Ugine équipe son réseau de chaleur d’une chaudière bois Weiss de 3,5 MW

Article paru dans le Bioénergie International n°54 de mars-avril 2018

La chaufferie communale d’Ugine, photo Frédéric Douard

La Ville d’Ugine s’est engagée dans une politique environnementale volontariste afin de concrétiser les actions menées dans un territoire à énergie positive. Le recours à une énergie renouvelable locale, grâce à la création d’un réseau de chaleur urbain et d’une chaufferie à bois mise en service en octobre 2016, permet aujourd’hui de diminuer significativement la production de gaz à effet de serre de la Ville.

Ugine a porté l’investissement, mis en service l’installation dans le cadre d’une régie municipale. L’entreprise Dalkia, avec qui un contrat de sous-traitance de deux ans a été établi, assure aujourd’hui l’exploitation de ce réseau de chaleur. La commune envisage par la suite de confier la conduite et la gestion des installations à un opérateur, dans le cadre d’une délégation de service public.

Livraisons de bois à la chaufferie d’Ugine, photo Frédéric Douard

Dalkia a accompagné la mise en service du réseau et le démarrage des installations. Durant cette période initiale marquée par le raccordement progressif des sous-stations et la montée en puissance du réseau, la part de chaleur issue de la biomasse a été fixée à 78 %. L’objectif est de porter cette mixité à hauteur de 85 % à partir de la saison de chauffe 2018/2019.

La chaudière WEISS de 3,5 MW à Ugine, photo Frédéric Douard

Notons aussi en matière d’évolution, que la chaufferie a été conçue dès le départ pour recevoir une seconde chaudière à bois, une étape qui sera franchie ultérieurement lorsque le développement du réseau la rendra techniquement et économiquement pertinente.

Les chiffres clés du réseau de chaleur au bois d’Ugine
Longueur du réseau 6,3 km
Nombre de bâtiments desservis 44 dont 18 bâtiments communaux pour une surface chauffée de 44 000 m², 16 bâtiments HLM de 556 logements et 6 copropriétés de 176 logements
Besoins annuels actuels 11 GWh
Puissance chaudière bois 3,5 MW
Chaudière gaz d’appoint 2 MW
Chaudière gaz de secours 4 MW
Consommation de bois 5700 tonnes par an, en P100 et M35 à M55
Livraisons 10 camions par semaine en plein hiver
Mix énergétique 82,5 % de bois
Investissements Environ 6,5 millions € HT dont 2 M€ d’aides

Un chaudiériste … local

À l’issue des consultations et de la mise en concurrence, c’est la société WEISS France qui a été retenue pour fournir la chaudière et ses périphériques. Or le chaudiériste est précisément basé à Ugine et nous imaginons qu’il a consenti quelques efforts financiers lors de son offre pour se garantir une vitrine de sa technologie à sa porte !

Local des vérins extracteurs de bois en fond de silo, photo Frédéric Douard

Sonde SWR de mesure d’humidité en continu sur la trémie d’alimentation de la chaudière, photo Frédéric Douard

Toujours est-il qu’il a pu y installer son modèle de chaudière le plus récent, la SRTC-LE, une chaudière à grille mobile, pouvant brûler du bois jusque 50 % d’humidité, avec régulation par recettes de bois préprogrammées et choisies automatiquement par une sonde SWR. Cette sonde fournit à l’automate une mesure d’humidité du bois à chaque coup de poussoir, et ce dernier travaillant sur des moyennes glissantes sur 30 minutes va sélectionner la recette de réglages la plus appropriée. Cette recette détermine les cadences d’alimentation, de vitesse de grille, d’apport d’air primaire et secondaire, mais aussi le cas échéant la dose de recyclage de gaz nécessaire.

Ce modèle récent, avec sa régulation poussée, est tout à fait indiqué pour le bon respect des nouvelles exigences en matière d’émissions atmosphériques, que ce soit de CO, de poussières ou d’oxydes d’azote.

Synoptique e supervision de la chaudière WEISS d’Ugine, photo Frédéric Douard

L’environnement, axe central du projet

Cette nouvelle chaufferie permet une diminution de 80 % environ des émissions de gaz à effet de serre des abonnés, ce qui correspond à environ 2 250 tonnes de CO2 évitées par an.

