Ets Fichaux, entreprise de travaux forestiers portée par le bois-énergie

Article paru dans le Bioénergie International n°56 de juillet-août 2018

Pile de bois à déchiqueter sur un chantier routier, photo Sarl Energie Bois

La Sarl Énergie Bois est située depuis 2008 sur la commune de Seninghem dans le Pas-de-Calais, entre Boulonnais et Audomarois. Fondée en 2003 sur la commune voisine de Bayenghem-les-Seninghem par Alexandre Fichaux, alors âgé de 20 ans, sous le nom d’entreprise Fichaux, elle emploie aujourd’hui dix personnes. Elle réalise tous travaux sur voiries et forêts : fauchage, débroussaillage, élagage, dessouchage, abattage, débardage, déchiquetage, broyage forestier, préparation de sol et curage de fossés.

Le bois-énergie, une valorisation évidente

Comme dans toutes les entreprises de travaux forestiers, la majorité des travaux consiste à couper du bois … et la plupart du temps à le laisser au sol ou à devoir l’évacuer. Las de ce gaspillage perpétuel et des soucis générés par ces produits en pure perte, en 2007 Alexandre a saisi l’opportunité de la mise en service d’une chaufferie industrielle à bois dans son département pour proposer ses services de fournisseur de plaquettes et pour commencer à valoriser les petits bois qu’il abattait.

À l’époque, avec une première déchiqueteuse Valormax 56100 tractée de chez NOREMAT, il a alimenté partiellement, à hauteur de 10 000 tonnes par an, la chaufferie de la coopérative laiterie Ingrédia à Saint-Pol-sur-Ternoise. Ingrédia avait alors conclu un contrat d’approvisionnement avec ONF Énergie, une entité alors en plein développement et dirigée par le bouillonnant Philippe Goupil, qui à l’occasion de cet article a souhaité témoigner : « J’ai toujours été respectueux et admiratif pour tous ces jeunes entrepreneurs dont fait partie Alexandre. Ils ont permis le développement et la crédibilité des approvisionnements en plaquettes bois en France. Nous avons simplement contribué à asseoir leur activité et leur business plan sur des contrats de prestations pluriannuels, ce qui n’était pas à l’époque la norme pour les entrepreneurs de travaux forestiers. Et pour compléter ces remarques, l’homme est éminemment sympathique, et ce n’est pas Arnaud Fortin qui me contredira, lui qui fut au presque quotidien l’interlocuteur privilégié d’Alexandre ».

La première déchiqueteuse d’Alexandre, une Valormax 56100 tractée, et sa remorque agricole FLIEGL de 40 m³ à fond poussant, photo Sarl Energie Bois

Alexandre fut ensuite en affaires avec BENO, la société d’approvisionnement de Dalkia Nord, pour la fourniture des chaufferies bois du groupe dans la région Nord-Pas-de-Calais. Au départ Alexandre alimenta tout ou partie des chaufferies historiques de Calais, Outreau ou Herta à Saint-Pol-sur-Ternoise, puis plus récemment celles de Boulogne-sur-Mer, Hazebrouck, Abbeville et Arras.

Le bois-énergie comme activité principale

Avec la montée en puissance de ces contrats de fourniture, Alexandre dût investir dans toute une série d’équipements pour honorer sa signature, à commencer par une plateforme et un véritable atelier de mécanique. Modifiant son entreprise qui devenait la Sarl Énergie Bois, il s’est ainsi installé en 2008 à Seninghem sur un axe routier important de son secteur, à la croisée de l’autoroute A26 et de la route nationale 42 qui relie Boulogne-sur-Mer à Saint-Omer.

La plateforme est construite sur un terrain de 2 ha, dont 1 ha goudronné. Pour les grosses chaufferies, Alexandre stocke principalement du bois rond qu’il déchiquète en fonction des livraisons à effectuer et seul un stock tampon en plaquettes est entretenu pour couvrir l’équivalent d’une semaine de fourniture. Pour les petites chaufferies, la plateforme dispose d’un hangar de 500 m² afin de garantir une bonne siccité aux plaquettes.

Stockage de bois-énergie pour grosses chaufferies à Seninghem, photo Sarl Energie Bois

Pour la production de plaquettes, après sa première déchiqueteuse, Alexandre avait besoin de matériel plus puissant et surtout plus mobile. Il a donc commencé à louer une déchiqueteuse sur camion chez NOREMAT en 2011, puis, satisfait de la solution, a successivement acheté un Valormax 80120 en 8 × 4 en janvier 2012 et un Valormax 56120 en 6 × 6 en février 2013.

