La chaufferie bois Compte R. à silos-conteneurs de l’Université de Gand

Article publié dans le Bioénergie International n°68 d’octobre 2020

La Faculté des biosciences à Gand, photo Université de Gand

La chaufferie du campus Coupure est installée au sous-sol de ce bâtiment, photo Frédéric Douard

La Faculté des biosciences de l’Université de Gand a fêté ses 100 ans en 2020. Cet établissement qui rassemble près de 3000 étudiants est l’un des leaders européens de la recherche dans les domaines de la biologie et de la bio-ingénierie. Son site principal accueille chaque année près de 200 formations et se situe sur le Campus Couture en plein centre de la vielle ville de Gand. Depuis 2013, le site est partiellement chauffé avec une chaudière à biomasse de 900 kW.

Une implantation complexe

Au vu de la consommation relativement importante du site, le choix du combustible s’est porté vers le bois déchiqueté. Mais la grande difficulté de ce projet fut l’intégration de la chaudière et surtout de son silo au cœur d’un bâtiment historique et en plein cœur d’une ville médiévale parcourue de canaux. Accessible depuis une cour intérieure, la chaufferie était équipée de chaudières à gaz.

Installée en sous-sol, elle ne disposait pas à proximité d’emplacement pour créer un silo enterré avec des accès de livraison. Par ailleurs, pour des raisons de circulation des poids lourds dans ce type de ville, le choix s’est porté sur des livraisons sur porteur avec caisson de 30 m³.

La chaudière Compte R. sur le campus Coupure à Gand, photo Frédéric Douard

La solution choisie a donc consisté à placer la chaudière la plus grosse possible dans la chaufferie existante, avec une hauteur sous plafond limitée, et de l’alimenter à partir de caissons-silos, remplis soit par échange vide/plein soit par vis de chargement. Cette solution a évité tout bouleversement des accès de la cour et a juste nécessité un emplacement de 60 m² sous des arbres.

Remplissage des silos-conteneurs par une remorque Fliegl à vis, photo Veolia

Une chaudière compacte à grille mobile

L’installation est approvisionnée en bois déchiqueté provenant d’élagage, de scieries et du recyclage des palettes. L’humidité maximale tolérée par le foyer est de 45 % sur brut, ce qui permet un allumage automatique.

Schéma de principe de la chaudière compact COMPTE R. installée à l’Université de Gand

Le système de ramonage pneumatique de la chaudière COMPTE R., photo Frédéric Douard

La grille mobile de ce modèle de chaudière compacte travaille ici à plat afin de réduire la hauteur de l’équipement. Le foyer bénéficie d’une combustion avec air primaire et secondaire, plus un recyclage des fumées, utile pour abaisser la température du foyer en cas de bois trop sec. Le taux de recyclage est asservi à la concentration d’oxygène et à la température du foyer.

L’échangeur tubulaire à deux parcours est ramoné automatiquement pas des séquences d’insufflation d’air comprimé. En sortie, la filtration des particules est assurée successivement par des multi-cyclones intégrés à la chaudière et par un électrofiltre qui abaisse les émissions en deçà du seuil de 30 mg/Nm³ à 6 % d’O2.

Le silo-conteneurs

Le bois est stocké dans deux conteneurs de 30 m³. L’extraction du produit est réalisée à l’aide d’un racleur situé en fond du conteneur et commandé par un vérin hydraulique intégré à l’ensemble. En sortie des conteneurs, le bois est récupéré dans une vis de transfert de six mètres puis est convoyé jusqu’à la chaudière par une vis de neuf mètres. Un clapet coupe-feu assure l’étanchéité entre la vis de transfert et la vis d’introduction du bois.

Les deux silos-conteneurs à côté de la chaufferie, photo Frédéric Douard

L’installation, exploitée par la société Veolia, fonctionne depuis fin 2013 sans souci.

Contact : www.compte-r.com

Frédéric Douard, en reportage à Gand

Informations de contact de Compte

Compte est cité aussi dans ces articles :
  • Une chaufferie biomasse de 5 MW entrera en service en 2022 à Sarrebourg
  • Dans le département du Gard, promouvoir le bois-énergie pour soutenir la filière forestière
  • Depuis 2014, Châteaudun se chauffe renouvelable avec le bois et la rafle de maïs
  • Le réseau de chaleur au bois de la commune du Blanc donne toute satisfaction
  • Après dix ans d’utilisation, SKF toujours satisfait de sa chaudière à bois !
  • Briançon, ville la plus haute de France, chauffée par deux chaudières bois à hautes performances
  • Le réseau de chaleur de la commune de Barby en Savoie est alimenté à 95% par le bois
  • Articles et reportages sur les chaudières à biomasse Compte R.
  • Le bois pour maîtriser les coûts de chauffage des serres des Jardins de Camargue
  • Gennevilliers investit dans une chaufferie biomasse pleine de bonnes idées
  • Tous les articles mentionnant Compte
  • Informations de contact de Fliegl

    logo Fliegl
    Bürgermeister-Boch-Str. 1
    D-84453 Mühldorf a. Inn ·
    Contact France :
    FLIEGL France
    31 Rue Chotard
    44330 Le Loroux Bottereau
    +33 240 54 52 22
    @ www.fliegl.com/ service@fliegl-france.com
    Bois : http://www.fliegl-forsttechnik.de Biogaz : http://www.fliegl-dosiertechnik.de Agricuture : http://www.fliegl-agrartechnik.de Remorques : http://www.fliegl-fahrzeugbau.de
    Fliegl est cité aussi dans ces articles :
  • La nouvelle déchiqueteuse de la CUMA Défis 85 pour valoriser le bocage
  • Du fumier très pailleux en voie liquide chez Méthamaine pour produire du biométhane
  • Ets Fichaux, entreprise de travaux forestiers portée par le bois-énergie
  • La chaufferie bi-énergie plaquettes et granulés de bois de la commune d’Aube
  • Des biodéchets pour doper l’unité de méthanisation du Gaec Lamoureux
  • Le séchage, plus-value pour la cogénération biogaz Bio-Aisnergies
  • Le lycée agricole d’Obernai enseigne la méthanisation en conditions réelles
  • Bois-énergie et biogaz, les piliers de l’usine biomasse du groupe Agri
  • Triple valorisation pour le biogaz du Haut-Pays d’Artois
  • Tous les articles mentionnant Fliegl