Bretagne Pellets, premier producteur de granulés de bois bretons

Article paru dans le Bioénergie International n°40 de décembre 2015.

L'usine Bretagne Pellets est ses deux silos Privé avec en fond le village de Mauron, photo F. Douard

L’usine Bretagne Pellets est ses deux silos Privé avec en fond le village de Mauron, photo F. Douard

La Bretagne fait partie des régions où le marché du bois-énergie, et du granulé de bois en particulier, est très dynamique. De longue date, du granulé de bois a été produit en Bretagne, notamment par le monde agricole, mais toujours dans des quantités assez modestes. En juillet 2015, la première unité industrielle totalement dédiée à la production de granulés de bois en Bretagne était mise en service à Mauron dans le département du Morbihan.

Isabelle Cordier, pdg de Bretagne Pellets, photo Frédéric Douard

Isabelle Cordier, pdg de Bretagne Pellets, photo Frédéric Douard

Une femme du bois

L’initiative est ici à porter au crédit d’une femme qui fait partie d’une grande famille d’hommes du bois, Isabelle Cordier, fille d’André Gastebois, actionnaire de la scierie SEFOB à Saint-Maclou en Normandie. Mais elle fait surtout partie de la première génération de femmes à prendre les commandes d’entreprises industrielles dans un secteur forestier encore très fortement dominé par les hommes.

Isabelle Cordier était déjà présidente de la société Aswood qu’elle a crée en 2006 à Boulleville, à côté de Saint-Maclou à l’embouchure de la Seine, une entreprise spécialisée dans la valorisation des sciures de bois pour de multiples débouchés dont les briquettes et les granulés. Sur son site de Boulleville, elle produit ainsi chaque année 3500 tonnes de briquettes et 50 000 tonnes de granulés.

Le projet breton est une nouvelle entreprise qui a mobilisé 13,75 millions €, dont 9,2 pour les équipements et le reste pour le terrain et les bâtiments. Une aide du Fonds chaleur renouvelable géré par l’ADEME accompagne ces investissements dans sa partie combustion dans le cadre d’un dossier BCIAT. Et selon les prévisions, dès la première année de fonctionnement, le chiffre d’affaire de Bretagne Pellets devrait atteindre les 14 M€, soit l’équivalent du chiffres d’affaire d’Aswood.

L'usine Bretagne Pellets flambant neuve, photo Frédéric Douard

L’usine Bretagne Pellets flambant neuve, photo Frédéric Douard

Une implantation et une ressource atypiques

Sac de granulés Bretagne Pellets marqué des trois certifications, photo Frédéric Douard

Sac de granulés Bretagne Pellets marqué des trois certifications, photo Frédéric Douard

Là où aujourd’hui en France et en Europe, la majorité des projets de granulation de bois sont intégrés à des scieries pour des raisons évidentes de rationalité et de rentabilité, Isabelle Cordier a décidé de monter sa seconde unité à 300 km de la scierie familiale.

Et de surcroît, pour sa seconde usine, Isabelle a choisi la Bretagne, une région a priori peu forestière. Mais c’est là une idée fort préconçue, car si la forêt bretonne n’est en effet pas excessivement importante, elle ne dispose pas non plus de gros débouchés. Et ce qui a décidé Isabelle en premier lieu, c’est justement que jusque-là, elle faisait venir beaucoup de bois en Normandie depuis la Bretagne, une région où la pression des gros industriels du bois est moins forte qu’en Normandie.

Dans ce contexte, elle a préféré externaliser le développement de son activité granulés et implanter sa seconde unité dans cette région qui lui évitera bien des transports. Et ce choix est très judicieux puisque son unité bretonne se trouve à la fois au milieu de sa ressource et de son marché.

