La Scea Texier solutionne l’excédent d’azote de son élevage via la méthanisation

Article paru dans le Bioénergie International n°43 de mai-juin 2016

Les installations de méthanisation de la SCEA Texier, photo Xavier Granet

Les installations de méthanisation de la SCEA Texier, photo Xavier Granet

Vivien Texier devant l'armoire de supervision de la méthanisation, photo Frédéric Douard

Vivien Texier devant l’armoire de supervision de la méthanisation, photo Frédéric Douard

La famille Texier, Bernard-Pierre le père, Vivien et Jocelyn les fils, sont agriculteurs et éleveurs de porcs à Saint-Nicolas-du-Tertre dans le Morbihan. À côté de leur exploitation de 150 ha qui sert à produire l’alimentation pour leurs bêtes, avec leurs 400 truies, ils font naître 12 000 porcs par an et les engraissent. À partir de 2007, alors qu’il était question d’étendre l’élevage de 290 à 400 truies, pour donner du travail à Vivien, la question de la mise aux normes des installations existantes s‘est posée. Et la réponse fut : « quitte à investir, autant que ce soit productif », ce qui déboucha sur le projet de méthanisation au lieu de construire une station d’épuration en pure perte et avec gaspillage de l’azote.

Des technologies éprouvées

L’installation a été mise en service en août 2013, non pas sur le site de l’exploitation historique, mais sur le site de l’extension de l’élevage. Bernard-Pierre Texier rappelle d’ailleurs l’hostilité et les manifestations que le projet a déclenché dans la commune, notamment au regard des risques d’odeurs, et ceci jusqu’à ce que chacun se rende compte que le sujet pouvait parfaitement être maîtrisé. C’est Weltec Biopower qui a alors été sélectionné pour la construction de l’unité.

L'élévage de porcs de la SCEA Texier, photo Frédéric Douard

L’élevage de porcs de la SCEA Texier, photo Frédéric Douard

L'élevage de la SCEA Texier à Saint-Nicolas-du-Tertre, photo Frédéric Douard

L’élevage de la SCEA Texier à Saint-Nicolas-du-Tertre, photo Frédéric Douard

La capacité de traitement du lisier est de 5000 tonnes par an. Et pour enrichir le produit, des intrants extérieurs sont ajoutés : de l’ensilage de maïs périmé, des pommes de terres avariées, des issues de silos de céréales, des intercultures, des graisses de flottaison de STEP, des produits laitiers non conformes, des terres de filtration, …

La digestion est réalisée dans un digesteur modulaire en inox Weltec de 2900 m³ équipé de trois brasseurs immergés et d’un brasseur long. Le digesteur est bien sûr isolé thermiquement et son contenu est réchauffé à 40°C par un circuit de 6 serpentins sur son pourtour intérieur. Le biogaz obtenu à Sensiénergies contient de 53 à 58% de méthane.

Le digesteur Weltec et l'une des cuves d'alimentation en inox à gauche, photo Frédéric Douard

Le digesteur Weltec et l’une des cuves d’alimentation en inox à gauche, photo Frédéric Douard

Le digesteur est lui-même alimenté toutes les deux heures à partir d’une trémie pour les solides mais surtout à partir de plusieurs cuves : une cuve tampon en inox de 340 m³ pour le lisier, une seconde cuve inox de 340 m³ pour les intrants liquides extérieurs et une cuve en béton de 50 m³, avec brasseur et broyeur en sortie, pour les apports extérieurs de produits gras ou légèrement pâteux.

La production d’énergie est assurée par une cogénératrice GE-Jenbacher de 527 kWé qui produit 4 GWhé à l’année. La chaleur récupérée sur le moteur (575 kW) est utilisée par ordre de priorité pour le chauffage du digesteur (40 kW), pour le chauffage de la porcherie à 22-26°C toute l’année (de 0 à 150 kW) et ensuite pour le séchage du digestat (500 kW).

La cogénératrice GE-Jenbacher, photo Frédéric Douard

La cogénératrice GE-Jenbacher, photo Frédéric Douard

En sortie de digestion, une partie du digestat est passé au séparateur de phase. Le séchage de 3000 m³ de digestat liquide par an est réalisé dans un séchoir Scolari à deux bandes avec retournement du produit entre les bandes. Dans la pratique, les bandes ne peuvent pas recevoir de liquide, aussi le digestat liquide arrive-t-il dans une trémie préalable au sécheur dans laquelle circule du digestat sec qui sert de support au liquide.

