Avec le bois-énergie, un grand coup de vert pour le réseau de chaleur de Nevers

Article paru dans le Bioénergie International n°48 de mars-avril 2017

Le château de Nevers, photo Frédéric Douard

Le château de Nevers, photo Frédéric Douard

La ville de Nevers, dans le cadre de sa stratégie de renouvellement urbain et de développement durable, a souhaité étendre, moderniser et rendre plus vertueux son réseau de chaleur. En matière énergétique, la solution qu’elle a retenue allie la création d’une chaufferie à bois et le raccordement de l’Unité de Valorisation Énergétique des Déchets ménagers de Fourchambault (UVED) au réseau. De nombreuses extensions du réseau permettent un large développement du nombre d’abonnés. Le montant total du projet se monte à 18 millions €.

Ce projet répond à de nombreuses attentes de la politique locale :

  • desservir plus d’habitants avec le réseau de chaleur,
  • abaisser le prix de la chaleur, ici à 62 €/MWh,
  • avoir recours au maximum d’énergie renouvelable avec un taux de couverture de 70 à 80 % à terme,
  • contribuer activement au Plan Énergie Climat Territorial de l’agglomération de Nevers avec la réduction de 17 700 tonnes de CO2 émises par an soit l’équivalent de 10 400 véhicules retirés de la circulation,
  • sensibiliser les usagers à la réduction des consommations et à la promotion des énergies renouvelables,
  • créer des emplois locaux notamment dans la filière d’approvisionnement en bois.
La chaufferie biomasse du réseau de Nevers à côté de l'UVED de Fourchambault, photo Frédéric Douard

La chaufferie biomasse du réseau de Nevers à côté de l’UVED de Fourchambault, photo F. Douard

Après une procédure d’appel d’offres et de mise en concurrence, la société Dalkia a été retenue dans le cadre d’une Délégation de Service Public pour le financement, la conception, la construction et l’exploitation des installations pour une période de 20,5 ans à compter de juillet 2013.

L’évolution du réseau de chaleur de Nevers

D’une longueur initiale de 3,5 km, le réseau de chauffage urbain de Nevers alimentait en chauffage et eau chaude sanitaire l’équivalent de 2 000 logements. Après les travaux d’extension en cours, le réseau mesurera 18 km et desservira 6 700 équivalents logements dont les bâtiments communaux des villes de Nevers, Varennes-Vauzelles et Fourchambault, l’hôpital Pierre Bérégovoy, le centre nautique Îlot Corail, les bâtiments de Nièvre Habitat, les lycées du Banlay, les bâtiments gérés par le Conseil Régional et le Conseil Départemental, et les syndics de copropriétés Beugnot, JLV Immobilier et Square Habitat.

L'un des deux silos à bois de la chaufferie de Nevers, photo Frédéric Douard

L’un des deux silos à bois de la chaufferie de Nevers, photo Frédéric Douard

Ces extensions, de 28 points de livraison à 88, permettront de tripler la quantité de chaleur délivrée, passant de 22 à 67 GWh/an.

La chaufferie centrale à bois & gaz

Implantée sur un terrain situé à proximité immédiate de l’UVED sur la commune de Fourchambault, la chaufferie à bois est équipée d’une chaudière WEISS à biomasse de 6 MW. Équipée d’une grille mouvante, elle peut consommer du bois humide et grossier, garant d’une bonne économie du projet. Pour une combustion optimisée, les apports d’air sont contrôlés très précisément par des transmetteurs de pression et de débit FUJI ELECTRIC.

La chaudière bois WEISS de 6 MW, photo Frédéric Douard

La chaudière bois WEISS de 6 MW, photo Frédéric Douard

La chaudière bois est alimentée à partir d’un silo de plain-pied pouvant contenir 1 000 m³ de combustible, représentant quatre jours de fonctionnement à pleine puissance. Les 8 400 tonnes de bois consommées chaque année sont composées à plus de 70 % de plaquette forestière et le reste de plaquette issue de bois de récupération. Les livraisons sont effectuées par des camions de 90 m³ à vidage horizontal et qui reculent dans le silo dont les extracteurs hydrauliques sont carrossables. C’est la société BERAM, filiale de Dalkia, qui s’occupe de la fourniture de bois en relation avec des prestataires de la région. Des stockages de sécurité sont assurés par l’entreprise sur ses plateformes de Varennes-Vauzelles (58) et de Villars-sur-Yonne (89).

