Une troisième chaudière bois WEISS de 6 MW pour le réseau de Vénissieux

Informations clés – Extension de chaufferie – Besoins : 13000 équivalents-logements – Production : 113 GWh de chaleur/an – 130 sous-stations – 23 km de réseau – Combustible : 46 500 tonnes de bois déchiqueté par an – Trois chaudières bois Weiss-France pour un total de 18 MW –  Taux de couverture par le bois : 58 % – Investissements bois : 13 M € – 15 000 tonnes de CO2 économisées/an – Mises en service : 2009 et 2016 – Délégataire : Dalkia.

La nouvelle chaudière bois WEISS de Vénissieux, photo Frédéric Douard

La nouvelle chaudière bois WEISS de Vénissieux, photo Frédéric Douard

La troisième chaudière à biomasse du réseau de chaleur de Vénissieux a été inaugurée le 16 décembre 2016. Cette installation fait suite à la pose de deux autres chaudières de même puissance (6MW) et de même marque (Weiss) en 2009. Cette chaudière permet depuis janvier 2017, d’alimenter le réseau de chaleur en énergies renouvelables à hauteur de 58%, d’abandonner le fioul, de réduire de 40 % ses émissions de CO2 et de baisser la facture de chauffage des abonnés de 16 %.

Les deux chaufferies bois de Vénissieux côte à côte, photo Frédéric Douard

Les deux chaufferies bois de Vénissieux côte à côte, photo Frédéric Douard

Démarrée en avril 2016, cette extension a représenté un investissement de 3,4 M€. Le réseau de chaleur Vénissieux Énergies utilise désormais 46 500 tonnes de bois par an en provenance d’un bassin d’approvisionnement à 150 km autour de Vénissieux. La nouvelle chaudière bois a été allumée le 5 décembre et fonctionne à 100 % depuis le 1er janvier 2017.

Une nouvelle chaudière encore plus performante

La halle de stockage du bois de la première chaufferie bois de Vénissieux, avec son grappin et ses trois postes de livraison, photo Frédéric Douard

Pour la nouvelle installation bois, une nouvelle chaufferie a été construite à côté de la précédente, incluant donc la nouvelle chaudière, mais aussi une halle de stockage de bois d’un volume de 1000 m3. Le bois y est réceptionné dans deux fosses pouvant accueillir chacune un camion de 100 m3 de bois. Le combustible est ensuite manipulé automatiquement pas un grappin de 4 m3 qui alimente le silo de la chaudière ou deux zones de stockage qui servent à couvrir les besoins durant la nuit ou le weekend quand il n’y a pas de livraison. La première chaufferie bois installée en 2009 était organisée de la même manière avec une halle de 2000 m3 de bois pour alimenter ses deux chaudières de 6 MW.

Ecran de supervision de la halle de stockage du bois de la nouvelle chaufferie de Vénissieux, avec son pont-roulant à grappin, photo Frédéric Douard

Ecran de supervision de la halle de stockage du bois de la nouvelle chaufferie de Vénissieux, avec son pont-roulant à grappin, photo Frédéric Douard

Parmi les nouveautés apportées par Weiss sur la nouvelle chaudière, citons le remplacement des échangeurs horizontaux par des échangeur verticaux, plus simples à entretenir et limitant la hauteur des chaudières. Signalons aussi une combustion régulée en par un dispositif de mesure en continu de l’humidité du bois, installé sur le sas d’alimentation de la chaudière, et qui permet de modifier les réglages de combustion en fonction des variations d’humidité du bois. Ce dispositif, fourni par SWR, fonctionne par mesure haute fréquence basée sur les variations apportées par l’humidité à la constante diélectrique de la matière en vrac.

