Tecfidis, fabricant français de filtres à manches compacts pour chaufferies

Article paru dans le Bioénergie International n°64 de décembre 2019

Jérémy Cyffka, photo F. Douard

Spécialiste de la filtration pour procédés thermiques, la société Tecfidis est implantée dans le département de l’Ain depuis 2005. Elle a été créée par Jérémy Cyffka, qui à la création de l’entreprise, disposait déjà de 20 années d’expérience dans la fabrication, le montage et la maintenance de filtres à manches (FAM), notamment dans les domaines de l’incinération et de l’industrie lourde. Aujourd’hui Tecfidis conçoit, fabrique, installe et entretien des FAM dans les domaines de la cimenterie, des céréales, de la métallurgie, des minéraux, de la chimie et de l’énergie. Sur ce dernier secteur, Tecfidis est positionnée sur la filtration des fumées d’installations de combustion de 300 kW à 15 MW pour fioul, charbon, déchets et biomasse. L’entreprise, qui affiche plus de 300 références en France, dont 160 en biomasse, intervient également couramment en rénovation, mise en conformité ou expertise/maintenance d’installations existantes de toutes marques.

Les entrées de gaz des filtres à manches Tecfidis de la chaufferie de Gennevilliers, photo F. Douard

Une offre clé en main

Du fait de sa longue expérience de terrain en installation et maintenance, Jérémy Cyffka a souhaité d’emblée supprimer tous les problèmes liés à l’assemblage des solutions sur sites. Il a souhaité proposer des solutions entièrement montées dans ses ateliers et prêtes à fonctionner, avec des procédés éprouvés et contrôlés. Cette offre représente de plus une économie pour le client qui n’a pas besoin de faire réaliser d’étude de conception et dimensionnement.

Filtres prêts pour expédition à Treffort-Cuisiat, photo Tecfidis

L’installation et la mise en service se font en étroite collaboration avec différents intervenants, mais toujours avec un accompagnement. Il en est de même pour le réglage des équipements et les tests de performance à la mise en service. L’entreprise gère également les réparations et les pièces de rechange, les inspections techniques réglementaires, les mesures et contrôles de performances en cours d’exploitation, les diagnostics et préconisations techniques.

Contrôle avant expédition, photo Tecfidis

Le fait que tous les éléments soient assemblés en atelier, y compris les conduites de bypass, que tout soit calorifugé dans la même « boite », apporte de grandes garanties d’efficacité et une grande compacité, des qualités impossibles à égaler avec des assemblages a posteriori.

Une technologie pensée pour les gaz de combustion

Manipulation d’une manche, photo Tecfidis

Tecfidis ne fournit pas des FAM, mais des ensembles de filtration clé en main. Les caissons des filtres sont constitués d’une solide construction en tôle d’acier. Ils sont divisés en zone de gaz bruts et zone de gaz épurés par une plaque à trous. Les gaz empoussiérés sont distribués dans la partie supérieure du filtre de façon homogène par le capot de distribution des gaz.

L’une des particularités des FAM Tecfidis est le positionnement horizontal des manches. Cette technologie permet un encombrement réduit et permet d’implanter les équipements à l’intérieur des bâtiments tout en conservant des accès maintenance aisés, mais surtout de réaliser une économie significative à la fois sur l’investissement et l’exploitation.

Montage d’un filtre, photo Tecfidis

Les éléments filtrants sont constitués de manches horizontales plates en matériau adapté à l’application. Fermées à leur partie arrière, elles sont maintenues en forme par des supports à maille. Les manches reposent, sans pli, sur toute la longueur, sur leurs supports et ne subissent donc pas les efforts de traction auxquels sont soumises les manches verticales par leur propre poids et par celui de la poussière qui les recouvre. La partie avant compte une collerette destinée à assurer l’étanchéité sur la paroi à trous. Cette collerette est appliquée sur la paroi à trous par une embouchure bloquée en position par une butée pivotante.

Le FAM Tecfidis est équipé d’un système de dé-colmatage développé pour ce type d’application, qui se décline en trois technologies, qui assurent une perte de charge stable et une durée de vie du média filtrant plus importante. Ces solutions assurent un niveau de rejets à la fois stable et bien en avance sur la réglementation.

