La chaudière bois de l’hôpital d’Alès, l’une des 3000 références du constructeur Compte.R

Article paru dans le Bioénergie International n°77 de mars 2022

La chaufferie bois de l’hôpital d’Alès a été mise en service en 2011, photo Frédéric Douard

Façade de la chaudière bois de l’hôpital d’Alès, photo Frédéric Douard

Dès 1965, le constructeur auvergnat de chaudières à biomasse Compte.R s’est positionné sur le marché de la valorisation énergétique des sous-produits dans l’industrie du bois. Dans les années 1990, l’entreprise a accompagné la montée en puissance des chaufferies collectives. Aujourd’hui, le groupe opère sur tous les marchés de la combustion de la biomasse, agricole ou forestière, dans une gamme de 150 kW à 12 MW. En 2022, la barre symbolique des 3000 références dans le monde sera atteinte, dont 2000 en France, ce qui place Compte.R dans le top 10 des constructeurs de chaudières industrielles et collectives à biomasse dans le Monde. Voici en illustration l’une des 2000 références françaises, la chaufferie de l’hôpital d’Alès, ancienne ville minière du nord du département du Gard située en bordure des Cévennes, et qui s’est équipé en 2010 d’une chaudière Compte.R de 1,6 MW.

Le Centre Hospitalier d’Alès-Cévennes dispose de 290 lits sur son site principal de soins et emploie plus de 1400 agents hospitaliers. Sa surface chauffée est de 40 000 m². À son ouverture, le nouvel hôpital d’Alès fut le premier hôpital de France a avoir été construit selon un cahier des charges environnemental, appelé Haute Qualité Environnementale. La HQE recherche la haute performance énergétique, mais également la performance dans d’autres domaines comme le sanitaire, l’hydrologie ou le végétal.

Le filtre à manches de la chaudières bois de l’hôpital d’Alès, photo Frédéric Douard

En termes de maîtrise des consommations, les bâtiments ont été conçus de manière à réduire naturellement leur impact environnemental en évitant les facteurs de refroidissement ou de surchauffe, des facteurs qui entraînent tous les deux des consommations énergétiques correctives. Orientés en fonction de la course du soleil, les bâtiments récupèrent ou se protègent du soleil en fonction des saisons, en usant des orientations et des angles, de pare-soleil ou encore de toitures végétalisées.

Pour la production active de chaleur, c’est bien sûr le bois qui était le mieux placé parmi les sources d’énergie renouvelable, que ce soit en termes de disponibilité, ici aux abords des Cévennes, mais aussi de pilotage, étant une énergie facilement stockable, et enfin en termes économiques, le bois étant le combustible le moins cher du marché.

La chaudière bois de 1600 kW à l’hôpital d’Alès, photo Frédéric Douard

La cheminée BEIRENS de la chaufferie de l’hôpital d’Alès, photo Frédéric Douard

C’est donc une chaudière Compte R. de 1600 kW, construite à moins de 200 km d’Alès, qui a été choisie pour assurer la production de chaleur renouvelable en base. Capable de consommer des bois de 25 à 55 % d’humidité, elle offre une grande souplesse de solutions d’approvisionnement, gage de pérennité de bonnes conditions économiques.

Elle couvre les trois quarts des besoins thermiques de l’hôpital, à savoir environ 8 GWh par an, pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire. Le recours au bois permet d’éviter la consommation de 700 000 m³ de gaz naturel par an et de créer l’équivalent de trois emplois permanents dans la filière bois-énergie. Actuellement, c’est l’entreprise de recyclage Cévennes Déchets basée à Alès qui assure la fourniture très locale du bois combustible.

En savoir plus sur :

Frédéric Douard, en reportage à Alès avec la CCI du Gard

1 réponse
  1. Jean-Paul GIRARD dit :

    Bonjour
    Bel article. Vous auriez pu citer Gespace (filiale 100% DALKIA) qui a conçu, construit, et exploite cette belle installation depuis son origine, au sein d’un pôle énergie plus complet (chaleur, froid, secours électrique). La CCI n’est pas intervenue dans le projet.

    Très cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations de contact de Beirens

logo Beirens
Zi Val de l'Indre F-36500 Buzançais +33 (0)2 54 38 25 52
@ www.beirens.fr infos@beirens.fr
Beirens est cité aussi dans ces articles :
  • Chauffage renouvelable avec les chaufferies bois du réseau de chaleur de Saint-Étienne
  • Condensation et cheminée anti-panache à la chaufferie biomasse de Mont-Saint-Aignan
  • Deux électrofiltres APF à la chaufferie biomasse Gare d’Embrun
  • Une chaudière Herz de 1,5 MW équipe le troisième réseau de chaleur au bois d’Embrun
  • Briançon, ville la plus haute de France, chauffée par deux chaudières bois à hautes performances
  • Une chaufferie paille et un nouveau sécheur pour les granulés Durepaire
  • Grammont, la plus ancienne chaufferie bois de la métropole rouennaise
  • Ugine équipe son réseau de chaleur d’une chaudière bois Weiss de 3,5 MW
  • Gros plan sur la maîtrise des émissions à la chaufferie bois de Chalon Est
  • Celticoat, producteur de granulés de bois social, solidaire et ultra-moderne
  • Tous les articles mentionnant Beirens
  • Informations de contact de Compte.R

    Compte.R est cité aussi dans ces articles :
  • Rencontre avec Edouard Marienbach, président de Compte.R, premier chaudiériste biomasse de France
  • La forêt, source d’énergie pour les deux réseaux de chaleur d’Eygurande en Corrèze
  • Articles et reportages sur les chaudières à biomasse Compte R.
  • Retour d’expérience sur la chaufferie bois & paille de Rosières-près-Troyes
  • Compte R. équipe la nouvelle chaufferie biomasse des Aubiers‐Le Lac à Bordeaux
  • Une chaufferie biomasse de 5 MW entrera en service en 2022 à Sarrebourg
  • Dans le département du Gard, promouvoir le bois-énergie pour soutenir la filière forestière
  • Depuis 2014, Châteaudun se chauffe renouvelable avec le bois et la rafle de maïs
  • Le réseau de chaleur au bois de la commune du Blanc donne toute satisfaction
  • Après dix ans d’utilisation, SKF toujours satisfait de sa chaudière à bois !
  • Tous les articles mentionnant Compte.R