Cogénération et production de granulés très bas-carbone chez Veyrière Bois Énergie

Article paru dans le Bioénergie International n°78 d’avril 2022

Les établissements Veyrière Bois Energie à Arlanc dans le Puy-de-Dôme, avec en premier plan la centrale de cogénération biomasse et son filtre à particules en extérieur, photo Frédéric Douard

Le broyeur pour préparer les bois ronds déclassés en combustible, photo Frédéric Douard

La scierie Veyrière est implantée à Arlanc dans le département du Puy-de-Dôme depuis 1962. Elle valorise les bois résineux des massifs du Livradois et du Forez. Forte de 35 salariés, elle pratique l’exploitation forestière et produit des sciages bruts ou séchés, traités et rabotés, mais aussi des bardages, des lames de terrasse et des éléments de charpente en lamellé-collé, en bois contrecollés et en bois aboutés. Entreprise familiale créée par Robert Veyrière, elle est aujourd’hui dirigée par ses trois fils : Eric à la Direction Générale, Christophe à la Direction Technique et Didier à la Direction des Achats et Approvisionnements. Pour mieux valoriser ses produits connexes, sciures, écorces et chutes, mais aussi pour se diversifier en répondant à la forte demande en énergies vertes, la famille Veyrière a créé une nouvelle société, Veyrière Bois Énergie, qui a mis en service en décembre 2020 une usine de production d’énergies renouvelables à base de bois : électricité, chaleur et granulés.

Une situation favorable dans un contexte difficile

La scierie utilise chaque année environ 100 000 m³ de grumes qui sont débitées à 80 % en matériaux de construction et à 20 % en sciages pour le marché de l’emballage et de la palette. De cette activité de transformation, ressortent chaque année en sous-produits environ 40 000 tonnes de plaquettes blanches (écorcées), 22 000 tonnes de sciure également blanche, et de 8 à 10 000 tonnes d’écorces. Jusqu’en 2020, hormis 30 % de ces écorces qui étaient utilisées comme combustible dans la chaudière Compte.R de 2 MW de la scierie, qui alimente des séchoirs à bois en chaleur, les produits connexes étaient commercialisés vers différentes industries de trituration toutes très éloignées. Il en résultait des prix de vente peu intéressants pour compenser les frais d’acheminement.

L’usine de granulés avec sa centrale de cogénération, et au premier plan, l’arrière de la scierie Veyrière, photo Patrick Magne

Dès 2007, la famille Veyrière a réfléchi à la production de granulés alors que ce marché commençait à prendre de l’importance en France. Mais d’autres investissements sont venus alors mobiliser les énergies, notamment en 2009 la création d’un atelier de collage (BLC, BMR et BMA). Ce n’est que dix ans plus tard que le projet énergétique est revenu sérieusement sur la table. À ce stade, plusieurs options de conception de l’usine se présentaient, notamment pour le choix du mode de production de la chaleur de séchage de la matière première : soit une simple chaudière à eau chaude, soit une chaudière à vapeur haute pression, plus onéreuse, mais qui permettrait de produire aussi de l’électricité.

La chaudière à vapeur Urbas chez Veyrière Bois Energie, photo Frédéric Douard

Pour soutenir de tels projets d’énergie renouvelable à très haute efficacité, avec des rendements globaux supérieurs à 90 %, ce qui est exceptionnel dans le secteur énergétique, le gouvernement français avait mis en place de 2004 à 2018, une série d’appels d’offre pour la fourniture d’électricité verte à partir de biomasse solide. Malheureusement pour la scierie Veyrière, cette politique a été abandonnée en 2019, alors même que la France accumulait déjà un retard important pour atteindre ses objectifs climatiques. Heureusement cependant, il persistait une autre procédure de soutien à la production électrique renouvelable, le dispositif d’Obligation d’Achat, fort longtemps délaissé par le secteur de la biomasse car moins avantageux que celui des appels d’offres.

