Une chaudière à bois de 400 kW pour la très jolie chaufferie de Bourbon-Lancy

Article publié dans le Bioénergie International n°68 d’octobre 2020

Olivier Perrot, responsable des bâtiments et Édith Gueugneau, maire de Bourbon-Lancy, devant la chaufferie bois, photo Frédéric Douard

La ville de Bourbon-Lancy est une petite cité médiévale et thermale située à l’extrémité sud-ouest du département de Saône-et-Loire. Elle est notamment connue pour son eau thermale réputée pour soigner les rhumatismes, et pour son usine de moteurs de camions et de bus qui emploie plus de 1600 personnes. En janvier 2020, la municipalité, soucieuse des questions d’environnement et de climat, a mis en service une chaufferie à bois avec réseau de chaleur. Ce nouveau service public, géré sous le régime d’une régie municipale, a ainsi passé un marché de conception & réalisation d’un million d’euros avec le groupement constitué de l’intégrateur Energy&+, du bureau d’études Cler Ingénierie et l’architecte Hindi. Elle s’est parallèlement entourée du bureau Eepos comme assistant à maîtrise d’ouvrage.

Une technologie de chaudière éprouvée

L’écran de commande digital de la chaudière de Bourbon-Lancy, photo Frédéric Douard

Le mandataire, Energy&+ a proposé et installé une chaudière bois de 400 kW de marque Heizomat. Elle est alimentée par du bois déchiqueté de dimension P63 et d’humidité inférieure à 40 %, ce qui lui permet de pouvoir être allumée automatiquement et donc de moduler de 0 à 100 % de sa puissance. Elle est complétée par une chaudière gaz en appoint et secours de 540 kW en cascade.

Le bois arrive du silo par un convoyeur à tapis métallique. Après passage dans une écluse rotative, il est introduit dans la chaudière par une vis de dosage. L’échangeur à triple parcourt de flamme est équipé d’un système de ramonage mécanique. Après combustion, les cendres sont évacuées automatiquement du foyer par une chaîne à godets, puis par une vis, vers un conteneur étanche fabriqué sur mesure et récupérable par tracteur avec fourche.

La chaudière HEIZOMAT de Bourbon-Lancy, son cendrier et l’arrivée du convoyeur de bois au dessus de la vis de dosage, photo Frédéric Douard

Pour la conduite de cet équipement, les paramètres principaux sont consultables et modifiables sur téléphones mobiles ainsi que via la connexion à distance de la GTC.  Celle-ci est le premier système Schneid mis en place en France, une solution leader dans la régulation des réseaux de chaleur en Autriche, Allemagne et Suisse. Elle permet notamment d’optimiser la température des retours et donc le delta T, afin de minimiser les pertes thermiques du réseau et la consommation électrique des pompes. Grâce à l’enregistrement « temps réel » de l’ensemble des données pertinentes, la supervision Schneid fournit des rapports exhaustifs sur le fonctionnement du réseau. Ces informations sont partagées aux acteurs, et utilisées par l’exploitant pour mettre en œuvre de puissants outils d’optimisation.

Une chaufferie avec silo à plat

Le silo de stockage a été réalisé à plat avec une surface utile de quinze par six mètres. Il a été prévu pour des livraisons par semi-remorques de 90 m³ et présente une autonomie de cinq jours à puissance maximale. Son originalité vient de son mode de désilage, peu courant dans ces puissances. Il est ici réalisé avec un système de râteau qui ramène le produit par le dessus du tas.

Le système de désilage du bois par râteau, photo Frédéric Douard

Ce système, appelé top loader, a plusieurs avantages : il permet à la fois d’ensiler le bois jusque 3,5 mètres de hauteur et de le désiler, il évite les obstacles au sol pour les livraisons, il évite l’installation d’une centrale hydraulique, il ne nécessite pas d’infrastructures en béton particulièrement importantes, il n’est pas sensible aux infiltrations possibles d’eau et il est totalement accessible en cas de souci quelconque. Notons enfin que le silo est pourvu d’un détecteur de niveau.

Le silo de plain-pied avec son râteau de désilage, photo Frédéric Douard

Le réseau de chaleur

D’une longueur totale de 1 000 mètres, il alimente une école avec crèche, un bâtiment associatif, un complexe sportif, une médiathèque, une copropriété, l’ancienne gendarmerie et une maison individuelle. Il est également d’ores-et-déjà prévu de raccorder deux autres ensembles dans le futur : la nouvelle gendarmerie et une résidence pour personnes âgées. La puissance totale maximale souscrite à ce jour par les abonnés monte à 886 kW.

L’installation hydraulique et son ballon tampon, photo Energy & +

À la suite de ce projet de chaufferie bois, le développement du réseau de chaleur est envisagé vers d’autres secteurs géographiques de la ville et le recours à la géothermie est d’ores-et-déjà étudié avec attention.

Un marché d’exploitation avec intéressement

Après mise en concurrence, la régie a souscrit un marché d’exploitation de cinq ans, incluant maintenance courante et annuelle, et grosses réparations. Ce contrat prévoit par ailleurs un intéressement de l’opérateur aux performances réalisées par l’installation. Ainsi, le taux de couverture annuel de la chaudière à bois doit être supérieur à 88 %. En deçà de 85 %, des pénalités sont appliquées à hauteur de la surconsommation de gaz engendrée ; au-delà de 91 % un intéressement récompense l’exploitant de 50 % du montant des économies réalisées.

