Agrigaz Vire produit du biométhane avec la chaleur d’un industriel voisin

Agrigaz Vire et en fond le producteur d’aliments pour animaux domestiques, photo Weltec

L’une unité de méthanisation Agrigaz Vire est entrée en service en novembre 2020 dans la zone d’activités de la Papillonnière à Vire dans le département du Calvados. Ce projet de 11 millions d’euros, réalisé par Weltec et son partenaire Agripower France, regroupe près de 40 exploitations agricoles et entrepreneurs locaux. Cette unité a créé trois emplois à temps plein, et permet de transformer environ 70 000 tonnes de substrats en biométhane et en engrais naturel.

Le gisement

Les matières proviennent d’un rayon de sept kilomètres en moyenne autour de l’unité et sont composées d’effluents de l’agriculture et de déchets de l’industrie agroalimentaire locale. Plus précisément, la ration quotidienne de 200 tonnes est constituées aux deux tiers d’effluents animaux ( fumier et lisier de bovins et de porcs) et d’un tiers d’ensilage de plantes entières, de déchets de paille, de tontes et de sous-produits agroalimentaires (lactosérum, boues et rebuts d’abattoirs, déchets agroalimentaires). Ces derniers proviennent en partie d’un producteur d’aliments pour animaux domestiques qui fait également partie de la société Agrigaz Vire.

Le biométhane

Ce sont en moyenne 270 m³ de gaz vert qui sont injectés chaque heure dans le réseau public de gaz.

« Avec ce volume, ce sont env. 5 300 tonnes d’équivalents CO2 par an qui sont économisées », explique Alain Priser, responsable du marché français chez WELTEC BIOPOWER. « Utilisé comme combustible, ce biométhane permettrait de couvrir 20 % des besoins en gaz de la ville de Vire (18 500 habitants). Utilisé comme carburant, ce volume est suffisant pour parcourir 35 millions de km climatiquement neutres par an avec une voiture ou faire, au total, 890 fois le tour de la Terre », calcule Alain Priser.

L’installation

Deux trémies à fond mouvant de 140 m³ et 98 m³ ainsi qu’une trémie à vis verticales de 30 m³ servent à l’incorporation des matières solides. Une partie des substrats est convoyée des trémies vers deux systèmes MULTIMix avec broyage pour être optimisés lors de digestion anaérobie. Les intrants liquides sont entreposés dans sept cuves de préstockage.

Après avoir été pasteurisés, les substrats arrivent dans trois digesteurs en acier inoxydable de 4436 m³. Deux cuves de stockage servent ensuite à entreposer les résidus de méthanisation obtenus que les agriculteurs peuvent utiliser comme amendement de haute qualité. « Nos agriculteurs profitent aussi de ce sous-produit parce qu’ainsi ils ont moins besoin d’engrais chimiques, ce qui est également un élément important visant à la réduction de gaz à effet de serre », souligne le gérant d’Agrigaz Vire, Yves Lebaudy.

Une première thermique !

En outre, Agrigaz Vire applique un concept thermique hors du commun. L’unité de méthanisation est alimentée par la chaleur fatale provenant de l’usine voisine spécialisée dans la fabrication d’aliments pour chiens et chats située seulement à 500 mètres : les deux sites ont été reliés par une conduite d’eau chaude.

Les 24 pompes à chaleur chez Agrigaz, photo Weltec

L’utilisation d’un système thermodynamique permet de récupérer une partie de l’énergie résiduelles du fabricants d’aliments pour la revaloriser à un niveau de température supérieur. Grâce à ce système composé de 24 pompes à chaleur de 50 kW, les effluents agricoles et les sous-produits d’origine agro-alimentaire peuvent alors être hygiénisés pendant une heure à 70°C dans trois cuves de 15 mètres-cubes chacune. Grâce à l’hygiénisation, il n’est pratiquement pas nécessaire de réchauffer les trois digesteurs car les matières entrantes sont déjà à la température requise pour la digestion anaérobie.

Avec ce circuit vertueux, la population s’est affichée amplement favorable à ce projet : « Nous sommes fiers de notre projet novateur commun avec lequel nos agriculteurs, nos politiques, nos chefs d’entreprises et la population s’identifient tous au même titre », se réjouit Yves Lebaudy. « Les habitants de Vire sont ainsi impliqués et peuvent apporter leurs biodéchets à la déchetterie et contribuer concrètement à la production de biométhane avec leurs propres matières premières et donc au succès de tout le projet. »

Frédéric Douard

Informations de contact de Weltec

logo Weltec
Zum Langenberg 2
D-49377 Vechta
+49 4441 999780
@ www.weltec-biopower.com a.priser@weltec-biopower.de contact France :
Weltec Agripower France à Carquefou – +33 228 06 05 90contact@weltec-agripower.com
Weltec est cité aussi dans ces articles :
  • Le spécialiste de la méthanisation Weltec Biopower fête ses vingt ans
  • Weltec met en service deux unités de méthanisation agricole en région sismique
  • En Finlande, la méthanisation limite les rejets de fertilisants dans la mer et les lacs
  • La STEP de Bückeburg réduit ses coûts d’exploitation en méthanisant ses boues
  • Un projet en Corée du Sud pour produire 7 MW de chaleur renouvelable à partir de biogaz
  • Weltec Biopower intègre son partenaire Nordmethan sous sa marque
  • Weltec Biopower construit une unité de méthanisation pour un abattoir grec
  • L’Allemagne doit poursuivre sa politique modèle pour les énergies renouvelables
  • Une unité de méthanisation Weltec pour l’usine de Chips Bret’s de Saint-Gérand
  • L’usine de chips Brets à Saint-Gérand méthanise ses déchets de pommes de terre
  • Tous les articles mentionnant Weltec