Rencontre avec Edouard Marienbach, président de Compte.R, premier chaudiériste biomasse de France

Article paru dans le Bioénergie International n°76 de décembre 2021

Chaufferie en construction au Royaume-Uni, photo Compte.R – web

Edouard Marienbach, photo Frédéric Douard

Le groupe Compte.R est l’un des leaders européens de la construction de chaudières industrielles et collectives à biomasse. En 2022, il passera la barre des 3000 références dans le monde. Créée en 1887 dans le département du Puy-de-Dôme, toujours lieu de son siège social et de ses principaux outils de production, l’entreprise s’est naturellement modifiée avec les époques, agrandie, réorientée plusieurs fois tout en restant à 100 % sous contrôle de la famille Compte jusqu’en 2015. Cette même année, une forte baisse d’activité, liée à l’effondrement durable du prix des énergies fossiles dès juillet 2014, va rebattre les cartes. La société a besoin d’aide et va faire appel à des compétences et à des fonds extérieurs.

Bioénergie International est allé à Arlanc, siège du groupe, rencontrer Edouard Marienbach, 63 ans, le nouveau président du Groupe Compte.R pour comprendre la mutation récente du vaisseau amiral de la filière bois-énergie française.

L’arrivée d’un nouveau président chez Compte.R

Chaudière posée en Italie, photo Compte.R

Edouard Marienbach est ingénieur ENSTA de formation. L’École Nationale Supérieure de Techniques Avancées, basée à Paris, a succédé à l’ancienne École nationale supérieure du génie maritime, la plus ancienne grande école d’ingénieurs française fondée en 1741 pour former les maitres-charpentiers de la marine royale.

Son parcours professionnel est un enchainement réussi d’expériences industrielles variées, dans lesquelles il a toujours joué un rôle de premier plan. Après huit années chez Schlumberger en France et aux USA dans la prospection pétrolière, il passe sept ans comme directeur commercial chez Saint-Gobain Céramiques. Durant les sept années suivantes, il dirige successivement trois entreprises dans l’instrumentation , la forge puis le verre creux. C’est dans cette troisième entreprise, qu’Edouard Marienbach est amené à mettre en œuvre la reprise de l’activité par une opération de LMBO (Leveraged Management Buy-Out), qui ouvre la solution pour un groupe industriel de se désengager d’une activité non stratégique tout en la pérennisant, en permettant son rachat par des investisseurs associés aux cadres et employés de la société. Edouard Marienbach conduira ensuite un deuxième LMBO puis quittera la nouvelle entité après en avoir assuré la conduite durant huit ans.

En 2011, il crée sa société de conseil, dont une partie de l’activité est le management de transition et c’est dans ce cadre, qu’en 2017, il est appelé à intervenir pendant quelques mois chez Compte.R. Il y revient le 24 juin 2019 pour prendre les rênes du Groupe en tant que président, à la demande des actionnaires et conduit une restructuration lourde de la gouvernance, En parallèle, au travers d’une levée de fonds de 5 M€, il opère une recomposition du paysage actionnarial avec l’entrée au capital d’investisseurs français tout en conservant une présence de la famille.

Chaufferie en construction à la Bouboule, photo Compte.R

Pour permettre cette réorganisation, et donc le sauvetage et le rebond du groupe, Michel Compte, PDG jusqu’en 2004, investit de nouveau dans l’entreprise. De son côté, Dominique Compte, son neveu et PDG depuis 2004, va céder son poste. Le but de l’opération est de permettre à l’entreprise de passer le mauvais pas, mais aussi et surtout de la préparer à affronter son développement international de manière mieux armée.

Faire de Compte.R un groupe industriel 4.0

La mission d’Edouard Marienbach, outre le sauvetage conjoncturel, est de faire rebondir le groupe Compte.R et de le placer dans une position qui à l’avenir le préservera des soubresauts du marché. Il devra aussi positionner Compte.R de manière à lui permettre de poursuivre son développement international, dans un contexte mondial certes globalement très favorable aux solutions renouvelables développées par Compte.R, mais qui est aussi très compétitif.

Atelier For Tech en Pologne, photo Compte.R

La stratégie d’Edouard Marienbach est de transformer le Groupe en un groupe industriel avec des sites polyvalents et flexibles, une gamme modulable basée sur des briques technologiques standard, en s’inspirant de méthodes lean, tout en investissant fortement dans l’innovation et la différenciation. Chaque site pourra ainsi, selon les besoins, produire tout ou partie de la gamme, ce qui procurera une très grande capacité d’adaptation des moyens aux variations de marché et donc une meilleure résilience aux aléas.

