Techniquement, il faut reconnaître une petite différence entre feuillu et résineux : le bois feuillu peut contenir de 0,1 à 0,3 % de minéraux en plus par rapport au résineux, et par conséquent, il est légèrement moins aisé de respecter les normes requises (0,7% pour la qualité poêles) pour les granulés feuillus que pour les granulés résineux. Mais tous ceux qui en produisent savent qu’un suivi rigoureux de la chaîne d’approvisionnement, associé à un séchage par voie non directe depuis une chaudière à biomasse, suffisent pour faire du granulé de feuillu en deçà des 0,7%, ce que fait sans problème Biosyl, qui parvient même en deçà des 0,5%. Pour preuve, l’entreprise a obtenu sans difficulté la certification ENplus A1 en janvier 2014, celle correspondant aux autres certifications NF granulés hautes performances ou la DIN+. Cette question de la qualité étant définitivement éludée, il y a donc avantage à consommer du feuillu : une disponibilité forte qui garantit les quantités sur le long terme et une stabilité des prix.

Les convoyeurs SERA-BOIS en sortie de broyeur SAALASTI, photo Frédéric Douard

Les convoyeurs SERA-BOIS en sortie de broyeur SAALASTI, photo Frédéric Douard

La question suivante est la question de la petite taille et de la dispersion des scieries de feuillus : il est en effet quasiment impossible de mobiliser de grandes quantités de sciures feuillues à des coûts intéressants. Qu’à cela ne tienne, et les producteurs de granulés résineux s’y soumettent eux-aussi désormais : il faut broyer de la chute et du rondin, tous les deux écorcés bien sûr pour garantir un faible taux de minéraux. C’est la seconde particularité de Biosyl qui est la première usine française à avoir basé son approvisionnement principalement sur le rondin.

Les trémies d'alimentaion SERA-BOIS, le générateur d'air chaud, les cyclones Recalor et l'électrofiltre en voie humide EWK, photo Frédéric Douard

Les trémies d’alimentation SERA-BOIS, le générateur d’air chaud, les cyclones Recalor et l’électrofiltre en voie humide EWK, photo Frédéric Douard

Ce second point amène à la question : pourquoi tout le monde ne le fait pas alors ? Et bien, la réponse est qu’il est encore aujourd’hui plus coûteux de s’approvisionner en rondin, à écorcer et à déchiqueter, que d’acheter de la sciure, ou encore des plaquettes ou des chutes de scieries. Alors, question suivante : comment fait Biosyl ? La réponse tient dans un partenariat de longue durée conclu avec la seconde plus grosse coopérative forestière de France, , premier fournisseur de bois feuillu du pays, Unisylva, partenariat consolidé par une prise de capital d’Unisylva dans Biosyl. La coopérative valorise ainsi les quantités de petits bois ronds feuillus, issues des travaux sylvicoles obligatoires, qu’elle ne parvient plus à vendre correctement depuis des années. En effet, ces produits qui alimentaient jadis nombre d’usines de trituration, ont perdu leur débouché. Et dans quelques années, qui arriveront très vite, ces surcoûts seront rattrapés par les prix de marché tendus des sous-produits résineux et il deviendra alors rentable, dans de plus en plus de régions, d’acheter du rondin feuillu. Ajoutons à cela que le stockage de la matière première en rondins écarte les problèmes de qualité des granulés de sciure dus aux difficultés de conservation de cette matière qui doit être utilisée fraiche pour produire du granulé de bonne qualité.