La turbine à vapeur et son alternateur chez Veyrière Bois Energie, photo Frédéric Douard

Bénéficiant d’une ressource importante en propre et à domicile, les calculs économiques de la famille Veyrière ont alors montré que même avec ce tarif moins avantageux, la cogénération était jouable. Quand on voit aujourd’hui le prix des énergies qui flambe, la famille Veyrière peut se féliciter de ce choix alors audacieux.

Eric Veyrière, pdg et Eva Ladouce, ingénieure responsable du site Veyrière Bois Energie, photo Frédéric Douard

Une organisation très peu carbonée et en économie circulaire

Ce projet avec vente d’électricité durant 20 ans a mobilisé un investissement de plus de 22 M€. La partie cogénération de chaleur et d’électricité est assurée par une chaudière à vapeur Urbas de 11,5 MW.

Synoptique de contrôle-commandes de la chaufferie Urbas, image VBE. Cliquer sur l’image pour l’agrandir.

La vapeur produite entraîne une turbine et un alternateur qui développe 2,6 MWé. En sortie de turbine, 8 MW de chaleur sont disponibles pour sécher la matière à granuler, mais aussi à terme pour un petit réseau de chaleur qui alimentera les bureaux, les séchoirs de la scierie et l’atelier de collage. La consommation annuelle de la chaudière est d’un peu moins de 40 000 tonnes de bois par an. Notons que les émissions de particules en sortie de combustion sont réduites en deçà des obligations légales par un électrofiltre.

Ligne de broyage du combustible en bois rond avec détection de métaux par courant de Foucault, photo Frédéric Douard

La production de granulés est réalisée par deux presses de 5t/h, qui a terme produiront 80 000 tonnes par an, dans le cadre d’un fonctionnement 7 j/7 en 3 × 8 h. À terme, la chaudière et l’usine de granulés nécessiteront de l’ordre de 140 000 tonnes de bois frais par an. Donc, l’entreprise qui dispose en interne de 70 000 tonnes de matière, aura à compléter son approvisionnement par le même volume, en forêt et auprès de ses confrères scieurs locaux.

Les deux presses à granuler de l’usine Veyrière Bois Energie, photo Frédéric Douard

Parmi les équipements, citons aussi une chaîne de broyage pour la production de combustible, une chaîne de broyage de la matière première humide avec son silo de stockage en béton de 2 500 m³, le séchoir à bande d’une capacité d’évaporation de 10 tonnes à l’heure, pour sciure et plaquettes, une chaîne de broyage de la matière première sèche avec son silo de stockage de 2 500 m³ et trois cellules métalliques de 2 200 m³ pour le stockage des granulés en vrac. Signalons que toutes les parties avec manipulation de bois sec, que ce soit en broyage, convoyage, criblage ou granulation, sont protégées contre le feu et les explosions par un ensemble de capteurs et de systèmes d’extinction fournis par les Ets GreCon.

Les zones ATEX de l’usine sont protégées par des dispositifs d’extinction GreCon, photo Frédéric Douard

Pour le marché du sac, qui représente entre 70 et 80 % des volumes produits, les granulés sont mis en sacs dans une ligne de forte capacité, 22 tonnes à l’heure, et sont stockés dans plusieurs halls en attendant leur expédition. La production est certifiée DINplus depuis avril 2021.

Stock de granulés de bois chez Veyrière Bois Energie à Arlanc, photo Frédéric Douard

La mise en place de la chaufferie et du séchage a été contractualisée avec l’entreprise autrichienne Urbas, représentée en France par André Technologies, et la partie granulation avec l’entreprise Knoblinger, également autrichienne et représentée en France par ZM Technique. Eric Veyrière nous a déclaré que malgré une mise en place en pleine période de COVID, qu’il est très satisfait de ces deux partenaires.

Le séchoir de sciure à basse température, photo Frédéric Douard

Le personnel nécessaire pour faire fonctionner cet ensemble cohérent est composé de onze personnes : une ingénieure responsable du site, quatre techniciens d’exploitation pour la cogénération, cinq techniciens d’exploitation pour la granulation et un opérateur pour la réception et de la manipulation de la biomasse.

