Saconin Biométhane dans le Soissonnais, une production 100 % végétale

Article paru dans le Bioénergie International n°61 de mai-juin 2019

Saconin Biométhane dans le Soissonnais, photo Baes-Létang-Hoche

Depuis la gauche, Arnaud Hoche, David Trocherie et Nicolas Brouardelle, photo Frédéric Douard

La centrale Saconin Biométhane est implantée dans le village de Saconin-et-Breuil, une terre de grandes cultures du Soissonnais (département de l’Aisne) d’où l’élevage a disparu depuis plus de trente ans. Cette installation de production de biométhane est la quatrième montée par François-Xavier Létang après Létang Biogaz en Seine-et-Marne en 2014, Epaux-Bézu non loin de Saconin en 2016 et Létang Biométhane Sourdun en 2018. Cette nouvelle unité a été créée en partenariat avec deux familles locales d’exploitants agricoles : la famille Hoche, qui produits notamment des céréales et des betteraves à la Ferme de Saint-Amand de Saconin, et dont les terres hébergent l’usine de biométhane, et la famille Baes, exploitant à la ferme de Cravançon, située à Chaudun à 8 km de l’usine, notamment producteur de pommes de terre et disposant d’une entreprise de travaux agricoles. Pour les familles Létang, Hoche et Baes, cet investissement de 4,5 M€, qui a reçu une aide du Feder de 750 000 €, a été pensé bien sûr comme une diversification, mais aussi et surtout comme un nouvel élan à leur métier de cultivateur.

Le site de Saconin Biogaz, photo Frédéric Douard

Un modèle éprouvé et confirmé

La production de biogaz est basée sur la digestion de sous-produits agro-industriels végétaux et de CIVE. Sur ce site, les associés ont naturellement basé leur approvisionnement sur leurs propres cultures, mais ont aussi mis à profit leur proximité avec la sucrerie de Bucy située à moins de 15 km de la Ferme de Saint-Amand. Certaines années, ils pourront aussi récupérer les restes de pomme de terre ou d’oignons d’exploitations voisines. La proximité des associés avec l’ETA BD-Agri de Jacky Baes permet également de disposer d’un parc d’équipements important.

Le local technique au centre des trois cuves, ici avec le sytème d’alimentation en oxygène et une pompe, photo Frédéric Douard

La valorisation se fait comme sur les autres sites « Létang » : en injection dans le réseau GrDF, un modèle efficient, car il valorise près de 100 % de l’énergie produite et permet de la stocker dans le réseau.

Vue sur la fermentation chez Saconin Biométhane, photo Frédéric Douard

L’activité est tellement bien rodée, que l’installation a été mise en service le 28 mars 2019, un mois seulement après l’ensemencement des digesteurs ! Et pour que les quatre sites de méthanisation fonctionnement au mieux de leurs capacités, tout en renforçant les synergies, les exploitants se sont offerts les services à plein temps d’un ingénieur spécialisé en méthanisation, David Trocherie, qui suit techniquement les quatre unités.

Au quotidien, l’unité de Saconin fonctionne avec un salarié à temps complet responsable du site, aidé ponctuellement par les associés ou par des travailleurs occasionnels.

La production de biogaz

L’installation est le résultat de l’expérience des trois unités précédentes. Elle est globalement bâtie sur le même modèle : des intrants conservés en silos à plat, deux digesteurs mésophiles de 2 500 m³ en infiniment mélangé plus une cuve de stockage de digestat de 4 200 m³.

Silo à Saconin avec chemin de ronde pour les manipulations et couverture mécanique contre les oiseaux, photo Frédéric Douard

Les intrants sont stockés dans trois vastes silos à plat de 2 250 m³ chacun et qui permettent au total de stocker en même temps jusque 21 000 tonnes de produits. Ces silos ont été conçus avec la pente et les réseaux nécessaires pour récupérer les lixiviats qui servent à la dilution des intrants, mais aussi avec des murs surmontés d’un chemin de ronde pour faciliter le travail de manipulation des couvertures de protection : une bâche étanche contre la pluie, recouverte elle-même d’une bâche technique contre les assauts des oiseaux. Ce chemin garantit des conditions de travail sécurisées pour le personnel, ainsi qu’une durabilité accrue de la structure, car du coup, les murs font un mètre de large.

