Une chaudière bois Agroforst pour le réseau de chaleur de Decize

Article paru dans le Bioénergie International n°48 de mars-avril 2017

La chaufferie de Decize est située dans un cadre très bucolique, photo Frédéric Douard

La chaufferie de Decize est située dans un cadre très bucolique, photo Frédéric Douard

La chaudière bois AGROFORST et son vérin d'introduction du bois montant, photo Frédéric Douard

La chaudière bois AGROFORST et son vérin d’introduction du bois montant, photo F. Douard

La Communauté de Communes du Sud Nivernais a décidé, pour des raisons environnementales et économiques, de créer un service public de distribution de chaleur à partir de biomasse sur la commune de Decize. Le réseau de chaleur mis en service fin 2012 concerne une douzaine de bâtiments dont l’hôpital, la cité scolaire, des bâtiments communaux et des logements sociaux…

Le financement, la conception la construction et l’exploitation du réseau et de sa chaufferie ont été confiés via une délégation de service public à Dalkia pour une durée de vingt-cinq ans. Le coût de l’opération se monte à 2,9 millions d’euros.

Création d’un réseau de chaleur

Pour l’occasion, un réseau de chaleur de 3,2 km a été créé de toutes pièces. Il alimente douze groupes de bâtiments du faubourg d’Allier totalisant une surface à chauffer de plus de 27 000 m², plus l’eau chaude sanitaire. Il distribue ainsi 9 GWh de chaleur par an. Il dessert la cité scolaire Maurice-Genevoix, le port de la Jonction, les écoles, le Centre technique municipal, la copropriété Le Pavois, et des logements collectifs de Nièvre Habitat.

Le fronton de la chaufferie, photo CCSN

Le fronton de la chaufferie, photo Communauté de Communes du Sud Nivernais

Pour le projet, Dalkia Est avait mobilisé une équipe de maîtrise d’œuvre composée du cabinet d’architectes In situ architecture et du bureau d’études techniques Girus.

Une chaufferie adaptée à un bois humide et grossier

L’une des difficultés pour l’implantation de la chaufferie résidait, comme souvent, dans le choix du terrain. Ce choix s’est porté en bordure de la commune, sur la rive gauche de la Loire, route d’Avril, juste à côté de la Cité Scolaire. Mais, il a fallu aux concepteurs surélever légèrement le terrain pour parer aux risques d’inondation, la Loire étant montée jusque-là en 1906.

Livraison de bois dans les silos carrossables de la chaufferie de Deciize, photo Frédéric Douard

Livraison de bois dans les silos carrossables de la chaufferie de Deciize, photo Frédéric Douard

L'échangeur vertical Agroforst à gauche et son foyer à droite, photo Frédéric Douard

L’échangeur vertical Agroforst à gauche et son foyer à droite, photo Frédéric Douard

Une chaudière bois de 1,8 MW, de marque AGROFORST, couvre 75 % des besoins du réseau, l’appoint & le secours étant assurés par deux chaudières à gaz totalisant 2,5 MW. Le choix de la technologie s’est porté vers un équipement capable de consommer des bois totalement humides, en provenance directe de la forêt ou de scieries, et contenant éventuellement des granulométries importantes. Le choix de cette capacité à pouvoir consommer un combustible brut fait partie de la stratégie économique du projet : cela permet en effet d’alimenter la chaudière avec des bois à faible coût et donc d’améliorer très sensiblement le différentiel de prix d’avec le gaz, d’amortir plus rapidement les investissements et de fournir une chaleur à un prix intéressant pour les clients du réseau.

Le silo est constitué de deux travées de livraison par camions à semi-remorque à fonds mouvant qui déchargent à l’horizontale en reculant à tour de rôle dans la travée vide. Le combustible est composé d’écorces et de plaquettes de bois humide. Les 4000 tonnes de combustible renouvelable permettent ainsi d’économiser l’émission de 1800 tonnes de CO2 par an, en substitution des quantités de gaz naturel et de fioul qui sont épargnées.

A l'image du convoyeur de bois en sortie de silo, l'ensemble des convoyeurs Agroforst sont hydrauliques, photo Frédéric Douard

A l’image du convoyeur de bois en sortie de silo, l’ensemble des convoyeurs Agroforst sont hydrauliques, photo Frédéric Douard

Côté convoyage du combustible vers la chaudière, AGROFORST a proposé ici du 100 % hydraulique : extracteurs de silos à échelles, convoyeur vers la chaufferie, introduction dans la chaudière. Ce choix de matériel très robuste et très tolérant aux écarts de granulométrie est un gage de forte disponibilité de l’installation pour l’exploitant, tenant compte de la qualité grossière des produits réceptionnés.