La chaufferie bois de Bourbon-Lancy, photo Frédéric Douard

Le rendement moyen annuel de la chaudière doit lui être supérieur à 80 %. En deçà de 78 %, des pénalités sont appliquées ; au-delà de 85 % l’intéressement s’applique. Ce rendement est calculé en faisant le rapport entre l’énergie livrée sous forme de bois (par mesure de l’humidité de tous les camions avec un échantillonnage de trois points par camion), et l’énergie en sortie de chaudière.

La chaudière, son cendrier et son ballon tampon, photo Frédéric Douard

Ce même principe est aussi appliqué au rendement de la chaudière à gaz (objectif 90 %) et au rendement du réseau dont l’objectif est de 87 %.

Enfin, des pénalités ont également été fixées pour les retards sur les délais d’intervention qui sont ici fixés à deux heures maximum, pour un dépassement du nombre d’interventions de dépannage (fixé à deux maximum), et pour les durées d’interruptions du service dépassant trois heures.

Le convoyeur métallique du bois, photo Frédéric Douard

La base des deux cheminées de la chaufferie de Bourbon-Lancy, photo Frédéric Douard

Contacts :

Frédéric Douard, en reportage à Bourbon-Lancy

1 réponse
  1. L'HOSTIS dit :

    Magnifique installation et très beau reportage complet.

Informations de contact de AL Industrie

AL Industrie
47 Route de Gannat FR-03140 CHANTELLE
+33 470 56 58 74
@ Contactez-nous en ligne
Ou contactez nous par email : contact@al-industrie.com
Créée en 2003, l'entreprise AL-industrie et toute son équipe est au service de tous vos projets. Une équipe complète de professionnels, chargés d'affaires, ingénieurs bureau d'étude, techniciens qualifiés est à votre écoute pour définir avec vous les solutions adaptées à vos futurs installations de convoyage et de protection machines. Quel que soit le constructeur d'origine de la machine , la marque, la référence, nous pouvons intervenir sur l'ensemble de votre parc machines.


Dinak pour figurer ici avec votre logo et vos coordonnées, c'est tout simple, contactez fbornschein+annuaire@bioenergie-promotion.fr

Dinak est cité aussi dans ces articles :
  • La chaufferie automatique à biomasse de l’abbaye de Timadeuc dans le Morbihan
  • Hargassner installe une chaufferie bois préfabriquée de 800 kW à Montlebon
  • Les conduits de fumée Dinak fêtent leurs trente ans en 2013
  • Tous les articles mentionnant Dinak
  • Informations de contact de Energy&+

    logo AHCS
    1 rue B. Franklin, P.A. de Kerboulard
    F-56250 Saint Nolff
    +33 297 26 46 30
    @ www.energy.bzh contact@energy.bzh
    Energy&+ est cité aussi dans ces articles :
  • Energy&+ lance un programme d’investissements dans la gazéification de la biomasse
  • La microcentrale à gaz de bois du réseau de chaleur des Pléiades près de Liège
  • LIGER, la centrale territoriale multi-bioénergies phare en Bretagne
  • 19 octobre 2018, rencontres du bois-énergie en Pays de Pontivy
  • 26 et 27 septembre 2018 à Rennes, premières assises de la pyrogazéification
  • Les acteurs français de la gazéification de la biomasse se positionnent sur le gaz renouvelable
  • La micro-centrale à gaz de bois de la Résidence Célinie près de Liège
  • 3 octobre 2017, journée technique Biomasse Gazéification à Nantes
  • Les micro-centrales Spanner à gazéification de bois arrivent sur le marché français
  • RiD Solution, producteur de bûches densifiées à base de bois et marc de café
  • Tous les articles mentionnant Energy&+
  • Informations de contact de Saelen Energie

    logo Saelen

    Saelen Énergie - Heizomat France
    Parc Alpespace - Bâtiment Cleanspace - 354 voie Magellan FR-73800 Sainte-Hélène-du-Lac
    +33 479 60 54 10
    @ Commander en ligne
    Ou contactez-nous par email : contact@saelen-energie.fr
    → Voir les références en chaufferies (données issues de l'atlas Bioénergie international) HEIZOMAT, pionnier du bois énergie, est leader mondial de la chaudière automatique à bois déchiqueté depuis 1982. Plus qu'un savoir-faire, HEIZOMAT est une philosophie : elle a ainsi été l'une des premières entreprises à commercialiser, en France, des chaudières à plaquettes dès 1989. La première référence française est une chaudière 220kW dans l'Aveyron qui fête ses 30 ans. Depuis, la technologie s'est perfectionnée mais la qualité et la robustesse restent inégalées.
    Saelen Energie est cité aussi dans ces articles :
  • Heizomat réalise six chaufferies à bois dans des collèges de la Manche dont cinq préfabriquées
  • La chaufferie bois de Neuillay réduit la facture de chauffage de la commune
  • Tiers investissement et vente de chaleur renouvelable à la maison de retraite de Dry
  • Démonstrations de production de plaquettes forestières le 4 février 2021 en Savoie
  • Pionnière : la chaudière Heizomat à bois du lycée de Rignac a 30 ans
  • Les chaudières automatiques à bois Heizomat désormais équipées du nouvel écran tactile Siemens
  • 22 novembre 2018 à Tournus, la biomasse énergie éco-responsable
  • Heizomat, 35 ans d’innovation et un nouveau hall d’exposition en France
  • Forte présence du bois-énergie et grande affluence à Euroforest 2018
  • 5 juillet 2017, inauguration du nouveau hall d’exposition Heizomat à Tournus
  • Tous les articles mentionnant Saelen Energie