https://www.bioenergie-promotion.fr
flux rss du magazine et portail des bioénergies Follow bioenergiepromo on Twitter     
Noremat rss
Annuaire ❯ Biogaz, biocarburantsBois déchiqueté équipements

logo Noremat

Dynapôle Ludres-Fléville
166 rue Ampère – BP 60093
F-54714 Ludres Cedex
+33 383 25 69 60
@ www.noremat.fr Courriel

‘Noremat’ (25) articles rss

Article paru dans le Bioénergie International n°44 de juin-juillet 2016

Déchiqueteuses à tambour sur camion et tractée, photo Noremat

Déchiqueteuses à tambour sur camion et tractée, photo Noremat

Christophe Bachmann, photo Noremat

Christophe Bachmann, photo Noremat

Noremat, entreprise indépendante à capitaux familiaux, dirigée par Christophe Bachmann fils du fondateur, conçoit et commercialise des équipements pour la maintenance des accotements routiers, l’entretien du paysage, le déchiquetage de bois et la valorisation des déchets verts.

La devise de l’entreprise est d’apporter un meilleur profit aux activités de ses clients, d’où le nom de Noremat : NOuvelle REntabilité du MATériel. Pour y parvenir, l’entreprise a ainsi mis en place en 35 ans un réseau de 9 agences régionales en France avec 48 techniciens SAV itinérants, 17 techniciens SAV en atelier et 32 conseillers commerciaux. À l’international, Noremat s’appuie sur un réseau d’importateurs exclusifs. L’effectif total de l’entreprise en 2016 est de 260 personnes et son chiffre d’affaires dépasse les 50 M € depuis 2014. Noremat revendique 8000 clients professionnels.

Le siège de Noremat à Ludres près de Nancy, photo Noremat

Le siège de Noremat à Ludres près de Nancy, photo Noremat

Histoire de la gamme de produits

En 1981, pour répondre au souhait des professionnels de trouver, à proximité, de chez eux, des services compétents en fourniture de pièces de rechange et réparations de leurs matériels, Jacques Bachmann crée Noremat à Ludres à côté de Nancy.

Le contact direct avec les utilisateurs a conduit Noremat à concevoir rapidement ses propres pièces de rechange sous le label NR, pour Noremat Renforcé. En 1989, forte de l’expérience accumulée, Noremat s’engage dans la conception d’une gamme de matériels en propre, comme l’emblématique épareuse, les rotobroyeuses, le lamier ou les brosses de désherbage. Le marché de ces équipements progressera fortement à partir de 2006 avec l’interdiction du désherbage chimique des bords de routes.

Histoire Norémat

Plus récemment, Noremat a développé le VSV, pour Véhicule Service Viabilité, un engin intégralement pensé, dessiné et conçu pour les professionnels de l’entretien routier. Économe en carburant, ergonomique, naturellement stable et confortable, véritable concentré d’innovations, ce véhicule est prédisposé à la collecte de la biomasse routière pour la méthanisation. Car rappelons qu’une tonne d’herbe est capable de fournir l’équivalent de 75 litres de fioul après digestion. Notons ici que 5,5% du chiffre d’affaires de l’entreprise est consacré à la R&D.

Le VSV permet de faucher et récolter la biomasse des bas-côtés routiers pour la méthanisation

Le VSV permet de faucher et récolter la biomasse des bas-côtés routiers pour la méthanisation

Les petites déchiqueteuses pour valoriser les produits d'élagage routier, photo Noremat

Les petites déchiqueteuses pour valoriser les produits d’élagage routier, photo Noremat

Concernant les déchiqueteuses, l’histoire commence avec les besoins de réduction du volume des branches d’entretien de l’espace routier ou citadin, suite notamment aux interdictions de brûlage à l’air libre. Dans les années 90, Noremat passe alors un partenariat durable avec un constructeur belge, Vandaele, avec lequel elle va faire évoluer la gamme pour répondre aux besoins croissants des entreprises : facilité de mise en œuvre, rapidité du travail, autonomie énergétique sur les chantiers, diamètre d’entrée, facilité d’entretien, sécurité et bruit.

Puis petit à petit, les usagers de ces machines vont être sollicités, non plus seulement d’utiliser leur broyat en paillage ou comme structurant de compost, mais aussi pour en faire du combustible pour chaudières automatiques.

Champ d'activité de Noremat dans le domaine de la valorisation de la biomasse

L’offre bois-énergie

Une nouvelle activité démarre ainsi alors chez Noremat : le bois-énergie. Elle sera animée par Christophe Mazoyer et se compose actuellement de 17 personnes.
L’entreprise travaille alors avec son fournisseur de machines pour transformer la qualité du produit obtenu afin de le rendre compatible avec les alimentations de chaudières, c’est-à-dire non plus de faire du broyat, mais de la plaquette calibrée.