L’un des filtres à manches Tecfidis de la chaufferie des Valendons à Dijon, photo Frédéric Douard

Le by-pass intégré

Le by-pass des gaz, pour les phases de démarrage ou de mise en sécurité du filtre, est intégré à la structure du filtre, ce qui réduit l’encombrement, facilite le montage et la maintenance, réchauffe le filtre pendant les phases transitoires.

Un préchauffage à la pointe de l’efficacité

Le préchauffage du filtre est indispensable avant la mise en filtration afin de supprimer les phénomènes de condensation au démarrage. Le système habituellement utilisé est le cordon chauffant posé sur les parois externes du filtre sous le calorifuge, ce système, gros consommateur d’électricité, est aussi très difficile à entretenir, car il nécessite la dépose du calorifuge, mais surtout il n’est pas optimal dans la mesure où il réchauffe uniquement les parois depuis l’extérieur du filtre.

Le préchauffage Tecfidis

Le préchauffage des FAM Tecfidis est réalisé par un ventilateur de réchauffage qui aspire de l’air réchauffé par une batterie électrique dans la partie air propre du filtre. Cet air chaud est ensuite soufflé directement dans la trémie et tourne en boucle fermée, ce qui accélère la montée en température et réchauffe la totalité des constituants du filtre, notamment les éléments filtrants.

Les filtres à manches Tecfidis de la chaufferie biomasse d’Aix-en-Provence, photo Frédéric Douard

Les avantages du système sont un chauffage direct des éléments depuis l’intérieur, une rapidité de chauffe, une maintenance aisée car externe et surtout une consommation électrique réduite : la consommation des FAM Tecfidis est de 8 kW pour 2 MW chaudière, et seulement pendant la phase de démarrage, alors que pour les filtres tracés, la consommation est d’environ 10 kW en permanence. Ceci fait une énorme différence, et une économie de l’ordre de 3000 à 4 000 € d’électricité par an, pour la puissance indiquée, une économie qui permet de financer l’entretien courant du filtre !

Un calorifugeage intégré à la conception

Le calorifuge du filtre est indispensable sur les applications thermiques afin de supprimer les phénomènes de condensation. Le principe habituellement utilisé consiste à fixer de la laine de roche sur les parois externes et à habiller le tout avec une protection mécanique en aluminium, cette protection aluminium très fragile ne permet pas de démontage sans dégât et n’est pas adaptée aux accès maintenance type porte, trappe de visite et carter de protection. Le calorifuge de la gamme compacte est intégré dès la conception, l’ensemble des portes & trappes est démontable sans outil.

Les fltres à manches Tecfidis de la chaufferie biomasse de Martigues, photo Frédéric Douard

Gestion des automatismes et sécurités intégrées

Opération de vérification de manches, photo Tecfidis

Afin de faciliter l’exploitation, l’automatisme est intégré à l’unité de filtration. L’installation se gère automatiquement en parfaite autonomie grâce à un coffret embarqué avec automate. Un écran tactile permet de dialoguer avec l’opérateur pour visualiser les différents paramètres et les diagnostics. L’automate de gestion du dé-colmatage est également intégré au coffret.

La sécurité des personnes et du matériel est primordiale, c’est pourquoi l’unité de filtration est équipée de nombreux capteurs et organes de sécurité automatiques qui sont gérés par l’automate : contrôle en continu de l’évacuation des cendres, mesure en continu de la variation de pression et de la pression d’air comprimé, la détection du niveau de remplissage du big-bag.

L’option SECO

Le FAM Tecfidis peut être équipé d’un économiseur intégré, qui puise la chaleur sensible résiduelle des fumées avec le retour du réseau. Cette option, appelée SECO, est également intégrée dans le filtre avec de multiples avantages : un échange thermique après la filtration et donc sans encrassement, une grande facilité de maintenance, un encombrement réduit, l’économiseur ne subit pas les agressions chimiques des phases transitoires (by-pass), une réduction des phases de by-pass du filtre. Le gain sur le rendement de la chaudière peut aller jusque 8 % avec un retour d’eau à 80 °C.

