Le Sytraival choisit le bois en appoint de son unité de valorisation énergétique des déchets

Article paru dans le Bioénergie International n°27 de octobre 2013.

La chaufferie bois du Sytraival à Villefranche-sur-Saône, photo Frédéric Douard

La chaufferie bois du Sytraival à Villefranche-sur-Saône, photo Frédéric Douard

Le Sytraival, Syndicat mixte d’élimination, de traitement et de valorisation des déchets Beaujolais-Dombes a pour compétence la gestion, le traitement et la valorisation des déchets ménagers. Créé en 1978 à Villefranche-sur-Saône, il regroupe 204 communes des départements du Rhône et de l’Ain, représentant une population de 300 000 habitants. Dans le cadre de ses attributions, en plus de la collecte et de la valorisation matière, le syndicat gère l’Unité de Valorisation Énergétique des Déchets (UVED) de Villefranche-sur-Saône, mais aussi le réseau de chauffage urbain de la ville. Dans le cadre de ce dernier équipement, la collectivité a été amenée en 2010 à construire une chaufferie d’appoint à l’UVED pour l’alimentation du chauffage urbain, et le choix s’est porté vers une chaufferie à bois.

L’UVED de Villefranche-sur-Saône permet de valoriser plus de 80 000 tonnes d’ordures ménagères par an sous forme de chauffage et d’électricité. Deux fours Martin de 6,5 et 4,5 tonne/h fonctionnent en permanence et fournissent 190 000 MWh d’énergie par an. Une puissance de 5 MW est valorisée en électricité tandis que le reste est valorisé en chaleur, soit sur le réseau urbain au travers de 29 sous-stations, soit pour le séchage des boues d’épuration des eaux. La vente d’électricité représente 22 GWh/an et la vente de chaleur en chauffage 33 GWh/an.

La chaudière Compte R. de 2 MW, photo Frédéric Douard

La chaudière Compte R. de 2 MW, photo Frédéric Douard

Malgré cela, à certaines périodes de l’année, la production instantanée ne suffit pas au réseau, et c’est ce besoin ponctuel qui a servi à dimensionner la chaufferie d’appoint, une chaufferie bois & gaz naturel mise en service en novembre 2010 : 2 MW bois en premier appoint et deux chaudières 5 MW gaz en secours de l’UVED (investissement total de 2,6 M €). Afin d’optimiser la répartition des énergies dans le réseau urbain, les trois équipements (UVED, réseau et chaufferie d’appoint) sont exploités à l’heure actuelle par la même entreprise : Cidème, filiale du groupe Tiru.

Le filtre à manches Tecfidis, photo Frédéric Douard

Le filtre à Tecfidis, photo Frédéric Douard

La chaudière bois à grille mobile permet d’économiser 450 tep d’énergie fossile par an (5,4 GWh). Elle a été fournie par les Ets Compte.R. basés en Auvergne. Elle permet de consommer des bois relativement humides (40%) et à la teneur en minéraux assez élevée (plus de 3%). D’ailleurs, l’exploitant et le syndicat mettent à profit cette qualité en intégrant dans le mix combustible une part de broyat de déchets verts et une part de broyat de bois DIB de classe A dans la plaquette forestière fournie par la coopérative forestière locale, Coforêt. Cette incorporation ajoute une opportunité de valorisation supplémentaire pour les déchets de bois locaux.

Côté émissions, la contrainte réglementaire est élevée puisque la valeur limite d’émission (VLE) est de 20 mg/Nm³ à 11% d’oxygène dans les fumées. Pour garantir ce taux, les Ets Compte.R. ont équipé leur chaudière d’un filtre cyclonique, qui précède un filtre à manches Tecfidis.

Extraction du combustible à la sortie du silo, photo Frédéric Douard

Extraction du combustible à la sortie du silo, photo F. Douard

Les 2 000 tonnes de bois consommés chaque année transitent par un silo d’alimentation enterré de 300 m³, accessible aux gros porteurs par une aire de livraison bien dimensionnée, et permettant une autonomie de fonctionnement de trois jours par grand froid. Les couvercles coulissants du silo, les systèmes de dessilage du bois par vérins racleurs et les convoyeurs par chaînes à raclettes ont été fabriqués et fournis par Compte.R.. Les cendres sont évacuées en voie humide et rejoignent le centre d’enfouissement du Sytraival.

Pour en savoir plus :

Frédéric Douard, en reportage à Villefranche-sur-Saône

Informations de contact de Compte
logo Compte.R.
ZI Vaureil
F-63220 Arlanc
+ 33 4 73 95 01 91
@ www.compte-r.com
www.groupecompte-r.com
Compte est cité aussi dans ces articles :
  • Gennevilliers investit dans une chaufferie biomasse pleine de bonnes idées
  • Compte.R innove avec son récupérateur horizontal des cendres volantes
  • Dijon, 21 MW de chaudières bois Compte R. à la chaufferie des Valendons
  • Compte R. propose ses solutions de récupération de chaleur fatale
  • Un laveur-condenseur de fumées avec pompe à chaleur pour la chaufferie bois de Joué-lès-Tours
  • Le producteur de granulés LignAlpes met sa chaufferie bois aux normes
  • Les filtres à manches Compte R. garantissent le respect des normes pour longtemps
  • Articles et reportages sur les chaudières à biomasse Compte R.
  • Bouches-du-Rhône : la chaufferie bois du réseau de chaleur de Martigues
  • Compte.R s’engage très fort avec son offre COMPT’Acte Services
  • Tous les articles mentionnant Compte

  • Informations de contact de Tecfidis
    logo Tecfidis
    4 Clos Ballet
    F-01800 Meximieux
    +33 4 74 61 36 67
    @ www.tecfidis.fr contact@tecfidis.fr
    Tecfidis est cité aussi dans ces articles :
  • Tecfidis filtre les émissions des chaudières à biomasse et à déchets
  • Bois & rafle de maïs pour la chaufferie Eco2Wacken de Strasbourg
  • Grand Dijon, la plus grande chaufferie bois réalisée par Compte R.
  • La chaufferie biomasse du réseau de chaleur d’Aix en Provence
  • Deux chaudières bois à condensation Compte R. pour le réseau de Nantes Nadic
  • Le réseau de chaleur de Chambéry opère sa transition énergétique avec le bois
  • La laiterie CANDIA de Cambrai-Awoingt produit 100% de sa vapeur au bois
  • Tous les articles mentionnant Tecfidis