Le séparateur de phase du digestat, photo Frédéric Douard

Le séparateur de phase du digestat, photo Frédéric Douard

Ce digestat humidifié repasse dans le sécheur pour un cycle de 1h30 à 75°C. Ce circuit n’est bien entendu pas fermé et le produit séché excédentaire est purgé au fur et à mesure. Celui-ci a la forme de petites boulettes à 92 % de matière sèche qui pourront être stockées en silos avant expédition. Rappelons que pour l’instant, ce produit, malgré ses qualités agronomiquement indéniables, n’a toujours pas d’existence légale en tant qu’engrais, n’est donc pas commercialisable et reste un déchet soumis à plan d’épandage.

Le sécheur de digestat, photo Frédéric Douard

Le sécheur de digestat, photo Frédéric Douard

Le laveur des vapeurs de séchage avant rejet dans l'atmosphère, photo Frédéric Douard

Le laveur des vapeurs de séchage avant rejet dans l’atmosphère, photo Frédéric Douard

La vapeur qui sort du séchoir doit quant à elle passer au laveur car elle est chargée d’ammoniac, de poussières et de COV malodorants (composés organiques volatils). Ce lavage s’effectue à l’eau froide et à l’acide sulfurique pour notamment transformer l’ammoniac en solution de sulfate et nitrate d’ammonium qui pourra être valorisée comme engrais, soit directement au pulvérisateur ou en mélange à du lisier.

En 2014, la chaleur a été utilisée à environ 60% seulement, en partie du fait des deux hivers peu rigoureux. Néanmoins, la famille recherche d’autres pistes de valorisation pour valoriser la chaleur non utilisée, notamment en été.

Une gestion de l’azote dans un contexte d’excédent structurel

Le digestat séché, photo Frédéric Douard

Le digestat séché, photo Frédéric Douard

Au moment de l’extension de l’élevage, la famille Texier ne disposait d’aucune capacité supplémentaire d’épandage du lisier, ni en propre, ni même aux alentours tant la région est globalement en excédent partout. La seule solution, si l‘agrandissement devait se faire, était de prévoir une exportation d’une partie de cet azote. Et la concentration au séparateur de phase suivie d’un séchage permettrait de réaliser cette exportation en voie sèche dans des conditions économiquement supportables.

Ensuite pour ce qui est de la partie liquide, la méthanisation a permis de remplacer des épandages de lisier malodorants par des épandages de digestat inodore, et surprise, de réduire quasiment complètement l’excès d’azote sur les terres de l’exploitation, en tout cas en surface.

Un modèle de partenariat

Le montant de l’investissement s’est monté à un peu plus de 3,74 M €. Devant investir dans le même temps dans une nouvelle porcherie, la famille Texier a souhaité ne pas partir seule sur la partie méthanisation et a cherché un partenaire. C’est auprès du développeur Neoen, co-investisseur à ses côtés dans le projet, que la famille a trouvé cet appui pour se lancer.

Frédéric Flipo, directeur général délégué d’Evergaz, photo F. Douard

En 2014, Neoen a revendu sa participation à un autre développeur-investisseur, Evergaz, qui a donc pris le relais comme partenaire, non seulement financier, mais aussi opérationnel du projet. Vivien Texier assure l’exploitation quotidienne du site, avec le support technique, juridique et financier d’Evergaz. Créée en 2008 sous le nom d’Holding Verte, Evergaz est un opérateur intégré de la méthanisation en France, structuré autour de trois pôles : bureau d’études, montage et financement de projets, et exploitation.

Les efforts de la SCEA Texier et d’Evergaz ont permis d’augmenter la production électrique du site de 37%, depuis le début de leur partenariat en juin 2014.

Evergaz, est une société indépendante détenue par des entrepreneurs et membres fondateurs de Biogaz Vallée®, le cluster national qui vise à structurer la filière biogaz en France. Elle détient déjà des participations dans quatre unités de méthanisation en fonctionnement et dans une en construction. Elle a pour objectif d’atteindre 20 unités à horizon 2020.

Contacts :

Frédéric Douard, en reportage à Saint-Nicolas-du-Tertre

Informations de contact de Börger
logo Börger
F-67670 Wittersheim +33 388 51 54 68
@ www.borger.fr agri67@borger.fr
Börger est cité aussi dans ces articles :
  • La Sarl Liévin valorise l’herbe de bord de route en méthanisation
  • L’unité de méthanisation de Saint-Astier fait le choix d’évaporer son digestat
  • Naskeo traite les intrants pailleux en infiniment mélangé chez Méthabiogaz
  • Le Gaec Limovents allie cogénération biogaz et culture de spiruline
  • Les agriculteurs deviennent producteurs de gaz vert à Milizac dans le Finistère
  • 21 mars 2019, porte ouverte à l’unité de biométhane agricole de Milizac, Finistère
  • La centrale de production et d’injection de biométhane de Quimper
  • A Bréhan, son unité de méthanisation redonne le sourire à la famille Ropert
  • L’usine de méthanisation de la Chapelle-Caro chauffe un industriel
  • Tous les articles mentionnant Börger