La chaine d'écorçage des petits billons Holtec a été fournie par BZH, photo Frédéric Douard

La chaine d’écorçage des petits billons Holtec a été fournie par BZH, photo Frédéric Douard

Une organisation basée sur le petit bois rond

Comme nous en parlions en mai 2014 dans Bioénergie International pour Biosyl dans la Nièvre, l’avenir du granulé de bois français est dans les petits bois ronds. Il n’y a désormais plus de sciures non valorisées en France, et de moins en moins de connexes de scieries. À côté de cela, près de 40% de l’accroissement de la forêt française n’est pas récolté, et en grande partie pour des raisons de qualité insuffisante pour le bois d’œuvre.

Le bois-énergie n’a lui que faire de la qualité structurelle du bois, ni même de son essence, et constitue de fait une opportunité inespérée depuis 50 ans de valoriser les petits bois qui encombrent les forêts françaises et gênent la croissance des bois d’avenir.

Le stock de bois rond de Bretagne Pellets avec à gauche l'écorceuse Holtec, photo Frédéric Douard

Le stock de bois rond de Bretagne Pellets avec à gauche l’écorceuse Holtec, photo Frédéric Douard

L’approvisionnement de l’usine de Mauron est donc réalisé en presque totalité auprès de 12 collègues scieurs du secteur, qui fournissent un peu de plaquettes et de sciures (20% des besoins) mais surtout les petits bois résineux ronds non sciables qu’ils ont exploité, et qui étaient jusque-là exportés de la région.

L’usine a donc intégré une écorceuse de billons qui permet de garantir un taux de minéraux très faible dans le granulé. Et pour preuve de l’efficacité de cet écorçage, Bretagne Pellets a pu se faire certifier du premier coup par les trois certifications existantes : NF, Din+ et EN+.

Les écorces sont quant à elles utilisées comme combustible pour le séchage de la matière et sont complétées par des plaquettes feuillues pour un total de 25 000 tonnes de bois combustible par an.

Vue sur la chaine de séchage et les silos de Bretagne Pellets, photo Frédéric Douard

Vue sur la chaine de séchage et les silos de Bretagne Pellets, photo Frédéric Douard

L’usine et son fonctionnement

Crible plan vibrant Promill Stolz en sortie de presses, photo Frédéric Douard

Crible plan vibrant Promill Stolz en sortie de presses, photo Frédéric Douard

L’usine est construite sur un site de 6 ha à l’orée de la légendaire forêt de Brocéliande. 30 000 m² sont dédiés au stockage permanent de 25 000 tonnes de matières premières. Le site possède également deux bâtiments de 3000 m² chacun : un hall de production et conditionnement, et un hall de stockage des sacs.

La capacité de production de l’usine est de 50 000 tonnes en fonctionnement 5j/7 en 3 x 8h, et de 75 000 tonnes en 7j/7, des quantités à même de rendre la Bretagne autonome en granulés pour les prochaines années.

Dans la configuration 7j/7, l’usine aura besoin de 20 personnes pour fonctionner. Petit calcul rapide, la production de granulés à Mauron créé un emploi pour 3000 tonnes de granulés produits, et ce, sans compter les emplois de la filière amont et les intervenants extérieurs. En emplois totaux directs et indirects, c’est un emploi créé pour 1000 tonnes de granulés, soit 75 à terme pour cette seule unité : vive la croissance verte !

Pour la commercialisation de son produit, en sac comme en vrac, l’entreprise travaille à 100 % avec de distributeurs régionaux et nationaux.

L'un des deux silos à granulé Privé chez Bretagne Pellets, photo Frédéric Douard

L’un des deux silos à granulé Privé chez Bretagne Pellets, photo Frédéric Douard

Parcours du processus

Les bois ronds sont alimentés par un système de dosage automatique dans une écorceuse de bois industriel HOLTEC Type  VARIO BARKER™ avec une capacité d’environ 75m³/h, puis passent dans une coupeuse et rejoignent les travées de stockage tampon dans des convoyeurs à chaines aériens.