Par la suite, recherchant du matériel tout aussi puissant et mobile, mais plus polyvalent en termes de mobilité sur chantier, il a opté pour le nouvel ALBACH Diamant 2000 dont il a acheté deux exemplaires en décembre 2015 et en novembre 2017.

Chantier de déchiquetage en bord de route avec ALBACH Diamant, photo Sarl Energie Bois

En termes de débit de déchiquetage, Alexandre est ravi par ces dernières machines Allroad sur lesquelles il aime à relater son record de production : 24 camions de 25 tonnes en une journée de travail sur plateforme, avec du bois en quatre mètres et une seule machine, soit non moins de 600 tonnes de plaquettes !

En termes d’entretien, les deux déchiqueteuses ALBACH lui ont aussi apporté une bonne surprise avec un coût de maintenance annuelle ne dépassant pas les 40 000 € par machine les deux premières années. Notons juste sur ce point le changement des tôles d’usure toutes les 1 000 heures et un affûtage des couteaux qui peut s’espacer d’une semaine si le bois est bien propre.

L’organisation du travail et le parc de matériels

La zone de chalandise et d’intervention de l’entreprise se situe sur l’ensemble des Hauts-de-France et sur la partie Nord-Est de la grande couronne d’Île-de-France.
Pour la livraison des plaquettes à proximité de sa plateforme, l’entreprise dispose d’une remorque agricole FLIEGL de 40 m³ à trois essieux et à fond poussant. Pour les chantiers plus lointains, elle dispose de cinq ensembles avec semi-remorque routière STAS à fond mouvant. Le fait de disposer de quelques semi-remorques donne de la souplesse aux chantiers de déchiquetage qui sont presque tous réalisés en flux tendu, notamment pour gérer les temps d’attente des transporteurs. Cette activité de vente de plaquettes représentait 40 000 tonnes en 2017, la majeure partie du déchiquetage étant réalisée en prestation de service pour d’autres fournisseurs.

Chantier de débardage, photo Sarl Energie Bois

Pour le transport des bois ronds vers sa plateforme, l’entreprise est équipée d’un ensemble avec semi-remorque à plateau et ranchers. Pour la livraison des grumes triées pour le sciage, elle possède un grumier en 6 × 4 avec remorque télescopique à trois essieux.

Pour les travaux forestiers, l’entreprise dispose d’un parc de matériel étendu à l’ensemble de ses missions : une pelle à chenilles TIGERCAT de 32 tonnes avec tête d’abattage à disque de coupe de 52 cm et bras accumulateur pour petits taillis, une abatteuse John DEERE 1470D en 6 × 6, plus une deuxième qui vient d’arriver fin mai 2018, une 1470G en 8×8 avec une tête multi-tiges H414, un porteur forestier TIMBERJACK 1410 en 8 × 8, un porteur forestier John DEERE 1110 E en 8 × 8 et avec panier rallongé. Un deuxième porteur John DEERE est actuellement en commande.

Abatteuse John DEERE 14 70 D, photo Sarl Energie Bois

Pour les autres travaux forestiers, Alexandre dispose aussi de tout un parc d’épareuses, lamiers, pinces à bois, sous-soleuses, broyeurs forestiers, tracteurs … ainsi qu’un automoteur AHWI Raptor 800 pour le débroussaillage.

Pour son approvisionnement en bois-énergie, en dehors des bois récupérés sur ses chantiers de travaux, qui représentent en fait des quantités assez faibles par rapport à son marché, Alexandre est aussi exploitant forestier. Il achète ainsi des bois sur pied régulièrement, prioritairement du bois dur, en forêts publiques et privées, de manière à toujours disposer d’une à deux années de stock sur pied. Par contre, à l’inverse des exploitants-scieurs, il va plutôt rechercher les coupes de mauvaise qualité.

Le hangar de stockage des plaquettes sèches pour les petites chaufferies, photo Frédéric Douard

Alexandre Fichaux, photo F. Douard

De cette exploitation, il trie les bois sciables pour les commercialiser en grumes et le bois-énergie à déchiqueter. Le bois-énergie à ramener sur plateforme est façonné en billons de quatre mètres, alors que celui à déchiqueter en bord de coupe est empilé en perches. Les trois quarts des volumes sont déchiquetés en bord de coupe pour livraison le jour-même. La facturation du bois-énergie se fait au MWh/tonne sur la base de mesures d’humidité réalisées par les clients.