Saconin Biométhane compte 9000 m2 de silos de stockage, photo Frédéric Douard

Les intrants, pulpes de betterave, ensilages et restes de légumes …, à hauteur de 11 000 tonnes par an, sont sortis des silos au godet broyeur, ce qui permet de les émietter en les versant dans la trémie, voire de les fractionner pour ce qui est des pommes de terre ou des oignons. La trémie en absorbe 30 tonnes par jour.

La trémie d’incorporation PUMPE, photo Frédéric Douard

La trémie, une BIG-Dos du constructeur Konrad Pumpe, fonctionne avec un fond mouvant en acier inoxydable à entraînement hydraulique. Le fond est recouvert d‘une pellicule plastique résistant à l‘usure, qui réduit les frottements et donc la consommation électrique. La matière est amenée sur un rouleau entraîneur qui dose le remplissage de la vis de convoyage. Ce système est indiqué pour les substrats fibreux. Les mouvements de produits sont ensuite gérés par des pompes à vis.

Pompe de circulation Wangen chez Saconin Biométhane, photo Frédéric Douard

Dans les digesteurs, la température est maintenue au-dessus de 41 °C par une chaudière à biogaz de 250 kW, qui globalement consomme de 2 à 3 % du biogaz produit sur l’année.

L’épuration

Le choix de la technologie s’est ici porté sur une séparation membranaire. À ce niveau, le biogaz est compressé ente 11 et 14 bar pour passer à travers des fibres. Ensuite, il est ramené à 4,5 bar et odorisé avant injection dans la boucle GRDF de Soissons.

Saconin Biométhane, un site sous vidéosurveillance, photo Frédéric Douard

Le pont bascule à Saconin, photo FD

C’est un gaz de type B qui est produit, car nous sommes ici en limite sud des réseaux à bas pouvoir calorifique (PCS de 10 kWh/m³). Le gaz n’est donc épuré qu’à hauteur de 89 % de CH4 et reste riche en CO2.

Pour l’instant, à cette première étape du projet, le débit injecté est de 150 Nm³/h, mais l’installation est prévue pour pouvoir à terme produire au moins le double. C’est la raison pour laquelle, aujourd’hui l’ensemble des filtres n’a pas encore été installé.

Le digestat

Aucune séparation de phase n’est pratiquée et la totalité du digestat est épandue brut, notamment avec le système Listech, sans réserve emportée par la machine ou le tracteur, mais avec un tuyau suiveur. Celui-ci s’approvisionne directement au stockage déporté, ce qui évite de trop tasser les sols.

Les membranes de filtration à Saconin, photo Frédéric Douard

Les fournisseurs du projet

Frédéric Douard, en reportage à Saconin-et-Breuil


Agrogaz pour figurer ici avec votre logo et vos coordonnées, c'est tout simple, contactez fbornschein+annuaire@bioenergie-promotion.fr

Agrogaz est cité aussi dans ces articles :
  • L’unité de méthanisation territoriale de Celles-sur-Belle produit du biométhane
  • Tous les articles mentionnant Agrogaz

  • Awite pour figurer ici avec votre logo et vos coordonnées, c'est tout simple, contactez fbornschein+annuaire@bioenergie-promotion.fr

    Awite est cité aussi dans ces articles :
  • Un digesteur en flux piston pour la Centrale Biogaz des Hautes Falaises de Fécamp
  • Tous les articles mentionnant Awite
  • Informations de contact de Evonik

    Evonik est cité aussi dans ces articles :
  • Première en France, MéthaTreil valorise le CO₂ d’épuration de son biométhane
  • Du fumier très pailleux en voie liquide chez Méthamaine pour produire du biométhane
  • Du maïs-ensilage en CIVE d’été pour produire du biométhane
  • Brevet Europe du procédé en trois phases de séparation du biogaz pour Evonik
  • Une énergie durable avec la technologie membranaire Sepuran® Green
  • HZI BioMethan met en service la centrale biométhane Biogaz Meaux
  • Butagaz inaugure son offre de biométhane en signant avec Méthabrie
  • La Sarl Létang injecte du biométhane obtenu à 100% à partir d’intercultures
  • Première unité de filtration membranaire de biométhane de STEP en France
  • Épuration du biogaz par séparation membranaire
  • Tous les articles mentionnant Evonik
  • Informations de contact de Listech