Le convoyage combustible et matière première séche a été réalisé par Sera Bois, photo Frédéric Douard

Le convoyage combustible et matière première séche a été réalisé par Sera Bois, photo Frédéric Douard

De là, ils sont repris par des extracteurs hydrauliques et des convoyeurs Sera Bois qui les acheminent vers un broyeur humide à marteaux nouvellement conçu par Promill Stolz. Le produit est alors acheminé vers un séchoir rotatif de 15 tonnes/h d’évaporation, alimenté en air chaud par un foyer de 12 MW. En sortie de séchoir, un électrofiltre est prévu pour abaisser les émissions de poussières en deçà de 50 mg/m³.

La matière sèche va ensuite passer dans un affineur Promill Stolz et être stockée en silo métallique. Un système d’aspiration récupère les poussières produites sur l’ensemble des postes de transformation et de transport du bois sec.

La matière sèche est ensuite transportée dans le bâtiment de granulation où elle est distribuée par une mélangeuse vers 3 presses de 4 tonnes de capacité horaire.

Les trois presse Promill Stolz chez Bretagne Pellets, photo Frédéric Douard

Les trois presse Promill Stolz chez Bretagne Pellets, photo Frédéric Douard

En sortie de presses, un refroidisseur à contre-courant de 16 t/h abaisse la température des granulés de 90 à 30°C. Après passage sur un tamis vibrant, les granulés rejoignent les silos vrac en empruntant des convoyeurs. Ils en seront extraits soit vers le boisseau de chargement vrac équipé d’un crible rotatif, soit vers la ligne d’ensachage fournie par B&C et le palettiseur Newtec Bag, après passage dans un crible.

Salle d'ensachage avec l'ensacheuse B&C et le palettiseur Newtec Bag, photo Frédéric Douard

Salle d’ensachage avec l’ensacheuse B&C et le palettiseur Newtec Bag, photo Frédéric Douard

Les zones de circulation des produits secs, donc ATex, sont protégées par des détecteurs d’étincelles GreCon et des vannes d’extinction automatiques.

Sécurité ATex GreCon sur le refroidisseur de granulés Promill Stolz, photo Frédéric Douard

Sécurité ATex GreCon sur le refroidisseur de granulés Promill Stolz, photo Frédéric Douard

Le stockage du granulé en vrac est réalisé dans deux silos métalliques de 2300 m³ chacun fournis par les Ets Privé.

Contacts des entreprises :

Frédéric Douard, en reportage à Mauron

Informations de contact de B&C

logo B&C Italy
via I° Maggio, 8
IT-35015 Galleria Veneta ( Padova )
+39 049 5965217
@ www.bec-italy.com info@bec-italy.com
B&C est cité aussi dans ces articles :
  • La fabrication des granulés de bois Biosyl en vidéo et avec humour
  • Montée en puissance de la seconde scierie à énergie positive Piveteau Bois
  • Pellet Land, la plus grande usine de granulés de bois d’Aquitaine
  • Biosyl, l’avenir du granulé de bois français est feuillu
  • Tous les articles mentionnant B&C
  • Informations de contact de GreCon

    logo GreCon
    Bureau Technique en France
    Aéroparc 3 - Immeuble Le Catamaran
    3, rue du Tonnelier
    F-67960 ENTZHEIM
    +33 388 50 90 27
    @ fr.fagus-grecon.com/ guillaume.prabel@grecon.fr
    GreCon est cité aussi dans ces articles :
  • Bio Cogelyo, une centrale biomasse parfaitement équipée contre l’incendie
  • Scheuch rénove le traitement de fumées des deux centrales d’Amel à bois-déchet
  • Celticoat, producteur de granulés de bois social, solidaire et ultra-moderne
  • Plongée dans les entrailles de la centrale biomasse de Gardanne
  • GreCon protège du feu la plateforme bois de la centrale de Gardanne
  • À Gardanne, RBL-REI a réalisé la plus importante plateforme biomasse de France
  • Brenil Pellets, filiale de JRS, produit 50 000 tonnes par an dans le Morvan
  • Kiowatt, un excellent exemple de trigénération à base de bois
  • Protection incendie GreCon pour les usines de granulés de bois
  • KWatt Bois, producteur de granulés de bois dans les Pyrénées françaises
  • Tous les articles mentionnant GreCon
  • Informations de contact de Holtec

