Équiwood, producteur de briquette biocombustible à base de litière de bois

Article paru dans le Bioénergie International n°52 de novembre-décembre 2017

Le séchoir à bande RUDNICK & ENNERS à droite et la trémis d’alimentation de la presse EUROP SERVICE INDUSTRIE à gauche, photo Equiwood

Les briquettes Equiwood font 75 mm de diamètre, photo Equiwood

La société Équiwood est implantée en Wallonie, dans le village de Villers-le-Gambon, sur la commune de Philippeville dans la Province de Namur. Elle occupe une partie des locaux industriels d’une ancienne usine de panneaux de particules, un site aujourd’hui exploité par la société Agrophil, filiale du groupe Op de Beeck qui produit sur place des aliments pour le bétail et la méthanisation. Depuis novembre 2016, Équiwood y produit des briquettes biocombustibles pour le marché du chauffage domestique.

Le concept Équiwood : valoriser une litière de luxe, le paillage équin de copeaux de bois

La Belgique est l’un des pays au Monde qui possède le plus de chevaux en rapport avec sa surface. Par ailleurs, nombre de ces animaux appartiennent à des écuries prestigieuses qui apportent grands soins à leurs pensionnaires et qui en particulier les paillent avec des matériaux haut de gamme en bois résineux : des copeaux et même parfois des granulés. Or, ces litières sont tellement rapidement renouvelées, que le produit est très éloigné d’un fumier classique, gardant une grande fraîcheur : le bois n’a en effet pas encore eu le temps ni les conditions de composter. Et le crottin, présent en faible quantité dans cette litière est une biomasse ligneuse relativement peu dégradée.

Palette de 54 sacs de briquettes Equiwood de 15 kg, photo Equiwood

Cette matière, avec de si faibles aptitudes au compostage, a donné l’idée en 2014 à deux jeunes entrepreneurs wallons, Dany de Bolle et Stéphane Licata, de débarrasser les propriétaires de ces chevaux de leur litière et de la transformer en briquettes. Ce biocombustible, de 75 mm de diamètre et 300 mm de longueur, est destiné aux inserts, poêles, cuisinières et chaudières domestiques à alimentation manuelle.

Aujourd’hui, la capacité de production d’Equiwood est de 5000 tonnes par an, l’installation permettant de produire une palette de 552 bûches par heure. Pour assurer cette production, l’entreprise emploie 10 personnes : 6 opérateurs en 2 x 8 h sur 5 jours, un électromécanicien, deux gérants multitâches et un commercial.

Et pour ajouter au côté déjà écologique de cette production, Equiwood a fait le choix d’une sacherie 100 % papier, utilisable pour l’allumage du feu. Il s’agit de sacs à deux anses contenant 12 kg de briquettes, soit huit pièces plus quelques rondelles pour l’allumage.

La briquette Equiwood est actuellement commercialisée en deux langues (français et néerlandais) auprès de 90 revendeurs en Belgique et au Luxembourg. L’entreprise, qui souhaite aujourd’hui élargir son réseau de distribution, recherche également des distributeurs sur les parties Nord et Nord-Est de la France.

Des caractéristiques conformes aux standards

Une norme internationale encadre les briquettes non exclusivement constituées de bois, comme les briquettes de sous-produits agricoles, c’est l’ISO 17 225-7. Les analyses réalisées par le laboratoire SOCOR sur la matière utilisée par Equiwood ont montré qu’elle était compatible avec l’ensemble des standards attendus de la norme.

Résultats d’analyses réalisées par le laboratoire SOCOR
Caractéristiques des briquettes Valeurs limites ISO 17225-7 Valeurs Equiwood
Pour mémoire PCI des briquettes de bois selon la norme 17225-3 < 4,7 kWh/kg
Taux de cendres sur sec 6% en classe A 5 à 6 %
Taux d’azote sur sec < 1,5 % 0,95 %
Taux de chlore sur sec < 0,2 % 0,0175 %
Taux de soufre sur sec < 0,2 % 0,1185 %

La chaîne de production

Sur le site de Villers-le-Gambon, la litière fraîche, contenant 50 % d‘eau en moyenne, est stockée dans un bâtiment couvert de 2400 m². Elle y est conservée au maximum une semaine pour ne pas l’altérer, avant d’être séchée.