Ecran de supervision de la nouvelle chaudière WEISS, photo Frédéric Douard - Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Ecran de supervision de la nouvelle chaudière WEISS, photo Frédéric Douard – Cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Transmetteur de pression électronique Fuji pour la régulation de l'apport en air de combustion, photo Frédéric Douard

Transmetteur de pression électronique Fuji pour la régulation de l’apport en air de combustion, photo Frédéric Douard

Côté production de chaleur, la combustion dans le nouveau générateur bois est réalisée à l’aide de trois airs comburants successifs (Primaire, secondaire et tertiaire). Afin d’en maitriser parfaitement la distribution, WEISS a utilisé des électrovannes d’air pilotées par des transmetteurs de pression électroniques Fuji. Ces équipements très précis mesurent ici le débit et la pression différentielle, ce qui permet de garantir des excès d’air de combustion optimisés, et ce qui garantit par conséquent des rendements également optimisés et donc une maitrise plus aisée des émissions atmosphériques.

En termes d’émissions, la chaufferie qui fait plus de 100 MW est soumise aux valeurs limites suivantes : 300 mg de NOx et 30 mg de poussière, le tout à 6% d’O2. Les installations de traitement des poussières fournies par Weiss, en l’occurrence des multicyclones suivis de filtres à manches, permettent de respecter sans souci ces valeurs et en pratique les émissions de poussières restent inférieures à 5 mg/Nm3 à 6% d’O2. Elles étaient même proches de 1 mg/Nm3 lors de notre visite.

Les dispositifs de filtration des fumées de la nouvelle chaudière WEISS, le filtre multicyclones à droite et le filtre à manches à gauche, photo Frédéric Douard

Les dispositifs de filtration des fumées de la nouvelle chaudière WEISS, le filtre multicyclones à droite et le filtre à manches à gauche, photo Frédéric Douard

Enfin, notons que la nouvelle chaudière est pré-équipée d’un circuit de recyclage des fumées sous la grille, permettant de gérer des éventuels changements de nature du combustible.

Les dispositifs d'alimentation en air primaire et en recyclage de fumée sous la grille de la nouvelle chaudière WEISS de Vénissieux, photo Frédéric Douard

Les dispositifs d’alimentation en air primaire et en recyclage de fumée sous la grille de la nouvelle chaudière WEISS de Vénissieux, photo Frédéric Douard

Une chaufferie fortement rénovée

La chaufferie urbaine de Vénissieux, photo Dalkia

La chaufferie urbaine de Vénissieux, photo Dalkia

En 2016, le site de la chaufferie de Vénissieux a été marqué par d’autres travaux importants : des moteurs neufs de cogénération gaz en remplacement des anciens ; une nouvelle chaudière gaz de 15 MW ; la modernisation d’équipements comme le remplacement des pompes réseau. Ces travaux ont été terminés dans les délais prévus en respectant les engagements de mise en service des installations.

En parallèle, le réseau de chaleur a également connu une importante modernisation : le passage en basse pression du réseau et des sous-stations qui permet de grandes économies notamment en termes de déperditions ; l’instrumentalisation des équipements pour renforcer la sécurisation, la performance et la traçabilité du réseau. Ces travaux ont été réalisés en quatre mois. Le passage du réseau en basse en basse température a permis d’investir dans une nouvelle chaudière à eau chaude, moins contraignante en terme de conduite qu’en eau surchauffée.

Au total, le projet représente un investissement de près de 17 millions d’euros, dont 13 millions d’euros pour la construction de la chaufferie bois et la modernisation du réseau, soutenues par l’Ademe dans le cadre du Fonds Chaleur à hauteur de 1,43 millions d’euros.

Une baisse de la facture énergétique pour les usagers

La nouvelle chaufferie bois de Vénissieux, photo Frédéric Douard

La nouvelle chaufferie bois de Vénissieux, photo Douard

Le nouveau contrat signé en 2014, prévoit au 1er janvier 2017, avec la nouvelle configuration de production, une baisse de tarif de 16 % par rapport à l’ancien contrat. En janvier 2015, le dépassement de 50 % d’énergies renouvelables dans le mix énergétique a d’ores et déjà permis aux abonnés de bénéficier d’un taux de TVA réduit entraînant une première baisse de 10 % des factures.

