FR14100-Réseau de chaleur Lisieux-10MW-Compte.R-Biomasse_Normandie_Publications_Fiche_Lisieux

  • Catégorie(s) :
Télécharger ce PDF.

Deux chaudières bois de 5 MW chacune
C’est dans le cadre du nouveau contrat de délégation de service public du chauffage urbain (2007 – 2031) et après une période de négociations fructueuses, que la Ville a confié à la société DALKIA le soin de la réalisation des travaux de construction d’une chaufferie bois de 10 MW. Celle-ci a été installée en lieu et place des cuves à fioul lourd à proximité de la chaufferie existante au gaz naturel (19 MW) rénovée pour l’occasion, et conservée pour assurer l’appoint et le secours de l’ensemble du réseau. La mise en place de deux générateurs de 5 MW chacun permet de faire fonctionner les installations à un meilleur taux de charge, d’optimiser les arrêts techniques et d’assurer la production d’eau chaude sanitaire l’été.
Le réseau de chaleur a été, à cette occasion, remplacé par un réseau à eau chaude et étendu jusqu’au centre hospitalier.
En 2011, une nouvelle extension a été mise en service (+ 3,2 km) desservant notamment le centre aquatique, la maison de la petite enfance, la cité scolaire Gambier, la polyclinique… L’énergie délivrée par le réseau est produite à 75 % par le bois, 19 % par l’énergie de récupération de l’unité de cogénération du centre hospitalier et à 6 % par le gaz naturel (mixités contractuelles).
Le bois, livré par Bois Energie France, est stocké sur site dans une vaste halle de plain-pied, avec deux zones équipées d’échelles de racleurs sur lesquelles le combustible est repoussé par un chargeur sur pneus ; cet espace de 700 m², entièrement clos, permet d’assurer le débennage et les manutentions du bois, sans nuisance pour le voisinage.
A l’autre extrémité de la chaîne du process bois, les cendres sont extraites des foyers par voie humide dans quatre bennes placées à l’extérieur, de chaque côté du bâtiment ; les fumées sont dépoussiérées par passage successif dans deux systèmes en série : multicyclone et électrofiltre, avec une récupération des fines en bigs-bags ; les gaz de combustion sont ensuite évacués dans l’atmosphère par deux conduits de fumées de 21 mètres de hauteur (49 mètres pour la cheminée de la chaufferie existante).

Informations de contact de Compte.R

Compte.R est cité aussi dans ces articles :
  • La chaufferie biomasse de 5 MW du réseau de chaleur de Sarrebourg inaugurée
  • Chauffage renouvelable avec les chaufferies bois du réseau de chaleur de Saint-Étienne
  • La chaudière bois de l’hôpital d’Alès, l’une des 3000 références du constructeur Compte.R
  • Rencontre avec Edouard Marienbach, président de Compte.R, premier chaudiériste biomasse de France
  • La forêt, source d’énergie pour les deux réseaux de chaleur d’Eygurande en Corrèze
  • Articles et reportages sur les chaudières à biomasse Compte R.
  • Retour d’expérience sur la chaufferie bois & paille de Rosières-près-Troyes
  • Compte R. équipe la nouvelle chaufferie biomasse des Aubiers‐Le Lac à Bordeaux
  • Une chaufferie biomasse de 5 MW entrera en service en 2022 à Sarrebourg
  • Dans le département du Gard, promouvoir le bois-énergie pour soutenir la filière forestière
  • Tous les articles mentionnant Compte.R