La litière équine à base de bois, matière première des briquettes Equiwood, photo Frédéric Douard

Pour le séchage, elle est déversée dans une trémie d’alimentation RUDNICK & ENNERS d’environ 20 m³. Cette trémie se dessile avec un extracteur à picots dans le fond et alimente un convoyeur-crible vibrant qui démêle le produit et récupère les parties fines sous la bande vibrante. Les grosses parties sont quant à elles dirigées vers un broyeur, duquel elles rejoignent, à sa sortie, un convoyeur à chaîne qui emmène le tout vers un séchoir à bande. Ce prétraitement de la matière première garantit une qualité homogène de séchage.

La trémie d’alimentation du crible et du séchoir à bande RUDNICK & ENNERS, photo Frédéric Douard

Le séchoir également livré par RUDNICK & ENNERS, d’une surface utile de 20 m², a une capacité d’évaporation d’une tonne par heure. Il est alimenté en chaleur par une chaudière à eau chaude de 1 MW.

Le séchoir à basse température RUDNICK & ENNERS d’Equiwood, photo Frédéric Douard

En sortie de séchoir, la matière, ramenée à 10 % d’humidité et débarrassée de ses odeurs, est tamisée sur un tamis oscillant RUDNICK & ENNERS. De là, les parties fines servent de combustible à la chaudière et ceci de manière suffisante.

En sortie de séchoir la matière passe sur un crible RUDNICK & ENNERS, pour orienter les fines vers la trémie de la chaudière et les copeaux vers la trémie EUROP SERVICES INDUSTRIE, photo F. Douard

La matière sèche à la granulométrie conforme au briquetage, c’est-à-dire les copeaux débarrassés de leurs impuretés, est quant à elle dirigée vers une trémie aérienne EUROP SERVICE INDUSTRIE, qui assure le tampon avec la trémie le dosage de la presse à briqueter via une aspiration, un cyclone et une écluse rotative.

La matière prête à briqueter, criblée et séchée, photo Frédéric Douard

Cette presse, fournie par le constructeur danois CF NIELSEN exerce une force de 2 tonnes par cm² sur le bois au moyen d’un piston entraîné par un volant d’inertie. Elle produit 1,2 tonnes de briquettes à l’heure à une densité de 1,2.

La presse mécanique à briquettes CF NIELSEN, photo Frédéric Douard

Gros plan sur une chaudière super-équipée

Le combustible utilisé par Equiwood est particulièrement difficile à brûler car il contient toutes les impuretés extraites de la matière à briqueter, c’est-à-dire la matière indésirable dans les briquettes. Il s’agit de toutes les particules fines de combustible, mais aussi de sable, de terre et de petits cailloux, ainsi que d’une bonne partie du crottin.

La chaudière UNICONFORT EOS pour le séchage de la matière première et sa trémie de fines combustibles, photo Frédéric Douard

Ces produits posent deux types de problèmes à la combustion : d’une part les parties fines et légères s’envolent en combustion et peuvent se coller sur l’ensemble des surfaces de la chaudière, et d’autre part les parties lourdes et riches en minéraux (8 à 10 %) peuvent former des mâchefers sur la grille.

Pour répondre à ces difficultés, BIOSYNERGY, le représentant du constructeur italien UNICONFORT dans le Benelux, a proposé une chaudière UNICONFORT EOS 120 super-équipée et composée des éléments suivants :

Le foyer de la chaudière UNICONFORT EOS avant sa mise en service, photo BioSynergy