L’exploitation

En matière d’exploitation, la chaudière bois fonctionne presque toute l’année, y compris donc en été pour la production d’eau chaude sanitaire, le minimum technique de la chaudière bois à 500 kW (30 % de la puissance nominale) le permettant sans risque de dysfonctionnement.

Ecran de supervision de la chaudière bois de Decize, photo Frédéric Douard - Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Ecran de supervision de la chaudière bois de Decize, photo Frédéric Douard – Cliquer sur l’image pour l’agrandir.

La chaudière bois est arrêtée uniquement durant deux périodes d’entretien : 10 jours de maintenance annuelle en mai et une semaine de ramonage en novembre. À cela il faut ajouter un décendrage de la voûte réfractaire au-dessus du foyer chaque semaine, mais qui n’occasionne pas d’arrêt complet de l’installation.

Le micro-laboratoire de la chaufferie de Decize, avec étuve et four à micro-ondes, pour le contrôle de l'humidité du bois, photo Frédéric Douard

Le micro-laboratoire de la chaufferie de Decize, avec étuve et four à micro-ondes, pour le contrôle de l’humidité du bois, photo Frédéric Douard

Les cendres de grille, à raison de 45 tonnes par an, et après analyses rigoureuses, sont valorisées chez un agriculteur sur une surface annuelle de 10 ha (4,5 tonnes/ha) au travers d’un plan d’épandage tournant sur 150 ha. Les apports moyens de fertilisants des cendres de la chaufferie de Decize sont les suivants : 30  kg/ha de phosphore, 150 kg/ha de potasse et 530 kg/ha de calcium. Les cendres volantes quant à elles, récupérées par un filtre cyclonique, sont enfouies en décharge contrôlée.

Contacts :

Frédéric Douard, en reportage à Decize

Informations de contact de Agroforst
logo Agro-Forst
Agro Forst & Energietechnik
Industriestraße 1
A-9470 St. Paul
Distribué en France par VBI
Vincent Bleesz
+33 388 08 06 50
vincent.bleesz@vbi-bois.fr
www.vbi-bois.fr
@ www.agro-ft.at office@agro-ft.at
Agroforst est cité aussi dans ces articles :
  • Le réseau de chauffage urbain au bois de la Commune de Val de Briey
  • La laiterie ELSA à Estavayer-le-Lac utilise le bois pour produire sa vapeur
  • Egurretik, le nouveau réseau de chaleur au bois des Hauts de Bayonne
  • Enerphyt, une micro-bioraffinerie qui sèche ses matières à la biomasse
  • 20 MW de chaudières Agroforst à la chaufferie bois de Roubaix
  • Le séchoir bois-solaire de Sylveo garantit des bûches et plaquettes extra sèches toute l’année
  • ACS équipe la chaufferie de la scierie de Miremont d’un filtre cyclonique à haute efficacité
  • Visite de la chaufferie biomasse de Roubaix en vidéo
  • La scierie de Miremont investit dans la production de bois-énergie de haute qualité
  • Tous les articles mentionnant Agroforst

  • Binder-Etuves est cité aussi dans ces articles :
  • Le bois, désormais énergie principale du réseau de chaleur de Calais
  • La société fromagère de Domfront se dote d’une chaudière à biomasse Vyncke
  • Ugine équipe son réseau de chaleur d’une chaudière bois Weiss de 3,5 MW
  • La nouvelle chaudière à marc de café de l’usine Nestlé de Dieppe
  • Avec le bois-énergie, un grand coup de vert pour le réseau de chaleur de Nevers
  • TBM-Vecoplan équipe la plateforme biomasse Akuo Energy de Nesle
  • Brenil Pellets, filiale de JRS, produit 50 000 tonnes par an dans le Morvan
  • La centrale de cogénération de Lens s’alimente en bois rond
  • Tous les articles mentionnant Binder-Etuves

  • Union-Thermique est cité aussi dans ces articles :
  • Les deux chaudières bois de 8 MW qui chauffent le Val Fourré à Mantes-la-Jolie
  • Le réseau de chaleur de Brest doté d’une chaudière bois Weiss France de 12 MW
  • Dijon, 21 MW de chaudières bois Compte R. à la chaufferie des Valendons
  • Tous les articles mentionnant Union-Thermique

  • Informations de contact de VBI
    logo Vbi
    3 Allée de l’Europe Z.A. Du Muckental
    F-67140 Barr
    +33 388 08 06 50
    @ www.vbi-bois.fr vincent.bleesz@vbi-bois.fr
    VBI est cité aussi dans ces articles :
  • Celticoat, producteur de granulés de bois social, solidaire et ultra-moderne
  • Les modules de granulation préfabriqués Friedli
  • Kablitz, pionnier des chaudières biomasse dès 1901, regarde vers la France
  • Bioénergie International n°22 – Décembre 2012 – Janvier 2013
  • Tous les articles mentionnant VBI