Best Pellet forestier 100% renouvelable grâce au biogaz et au solaire

Article paru dans le Bioénergie International n°26 de juillet-août 2013

Les installations Best Pellets à Guin, photo Frédéric Douard

Depuis octobre 2011 , BestPellet SA exploite à Guin, dans le canton suisse de Fribourg, une installation de production de granulés de bois à base de plaquettes forestières. Particularité de taille, ces granulés sont produits à 100% à l’aide d’énergie solaire et de la chaleur d’une cogénération fonctionnant au biogaz, et tout cela dans la cadre d’un parc énergétique où 37 agriculteurs et une société d’énergie sont aujourd’hui partie prenante : une véritable aventure humaine, technologique et financière.

La matière première des granulés, photo Best Pellets

Au départ en 1995, deux agriculteurs, Oskar Schneuwly et son cousin Oswald Bäriswyl, se mettent à sécher et à granuler la fiente de leurs poulaillers pour la vendre comme engrais organique. C’est ainsi qu’est né Vivasol Sàrl, qui a rencontré un tel succès sur le marché suisse, que les deux cousins l’ont revendu à la Migros en janvier 2007, l’un des plus grands distributeurs de Suisse. Ceci leur a permis de se concentrer sur les granulés de bois qu’ils avaient commencé à produire en même temps que Vivasol. Mais pour eux, la production de granulés de bois était plutôt synonyme « d’énergie renouvelable de la région et pour la région ». Or une source d’énergie neutre en CO2 exige obligatoirement un transport extrêmement court pour la matière première et aucun usage d’énergie fossile. C’est ainsi qu’ils sont passés à l’étape suivante avec deux autres agriculteurs, Hubert Grossrieder et Markus Jungo, qui en 2007, travaillaient sur un projet de méthanisation, en créant peu après BestPellet SA et le parc énergétique du Guin.

Grappin de manutention du bois chez Best Pellets, photo Frédéric Douard

Les quatre protagonistes ont donc conçu une production de granulés biocombustibles, d’une part n’utilisant que des énergies renouvelables pour leur production, mais aussi en se servant au plus prêt pour la matière première, à savoir dans les forêts de la commune, et en l’occurrence en plaquettes forestières. Alors certes, l’entreprise incorpore aussi des sciures et des copeaux des entreprises du bois lors que l’opportunité se présente, mais ce n’est pas une obligation. Et malgré cette utilisation de produits forestiers, contenant donc de l’écorce, BestPellet est parvenue à produire une qualité de granulés totalement compatible avec les exigences du marché domestique des chaudières mais aussi des poêles…. si si, je vous assure, et votre serviteur a lui-même testé ces granulés forestiers dans son propre poêle, sans rencontrer de problème, avant de rédiger cet article !

Module de granulation ZM Techniques, photo Best Pellets

La solution pour faire du granulé forestier : un principe de réglage et un module autorégulé ZM

Vue des granulés forestiers, photo Best Pellets

Pour parvenir à ce résultat, les agriculteurs fribourgeois bénéficiaient bien sûr de leur expérience de séchage et de granulation, mais en plus, ils ont fait appel à la société ZM, spécialiste de la granulation du bois, pour pleinement bénéficier de cet immense avantage de pouvoir disposer d’un approvisionnement local, pauvre en CO2 et à coût maîtrisé, en utilisant de la plaquette.

Une partie du secret tient dans un savant dosage entre bois sec et bois plus humide, qui sont injectés ensemble dans la presse. Habituellement, l’on mouille la matière sèche à l’entrée de la presse pour que le produit arrive à l’humidité voulue dans la filière. Dans le cas présent, la recette consiste à n’utiliser que du bois humide comme agent régulateur sans remouiller le sec. Provenant de deux silos, les matières sont ainsi mélangées et la régulation de l’humidité résultante se fait en continu avec une sonde ACO placée juste avant la presse. Celle-ci règle les débits des deux sources avec pour objectif de mélanger du sec à 10% avec de l’humide à 30% pour obtenir un mix inférieur à 14%. Ce mélange permet une cohésion parfaite des granulés quelque soit l’essence de bois.

Smartphone de Oskar Schneuwly surveillant sa production à distance, photo Frédéric Douard

La solution a été livrée sous forme d’un module préfabriqué, équipé d’une presse CPM de 1,5 tonne/h, tous branchements internes et liaisons déjà réalisées. Tous les transferts sont réalisés pneumatiquement en tuyaux inox de 80 mm. La consommation totale maximale du module est de 260 kWé. Cette solution a coûté à BestPellet 720 000 CHF HT installée soit 580 k€.

Notons aussi que la gestion de la production est suivie à distance par Oskar Schneuwly, directement sur son smartphone, grâce à un modem qui relaie l’ensemble des mesures et des réglages, mais aussi grâce à plusieurs caméras vidéo qui surveillent les étapes délicates de la granulation comme l’approvisionnement ou la sortie des granulés sur la grille de refroidissement.

Anton Zimmermann de ZM Technique et Oskar Schneuwly de Best Pellets, photo F.Douard

Nous l’avons vu, toutes les essences de bois indigènes sont acceptées dans les granulés BestPellet. La condition est néanmoins de conserver un taux bas de minéraux, ici entre 0,6 et 1,2 %, et donc de choisir des bois avec un taux d’écorce faible. Pour cela, les agriculteurs n’écorcent pas mais sélectionnent des sections de bois suffisamment grandes pour que la part d’écorce reste faible, ceci variant essence par essence. Ensuite, les bois sont laissés à ressuyer à l’air libre durant plusieurs mois avant déchiquetage de manière à économiser de l’énergie de séchage. Les plaquettes sont livrées à l’usine par un prestataire dans la dimension P63 et à une humidité M30, selon le référentiel de la norme européenne EN-1 4961 -4 pour le bois déchiqueté.

