La chaufferie biomasse du réseau de chaleur d’Aix en Provence

Informations clés – Chaufferie de quartier avec réseau de chaleur de 12 km – Besoins : 8000 équivalents logements – Combustibles : 25 000 tonnes de plaquettes forestières par an – Deux chaudières à bois Compte R. pour une puissance totale de 17,5 MW – Systèmes de convoyage du bois Trasmec – Taux de couverture par le bois : 70 % – VLE poussières : 20mg/Nm³ – Investissement : 18 millions € – Exploitation en DSP : Cofely – Mise en service en juin 2014.  Article publié dans le Bioénergie International n°35 de janvier-février 2015.

Les échangeurs des deux chaudière Compte R. de 8,8 MW, photo Frédéric Douard

Les échangeurs des deux chaudière Compte R. de 8,8 MW, photo Frédéric Douard

La chaufferie bois d'Aix-en-Provence, photo APEE

La chaufferie bois d’Aix-en-Provence, photo APEE

La chaufferie bois du réseau de chaleur d’Aix-en-Provence a été inaugurée le 25 janvier 2014. Elle fournit le chauffage et l’eau chaude sanitaire à plus de 25 000 Aixois. La Ville a choisi en 2011 de passer ce projet au travers d’une délégation de service public auprès de la société COFELY Services – GDF SUEZ ES qui a conçu, réalisé et financé les équipements et qui va les exploiter durant 12 années. Avec ses 12 km, le réseau urbain dessert l’équivalent de 8 000 foyers. La solution bois-énergie permet à la ville d’économiser plus de 225 000 tonnes de CO2 sur la durée du contrat.

70 % des besoins énergétiques sont assurés par le bois, ce qui permet aux usagers de bénéficier d’une réduction de plus de 20 % sur leur facture de chaleur, notamment par le passage au taux réduit de TVA de 5,5%.

Livraison de bois dans la fosse équipée de 3 vis de dépotage rapide Saldis vers le silo, photo Frédéric Douard

Livraison de bois dans la fosse équipée de 3 vis de dépotage rapide vers le silo, photo Frédéric Douard

Par ailleurs, la chaufferie biomasse représente un formidable atout pour la filière bois locale qui en a bien besoin avec une vingtaine d’emplois créés et la fourniture de 25 000 tonnes de bois-énergie par an, composé à 100 % au moins de plaquettes forestières locales.

Ces plaquettes forestières sont produites et alimentées par cinq fournisseurs locaux qui s’alimentent principalement en bois d’éclaircie de pin d’Alep, l’espèce dominante dans la région. Le reste provient essentiellement de l’industrie du bois, mais aussi des déchets verts et des bois d’élagage. Car conformément au souhait de la ville, aucun bois de recyclage n’entre dans l’approvisionnement de cette chaufferie.

Les livraisons sont effectuées par des camions à fond mouvant de 90 à 100 m³. Des échantillons sont pris par l’exploitant à chaque camion pour en vérifier le taux d’humidité, ce qui va permet d’établir la facturation au contenu énergétique. Les camions non-conformes sont refusés.

Convoyeurs bois Scaldis à chaînes, en haut de la fosse de livraison au silo, et en bas du silo (au milieu) à la chaufferie, photo Frédéric Douard

Convoyeurs bois Trasmec à chaînes, en haut de la fosse de livraison au silo, et en bas du silo (au milieu) à la chaufferie, photo FD

Le déchargement des camions est entièrement automatisé. Un ensemble de cellules photoélectriques permet la détection du camion en cours de déchargement. Une signalisation par feux de gros diamètres donne l’autorisation de déchargement camion. Le produit est donc déversé dans une trémie métallique de 25 m³ au niveau du sous-sol du bâtiment chaufferie. Ce poste fourni par les Ets Trasmec est dimensionné pour assurer un débit de 270 m³/h, soit une cadence de déchargement de 3 camions par heure. Cette trémie est équipée en fond d’un lit de trois vis d’extraction qui évacuent le produit vers un convoyeur à chaînes, qui lui-même va déverser le produit par dessus le silo de la chaufferie qui peut contenir près de 600 tonnes de combustible. Ce convoyeur, remonte le produit du niveau – 2 mètres à + 15 mètres avec une pente de 60° avant de le déverser en cônes en trois points dans le silo.

Du silo, qui est lui de plain pied, quatre échelles racleuses à vérin ramènent le produit vers un second convoyeur à chaînes, situé dans le même local que la trémie de livraison, et qui remonte le bois en fonction des besoins vers la chaufferie, du niveau – 2 mètres à + 9 mètres, juste au dessus des sas de dosage des chaudières.

Echelles hydrauliques d'extraction du silo Scaldis, photo Frédéric Douard

Echelles hydrauliques d’extraction du silo Trasmec, FD

Trasmec, équipementier industriel, fournit depuis de nombreuses années des dispositifs de manutention, de broyage, de tri et de stockage à l’industrie du bois et aux chaufferies biomasse de grandes tailles. L’entreprise propose des équipements robustes et largement éprouvés dans des ambiances difficiles, ce qui n’est pas le cas ici : ceci augure d’une bonne tenue dans le temps de ces matériels, d’une disponibilité forte due à un faible taux de pannes prévisible et d’un coût d’entretien maîtrisé.