  • un silo tampon permettant d’accueillir automatiquement le combustible au sortir du crible mais aussi permettant au client d’alimenter au chargeur lorsque la ligne de séchage est en attente,
  • une chambre de combustion légèrement surdimensionnée permettant un temps de séjour des gaz de combustion plus long et donc une combustion plus poussée,
  • une recirculation des gaz de combustion permettant de maintenir la température du foyer en dessous de 850 °C et de limiter fortement la création de mâchefers et d’oxydes d’azote,
  • une grille mobile complète permettant un décendrage permanent automatisé de tout le foyer. Pour mémoire, le modèle EOS se décline en deux types : une gamme hybride avec une partie volcan et une partie mobile, et une gamme entièrement mobile comme ici,
  • un système de décendrage sous grille permettant une évacuation automatique permanente de la totalité du foyer,
  • un système de ramonage automatique de l’échangeur,
  • un filtre multicyclone permettant la capture des plus grosses particules de cendres volantes,
  • un filtre à manches permettant la capture de plus petites particules de cendres volantes,
  • un journal d’enregistrement a également été ajouté pour permettre au client de surveiller les performances de son installation.

C’est donc une installation équipée et dimensionnée pour une application bien précise qui a été réalisée ici. Cette capacité à répondre si précisément à une application bien particulière a été rendue possible par l’expertise conjuguée des techniciens et ingénieurs du constructeur et de l’installateur partenaire.

La chaudière UNICONFORT EOS d’Equiwood, photo Frédéric Douard

Fort d’une collaboration de près de 20 ans, les techniciens UNICONFORT et BIOSYNERGY maîtrisent en effet parfaitement l’ensemble des aspects de conception technique, de mise en œuvre opérationnelle et d’ingénierie financière, et ceci en italien, anglais, allemand, néerlandais et français, de manière à éviter toute incompréhension et tout malentendu avec le client. Les représentants francophones d’UNICONFORT au Benelux et en France sont présents et accompagnent leurs clients de la conception du projet, jusqu’au service après-vente, en passant par la vente, le montage, la mise en service, la maintenance, l’assistance lors des contrôles d’émission.

Le filtre à manches de la chaudière UNICONFORT photo Frédéric Douard

Contacts :

  • Equiwood : Dany De Bolle, 1 rue du Moulignat, B-5600 Villers-Le-Gambon – Tél. : +32 496 07 20 38 – info@equiwood.be – www.equiwood.be
  • Chaîne de séchage : Rudnick & Enners : www.rudnick-enners.com
  • Chaudière Uniconfort : www.uniconfort.com/fr
  • Uniconfort au Benelux et en France : +32 477 87 14 71 – info@biosynergy.be – www.biosynergy.be
  • Uniconfort en France : Grégory Rat gregory.rat@gr2e.fr – +33 678 71 84 58
  • Presse : CF Nielsen : sales@cfnielsen.com – cfnielsen.com
  • Alimentation presse et représentation CF Nielsen en France : Europ Service Industrie – +33 237 62 50 80 – contact@esi-agro.fr – www.esi-agro.fr
  • Analyse du combustible : Tél. : +33 327 94 33 70 – commercial@socor.fr – socor.fr

Frédéric Douard, en reportage à Villers-Le-Gambon

Informations de contact de Biosynergy
logo Biosynergy
Rue des Marais 56
B-7750 Amougies
+32 477 871 471
@ www.biosynergy.be info@biosynergy.be
Biosynergy est cité aussi dans ces articles :
  • Une chaudière à bois Uniconfort CMT à la menuiserie de style Lanssens
  • La centrale de trigénération bois d’Uden garantit des champignons neutres en CO2
  • À Strasbourg, Soprema alimente sa chaudière à gaz avec du bois de recyclage
  • LMK Energy, premier producteur français de bois torréfié et propriétaire Torspyd
  • Une chaudière alimentée en gaz de bois renouvelable chez Soprema à Strasbourg
  • Produire des huiles essentielles avec des déchets végétaux comme énergie
  • Tous les articles mentionnant Biosynergy

  • CFNielsen est cité aussi dans ces articles :
  • Le fabricant de presses à briquettes RUF rachète son homologue C.F Nielsen
  • RiD Solution, producteur de bûches densifiées à base de bois et marc de café
  • Tous les articles mentionnant CFNielsen

