Le spécialiste de la méthanisation Weltec Biopower fête ses vingt ans

Au sein d’une Allemagne précurseur mondial dans le domaine des énergies renouvelables, le groupe Weltec est l’un des pionniers du secteur du biogaz, première source de gaz renouvelable. Depuis sa création le 1er juillet 2001, Weltec Biopower s’est développée de manière ciblée et durable, passant du statut de fabricant d’installations à celui de spécialiste complet de l’ensemble de la chaîne de valeur du biogaz.

Jusqu’à présent, le groupe est entre les mains d’un petit nombre d’actionnaires dynamiques, sans avoir à recourir à la participation d’investisseurs. C’est notamment grâce à cette structure d’actionnariat stable que le groupe est devenu l’un des principaux fournisseurs mondiaux pour la construction et l’exploitation d’installations de biogaz et de biométhane. Les résultats et les projets réalisés au cours des deux dernières décennies dans le monde entier sont éloquents : à ce jour, l’entreprise, qui emploie actuellement quelque 120 personnes, a planifié et construit plus de 350 centrales énergétiques en acier inoxydable sur cinq continents et dans 25 pays. En outre, le groupe d’entreprises a investi un montant à trois chiffres dans ses propres unités.

Grâce à une stratégie de diversification internationale et à la haute qualité des produits et des installations, Weltec a également maîtrisé des phases difficiles, comme le revirement réussi au cours des années difficiles de 2014 et 2015. En 2012 et 2014, la modification de la loi allemande sur les énergies renouvelables (EEG), avec les réductions importantes des tarifs de rachat, a entraîné un recul massif de la construction d’installations de méthanisation. Tous les acteurs du marché n’ont pas survécu à cette période. Mais même dans ces conditions plus difficiles, Weltec Biopower a pu maintenir et même développer sa position sur le marché.

Entretien avec Jens Albartus, directeur général de Weltec Biopower depuis juillet 2006.

Jens Albartus, directeur général de Weltec Biopower depuis juillet 2006, photo Weltec

Qu’est-ce qui a fait une telle réussite ?

Au fil des ans, nous sommes toujours restés fidèles à notre mission  » Organic energy worldwide  » et à nos valeurs d’entreprise. Nous proposons des technologies de très haute qualité provenant d’une seule main. Un autre facteur de réussite important est certainement le fait que nous concevons nous-mêmes les principaux composants de nos systèmes et que nous les produisons sciemment dans notre région. Cela nous permet de garantir un niveau de qualité très élevé jusqu’à ce jour. Nous prenons très au sérieux les besoins et les conditions de chacun de nos clients. Chaque unité est conçue de manière cohérente pour répondre aux exigences de nos clients. Il convient également de mentionner la faible rotation du personnel. De nombreux collègues travaillent pour Weltec depuis plus de dix ans. La somme de ce mélange d’expertise, d’individualité, de qualité, de ressources et de stratégie nous distingue dans le secteur depuis vingt ans.

Dans quelle mesure avez-vous dû vous adapter ou changer pour rester performant ?

Dès le départ, nous avons développé nos produits dans un souci de haute qualité. Mais nous avons constamment élargi notre portefeuille au fil du temps et l’avons adapté au marché. C’est ainsi que nous avons pu nous développer avec succès au cours des vingt dernières années, passant du statut de simple planificateur et constructeur d’installations à celui de spécialiste du biogaz tout au long de la chaîne de valeur. L’élargissement de notre gamme aux services, à l’exploitation permanente ou provisoire d’installations, aux contrats de chauffage et à la production de biométhane en tant que carburant a également considérablement modifié la structure de notre clientèle. En tant que constructeur d’installations et prestataire de services, nous travaillons pour des entreprises des secteurs de l’alimentation, des déchets, des eaux usées et de l’agriculture. Mais nous fournissons également des entreprises horticoles et le secteur immobilier en chaleur durable. Nous avons récemment ajouté des clients et des partenaires de l’industrie des carburants. Aujourd’hui, des poids-lourds utilisent déjà notre biométhane comme carburant.