Ligne d’ensachage de granulés de bois chez Veyrière Bois Energie à Arlanc, photo Frédéric Douard

Le résultat de tout cela, ce sont des granulés de bois produits avec très peu de transport, avec une matière séchée par la combustion de déchets de bois neutres en carbone, le tout utilisant une électricité également pauvre en carbone : difficile de faire beaucoup mieux !


Contacts :

Crible à granulés S & F en sortie de presses, photo Frédéric Douard

Frédéric Douard, en reportage à Arlanc

Informations de contact de André-Technologies

logo Urbas
André Technologies
Parc d'activités du Rosenmeer Zone Sud
F-67560 Rosheim

Urbas Maschinenfabrik GmbH
Th.-Billroth-Strasse 7
A-9100 Völkermarkt
+33 388 95 44 43
@ www.andre-technologies.fr info@andre-technologies.fr
André-Technologies est cité aussi dans ces articles :
  • Une deuxième ligne pour produire des briquettes octogonales chez Manubois
  • Une chaudière bois Urbas de 8,5 MW pour les serres du Cosquer à Plougastel
  • Biolandes extrait ses essences végétales avec une chaufferie à bois
  • Bioénergie International n°44 – Juillet – août 2016
  • Beirens se lance dans le traitement de fumée biomasse
  • KWatt Bois, producteur de granulés de bois dans les Pyrénées françaises
  • Montée en puissance de Farges, la seconde scierie à énergie positive du groupe Piveteau
  • Piveteau Sainte-Florence, troisième cogénération biomasse pour Urbas en France
  • Bioénergie International n°24 – Mars 2013
  • Les installations de cogénération et granulation de Moulin Bois Énergie
  • Tous les articles mentionnant André-Technologies
  • Informations de contact de Boga

    logo Boga Tecnica
    Polígono Soroxarta
    Burniola 1
    Edificio circular 1ª
    SP-20301 Irún (Gipuzkoa)
    +34 943 667 607
    @ www.bogatecnica.com info@bogatecnica.com
    Boga est cité aussi dans ces articles :
  • Celticoat, producteur de granulés de bois social, solidaire et ultra-moderne
  • Tous les articles mentionnant Boga
  • Informations de contact de CPM

    logo CPM

    CPM Europe B.V.
    Rijder 2 NL-1507 DN Zaandam
    +31 6 11801 866
    @ Commander en ligne
    Ou contactez-nous par email : Senid.Salihovic@cpmeurope.nl
    Presses à granulés et à briquettes destinées aux professionnels de la biomasse
    CPM est cité aussi dans ces articles :
  • Valpellets produit des granulés de bois avec la chaleur et l’électricité des déchets de l’UTO
  • Une chaufferie paille et un nouveau sécheur pour les granulés Durepaire
  • Le producteur de granulés LignAlpes met sa chaufferie bois aux normes
  • Les premiers granulés de bois 100% feuillus certifiés en France sont vendéens
  • Servary, pionnier du granulé de bois dans les Landes de Gascogne
  • Alpin Pellet fidèle à Joly & Philippe pour sa maintenance industrielle
  • Kiowatt, un excellent exemple de trigénération à base de bois
  • Joly & Philippe réalise la maintenance industrielle d’Alpes Energie Bois
  • Valboval, producteur ch’ti de granulé de bois
  • Enerbois, pionnier du couplage cogénération & granulation bois
  • Tous les articles mentionnant CPM
  • Informations de contact de GreCon