  • Informations de contact de ESI-agro
    logo ESI agro

    Europ Service Industrie
    Chemin de NUISEMENT, Z.I. DES CENTS ARPENTS FR-28500 Vernouillet
    +33 237 625 080
    Rendez-vous sur le site @ Ou contactez-nous par email : contact@esi-agro.fr
    ESI Agro répond aux besoins de la clientèle pour le séchage, le broyage, le mélange et la granulation.
    ESI-agro est cité aussi dans ces articles :
  • Les premiers granulés de bois 100% feuillus certifiés en France sont vendéens
  • Servary, pionnier du granulé de bois dans les Landes de Gascogne
  • Valboval, producteur ch’ti de granulé de bois
  • CPM Europe regroupe ses services dans de tous nouveaux locaux
  • L’unité de granulation de bois de Mariembourg en Wallonie
  • Les installations de cogénération et granulation de Moulin Bois Énergie
  • Haut-Doubs Pellets, 50 000 tonnes de granulés de bois par an
  • Tous les articles mentionnant ESI-agro

  • Informations de contact de Rudnick & Enners
    logo Rudnick&Enners
    Rudnick & Enners Maschinen- und Anlagenbau GmbH
    Am Wehrholz 9
    DE-57642 Alpenrod
    +49 2662 80070
    @ www.rudnick-enners.com service@rudnick-enners.com
    Rudnick & Enners est cité aussi dans ces articles :
  • Kiowatt, un excellent exemple de trigénération à base de bois
  • Enerbois, pionnier du couplage cogénération & granulation bois
  • Première chaudière de cogénération biomasse en France pour Bertsch Energy
  • Tous les articles mentionnant Rudnick & Enners

  • Informations de contact de Socor
    logo Socor
    Rue Barack Obama
    ZAC Du Luc
    F-59187 Dechy
    +33 3 27 94 33 70
    @ www.socor.fr contact@socor.fr
    Socor est cité aussi dans ces articles :
  • Le laboratoire Socor analyse les bois issus du statut de sortie de déchets (SSD)
  • Le laboratoire SOCOR caractérise les déchets ménagers
  • Socor analyse les CSR, Combustibles Solides de Récupération
  • Socor, premier laboratoire français pour l’analyse des granulés biocombustibles
  • Le laboratoire Socor investit pour la bioénergie et se lance dans l’analyse du biogaz
  • Socor, laboratoire n°1 pour l’analyse des biocombustibles en France
  • 22 mars 2013, granulation et combustion de sous-produits agricoles, résultats d’étude
  • Produire des granulés 100 % miscanthus, c’est possible !
  • 22 mars 2012, le développement des granulés végétaux à faible taux d’émissions
  • Granulés agricoles à faible taux d’émissions, les premiers résultats du projet Bran Blending
  • Tous les articles mentionnant Socor

  • Informations de contact de Uniconfort
    logo Unconfort
    Via dell’Industria, 21
    IT-35018 San Martino di Lupari (PD)
    +39 0495952052
    Agent en France : +33 678718458
    @ www.uniconfort.com e.tessari@uniconfort.com
    Uniconfort est cité aussi dans ces articles :
  • L’usine Mazana de Capella neutre en CO2 grâce à ses deux chaudières à biomasse
  • Les deux chaudières à bois Uniconfort de 1 et 2 MW sont arrivées à Saint-Affrique
  • Deux centrales à biomasse près de Rotterdam pour remplacer le gaz fossile
  • Deux belles commandes en France pour le chaudiériste biomasse Uniconfort
  • Réduire les coûts énergétiques avec les solutions biomasse Uniconfort
  • Près de Turin, L’Oréal utilise chaleur, froid et électricité produits par le bois
  • Le réseau de chaleur au bois de la ville de Guéret est inauguré
  • Première en France à Guéret, 2 chaudières bois Uniconfort avec silos à râteau
  • Le chaudiériste Uniconfort consolide sa position en France
  • 14 ha de serres chauffés par deux chaudières à bois Uniconfort
  • Tous les articles mentionnant Uniconfort