Les poussières sont capturées tout d’abord par le filtre cyclonique en rouge puis par un filtre à manche à droite, photo Frédéric Douard

En matière de particules fines, un sujet très sensible dans les vallées alpines, deux systèmes successifs capturent les cendres volantes : un filtre multicyclone pour les grosses particules et un filtre à manches pour les plus petites, ce qui permet de rester bien en dessous des exigences réglementaires qui sont ici de 50 mg/Nm³. En effet, avec ce filtre à manches, l’équipementier WEISS-France garantit des valeurs inférieures à 15 mg/Nm³.

L’alimentation en air comburant est mésurée précisément par des transmetteurs de pression FUJI Electric, photo Frédéric Douard

Valeurs limites d’émissions imposées à la chaufferie d’Ugine
Eléments en mg/Nm3 à 6% d’O2 Valeurs limites réglementaires Valeurs garanties par Weiss Valeurs mesurées en exploitation
SO2 225 225 0,5
NOx 525 400 271,6
Poussières 50 15 0,1
CO 250 250 177,7
COV hors méthane 50 50 0,2

Notons que pour garantir ces très bonnes émissions, le contrat de fourniture du bois exige aussi un combustible avec moins de 5 % de particules fines.

Arrière de la chaufferie d’Ugine avec sa cheminée Beirens, photo Frédéric Douard

Des craintes de voisinage au départ

Durant la phase de montage du projet, des riverains proches du site de la future chaufferie ont manifesté des inquiétudes quant à plusieurs sujets dont le bruit est apparu comme le plus sérieux. Pour prendre en compte ces craintes, la ville d’Ugine a fait réaliser une étude d’impact initiale, pendant 24 h en trois points différents, afin que le dimensionnement des équipements et du bâtiment de la chaufferie permette de minimiser les émissions acoustiques.

Pour éviter tout risque de bruit au voisinage de la chaufferie d’Ugine, l’architecte a conçu un bâtiment totalement fermé, photo Frédéric Douard

Et elle est même allée au-delà des exigences réglementaires sur le bruit en s’obligeant de respecter un seuil de valeur résiduelle la nuit au niveau du voisinage fixé à 25 dB à 50 mètres des bâtiments. Pour cela, l’architecte a conçu un bâtiment totalement fermé, que ce soit pour les zones de production de chaleur que pour la zone de stockage, afin de contenir le bruit à l’intérieur. Techniquement, de nombreuses mesures ont été mises en œuvre dans cet objectif : présence de bardage acoustique sur le bâtiment, silencieux sur l’évacuation des fumées, grilles de ventilations acoustiques, baffles acoustiques et huisseries acoustiques.

La benne à cendres de grille humides est située à l’intérieur pour éviter les risques de gel, photo Frédéric Douard

Et pour rester à l’écoute de ces personnes, la Ville a créé un comité de surveillance, doté d’un budget annuel lui permettant de réaliser des mesures sur les questions de bruits éventuels, ainsi que pour des observations sur d’autres points qui pourraient survenir.

Livraison de bois à la chaufferie d’Ugine avec un semi-remorque à fond mouvant KNAPEN, photo Frédéric Douard

Etuve BINDER pour la mesure de l’humidité du bois et le paiement du combustible au kWh, photo Frédéric Douard

Enfin, pour preuve de l’engagement et du dynamisme du territoire, la ville voisine d’Albertville a elle aussi engagé la réalisation d’un projet de réseau de chaleur sur son territoire. Il entrera en service dès la saison de chauffe 2018-2019.

Contacts :

Frédéric Douard, en reportage à Ugine

Le magazine Bioénergie International est disponible :

1 réponse
  1. Bel article !
    Bravo à la ville d’Ugine et à Weiss.

Informations de contact de Beirens

logo Beirens
Zi Val de l'Indre F-36500 Buzançais +33 (0)2 54 38 25 52
@ www.beirens.fr infos@beirens.fr
Beirens est cité aussi dans ces articles :
  • Une chaufferie paille et un nouveau sécheur pour les granulés Durepaire
  • Grammont, la plus ancienne chaufferie bois de la métropole rouennaise
  • Gros plan sur la maîtrise des émissions à la chaufferie bois de Chalon Est
  • Celticoat, producteur de granulés de bois social, solidaire et ultra-moderne
  • Avec le bois-énergie, un grand coup de vert pour le réseau de chaleur de Nevers
  • Biolandes extrait ses essences végétales avec une chaufferie à bois Urbas
  • Une chaufferie à bois Weiss pour les chasseurs alpins de Roc Noir
  • Grand Dijon, la plus grande chaufferie bois réalisée par Compte R.
  • Poujoulat acquiert DST spécialiste des cheminées industrielles au Danemark
  • Kiowatt, un excellent exemple de trigénération à base de bois
  • Tous les articles mentionnant Beirens