Les équipements de convoyage du bois fournis par Trasmec
Livraison du bois

  • Véhicules :  camions à fond mouvant de 90 à 100 m³
  • Tonnage annuel : 25 000 tonnes soit 75 000 m³
  • Mise en marche automatique : détection photoélectriques du camion
  • Régulation automatique : une signalisation par feux de gros diamètres donne l’autorisation de déchargement camion
  • Trémie de déversement : équipée en fond d’un lit de 3 vis d’extraction, elle est dimensionné pour assurer un débit de 270 m³/h, soit 3 camions/h
Remplissage du silo

  • Convoyeur à chaines n°1 au débit de 270 m³/h
  • Remontée de niveau : 17 m avec une pente de 60°
  • Déversement en trois cônes dans le silo
Alimentation des chaudières

  • Extraction du silo : quatre racleurs hydrauliques
  • Convoyeur à chaines n°2
  • Remontée de niveau jusqu’à la trémie d’alimentation des chaudières : 11 m
L'une des deux chaudières Compte R. de 8,8 MW, photo Frédéric Douard

L’une des deux chaudières Compte R. de 8,8 MW, photo Frédéric Douard

La chaufferie bois en elle-même est composée de deux chaudières COMPTE R. d’une puissance totale de 17,5 MW. Elles sont couplées à des filtres cycloniques et à des électrofiltres TECFIDIS afin de garantir des émissions conformes à la réglementation (20mg/Nm³). Les données d’émissions de la chaufferie sont mesurées en continu et transmises par internet à la DREAL qui peut ainsi contrôler en direct les performances de l’installation. De dires d’exploitant : jusque là, pas de souci (réalisé moyen : 10mg/Nm³) !

Trois chaudières fonctionnant au gaz complètent la chaufferie bois et assurent l’écrêtage des besoins et le secours éventuel. Ce projet qui a représenté un investissement de près de 18 millions d’euros, a été subventionné en partie par l’Ademe et le Fonds européen FEDER.

Avec ce nouvel équipement de production et son coût de chaleur compétitif, Cofely espère bien convaincre de nouveau consommateurs Aixois de se raccorder au réseau de chaleur, car la transition énergétique c’est maintenant !

Contacts :

Frédéric Douard, en reportage à Aix-en-Provence

Informations de contact de Compte

logo Compte.R.
ZI Vaureil
F-63220 Arlanc
+ 33 4 73 95 01 91
@ www.compte-r.com
www.groupecompte-r.com
Compte est cité aussi dans ces articles :
  • Articles et reportages sur les chaudières à biomasse Compte R.
  • Le bois pour maîtriser les coûts de chauffage des serres des Jardins de Camargue
  • Gennevilliers investit dans une chaufferie biomasse pleine de bonnes idées
  • Compte.R innove avec son récupérateur horizontal des cendres volantes
  • Dijon, 21 MW de chaudières bois Compte R. à la chaufferie des Valendons
  • Compte R. propose ses solutions de récupération de chaleur fatale
  • Un laveur-condenseur de fumées avec pompe à chaleur pour la chaufferie bois de Joué-lès-Tours
  • Le producteur de granulés LignAlpes met sa chaufferie bois aux normes
  • Les filtres à manches Compte R. garantissent le respect des normes pour longtemps
  • Bouches-du-Rhône : la chaufferie bois du réseau de chaleur de Martigues
  • Tous les articles mentionnant Compte
  • Informations de contact de Tecfidis

    logo Tecfidis
    4 Clos Ballet
    F-01800 Meximieux
    +33 4 74 61 36 67
    @ www.tecfidis.fr contact@tecfidis.fr
    Tecfidis est cité aussi dans ces articles :
  • Chaufferies biomasse : quel média filtrant pour son filtre à manches ?
  • Tecfidis filtre les émissions de poussières des chaudières à biomasse et à déchets
  • Bois & rafle de maïs pour la chaufferie Eco2Wacken de Strasbourg
  • Grand Dijon, la plus grande chaufferie bois réalisée par Compte R.
  • Le Sytraival choisit le bois en appoint de son unité de valorisation énergétique des déchets
  • Deux chaudières bois à condensation Compte R. pour le réseau de Nantes Nadic
  • Le réseau de chaleur de Chambéry opère sa transition énergétique avec le bois
  • La laiterie CANDIA de Cambrai-Awoingt produit 100% de sa vapeur au bois
  • Tous les articles mentionnant Tecfidis

  • Trasmec pour figurer ici avec votre logo et vos coordonnées, c'est tout simple, contactez fbornschein+annuaire@bioenergie-promotion.fr

    Trasmec est cité aussi dans ces articles :
  • Bio Cogelyo, une centrale biomasse parfaitement équipée contre l’incendie
  • Première mondiale de captation de CO2 sur chaudière bois pour culture sous serre
  • Le chauffage urbain de Chambéry renouvelable à 66% avec sa deuxième chaufferie bois
  • Avec sa nouvelle centrale, Epinal alimenté à 85% en chaleur par le bois
  • AET fournit une chaudière de 50 MW pour la cogénération biomasse chez DRT
  • Roquette marie biomasse-énergie et géothermie profonde en Alsace
  • La centrale de cogénération de Lens s’alimente en bois rond
  • Avec 22 MW au bois, Angers inaugure une centrale de cogénération à but social
  • Orléans met en service sa première centrale de cogénération biomasse
  • La centrale biomasse de Grand-Couronne fournit de la vapeur à l’usine Saipol
  • Tous les articles mentionnant Trasmec