    logo GreCon
    Bureau Technique en France
    Aéroparc 3 - Immeuble Le Catamaran
    3, rue du Tonnelier
    F-67960 ENTZHEIM
    +33 388 50 90 27
    @ fr.fagus-grecon.com/ guillaume.prabel@grecon.fr
    GreCon est cité aussi dans ces articles :
  • Bio Cogelyo, une centrale biomasse parfaitement équipée contre l’incendie
  • Scheuch rénove le traitement de fumées des deux centrales d’Amel à bois-déchet
  • Plongée dans les entrailles de la centrale biomasse de Gardanne
  • GreCon protège du feu la plateforme bois de la centrale de Gardanne
  • À Gardanne, RBL-REI a réalisé la plus importante plateforme biomasse de France
  • Brenil Pellets, filiale de JRS, produit 50 000 tonnes par an dans le Morvan
  • La centrale biomasse de l’Esplanade à Strasbourg est en service
  • Bretagne Pellets, premier producteur de granulés de bois bretons
  • Protection incendie GreCon pour les usines de granulés de bois
  • Une deuxième centrale biomasse à Orléans au nord de la Loire
  • Tous les articles mentionnant GreCon
  • Informations de contact de Privé

    logo silos Privé SA
    98, avenue du Général Patton
    BP 536
    F-51010 CHALONS-en-CHAMPAGNE
    +33 326 68 66 66
    @ www.prive.fr contact@prive.fr
    Privé est cité aussi dans ces articles :
  • Savoie Energie, stocker pour bien développer le bois-énergie
  • Bioénergie International n°25 – Mai 2013
  • Alpes Energie Bois, heureux mariage granulés & cogénération
  • Tous les articles mentionnant Privé
  • Informations de contact de S&F

    logo S&F GmbH
    Gewerbestr. 11
    D-88287 Grünkraut-Gullen
    +49 751-7692436-0
    @ www.sf-gmbh.de/fr/ info@sf-gmbh.de
    S&F est cité aussi dans ces articles :
  • Eco-Transformation offre une seconde vie aux déchets de bois du Sud-Ouest de la France
  • Tous les articles mentionnant S&F
  • Informations de contact de Scheuch

    logo Scheuch
    APitec
    20, rue du Metz
    F-59000 Lille
    +33 320 31 61 52
    @ www.scheuch.com a.berkoune@wanadoo.fr
    Scheuch est cité aussi dans ces articles :
  • À La Petite Bouverie, première en France pour une chaudière à gazéification de bois Dall Energy
  • Chauffage renouvelable avec les chaufferies bois du réseau de chaleur de Saint-Étienne
  • Retour d’expérience sur la chaufferie bois & paille de Rosières-près-Troyes
  • Depuis 2012, la laiterie Triballat de Rians fonctionne au bois-énergie
  • Boulogne-sur-Mer en ordre de bataille pour le climat avec sa chaufferie biomasse
  • Premier feu de la chaudière biomasse Dall Energy de la Petite Bouverie à Rouen
  • La dénitrification SCR fait son entrée dans les chaufferies biomasse
  • Vertes prairies et air propre avec le constructeur de filtres Scheuch
  • La chaufferie à bois B & déchets de pulpeur de la papeterie de Venizel
  • Première mondiale de captation de CO₂ sur chaudière bois pour culture sous serre
  • Tous les articles mentionnant Scheuch
  • Informations de contact de TBM-vecoplan

    logo Tbm-Vecoplan
    Z.A. Tiergarten
    28, rue des Celtes F-68510 Sierentz
    +33 3.89.28.50.80
    @ www.tbm.fr patrickmeyer@tbm.fr
    TBM-vecoplan est cité aussi dans ces articles :
  • La centrale biomasse de Novillars relance la papeterie Gemdoubs
  • Vecoplan, spécialiste de la préparation des matières résiduelles à revaloriser
  • Haffner Energy – Soten met en service la centrale bois Cogelan à Guipavas
  • Kronospan Luxembourg choisit BertschEnergy pour sa centrale à bois
  • Kogeban et CBEM, les centrales biomasse picardes d’Akuo Energy
  • TBM-Vecoplan équipe la plateforme biomasse Akuo Energy de Nesle
  • La centrale de cogénération Biomasse d’Estrées-Mons dans les Hauts-de-France
  • Kogeban, la centrale de trigénération à biomasse de Nesle dans la Somme
  • La centrale biomasse CBEM fournit de la vapeur à l’usine Bonduelle d’Estrées-Mons
  • AET construit la centrale biomasse de Novillars dans le Doubs – 63 MW
  • Tous les articles mentionnant TBM-vecoplan
  • Informations de contact de Urbas