Les apports d'air de combustion de la chaudière WEISS sont gérés par des transmetteurs de pression électroniques FUJI ELECTRIC, photo Frédéric Douard

Les apports d’air de combustion de la chaudière WEISS sont gérés par des transmetteurs de pression électroniques FUJI ELECTRIC, photo Frédéric Douard

En sortie de chaudière, un filtre cyclonique capture les particules de poussières supérieures à 10 µm, la purification des gaz de combustion en particules plus fines étant affinée plus loin par un électrofiltre SCHEUCH qui abaisse les rejets en deçà des 30 mg/Nm³ exigés à Nevers.

Le filtre à manches SCHEUCH permet de respecter les valeurs limites d'émissions de particules fines, photo Frédéric Douard

Le filtre à manches SCHEUCH permet de respecter les valeurs limites d’émissions de particules fines, photo Frédéric Douard

La chaudière bois fournit un tiers de l’énergie renouvelable du réseau, notamment en hiver, les deux autres tiers étant apportés toute l’année en base par l’UVED exploitée par Veolia. L’UVED, qui fonctionne en cogénération, fournit 4 MW thermiques en permanence sur le réseau de chaleur et 3 MW d’électricité sur le réseau Enedis.
L’écrêtage des besoins du réseau et le secours du bois sont assurés par deux chaudières à gaz de 8 MW.

Ecran de la supervision de la chaudière WEISS, photo Frédéric Douard

Ecran de la supervision de la chaudière WEISS, photo Frédéric Douard

Le local technique de la chaufferie centrale héberge le poste de supervision de l’installation complète, les automates qui permettent à l’installation de fonctionner toute seule et un petit laboratoire d’analyse avec étuve et four à micro-ondes pour mesurer l‘humidité du bois de chaque livraison.

L'arrière de la chaufferie biomasse de Nevers avec ses conteneurs à cendre et la cheminée BEIRENS, photo Frédéric Douard

L’arrière de la chaufferie biomasse de Nevers avec ses conteneurs à cendre et la cheminée BEIRENS, photo Frédéric Douard

Le calendrier du projet

Appel d’offres : janvier à mai 2013
Attribution du marché de DSP à Dalkia : 3 juin 2013
Démarrage des travaux : printemps 2014

  • Étape 1 : passage en basse température du réseau du Banlay.
  • Étape 2 : raccordement de Varennes-Vauzelles
  • Étape 3 : raccordement du quartier du Maupas et de l’UVED
  • Étape 4 : raccordement des quartiers Colbert, Montots, Grande Pâture et de l’Hôpital Pierre Bérégovoy
  • Étape 5 : suite du raccordement de Varennes-Vauzelles
  • Étape 6 : raccordement de Fourchambault

Ce déploiement qui s’étale sur quatre ans entre 2014 et 2018 respecte aujourd’hui son calendrier.

Le micro-laboratoire de la chaufferie de Nevers pour la mesure de l'humidité du bois et la facturation de l'énergie, photo Frédéric Douard

Le micro-laboratoire de la chaufferie de Nevers pour la mesure de l’humidité du bois et la facturation de l’énergie, photo Frédéric Douard

Contacts :

– Ville de Nevers : Manon Fiocre – +33 386 68 47 07 – manon.fiocre@ville-nevers.fr
– Dalkia Centre-Est : +33 380 66 01 80 – www.dalkia.fr
– Le chaudiériste WEISS : +33 479 89 07 07 – contact@weiss-france.fr – www.weiss-france.fr
– Contrôle des apports d’air de combustion : www.fujielectric.fr
– Filtre à manches : www.scheuch.com
– Cheminée : www.beirens.fr
– Etuves analyse bois : www.binder-world.com

Frédéric Douard, en reportage à Nevers

Le magazine Bioénergie International est disponible :

Informations de contact de Beirens

logo Beirens
Zi Val de l'Indre F-36500 Buzançais +33 (0)2 54 38 25 52
@ www.beirens.fr infos@beirens.fr
Beirens est cité aussi dans ces articles :
  • Une chaufferie paille et un nouveau sécheur pour les granulés Durepaire
  • Grammont, la plus ancienne chaufferie bois de la métropole rouennaise
  • Ugine équipe son réseau de chaleur d’une chaudière bois Weiss de 3,5 MW
  • Gros plan sur la maîtrise des émissions à la chaufferie bois de Chalon Est
  • Celticoat, producteur de granulés de bois social, solidaire et ultra-moderne
  • Biolandes extrait ses essences végétales avec une chaufferie à bois Urbas
  • Une chaufferie à bois Weiss pour les chasseurs alpins de Roc Noir
  • Grand Dijon, la plus grande chaufferie bois réalisée par Compte R.
  • Poujoulat acquiert DST spécialiste des cheminées industrielles au Danemark
  • Kiowatt, un excellent exemple de trigénération à base de bois
  • Tous les articles mentionnant Beirens