    logo BZH
    Chemin de la Briquerie
    F-51300 MAROLLES
    +33 326 74 63 61
    @ www.bzh-sarl.com contact@bzh-sarl.com
    Informations de contact de Newtec-bag

    logo Newtec Bag Palletizing
    32,avenue de Suisse
    ZI Île Napoléon
    F-68310 Illzach
    +33 3 89 63 37 50
    @ www.newtecbag.com info@newtecbag.com
    Newtec-bag est cité aussi dans ces articles :
  • Depuis 30 ans, la biomasse est clé de progrès social et écologique pour Loreki
  • Tous les articles mentionnant Newtec-bag
  • Informations de contact de Privé

    logo silos Privé SA
    98, avenue du Général Patton
    BP 536
    F-51010 CHALONS-en-CHAMPAGNE
    +33 326 68 66 66
    @ www.prive.fr contact@prive.fr
    Privé est cité aussi dans ces articles :
  • Le producteur de granulés LignAlpes met sa chaufferie bois aux normes
  • Servary, pionnier du granulé de bois dans les Landes de Gascogne
  • Joly & Philippe réalise la maintenance industrielle d’Alpes Energie Bois
  • Savoie Energie, stocker pour bien développer le bois-énergie
  • Bioénergie International n°25 – Mai 2013
  • Alpes Energie Bois, heureux mariage granulés & cogénération
  • Tous les articles mentionnant Privé
  • Informations de contact de Promill

    logo Promill Stolz
    PROMILL
    Route Nationale 12
    F-28410 Serville
    +33 2 37 38 91 93
    @ www.promill.fr info@promill.fr
    Promill est cité aussi dans ces articles :
  • Clôtures en châtaignier et charbon de bois pour valoriser son environnement
  • LMK Energy, premier producteur français de bois torréfié et propriétaire Torspyd
  • Désia 25 prépare ses granulés avec le bois et la chaleur du réseau de Pontarlier
  • Promill Stolz et Maguin Promill deviennent Promill
  • Alpin Pellet fidèle à Joly & Philippe pour sa maintenance industrielle
  • Chez Glowood Pellets, les cyclones Hurricane réduisent l’émission de particules à moins de 50 mg/m3
  • Le granulé de bois et l’agriculture, les deux piliers de Grasasa
  • L’usine RIBpellet livrée par Prodesa fonctionne en autonomie énergétique
  • Promill, premier fournisseur de presses à granulés de bois en France
  • Bioénergie International n°32 – Juillet-août 2014
  • Tous les articles mentionnant Promill
  • Informations de contact de Sera-bois

    logo Sera France
    SERA FRANCE
    ZI Nord
    Bd Timmerman - BP18
    F-14140 Livarot
    +33 2 31 63 46 12
    @ www.sera-bois.com info@seralivarot.com
    Sera-bois est cité aussi dans ces articles :
  • La chaufferie biomasse de Canteleu dotée de chaudières polycombustibles
  • Gennevilliers investit dans une chaufferie biomasse pleine de bonnes idées
  • La nouvelle chaudière à marc de café de l’usine Nestlé de Dieppe
  • La nouvelle chaudière biomasse Bertsch de 59 MW chez Gascogne Papier
  • La centrale biomasse de l’Esplanade à Strasbourg est en service
  • Grand Dijon, la plus grande chaufferie bois réalisée par Compte R.
  • Bois-énergie et biogaz, les piliers de l’usine biomasse du groupe Agri
  • Regard technique sur la centrale de cogénération bois de Rennes
  • L’unité de granulation de bois de Mariembourg en Wallonie
  • Une chaudière de cogénération Renewa aux rafles de maïs pour Saint-Louis
  • Tous les articles mentionnant Sera-bois