    logo Listech
    za des fours
    18120 MASSAY
    +33 672 78 31 88
    @ www.listech.fr info@listech.fr
    Listech est cité aussi dans ces articles :
  • Le séchage, plus-value pour la cogénération biogaz Bio-Aisnergies
  • Tous les articles mentionnant Listech
  • Informations de contact de Maréchalle

    logo Maréchalle Pesage Métrologie
    130 C avenue Jean Jaurès
    F-02300 Chauny
    +33 323 39 10 20
    @ www.marechalle.fr contact@mpm-sa.fr
    Informations de contact de Prodeval

    PRODEVAL
    7 rue Anne-Marie Staub,
    Quartier du 45ème parallèle
    FR-26300 Chateauneuf-sur-Isère
    +33 475 40 37 37
    @ Contactez-nous en ligne
    Ou contactez nous par email : prodeval@prodeval.eu
    → Voir les références en méthanisation (données issues de l'atlas Bioénergie international)
    Prodeval est cité aussi dans ces articles :
  • La station d’épuration de Rezé devient la première de Loire-Atlantique à produire du gaz vert
  • Jugnon Biogaz, troisième installation de valorisation de gaz vert à Viriat dans l’Ain
  • Lancement des travaux de MéthyCentre, du méthane renouvelable produit à partir de CO₂ de biogaz
  • Prodeval, spécialiste français de l’épuration du biogaz, s’implante en Europe de l’Est
  • Méthavéore, première centrale à injecter du biométhane dans le département de la Drôme
  • Chand’Energies alimente six communes bressannes en biométhane
  • Lancement réussi de la première unité de méthanisation en injection de Green2gas
  • Vidéo de la construction de Beaulieu Méthanergie produisant du biogaz de CIVE
  • Une unité de méthanisation alimente une station service de BioGNV à la ferme
  • Le métier de technicien de maintenance biogaz en huit témoignages vidéo
  • Tous les articles mentionnant Prodeval
  • Informations de contact de Pumpe

    logo Konrad Pumpe GmbH
    Schörmelweg 24
    D-48324 Sendenhorst
    Distributeur France :
    Alternative Energies Solutions
    20 impasse Langlade
    F-31100 Toulouse
    +33 952 74 60 91
    @ www.pumpegmbh.de/fr contact@alternative-energies.fr
    → Voir les références en méthanisation (données issues de l'atlas Bioénergie international)
    Pumpe est cité aussi dans ces articles :
  • Méthasun va produire 360 kW de bioélectricité avec le biogaz d’un seul digesteur en voie liquide
  • Un deuxième moteur de cogénération Tedom-Schnell chez le méthaniseur Plumagaz
  • Belle référence de méthanisation territoriale pour Naskéo au Poiré-sur-Vie
  • La Sarl Liévin valorise l’herbe de bord de route en méthanisation
  • L’unité de méthanisation et de cogénération du Gaec Gibsbach en vidéo
  • BIG-Mix Globe, le doseur d’intrants de méthanisation en format conteneur
  • Méthalica s’équipe du nouveau moteur de cogénération Schnell à chambre de précombustion passive
  • A Bréhan, son unité de méthanisation redonne le sourire à la famille Ropert
  • BIG-Mix, incorporateur à fond mouvant innovant pour unités de méthanisation
  • Clottes biogaz, la méthanisation est compatible avec des fermes à taille humaine
  • Tous les articles mentionnant Pumpe
  • Informations de contact de Wangen

    Wangen est cité aussi dans ces articles :
  • La société Bécot reprend la distribution des pompes biogaz Wangen en France
  • Méthathouet, une production d’électricité verte au biogaz à l’échelle de la ferme
  • La méthanisation, solution énergétique de plus pour la ferme bio des Charmes
  • A Epaux-Bézu, injection de biométhane avec stockage tampon liquide
  • Valoriser en énergie les déchets verts et le fumier des animaux du zoo de Thoiry
  • Tous les articles mentionnant Wangen