Quels sont les projets des vingt dernières années dont vous vous souvenez le mieux ?

En 2008, nous avons construit la plus grande usine de biométhane du monde à Könnern, en Saxe-Anhalt, que nous exploitons nous-mêmes depuis lors. Ce projet était et reste une étape importante pour notre groupe. Nous sommes tous très satisfaits de la réussite de la construction et de l’exploitation de la centrale.

Installation de Könnern en Saxe-Anhalt, photo Weltec

Mais les projets pionniers internationaux, tels que l’unité de digestion des déchets pour une grande compagnie des eaux australienne près de Melbourne et l’usine de biogaz pour le producteur de lait en poudre EDL en Uruguay, sont également des projets dont je me souviens avec grand plaisir. Cette centrale fournit six mégawatts de chaleur depuis 2018. Les Sud-Américains n’utilisent que des matières résiduelles telles que le lisier et les résidus alimentaires de 14 000 vaches laitières pour l’exploitation et produisent 30 000 normaux mètres cubes de biogaz chaque jour. Cela couvre un tiers des besoins en chaleur de la laiterie de l’entreprise. Tout comme l’usine de Könnern, nous avons ici un niveau industriel élevé. Ce niveau a également été la raison pour laquelle EDL a choisi Weltec. Ainsi, en Uruguay, nous avions la maitrise d’oeuvre du site, y compris tous les ouvrages annexes. Après un an de construction, nous pouvions remettre le projet fonctionnel au client.

Comment construire le pont entre ce passé réussi et l’avenir ?

Entre-temps, plus de 350 usines Weltec témoignent de notre histoire intéressante, dont environ 70 % fonctionnent avec succès à l’étranger. Dans de nombreux pays, nous avons eu l’occasion d’effectuer un travail de pionnier dans le domaine du biogaz. Pour l’avenir, nous devons rester fidèles à nous-mêmes et poursuivre notre réussite avec nos forces, comme c’est déjà le cas actuellement. Nos projets actuels sont construits dans des régions très différentes du monde, comme le Japon, l’Irlande du Nord et l’Espagne. Car il existe partout un énorme potentiel de résidus organiques, qui peuvent être transformés en énergie verte de manière efficace et décentralisée à l’aide de notre procédé technologique. La réduction du CO2 est un sujet important dans le monde entier, qui fait l’objet d’une grande attention. Cela inclut également l’utilisation du biogaz dans le secteur de la mobilité. J’envisage donc les vingt prochaines années avec beaucoup d’optimisme et d’anticipation. Maintenant, ça commence vraiment !

Frédéric Douard

>> Voir tous nos articles sur la société Weltec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations de contact de Weltec

logo Weltec
Zum Langenberg 2
D-49377 Vechta
+49 4441 999780
@ www.weltec-biopower.com a.priser@weltec-biopower.de contact France :
Weltec Agripower France à Carquefou – +33 228 06 05 90contact@weltec-agripower.com
Weltec est cité aussi dans ces articles :
  • Weltec met en service deux unités de méthanisation agricole en région sismique
  • En Finlande, la méthanisation limite les rejets de fertilisants dans la mer et les lacs
  • La STEP de Bückeburg réduit ses coûts d’exploitation en méthanisant ses boues
  • Agrigaz Vire produit du biométhane avec la chaleur d’un industriel voisin
  • Un projet en Corée du Sud pour produire 7 MW de chaleur renouvelable à partir de biogaz
  • Weltec Biopower intègre son partenaire Nordmethan sous sa marque
  • Weltec Biopower construit une unité de méthanisation pour un abattoir grec
  • L’Allemagne doit poursuivre sa politique modèle pour les énergies renouvelables
  • Une unité de méthanisation Weltec pour l’usine de Chips Bret’s de Saint-Gérand
  • L’usine de chips Brets à Saint-Gérand méthanise ses déchets de pommes de terre
  • Tous les articles mentionnant Weltec