Une chaufferie vapeur à bois de 20 MW chez Arjowiggins à Amélie-les-Bains

Informations clés – Industrie papetière – Processus vapeur – Combustibles : 27 000 tonnes de plaquettes/an – Deux chaudières vapeur à grille mobile Compte R. de 10 MW chacune – Échangeurs vapeur Atlantique Thermique – Pression de service : 12 bar – Production de vapeur : 26 tonnes/h – Taux de couverture par le bois : 95 % – Convoyage bois : Scaldis – Investissement : 7,8 M€ HT – Exploitation : Cofely – Mise en service le 6 janvier 2014 – Article réalisé en partie sur la base de la fiche ADEME emr146.

La chaufferie d'Arjowiggins à Amélie-les-Bains, photo B2 Ingénierie

La chaufferie d’Arjowiggins à Amélie-les-Bains, photo B2 Ingénierie


Le site d'Arjowiggins à Amélie-les-Bains, photo JL Girod

Le site d’Arjowiggins à Amélie-les-Bains, photo JL Girod

Arjowiggins Healthcare est l’un des leaders mondiaux de la conception et de la fabrication de solutions d’emballages de dispositifs médicaux, exportant 95% de sa production à part égale entre l’Amérique, l’Asie et l’Europe. Le site implanté à Amélie-les-Bains dans les Pyrénées Orientales en est le siège et regroupe les principales activités de production, la R&D et les fonctions supports. L’entreprise possède également plusieurs autres sites dans le monde et des bureaux commerciaux sur les quatre continents. La production du site roussillonnais nécessite une quantité importante de vapeur.

Machine à papier Arjowiggins

Machine à papier Arjowiggins

L’entreprise était confrontée à plusieurs problématiques : vieillissement des installations de génération de vapeur fonctionnant au gaz naturel, volatilité des prix des énergies primaires, volonté de s’ancrer globalement dans une démarche de développement durable. En 2011, Arjowiggins Healhcare confie à Cofely Services, Groupe GDF SUEZ, la conception, la construction, le financement et l’exploitation pour 15 ans d’une unité de production de vapeur à partir de biomasse pour son usine d’Amélie-les-Bains. Ce contrat s’inscrit dans le cadre de l’appel à projets Biomasse Chaleur Industrie, Agriculture et Tertiaire (BCIAT) géré par l’ADEME dans le cadre du fonds chaleur.

Le projet de centrale biomasse pour Arjowiggins Healthcare est déterminant dans le maintien de la compétitivité de l’usine et participe ainsi au développement de l’industrie locale et à la pérennisation de ses 260 emplois. Par ailleurs, il représente une réponse à la transition énergétique avec le recours à une énergie renouvelable, sans impact sur le climat. Ce projet a reçu le soutien des pouvoirs locaux, départementaux et régionaux. Cofely Services et Arjowiggins Healthcare ont souhaité avoir recours tout au long du chantier à de nombreuses entreprises implantées dans le département et les chaudières biomasses ont été intégralement fabriquées en France.

Une opportunité pour la filière bois-énergie locale

La base des deux chaudières Compte R., photo Cofely

La base des deux chaudières Compte R., photo Cofely

Dans le département, la filière bois-énergie a été lancée en 1996, grâce à l’accompagnement de l’association Bois Energie 66. Aujourd’hui, 70 chaufferies d’une puissance moyenne de 220 kW fonctionnent ; elles consomment (hors installation d’Amélie-les-Bains) à peine plus de 10 000 tonnes de bois chaque année. Le projet Arjowiggins, par son ampleur, représente ainsi une véritable opportunité pour la filière locale de confirmer son essor.

Afin de renforcer les intérêts environnementaux, économiques et sociétaux du projet, Cofely Services s’est engagé à se fournir en combustibles dans un rayon inférieur à 150 km tout en préservant l’équilibre des ressources naturelles de la vallée. Aussi, le bois, dont plus de 50 % est d’origine forestière, vient pour moitié de France et pour moitié d’Espagne. Cofely Services bénéficie ainsi d’un approvisionnement diversifié et flexible de manière à garantir à Arjowiggins Healthcare un coût stable de la chaleur dans la durée.

Enfin, Arjowiggins Healthcare et Cofely Services ont conscience du rôle important qu’ils ont à jouer dans le développement de la filière bois-énergie départementale, ainsi une part des approvisionnements a dès le départ été réservée pour des entreprises locales, et cette part pourrait augmenter au fil des années, contribuant à la pérennisation d’emplois locaux.

La pose des deux chaudières à vapeur Compte R., photo Compte R.

La pose des deux chaudières à vapeur Compte R. chez Arjowiggins, photo Compte R.

Des résultats dans le spectre des objectifs dès la première année

La production de vapeur pour un processus industriel doit être très sécurisée et satisfaire à des spécifications exigées par la production. Pour l’industriel qui a fait le choix de se recentrer sur son cœur de métier en externalisant la production de vapeur, il était alors primordial que les performances attendues soient confirmées dès le bilan de la première année. Le taux de couverture des besoins d’énergie par du bois a même été supérieur à l’estimation.