Le filtre à manches Tecfidis de la chaufferie biomasse de l’usine Candia d’Awoingt-Cambrai, photo Frédéric Douard

Des FAM faciles à entretenir

Vérification des manches, photo Tecfidis

Le filtre à manches horizontales fonctionne en continu. Son dé-colmatage est réalisé par injection d’air comprimé avec effet d’air induit pulsé, ou par air à contre-courant pulsé.

Les grandes portes en façade permettent des contrôles et des interventions aisés. Les manches courtes et légères (1 kg pour 2 m) permettent un montage unitaire en moins de 20 secondes. Le verrouillage des manches se fait par système quart de tour. Le personnel d’intervention est en sécurité sur la passerelle et non sur la paroi à trous. En cas de manche percée, les traces de poussières sont localisées en un seul endroit. Les temps d’arrêt sont réduits grâce à des tampons obturateurs.

Les filtres à manches Tecfidis de la chaufferie biomasse de Gennevilliers, photo Frédéric Douard

Quelques références en chaufferies bois
Réseau de chaleur Villefranche-sur-Saône – 2 MW – Rhône
Usine Turboméca de Bordes – 3 MW – Pyrénées-Atlantiques
Dole Mesnils-Pasteur – 3,2 MW – Jura
Réseau de chaleur Strasbourg Wacken – 4,5 MW – Bas-Rhin
Réseau de chaleur Martigues Canto-Perdrix – 4,5 MW – Bouches du Rhône
Laiterie Candia Cambrai – 5,5 MW – Nord
Réseau de chaleur Bordeaux Bassins à flot – 5,5 MW – Gironde
Réseau de chaleur Chambéry Croix Rouge – 7 MW – Savoie
Réseau de chaleur Nantes Nadic – 13 MW – Loire atlantique
Réseau de chaleur Aix-en-Provence – 15 MW – Bouches du Rhône
Réseau de chaleur Dijon Valendons – 15 MW – Côte d’or
Réseau de chaleur Gennevilliers – 17 MW – Hauts-de-Seine
Réseau de chaleur Dijon Péjoces – 21 MW – Côté d’or

En conclusion, Jérémy Cyffka aime à préciser que l’entreprise conçoit et fabrique tous ses filtres elle-même en France, dans ses ateliers de Treffort-Cuisiat dans l’Ain, avec des composants pour la plupart également français voire locaux, l’entreprise étant implantée dans une région riche de PME. Ses ateliers sont équipés de tout ce qui permet la chaudronnerie, la peinture, l’électricité, le câblage et l’automatisme, l’air comprimé, la régulation et l’isolation.

Les ateliers de Tecfidis à Treffort-Cuisiat dans l’Ain, photo Tecfidis

Contact : Jérémy Cyffka / +33 474 613 667 – contact@tecfidis.fr – tecfidis.fr

Frédéric Douard, en reportage à Meximieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations de contact de Tecfidis
logo Tecfidis
4 Clos Ballet
F-01800 Meximieux
+33 4 74 61 36 67
@ www.tecfidis.fr contact@tecfidis.fr
Tecfidis est cité aussi dans ces articles :
  • Gennevilliers investit dans une chaufferie biomasse pleine de bonnes idées
  • Dijon, 21 MW de chaudières bois Compte R. à la chaufferie des Valendons
  • Bouches-du-Rhône : la chaufferie bois du réseau de chaleur de Martigues
  • Tecfidis filtre les émissions des chaudières à biomasse et à déchets
  • Bois & rafle de maïs pour la chaufferie Eco2Wacken de Strasbourg
  • Grand Dijon, la plus grande chaufferie bois réalisée par Compte R.
  • La chaufferie biomasse du réseau de chaleur d’Aix en Provence
  • Le Sytraival choisit le bois en appoint de son unité de valorisation énergétique des déchets
  • Deux chaudières bois à condensation Compte R. pour le réseau de Nantes Nadic
  • Le réseau de chaleur de Chambéry opère sa transition énergétique avec le bois
  • Tous les articles mentionnant Tecfidis