    représenté en France par André Technologies
    Urbas est cité aussi dans ces articles :
  • Moulin bois-énergie, des granulés très écolos
  • Tous les articles mentionnant Urbas
  • Informations de contact de Wolf

    Système Wolf
    Rue des Trois Bans FR-67460 LEUTENHEIM
    +33 388 53 08 70
    @ Contactez-nous en ligne
    Ou contactez nous par email : siege@systeme-wolf.fr
    Fort d'une expérience de plus de 50 ans, le groupe WOLF est devenu une entreprise florissante à vocation internationale et un partenaire fiable pour les projets de construction dans le secteur agricole, le commerce et l’industrie ainsi que pour les maisons préfabriquées. Le bois, l’acier, le béton et des combinaisons de matériaux conçues jusque dans les moindres détails nous permettent de vous proposer des solutions économiques parfaitement adaptées aux exigences de chacun.
    L’activité réservoirs béton connaît depuis quelques années déjà, une progression constante due à la politique environnementale du pays qui génère de nombreux programmes d’investissement : stations d'épuration, réserves d’incendie, méthanisation,… Ce marché permet de nous diversifier et nos nombreuses références dans ce domaine font de nous un partenaire privilégié des traiteurs d’eau et de tous les acteurs de l’environnement.
    Wolf est cité aussi dans ces articles :
  • Visite de la centrale biométhane de Pouchiou Energie en vidéos – Lot-et-Garonne
  • Métha du Vallage, producteur de gaz renouvelable agricole en Haute-Marne
  • Agriberry, centrale biométhane du groupe Agriopale avec purification par lavage à l’eau
  • La station d’épuration de Rezé devient la première de Loire-Atlantique à produire du gaz vert
  • Le Gaec Schneider resigne avec Tedom-Schnell pour la cogénération biogaz et huile de colza
  • La méthanisation, solution énergétique de plus pour la ferme bio des Charmes
  • Méthalys, 35 exploitations agricoles produisent du biogaz en autonomie totale
  • Bioénergie Vihiers, 45 exploitations agricoles réunies pour produire du biogaz
  • À Bellaing, la ferme du Panier de Quintine bâtit son avenir avec la méthanisation
  • Des biodéchets pour doper l’unité de méthanisation du Gaec Lamoureux
  • Tous les articles mentionnant Wolf
  • Informations de contact de ZM Techniques

    logo ZM Technik
    Berghöfli 8
    CH-4583 Mühledorf
    +41 32 661 03 73
    @ www.zmtechnik.ch info@zmtechnik.ch
    ZM Techniques est cité aussi dans ces articles :
  • Méthaseli, quatre projets de méthanisation mutualisés accompagnés par Fermes de Figeac
  • Le méthaniseur de la ferme bio de Pigerolles dynamise l’emploi montagnard
  • Méthanisation en voie sèche et moteur dual colza au Gaec Asdrubal
  • Méthanisation en voie sèche et séchage de bûches au Gaec des Hautes Marettes
  • Guyenne Papier passe au gaz de bois avec Cogebio pour son processus vapeur
  • La scierie de Miremont investit dans la production de bois-énergie de haute qualité
  • Le centre de valorisation organique de Faulquemont produit trois énergies vertes
  • Vivre mieux de la production de bois-énergie avec le séchage artificiel
  • Le séchage artificiel des plaquettes forestières en conteneurs mobiles
  • Best Pellet forestier 100% renouvelable grâce au biogaz et au solaire
  • Tous les articles mentionnant ZM Techniques