De plus, cet investissement contribuera à faire respecter l’engagement d’Arjowiggins de réduire de 10 % ses émissions de CO2.

Fosse de réception de la biomasse Scaldis, photo Cofely

Fosse de réception de la biomasse Scaldis, photo Cofely

Un projet avec tiers investisseur

Le montage contractuel choisi par Arjowiggins Healthcare sous forme de tiers-investissement est une solution encore nouvelle dans le domaine des énergies renouvelables. La durée du contrat de service a été établie sur 15 ans afin de permettre l’amortissement de l’investissement. Au terme du contrat, l’équipement sera transféré à l’industriel.

Deux chaudières de toute dernière génération

Le constructeur sélectionné par Cofely, l’auvergnat Compte R., a ici mis en place deux chaudières issues des développements les plus récents en matière de respect de l’environnement. Elle sont en effet constituées de foyers biomasse à triple parcours de combustion plus économiseur garantissant des rendements très élevés dans un large spectre d’utilisation. Ces technologies, associées à un filtre électrostatique haut de gamme permet également de garantir des émissions atmosphériques en deçà des exigences réglementaires.

Les deux chaudières Compte sont équipées d'économiseurs (à droite sur l'image) qui récupèrent en sortie de cyclones (à gauche sur l'image) une bonne partie de la chaleur des fumées, photo Compte R

Les deux chaudières Compte sont équipées d’économiseurs (à droite sur l’image) qui récupèrent en sortie de cyclones (à gauche sur l’image) une bonne partie de la chaleur des fumées, photo Compte R

Témoignage

Thibaut HYVERNAT, Directeur Général d’Arjowiggins Healthcare : « Nous avons travaillé sur ce projet depuis 2009. Cela a donc été une grande satisfaction début 2014 de pouvoir produire à partir de vapeur issue de nos chaudières biomasse. Pour une entreprise de notre dimension, il s’agit d’un investissement majeur. Il s’inscrit de façon naturelle dans la stratégie « verte » que nous développons depuis plusieurs années. Il stabilise notre coût énergétique. Il témoigne enfin de notre volonté de pérenniser l’activité et les emplois sur le site d’Amélie-les-Bains. Bien entendu, ce projet n’a été possible que grâce au soutien de l’ADEME, des représentants de l’Etat et des élus locaux. Le changement radical de technologie s’est avéré relativement transparent pour le processus, pourtant très exigeant en terme de flexibilité de la livraison de vapeur. Le bilan économique sur cette première année est négatif en raison du marché du gaz. Cet investissement porte sur plus de 15 ans et nous restons confiants dans la pertinence globale du projet. »

Informations clés
Chaudières Compte R. ATAF SE vapeur
Puissance 2 x 10 MW unitaire
Production de vapeur 26 tonnes/h
Pression de service 12 bar
Consommation 27 000 tonnes de plaquettes/an
Taux de couverture par le bois 95%
CO2 évité 19 000 tonnes / an
Filtre électrostatique Beth
Convoyage bois Scaldis
Investissement 7,8 M€ HT
Bureau d’études B2 Ingénierie
Mise en service 6 janvier 2014

>> Télécharger la fiche ADEME en format pdf

Contacts :


Beth pour figurer ici avec votre logo et vos coordonnées, c'est tout simple, contactez fbornschein+annuaire@bioenergie-promotion.fr

Beth est cité aussi dans ces articles :
  • La fromagerie de Charchigné bientôt chauffée majoritairement à la biomasse
  • La société fromagère de Domfront se dote d’une chaudière à biomasse Vyncke
  • Une chaudière bois Urbas de 8,5 MW pour les serres du Cosquer à Plougastel
  • Montée en puissance de la seconde scierie à énergie positive Piveteau Bois
  • La plus grande usine Volvo Trucks d’Europe chauffée au bois
  • Une chaudière à bois de 2,5 MW pour l’usine landaise de foie gras Delpeyrat
  • L’unité de granulation de bois de Mariembourg en Wallonie
  • Tous les articles mentionnant Beth
  • Informations de contact de Compte

    logo Compte.R.
    ZI Vaureil
    F-63220 Arlanc
    + 33 4 73 95 01 91
    @ www.compte-r.com
    www.groupecompte-r.com
    Compte est cité aussi dans ces articles :
  • Le bois pour maîtriser les coûts de chauffage des serres des Jardins de Camargue
  • Gennevilliers investit dans une chaufferie biomasse pleine de bonnes idées
  • Compte.R innove avec son récupérateur horizontal des cendres volantes
  • Dijon, 21 MW de chaudières bois Compte R. à la chaufferie des Valendons
  • Compte R. propose ses solutions de récupération de chaleur fatale
  • Un laveur-condenseur de fumées avec pompe à chaleur pour la chaufferie bois de Joué-lès-Tours
  • Le producteur de granulés LignAlpes met sa chaufferie bois aux normes
  • Les filtres à manches Compte R. garantissent le respect des normes pour longtemps
  • Articles et reportages sur les chaudières à biomasse Compte R.
  • Bouches-du-Rhône : la chaufferie bois du réseau de chaleur de Martigues
  • Tous les articles mentionnant Compte