Fin 2014, la Ville de Vénissieux avait renouvelé le contrat de délégation de service public du réseau de chaleur de la commune avec la société Dalkia pour une durée de 20 ans au travers de la société dédiée Vénissieux Énergies.

La sonde SWR de mesure en continu de l'humidité du bois sur la nouvelle chaudière bois WEISS, photo Frédéric Douard

La sonde SWR de mesure en continu de l’humidité du bois sur la nouvelle chaudière bois WEISS, photo Frédéric Douard

D’une longueur de 24 km avec 130 sous-stations, le réseau Vénissieux Énergies alimente en chauffage et eau chaude sanitaire 9 600 logements et 42 autres sites, tels que des bâtiments communaux, des bailleurs sociaux, les collèges Elsa-Triolet, Jules-Michelet et Paul-Eluard, le groupe hospitalier mutualiste Les Portes du Sud, le laboratoire Carso…

Contacts :

Frédéric Douard, en reportage à Vénissieux

Informations de contact de Envea

logo envea
Envea
111 Bd Robespierre / CS 80004
F-78304 Poissy Cedex 4
+33 139 22 38 00
@ www.envea.global p.sopco@environnement-sa.com
Envea est cité aussi dans ces articles :
  • La chaufferie à bois B & déchets de pulpeur de la papeterie de Venizel
  • Ugine équipe son réseau de chaleur d’une chaudière bois Weiss de 3,5 MW
  • Danzer-France s’équipe d’une chaudière bois Polytechnik à régulation mathématique poussée
  • Trois chaudières biomasse Weiss pour une chaleur plus écologique à Arras
  • Le chauffage urbain de Chambéry renouvelable à 66% avec sa deuxième chaufferie bois
  • OTI Industrie mesure les émissions de particules des chaufferies à bois
  • Tous les articles mentionnant Envea
  • Informations de contact de Fuji-Electric

    logo Fuji Electric
    46 rue Georges Besse - ZI du Brezet
    F-63039 Clermont-Ferrand CEDEX 02
    +33 473 98 26 98
    @ www.fujielectric.fr caroline.brun@fujielectric.fr
    Fuji-Electric est cité aussi dans ces articles :
  • La chaufferie biomasse de Canteleu dotée de chaudières polycombustibles
  • Le bois, désormais énergie principale du réseau de chaleur de Calais
  • Le réseau de chaleur de Brest doté d’une chaudière bois Weiss France de 12 MW
  • Gros plan sur la maîtrise des émissions à la chaufferie bois de Chalon Est
  • Avec le bois-énergie, un grand coup de vert pour le réseau de chaleur de Nevers
  • Les solutions Fuji Electric d’analyse de biogaz et de mesure de débit
  • Tous les articles mentionnant Fuji-Electric
  • Informations de contact de Weiss

    logo Weiss France
    WEISS FRANCE ENERGIE
    95 rue Derobert
    F-73400 Ugine
    +33 479 89 07 07
    @ www.weiss-france.fr contact@weiss-france.fr
    Weiss est cité aussi dans ces articles :
  • Weiss-France Energie & Verdo sur le marché des chaudières à CSR & OMR
  • Le bois remplace les énergies fossiles dans le réseau de chaleur des Mureaux
  • Grammont, la plus ancienne chaufferie bois de la métropole rouennaise
  • Bientôt une cinquième chaufferie bois à la Métropole Montpellier Méditerranée
  • Articles et reportages sur les chaudières à biomasse Weiss France Energie
  • Un quart des habitants d’Amiens chauffé aux énergies renouvelables
  • Dans le quartier Belle-Beille, la cinquième chaufferie bois d’Angers Loire Métropole
  • La chaufferie bois-solaire-gaz du réseau de chaleur de Châteaubriant
  • LIGER, la centrale territoriale multi-bioénergies phare en Bretagne
  • Ecoliane, la chaleur multi-renouvelable de Boulogne-sur-Mer
  • Tous les articles mentionnant Weiss