  • Binder-Etuves pour figurer ici avec votre logo et vos coordonnées, c'est tout simple, contactez fbornschein+annuaire@bioenergie-promotion.fr

    Binder-Etuves est cité aussi dans ces articles :
  • Le bois, désormais énergie principale du réseau de chaleur de Calais
  • La société fromagère de Domfront se dote d’une chaudière à biomasse Vyncke
  • La nouvelle chaudière à marc de café de l’usine Nestlé de Dieppe
  • Une chaudière bois Agroforst pour le réseau de chaleur de Decize
  • TBM-Vecoplan équipe la plateforme biomasse Akuo Energy de Nesle
  • Brenil Pellets, filiale de JRS, produit 50 000 tonnes par an dans le Morvan
  • La centrale de cogénération de Lens s’alimente en bois rond
  • Tous les articles mentionnant Binder-Etuves
  • Informations de contact de Envea

    logo envea
    Envea
    111 Bd Robespierre / CS 80004
    F-78304 Poissy Cedex 4
    +33 139 22 38 00
    @ www.envea.global p.sopco@environnement-sa.com
    Envea est cité aussi dans ces articles :
  • La chaufferie à bois B & déchets de pulpeur de la papeterie de Venizel
  • Danzer-France s’équipe d’une chaudière bois Polytechnik à régulation mathématique poussée
  • Trois chaudières biomasse Weiss pour une chaleur plus écologique à Arras
  • Une troisième chaudière bois WEISS de 6 MW pour le réseau de Vénissieux
  • Le chauffage urbain de Chambéry renouvelable à 66% avec sa deuxième chaufferie bois
  • OTI Industrie mesure les émissions de particules des chaufferies à bois
  • Tous les articles mentionnant Envea
  • Informations de contact de Fuji-Electric

    logo Fuji Electric
    46 rue Georges Besse - ZI du Brezet
    F-63039 Clermont-Ferrand CEDEX 02
    +33 473 98 26 98
    @ www.fujielectric.fr caroline.brun@fujielectric.fr
    Fuji-Electric est cité aussi dans ces articles :
  • La chaufferie biomasse de Canteleu dotée de chaudières polycombustibles
  • Le réseau de chaleur de Brest doté d’une chaudière bois Weiss France de 12 MW
  • Les solutions Fuji Electric d’analyse de biogaz et de mesure de débit
  • Tous les articles mentionnant Fuji-Electric
  • Informations de contact de Knapen

    Knapen est cité aussi dans ces articles :
  • Forte présence du bois-énergie et grande affluence à Euroforest 2018
  • Tous les articles mentionnant Knapen
  • Informations de contact de Weiss

    logo Weiss France
    WEISS FRANCE ENERGIE
    95 rue Derobert
    F-73400 Ugine
    +33 479 89 07 07
    @ www.weiss-france.fr contact@weiss-france.fr
    Weiss est cité aussi dans ces articles :
  • Weiss-France Energie & Verdo sur le marché des chaudières à CSR & OMR
  • Le bois remplace les énergies fossiles dans le réseau de chaleur des Mureaux
  • Bientôt une cinquième chaufferie bois à la Métropole Montpellier Méditerranée
  • Articles et reportages sur les chaudières à biomasse Weiss France Energie
  • Un quart des habitants d’Amiens chauffé aux énergies renouvelables
  • Dans le quartier Belle-Beille, la cinquième chaufferie bois d’Angers Loire Métropole
  • La chaufferie bois-solaire-gaz du réseau de chaleur de Châteaubriant
  • LIGER, la centrale territoriale multi-bioénergies phare en Bretagne
  • Ecoliane, la chaleur multi-renouvelable de Boulogne-sur-Mer
  • Weiss livre deux chaudières bois de 7 et 2,7 MW à la chaufferie du Chiriac à Albertville
  • Tous les articles mentionnant Weiss