Les déchiqueteuses Noremat ont contribué à élever le niveau de qualité de la plaquette forestière et bocagère, photo CUMA Basse Normandie

Les déchiqueteuses Noremat ont contribué à élever le niveau de qualité de la plaquette forestière et bocagère, photo CUMA Basse Normandie

Et puis, progressivement, le marché des chaudières automatiques à bois se développant, la demande viendra pour de plus grosses machines, des machines dédiées au bois-énergie, en activité principale, avec des besoins de productivité importants, en même temps que des besoins de qualité variables mais bien spécifiques pour le produit.

Noremat s’est alors mis à la recherche d’un autre partenaire, Vandaele s’arrêtant à des machines permettant de passer jusque 25 cm de diamètre. Et le partenariat fut conclu en 2005 avec l’entreprise allemande Jenz.

Broyeur rapide de végétaux Jenz, photo Noremat

Broyeur rapide de végétaux Jenz, photo Noremat

Aujourd’hui, la gamme des déchiqueteuses Noremat répond à la quasi-totalité des besoins en traitement ou valorisation de bois et déchets verts :

  • déchiqueteuses à disque pour les petites branches d’élagage,
  • déchiqueteuses à tambour hacheur ou broyeur à couteaux pour la production de plaquettes,
  • broyeurs rapides à inertie pour les déchets verts,
  • broyeurs lents ou polyvalents pour la plupart des matériaux recyclables : bois, déchets verts, plastiques, pneus, D.I.B. …

En 2015, Noremat réalisait 10% du chiffre d’affaires de Jenz, soit 15 machines vendues par an. Et en 10 ans, Noremat a vendu 20 camions de déchiquetage.

Camion de déchiquetage Valormax, photo Noremat

Camion de déchiquetage Valormax, photo Noremat

Le SAV

La livraison d’un équipement Noremat passe d’abord par sa mise en service en présence du client et par sa formation. La formation de base des chauffeurs, opérateurs et mécaniciens est systématique et inclut des éléments théoriques mais aussi de la pratique sur le terrain. Selon la machine, cela nécessite de 8 à 12 heures d’accompagnement personnalisé.

Ensuite, pour l’ensemble des équipements vendus neufs, une visite gratuite par un technicien SAV est réalisée au bout de 50 heures d’utilisation. Outre le changement du filtre et la vidange pour les équipements motorisés, cette visite inclut un nombre important de points de contrôle selon un protocole systématique et permet des ajustements et réglages en fonction des souhaits du client.

La succursale Noremat de Toulouse, photo Noremat

La succursale Noremat de Toulouse, photo Noremat

Pour les interventions de dépannage sur site, Noremat dispose à travers ses 9 agences de 34 véhicules ateliers, tous dotés d’un outillage très complet. Et petit Plus écologique, ces véhicules sont équipés pour récupérer les filtres et flexibles hydrauliques collectés lors des interventions.

Les services représentent 40% du chiffre d’affaires de l’entreprise.

Atelier de réparation Noremat, photo Frédéric Douard

Atelier de réparation Noremat, photo Frédéric Douard

Les ateliers de réparation

Chacune des neuf agences régionales est en mesure d’offrir une large palette d’interventions sur les machines ou leurs composants, même s’il ne s’agit pas de matériel Noremat. Ces agences sont situées à moins de deux heures de route de tous les points du territoire français métropolitain : Nancy, Rennes, Lyon, Nîmes, Bordeaux, Auxerre, Cholet, Toulouse et Clermont-Ferrand.

Les pièces de rechange

7000 références de pièces multi-marques en stock permanent. 95% des colis sont expédiés le jour de la commande. Le stock de pièces de rechange représente deux mois d’avance de consommation. Deux acheteurs et quatre approvisionneurs assurent l’ajustement des volumes de stocks de pièces de rechange à la saison. Quatre préparateurs de commandes expédient 25 000 colis par an.

Noremat dispose de 7000 références de pièces qu'elle peut envoyer dans la journée, photo F Douard

Noremat dispose de 7000 références de pièces qu’elle peut envoyer dans la journée, photo F Douard

Contact : Christophe MAZOYER – +33 383 256 256 – c.mazoyer@noremat.fr – www.noremat.fr

Frédéric Douard, en reportage à Ludres

Le magazine Bioénergie International est disponible :

Consulter toute la présentation

Cette entreprise est citée dans ces 24 articles :

Aller à la page :

 
 
 

S'@bonner à La Lettre mensuelle

Annonces

Annuaire

  • • • Voir tout l'annuaire »