Le sécheur à tambour RECALOR, photo Frédéric Douard

Le sécheur à tambour RECALOR, photo Frédéric Douard

Pour le reste, la stratégie de Biosyl est la même que celle des autres : produire au cœur de la ressource et pas trop loin de ses clients. En cela, Antoine de Cockborne a suivi la règle à la lettre : il a implanté son usine à 50 mètres de l’A77 à Cosne-sur-Loire dans la Nièvre, en plein coeur d’un massif forestier considérable entre la région Centre, le Morvan et l’Auvergne, et à seulement 150 km de l’Île-de-France. Cette implantation, qui bénéficie de conditions d’approvisionnement rêvées, dispose dans le même temps d’un marché de plus de 15 millions d’habitants dans un rayon de 200 km. Et pour mettre toutes les cartes de sont côté, Biosyl s’est associé avec l’un des deux plus gros producteurs de granulés de bois en France, les scieries Archimbaud (160 000 tonnes de capacité de granulation), afin de s’appuyer sur un savoir faire éprouvé ; Jean-Pascal Archimbaud a en effet réalisé toute l’ingénierie et la conception de l’usine.

L'atelier de préparation de la matière séchée avant granulation, photo Frédéric Douard

L’atelier de préparation de la matière séchée avant granulation, photo Frédéric Douard

Un projet industriel évolutif

La capacité de production des installations mises en service en 2013 est de 120 000 tonnes par an. Aujourd’hui la production est réalisée avec 4 presses Promill de 6 tonnes/h chacune. Un fonctionnement en 2x8h 5j/7 porte la production à 70000 tonnes/an, avec 10 personnes, et à 90 000 tonnes/an en 3x8h, voire même à 120 000 tonnes pour un fonctionnement 7 j/7. En ce mois de mai 2014, la production du site vient de passer en 3x8h 5j/7. Des emplacements ont été prévus pour ajouter deux presses qui porteront la production à 150 000 tonnes/an sur la ligne actuelle : il faudra alors 35 personnes pour faire tourner l’usine. Et si tout va bien, une seconde ligne pourra même être installée sur les 8 hectares encore disponibles sur le site. Le chef d’entreprise prévoit d’atteindre un chiffre d’affaires d’environ 12 M€ dès 2014 pour un investissement total de 16,5 M€, dont près de 10 M€ pour les équipements techniques.

Les quatre presses PROMILL de Biosyl, photo Frédéric Douard

Les quatre presses PROMILL de Biosyl, photo Frédéric Douard

Les petits secrets de Biosyl

L’achat du bois est réalisé à la tonne sèche : chaque camion est échantillonné par 7 billons qui sont tronçonnés par le milieu et l’humidité des copeaux ainsi produits est testée à l’étuve.

Le palettiseur Newtec Bag Pelletizing, photo Frédéric Douard

Le palettiseur Newtec Bag Pelletizing, photo F. Douard

Comme la production est réalisée à partir de nombreuses essences, pour constituer un granulé aux caractéristiques régulières, une recette a été mise au point, jouant sur une proportion de chaque essence de bois. Ce mélange « magique » est réalisé dès le parc à bois au chargement de l’écorceuse à rotors. La proportion entre bois feuillus durs et tendres est équivalente.

Pour éviter la pollution de la matière première par les poussières de combustion lors du séchage, les gaz de fumée sont multi-cyclonés en sortie de chaudière.
Pour éviter de torréfier la matière première, les gaz chauds sont mitigés avec des gaz recyclés de la sortie de séchoir, gaz eux-mêmes multi-cyclonés à nouveaux avant le mélange. Ce recyclage réintègre en même temps un certain taux d’humidité dans la matière première afin de la garder plastique.

La société Berthold a mis en place un système de détection de points chauds et d’extinction sur toute la ligne du processus.

Équipements clés

Stock de granulés en sac et silo de vrac SABE chez Biosyl, photo Frédéric Douard

Stock de granulés en sac et silo de vrac SABE chez Biosyl, photo Frédéric Douard

• Un pont bascule
• Un laboratoire de mesures
• Un parc à bois rond
• Une écorceuse à tambour
• Une déchiqueteuse de bois rond Saalasti
• Des convoyeurs et trémies de chargement de bois humide Sera-Bois (en beige)
• Un affineur de plaquettes humides Dieffenbacher (Classicizer)
• Un foyer de combustion qui consomme les écorces du site
• Un séchoir rotatif Recalor avec multi-cyclone
• Un électrofiltre EWK en voie humide par aspersion qui garantit des rejets de poussière inférieurs à 30 mg/Nm³
• Des aspirations et cyclones Cattin Filtration
• Un affineur de bois sec Promill
• Quatre presses de 6t/h Promill
• Une ensacheuse B & C
• Un palettiseur Newtec Bag Palletizing
• Deux boisseaux vrac Sabe de 300 m³ chacun
• Dispositifs anti-incendie et anti-explosion Berthold