Laboratoire Compte.R à Dore-L’église, photo Frédéric Douard

Et pour donner à Compte.R, une dimension industrielle 4.0, lui permettant de se développer efficacement avec de forts atouts concurrentiels, Edouard Marienbach mène aussi plusieurs chantiers qui doivent parfaire un certain nombre d’outils indispensables : la digitalisation des services, permettant d’intervenir à distance que ce soit pour la récolte des données, pour le suivi de fonctionnement ou en maintenance, mais aussi la R&D, et bien sûr le bilan carbone du groupe, qui se doit comme toute entreprise moderne et plus particulièrement pour une entreprise dans le secteur des énergies renouvelables, d’être environnementalement exemplaire et irréprochable.

Une nouvelle organisation commerciale

Depuis 2018, l’organisation commerciale en France a été revue. Bruno Chieze, pilier technique et historique de l’entreprise, a rajouté à son poste de directeur Grands Projets la casquette de directeur commercial France. Pour cela, il a passé la main sur la technique à une demi-douzaine de jeunes ingénieurs motivés. Sur le terrain, le territoire national est partagé entre quatre responsables commerciaux : Noël Angot pour le Nord-Ouest, Renaud Barde pour le Sud-Ouest, Jérôme Rousset pour toute la façade Est et Dominique Compte pour l’industrie du bois. Jérôme Maillet est quant à lui en charge de l’export et du réseau commercial hors France, un réseau qui assure un tiers des ventes du Groupe.

Pelletech, la gamme des petites chaudières, photo Compte.R

Le Groupe dispose ainsi de huit bureaux de ventes dans le monde. Il s’agit de Fournier au Canada, Komkont en Biélorussie, Compte Fortech en Pologne, MEPE en Italie, Compte España en Espagne, Compte UK-Ireland au Royaume-Uni et en Irlande, et de Compte.R à Arlanc et à Canéjan pour la France, l’Afrique et le reste du Monde. Certains de ces bureaux sont aussi des sites de production comme en France, en Pologne, en Biélorussie et au Canada.

Sortie d’une chaudière des ateliers de Dore-L’église, photo Compte.R

Chiffres clés du Groupe Compte.R
Création de l’Entreprise en 1887 à Dore l’Eglise (63)
Spécialisation de l’entreprise dans les chaudières à biomasse en 1965
Cinq sites de production à Arlanc, Dore l’Eglise en France, Chojnice (deux sites) en Pologne et Gomel en Biélorussie
Gamme de chaudières biomasse de 150 kW à 12 MW
Près de 3000 références dans le Monde, dont 2000 en France et 250 en Russie
35 M€ de chiffre d’affaires annuel
35 % des ventes à l’export
Premier fabricant de chaudières industrielles et collectives à biomasse en France, Biélorussie, Pologne et au Canada
380 collaborateurs dont 150 en France
France : 45 techniciens en installation et maintenance répartis sur le territoire

Frédéric Douard, en reportage à Arlanc et Dore-l’Eglise

2 réponses
  1. François Pal dit :

    Dommage que la chaudière du laboratoire ne soit pas équipé d’un Vortex, elle serai bien plus performante…..

Informations de contact de Compte.R

Compte.R est cité aussi dans ces articles :
  • La chaufferie biomasse de 5 MW du réseau de chaleur de Sarrebourg inaugurée
  • Chauffage renouvelable avec les chaufferies bois du réseau de chaleur de Saint-Étienne
  • La chaudière bois de l’hôpital d’Alès, l’une des 3000 références du constructeur Compte.R
  • La forêt, source d’énergie pour les deux réseaux de chaleur d’Eygurande en Corrèze
  • Articles et reportages sur les chaudières à biomasse Compte R.
  • Retour d’expérience sur la chaufferie bois & paille de Rosières-près-Troyes
  • Compte R. équipe la nouvelle chaufferie biomasse des Aubiers‐Le Lac à Bordeaux
  • Une chaufferie biomasse de 5 MW entrera en service en 2022 à Sarrebourg
  • Dans le département du Gard, promouvoir le bois-énergie pour soutenir la filière forestière
  • Depuis 2014, Châteaudun se chauffe renouvelable avec le bois et la rafle de maïs
  • Tous les articles mentionnant Compte.R