Contacts :

Frédéric Douard, en reportage à Seninghem

Le magazine Bioénergie International est disponible :

Informations de contact de Albach

Distribué en France par Ropa
Albach est cité aussi dans ces articles :
  • Les fabricants de déchiqueteuses de bois Albach et Wüst s’associent
  • Eau Énergie, producteur de bois déchiqueté certifié CBQ+ dans le Rhône
  • Les trois lauréats des journées de l’innovation bois-énergie 2018
  • Forte présence du bois-énergie et grande affluence à Euroforest 2018
  • La chaufferie biomasse de Saint-Denis alimentée en bois par voie d’eau
  • Bois-énergie et biogaz, les piliers de l’usine biomasse du groupe Agri
  • Ramery Environnement renforce son pôle bois-énergie & biomasse
  • Financement participatif pour la plateforme bois-énergie de Goncelin
  • Forexpo 2016 confirme la réalité nouvelle du bois-énergie en Aquitaine
  • Depuis 30 ans, la biomasse est clé de progrès social et écologique pour Loreki
  • Tous les articles mentionnant Albach
  • Informations de contact de Fliegl

    logo Fliegl
    Bürgermeister-Boch-Str. 1
    D-84453 Mühldorf a. Inn ·
    Contact France :
    FLIEGL France
    31 Rue Chotard
    44330 Le Loroux Bottereau
    +33 240 54 52 22
    @ www.fliegl.com/ service@fliegl-france.com
    Bois : http://www.fliegl-forsttechnik.de Biogaz : http://www.fliegl-dosiertechnik.de Agricuture : http://www.fliegl-agrartechnik.de Remorques : http://www.fliegl-fahrzeugbau.de
    Fliegl est cité aussi dans ces articles :
  • La chaufferie bi-énergie plaquettes et granulés de bois de la commune d’Aube
  • Des biodéchets pour doper l’unité de méthanisation du Gaec Lamoureux
  • Le séchage, plus-value pour la cogénération biogaz Bio-Aisnergies
  • Le lycée agricole d’Obernai enseigne la méthanisation en conditions réelles
  • Triple valorisation pour le biogaz du Haut-Pays d’Artois
  • Tous les articles mentionnant Fliegl
  • Informations de contact de Noremat

    logo Noremat
    Dynapôle Ludres-Fléville
    166 rue Ampère - BP 60093
    F-54714 Ludres Cedex
    +33 383 25 69 60
    @ www.noremat.fr g.laurent@noremat.fr
    Noremat est cité aussi dans ces articles :
  • Caractéristiques des herbes de bord de route pour la méthanisation
  • Chantier de déchiquetage de bois Sabelor avec Valormax DM80-120 et Xerion 3800
  • Le méthaniseur de la ferme bio de Pigerolles dynamise l’emploi montagnard
  • L’avis des Ets Chayriguès sur le camion de déchiquetage de bois Cobra Noremat
  • La déchiqueteuse de bois Valormax D56-120 de l’entreprise normande AGB
  • Tyron, le broyeur lent birotor polyvalent de Noremat
  • L’élagage au lamier, solution propre qui permet la valorisation en bois-énergie
  • Noremat récompensé pour son fauchage de bord de route à vocation énergétique
  • Quatre déchiqueteuses de bois-énergie Noremat chez Fréon élagage
  • 5 avril 2019, valoriser les cendres de bois et les déchets verts – Démonstrations
  • Tous les articles mentionnant Noremat
  • Informations de contact de Ropa

    logo Ropa
    280 rue du Château
    F-60640 Golancourt
    +33 344 43 44 43
    @ www.ropa-france.fr jmarcpouchain@orange.fr
    Ropa est cité aussi dans ces articles :
  • Produire des plaquettes de bois avec les très robustes déchiqueteuses Wüst
  • SOMTP Environnement représente les déchiqueteuses Wüst en France
  • La Scop Loreki acquiert deux nouveaux broyeurs de bois en Aquitaine
  • Le déchiquetage forestier à poste fixe par Wüst
  • CUMA Défis : les outils du bois-énergie pour les agriculteurs
  • Gendron énergie s’équipe d’une nouvelle déchiqueteuse
  • Tous les articles mentionnant Ropa