Frédéric Douard, en reportage à Cosne-sur-Loire

Voir aussi :

Usine Biosyl vue de son parc à bois, photo Frédéric Douard

Usine Biosyl vue de son parc à bois, photo Frédéric Douard

1 réponse
  1. 22 juillet 2014

    […] Reportage – Biosyl, l’avenir du granulé de bois français est feuillu […]

Informations de contact de B&C
logo B&C Italy
via I° Maggio, 8
IT-35015 Galleria Veneta ( Padova )
+39 049 5965217
@ www.bec-italy.com info@bec-italy.com
B&C est cité aussi dans ces articles :
  • La fabrication des granulés de bois Biosyl en vidéo et avec humour
  • Bretagne Pellets, premier producteur de granulés de bois bretons
  • Montée en puissance de la seconde scierie à énergie positive Piveteau Bois
  • Pellet Land, la plus grande usine de granulés de bois d’Aquitaine
  • Tous les articles mentionnant B&C

  • Informations de contact de Berthold
    logo Berthold
    BERTHOLD FRANCE SAS
    8, Route des Bruyères
    F-78770 THOIRY
    +33 134 94 79 00
    @ www.berthold.fr berthold-france@berthold.com
    Berthold est cité aussi dans ces articles :
  • Les deux chaudières bois de 8 MW qui chauffent le Val Fourré à Mantes-la-Jolie
  • La fromagerie de Charchigné bientôt chauffée majoritairement à la biomasse
  • Une nouvelle chaudière à bois Vyncke pour la SNEC à Saint-Pierre-sur-Dives
  • La société fromagère de Domfront se dote d’une chaudière à biomasse Vyncke
  • La centrale biomasse de Falun produit chaleur, électricité, froid et granulés
  • Berthold mesure l’humidité dans la biomasse en temps réel
  • Servary, pionnier du granulé de bois dans les Landes de Gascogne
  • Piveteau Sainte-Florence, troisième cogénération biomasse pour Urbas en France
  • Vidéo de l’usine de production de granulés de bois EO2 en Auvergne
  • Tous les articles mentionnant Berthold

  • Informations de contact de Cattin
    logo Cattin Filtration
    CATTIN FILTRATION © SASU
    6 Rue des Bouleaux
    F-25150 Pont-de-Roide
    +33 381 326 800
    @ www.cattin-filtration.fr‎
    Cattin est cité aussi dans ces articles :
  • Le producteur de granulés LignAlpes met sa chaufferie bois aux normes
  • KWatt Bois, producteur de granulés de bois dans les Pyrénées françaises
  • Valboval, producteur ch’ti de granulé de bois
  • L’usine RIBpellet livrée par Prodesa fonctionne en autonomie énergétique
  • L’unité de granulation de bois de Mariembourg en Wallonie
  • Tous les articles mentionnant Cattin

  • Informations de contact de EWK
    logo EWK
    EWK Umwelttechnik GmbH
    Kantstraße 5
    D-67663 Kaiserslautern
    +49 631 35 770
    @ www.ewk.de umwelt@ewk.de
    EWK est cité aussi dans ces articles :
  • Brenil Pellets, filiale de JRS, produit 50 000 tonnes par an dans le Morvan
  • Tous les articles mentionnant EWK