Caméra de suivi à distance de la qualité des granulés, photo Frédéric Douard

Des granulés de bois produits à 100 % au moyen d’énergies renouvelables
Le séchage est obtenu par ventilation d’air chaud dans deux cellules à caillebotis de 150 tonnes chacune, les caillebotis étant protégés par un grillage fin. Les cellules sont alimentées en air chaud durant des cycles de 7 à 10 jours par la chaleur de cogénération de l’unité de méthanisation mise en service en 2012 sur le site, et par une circulation d’air qui refroidit la toiture de l’usine, couverte de 800 m2 de panneaux solaires photovoltaïques. Le séchage du bois n’est opéré qu’en fonction de la disponibilité de la chaleur, solaire ou biogaz, de manière à l’utiliser en totalité. Cette double récupération de chaleur évite la consommation de 2,5 millions de litres de mazout par année. Cinq énergies renouvelables sont ainsi produites sur place : électricité solaire et biogaz, compensant très largement la consommation électrique du parc, chaleur solaire et biogaz, et granulé de bois.

L’installation de méthanisation et la centrale de cogénération, en service depuis début 2012, sont dimensionnées pour produire 2,2 GWhé/an. La chaleur récupérée sur le moteur MWM permet de terminer le séchage de 5000 tonnes de bois par an. Les substrats méthanogènes proviennent de 33 exploitations agricoles et sont complétés par des déchets agroalimentaires et légumiers. Ces éleveurs récupèrent ensuite le digestat pour amender leurs terres.

Soutirage de digestat à l'Energiepark par l'un des agriculteurs, photo Frédéric Douard

Le projet du centre énergétique de Guin est le fruit d’une collaboration entre l’entreprise Greenwatt, filiale de l’électricien local Groupe E, basé juste à côté à Granges-Paccot, et de BestPellet SA. L’investissement total du projet (solaire + granulation + méthanisation + cogénération) s’élève à 7,5 millions de francs, soit 6 millions d’euros. Le parc est porté par deux sociétés : Bioénergie Guin SA et BestPellet SA, dans lesquelles, outre les quatre agriculteurs déjà cités et les 33 agriculteurs qui apportent leur lisier, le Groupe E Greenwatt est actionnaire à hauteur de 85% de la première et de 30% de la seconde.

Vue des installations de méthanisation et de granulation avec au premier plan des matières à méthaniser, photo Frédéric Douard

Pour en savoir plus :

Frédéric Douard, reportage à Guin

1 réponse
  1. 22 juillet 2014

    […] Du granulé forestier 100% renouvelable grâce au biogaz et au solaire […]

Informations de contact de CPM
logo CPM

CPM Europe B.V.
Rijder 2 NL-1507 DN Zaandam
+31 6 11801 866
@ Commander en ligne
Ou contactez-nous par email : Senid.Salihovic@cpmeurope.nl
Presses à granulés et à briquettes destinées aux professionnels de la biomasse
CPM est cité aussi dans ces articles :
  • Une chaufferie paille et un nouveau sécheur pour les granulés Durepaire
  • Le producteur de granulés LignAlpes met sa chaufferie bois aux normes
  • Celticoat, producteur de granulés de bois social, solidaire et ultra-moderne
  • Les premiers granulés de bois 100% feuillus certifiés en France sont vendéens
  • Servary, pionnier du granulé de bois dans les Landes de Gascogne
  • Alpin Pellet fidèle à Joly & Philippe pour sa maintenance industrielle
  • Kiowatt, un excellent exemple de trigénération à base de bois
  • Joly & Philippe réalise la maintenance industrielle d’Alpes Energie Bois
  • KWatt Bois, producteur de granulés de bois dans les Pyrénées françaises
  • Valboval, producteur ch’ti de granulé de bois
  • Tous les articles mentionnant CPM

  • MWM est cité aussi dans ces articles :
  • La décharge de Malleville-sur-le-Bec valorise désormais son biogaz par cogénération
  • Géotexia, une usine de biogaz sur le territoire du Mené en Bretagne
  • Tous les articles mentionnant MWM

  • Informations de contact de ZM
    logo ZM Technik
    Berghöfli 8
    CH-4583 Mühledorf
    +41 32 661 03 73
    @ www.zmtechnik.ch info@zmtechnik.ch
    ZM est cité aussi dans ces articles :
  • Le méthaniseur de la ferme bio de Pigerolles dynamise l’emploi montagnard
  • Méthanisation en voie sèche et moteur dual colza au Gaec Asdrubal
  • Méthanisation en voie sèche et séchage de bûches au Gaec des Hautes Marettes
  • Des biodéchets pour doper l’unité de méthanisation du Gaec Lamoureux
  • Guyenne Papier passe au gaz de bois avec Cogebio pour son processus vapeur
  • La scierie de Miremont investit dans la production de bois-énergie de haute qualité
  • Le centre de valorisation organique de Faulquemont produit trois énergies vertes
  • Enerbois, pionnier du couplage cogénération & granulation bois
  • Vivre mieux de la production de bois-énergie avec le séchage artificiel
  • Le séchage artificiel des plaquettes forestières selon ZM Technique
  • Tous les articles mentionnant ZM