  • Binder-Etuves pour figurer ici avec votre logo et vos coordonnées, c'est tout simple, contactez fbornschein+annuaire@bioenergie-promotion.fr

    Binder-Etuves est cité aussi dans ces articles :
  • Le bois, désormais énergie principale du réseau de chaleur de Calais
  • La société fromagère de Domfront se dote d’une chaudière à biomasse Vyncke
  • La nouvelle chaudière à marc de café de l’usine Nestlé de Dieppe
  • Une chaudière bois Agroforst pour le réseau de chaleur de Decize
  • TBM-Vecoplan équipe la plateforme biomasse Akuo Energy de Nesle
  • Brenil Pellets, filiale de JRS, produit 50 000 tonnes par an dans le Morvan
  • La centrale de cogénération de Lens s’alimente en bois rond
  • Tous les articles mentionnant Binder-Etuves
  • Informations de contact de Fuji-Electric

    logo Fuji Electric
    46 rue Georges Besse - ZI du Brezet
    F-63039 Clermont-Ferrand CEDEX 02
    +33 473 98 26 98
    @ www.fujielectric.fr caroline.brun@fujielectric.fr
    Fuji-Electric est cité aussi dans ces articles :
  • La chaufferie biomasse de Canteleu dotée de chaudières polycombustibles
  • Le réseau de chaleur de Brest doté d’une chaudière bois Weiss France de 12 MW
  • Trois chaudières biomasse Weiss pour une chaleur plus écologique à Arras
  • Les solutions Fuji Electric d’analyse de biogaz et de mesure de débit
  • Une troisième chaudière bois WEISS de 6 MW pour le réseau de Vénissieux
  • Tous les articles mentionnant Fuji-Electric
  • Informations de contact de Scheuch

    logo Scheuch
    APitec
    20, rue du Metz
    F-59000 Lille
    +33 320 31 61 52
    @ www.scheuch.com a.berkoune@wanadoo.fr
    Scheuch est cité aussi dans ces articles :
  • La dénitrification SCR fait son entrée dans les chaufferies biomasse
  • Vertes prairies et air propre avec le constructeur de filtres Scheuch
  • La chaufferie à bois B & déchets de pulpeur de la papeterie de Venizel
  • Première mondiale de captation de CO2 sur chaudière bois pour culture sous serre
  • Dans le quartier Belle-Beille, la cinquième chaufferie bois d’Angers Loire Métropole
  • Saica inaugure la chaufferie biomasse de 42,5 MW de sa papeterie de Venizel
  • Scheuch rénove le traitement de fumées des deux centrales d’Amel à bois-déchet
  • Plongée au coeur de Biowatts, la centrale biomasse d’Angers
  • LIGER, la centrale territoriale multi-bioénergies phare en Bretagne
  • Ecoliane, la chaleur multi-renouvelable de Boulogne-sur-Mer
  • Tous les articles mentionnant Scheuch
  • Informations de contact de Weiss

    logo Weiss France
    WEISS FRANCE ENERGIE
    95 rue Derobert
    F-73400 Ugine
    +33 479 89 07 07
    @ www.weiss-france.fr contact@weiss-france.fr
    Weiss est cité aussi dans ces articles :
  • Weiss-France Energie & Verdo sur le marché des chaudières à CSR & OMR
  • Le bois remplace les énergies fossiles dans le réseau de chaleur des Mureaux
  • Bientôt une cinquième chaufferie bois à la Métropole Montpellier Méditerranée
  • Articles et reportages sur les chaudières à biomasse Weiss France Energie
  • Un quart des habitants d’Amiens chauffé aux énergies renouvelables
  • La chaufferie bois-solaire-gaz du réseau de chaleur de Châteaubriant
  • Weiss livre deux chaudières bois de 7 et 2,7 MW à la chaufferie du Chiriac à Albertville
  • Le Technicentre SNCF du Landy à Saint-Denis sera chauffé au bois !
  • Pose de la première pierre de la future chaufferie biomasse de Brive-la-Gaillarde
  • Une chaudière bois Weiss de 4 MW sur le réseau de chaleur d’Aix-les-Bains
  • Tous les articles mentionnant Weiss