  • Informations de contact de Newtec-bag
    logo Newtec Bag Palletizing
    32,avenue de Suisse
    ZI Île Napoléon
    F-68310 Illzach
    +33 3 89 63 37 50
    @ www.newtecbag.com info@newtecbag.com
    Newtec-bag est cité aussi dans ces articles :
  • Depuis 30 ans, la biomasse est clé de progrès social et écologique pour Loreki
  • Tous les articles mentionnant Newtec-bag

  • Informations de contact de Promill
    logo Promill Stolz
    PROMILL
    Route Nationale 12
    F-28410 Serville
    +33 2 37 38 91 93
    @ www.promill.fr info@promill.fr
    Promill est cité aussi dans ces articles :
  • Clôtures en châtaignier et charbon de bois pour valoriser son environnement
  • LMK Energy, premier producteur français de bois torréfié et propriétaire Torspyd
  • Désia 25 prépare ses granulés avec le bois et la chaleur du réseau de Pontarlier
  • Promill Stolz et Maguin Promill deviennent Promill
  • Alpin Pellet fidèle à Joly & Philippe pour sa maintenance industrielle
  • Chez Glowood Pellets, les cyclones Hurricane réduisent l’émission de particules à moins de 50 mg/m3
  • Le granulé de bois et l’agriculture, les deux piliers de Grasasa
  • Promill, premier fournisseur de presses à granulés de bois en France
  • Bioénergie International n°32 – Juillet-août 2014
  • 19 juin 2014, forum Biomass’Innov Bioénergies 2014
  • Tous les articles mentionnant Promill

  • Informations de contact de Saalasti
    logo Saalasti
    Matti Tulkki, Fennofrance
    6 Rue Victor Herault
    F-37210 Vouvray
    +33 6 08 27 82 60
    @ www.fennofrance.com/saalasti.htm‎ info@fennofrance.fr
    Saalasti est cité aussi dans ces articles :
  • À Gardanne, RBL-REI a réalisé la plus importante plateforme biomasse de France
  • Le maxi-broyeur de bois Saalasti de la centrale biomasse de Gardanne
  • Saalasti, le poste fixe pour produire du bois déchiqueté moins cher
  • La plateforme bois-énergie de Moulin TP : 250 000 tonnes de capacité par an
  • Gardanne, la centrale biomasse qui réveille la forêt méditerranéenne
  • L’expérience pionnière de UPM et Saalasti pour le broyage de souches
  • La centrale de cogénération de Lens s’alimente en bois rond
  • Une déchiqueteuse Saalasti pour produire du granulé de bois chez Biosyl
  • Saalasti équipe Smurffit Kappa Comptoir du Pin pour la préparation de souches-combustibles
  • Smurfit-Kappa Biganos, la plus grande centrale de cogénération bois de France
  • Tous les articles mentionnant Saalasti

  • Sabe est cité aussi dans ces articles :
  • Arnaud Meynial reprend le groupe SABE
  • Tous les articles mentionnant Sabe

  • Informations de contact de Sera-bois
    logo Sera France
    SERA FRANCE
    ZI Nord
    Bd Timmerman - BP18
    F-14140 Livarot
    +33 2 31 63 46 12
    @ www.sera-bois.com info@seralivarot.com
    Sera-bois est cité aussi dans ces articles :
  • Gennevilliers investit dans une chaufferie biomasse pleine de bonnes idées
  • La nouvelle chaudière à marc de café de l’usine Nestlé de Dieppe
  • La nouvelle chaudière biomasse Bertsch de 59 MW chez Gascogne Papier
  • La centrale biomasse de l’Esplanade à Strasbourg est en service
  • Grand Dijon, la plus grande chaufferie bois réalisée par Compte R.
  • Bois-énergie et biogaz, les piliers de l’usine biomasse du groupe Agri
  • Regard technique sur la centrale de cogénération bois de Rennes
  • Une chaudière de cogénération Renewa aux rafles de maïs pour Saint-Louis
  • SERA construit la chaîne d’alimentation en biomasse de la centrale de Pierrelatte
  • Tous les articles mentionnant Sera-bois