  • Informations de contact de Clarke
    logo Clarke Energy
    111 rue Marcel Dassault
    ZAC des Chabauds
    F-13320 Bouc Bel Air
    +33 4 4290 7575
    @ www.clarke-energy.com france@clarke-energy.com
    Clarke est cité aussi dans ces articles :
  • La valorisation du biogaz sur l’Ecosite de Vert-le-Grand et Echarcon
  • Nouveau propriétaire et nouveaux locaux pour Clarke Energy France
  • General Electric pourrait vendre Jenbacher à Cummins pour 3 milliards de dollars
  • Pour Agrivalor, la méthanisation agricole est un acteur structurant de son territoire
  • Méta Bio Energies produit assez d’électricité pour alimenter 4 000 foyers
  • Le motoriste américain Kohler rachète le britannique Clarke Energy
  • Ovilléo, une grande station d’épuration autonome en chaleur grâce au biogaz
  • L’unité de méthanisation de déchets alimentaires Méta-Bio Energies
  • Un séchoir pour valoriser la chaleur de l’unité de méthanisation Marnay Energie
  • Les valorisations multiples des biodéchets chez Baudelet Environnement
  • Tous les articles mentionnant Clarke

  • Informations de contact de Evergaz-Aqua
    logo Evergaz
    11 rue de Mogador
    F-75009 PARIS
    +33 179 74 29 15
    @ www.evergaz.com h.galy@evergaz.com
    Evergaz-Aqua est cité aussi dans ces articles :
  • Albioma cède Methaneo, son activité méthanisation en France, à Evergaz
  • Evergaz fait son entrée sur le marché belge du biogaz
  • Evergaz et la Sicae Oise s’associent pour le développement du biogaz en Picardie
  • Une unité de méthanisation à Pierre-Morains pour 40 agriculteurs de la Marne
  • CertiMétha®, plateforme d’innovation de la filière biogaz française, attendue en 2019
  • Evergaz rachète deux unités de méthanisation en Allemagne
  • Evergaz entre au capital du projet d’injection de biométhane Métha Horizon
  • L’énergie verte au Zooparc de Beauval en vidéo
  • Création de Métha Filière, démonstrateur et laboratoire pour le biogaz
  • Guadeloupe : valoriser les algues sargasses en biogaz
  • Tous les articles mentionnant Evergaz-Aqua

  • GE-Jenbacher est cité aussi dans ces articles :
  • Méthalys, 35 exploitations agricoles produisent du biogaz en autonomie totale
  • La centrale de cogénération biogaz de Montauban-de-Bretagne chauffe des serres
  • L’unité de méthanisation territoriale Agrivalor à Ribeauvillé
  • Tous les articles mentionnant GE-Jenbacher

  • Informations de contact de Scolari
    logo Scolari
    Scolari en France :
    EPO Ingénierie
    13 Place de la Mairie
    02590 Villers-Saint-Christophe
    +33 323 09 04 84
    @ www.scolarisrl.com contact@epo-fr.com
    Scolari est cité aussi dans ces articles :
  • Une chaufferie paille et un nouveau sécheur pour les granulés Durepaire
  • Bioénergie Vihiers, 45 exploitations agricoles réunies pour produire du biogaz
  • Tous les articles mentionnant Scolari

  • Informations de contact de Weltec
    logo Weltec
    Zum Langenberg 2
    D-49377 Vechta
    +49 4441 999780
    @ www.weltec-biopower.com a.priser@weltec-biopower.de contact France :
    Weltec Agripower France à Carquefou – +33 228 06 05 90contact@weltec-agripower.com
    Weltec est cité aussi dans ces articles :
  • Weltec Biopower construit une unité de méthanisation pour un abattoir grec
  • L’Allemagne doit poursuivre sa politique modèle pour les énergies renouvelables
  • Une unité de méthanisation Weltec pour l’usine de Chips Bret’s de Saint-Gérand
  • L’usine de chips Brets à Saint-Gérand méthanise ses déchets de pommes de terre
  • Weltec construit une centrale qui va fournir du biométhane à 9 600 foyers britanniques
  • Un tracteur au biométhane pour des exploitations autonomes en carburant
  • Méthanisation : Agripower France s’affiche désormais sous Weltec France
  • Weltec a réalisé 22,5% des dernières unités de méthanisation d’Irlande du Nord
  • Méthalica s’équipe du nouveau moteur de cogénération Schnell à chambre de précombustion passive
  • Weltec agrandit l’unité de méthanisation d’un grand producteur de lait en Uruguay
  • Tous les articles mentionnant Weltec