Un sixième réseau de chaleur au bois pour la Métropole de Rouen Normandie

Projet architectural de la future chaufferie de la Petite Bouverie, Atelier des deux Anges

La Métropole de Rouen Normandie compte 71 communes et près de 500 000 habitants. Depuis le 1er janvier 2015, elle a pris les compétences  de distribution de l’énergie pour le gaz et l’électricité, mais aussi celle d’organisatrice des réseaux de chaleur. En avril 2017, elle a lancé une consultation en vue du renouvellement du contrat de délégation de service public portant sur le réseau de chaleur des villes de Rouen (une partie du Nord-Est de la ville), Bihorel, Bois-Guillaume et Darnétal. Ce nouveau contrat qui projette d’étendre le réseau, et qui était auparavant dénommé CURB, sera désormais appelé « Réseau de chaleur de la Petite Bouverie. »

Six réseaux de chaleur sur neuf alimentés en bois ou déchets ménagers

Le territoire de la Métropole de Rouen Normandie comporte neuf services publics locaux de distribution de chaleur indépendants les uns des autres. Ces neufs réseaux de chaleur délivrent de l’ordre de 335 000 MWh/an, dont 58% proviennent déjà d’une énergie renouvelable ou de récupération.

Ces EnR&R sont produites dans cinq réseaux de chaleur au bois à Mont-Saint-Aignan (14 MW de chaudières Eurobiomass), à Saint-Etienne-du-Rouvray (chaudière Compte R. de 10 MW), à Maromme (10 MW de chaudières Agroforst)dans le quartier Grammont de Rouen (chaudière Weiss de 5 MW), dans le quartier Cité Verte à Canteleu (chaudière Vyncke de 14 MW), ainsi que dans le réseau de chaleur Vésuve alimenté par l’usine d’incinération Vesta (38 MWth) en rive gauche sur les communes de Petit-Quevilly et Grand-Quevilly et dans deux petits réseaux avec pompes à chaleur sur nappe. C’est désormais au tour des communes de Bihorel, de Bois-Guillaume, de Darnétal et de Rouen d’accueillir le sixième réseau de chaleur au bois de la Métropole.

Rouen, photo Métropole de Rouen Normandie

Et n’oublions pas de citer aussi dans l’agglomération la centrale de cogénération à bois Bio Cogelyo Normandie à Grand-Couronne (chaudière AET de 55 MWth). Au total en 2020, avec la mise en service de la nouvelle chaufferie de la Petite Bouverie, la Métropole de Rouen Normandie comptera 175 MW de puissance thermique en bois-énergie ou en ordures ménagères résiduelles, et tous les réseaux de la Métropole seront majoritairement alimentés en EnR&R.

Passer de 100% gaz à 80% de biomasse sur le réseau de chaleur de la Petite Bouverie

Modèle de foyer de la chaudière Dall Energy à combustion étagée

La proposition de Dalkia, délégataire historique de ce réseau créé dans les années 60, a été retenue pour la concession et l’exploitation de ce réseau de chaleur étendu pour l’occasion. La durée de la délégation de service public est prévue pour 24 ans. Dans ce cadre, l’Appel d’Offres devait répondre à cinq objectifs :

    • verdir le réseau de chaleur, en passant d’un mix énergétique 100 % gaz à plus de 80 % d’énergies renouvelables ;
    • étendre le réseau avec un objectif de 177 GWh, soit plus du doublement de la taille du réseau actuel ;
    • proposer des moyens de production innovants en valorisant les ressources locales d’un écosystème vertueux ;
    • proposer une approche numérique en développant le concept de réseau « smart ready » ;
  • développer une offre en cohérence avec le projet environnemental de la MRN, la « COP 21 locale ».

La solution technique retenue

Pour le site de la Petite Bouverie, Dalkia a proposé de valoriser plusieurs types de biomasses dans une chaudière Dall Energy de 17 MW à large spectre biomasse et à combustion étagée. Celle-ci permettra la combustion d’écorces, de produits secs, de déchets de lin, de tailles de saule humides, de bois bocager en lien avec le monde agricole local (association Eden). La chaudière sera associée à un condenseur – laveur de fumées Terraotherm de 5,4 MW. Voir cette vidéo sur les chaudières Dall Energy :

Le projet prévoit aussi l’installation d’une deuxième chaufferie bois conventionnelle de 5 MW sur le site de la Lombardie à Rouen, également équipée du système de condensation Terraotherm pour 1,25 MW.

L’augmentation de la puissance de la chaufferie gaz naturel (en appoint et secours) et la récupération de la chaleur sur les deux unités de cogénération gaz existantes permettra d’atteindre un total de 73,5 MW.

Les chiffres clés du nouveau réseau en 2020-2021
Plus de 80 % d’énergies renouvelables
47 millions d‘euros d’investissement
73 MW installés dont deux chaudière bois couvrant près de 28 MW avec leurs condenseurs
Passer de 79 à 177 GWh de chaleur livrée par an
17 000 équivalents logements
46 km de réseau et 219 points de livraison, au lieu de 16 km et 102 sous-stations en 2018
27 000 tonnes de CO2 évitées chaque année, soit l’équivalent de  15 000 voitures retirées de la circulation
57 000 tonnes de bois-énergie par an (50 % plaquettes forestières classiques, 50 % d’autres biomasses)
Création de 32 emplois sur le territoire

Premier financement participatif sur un réseau de chaleur

En collaboration avec la société Lendosphere, Dalkia va lancer une campagne de financement participatif à hauteur d’un million d’euros pour intégrer chaque citoyen dans le projet, pour promouvoir le réseau et en favoriser le développement.

Frédéric Douard


Dall Energy pour figurer ici avec votre logo et vos coordonnées, c'est tout simple, contactez fbornschein+annuaire@bioenergie-promotion.fr

Dall Energy est cité aussi dans ces articles :
  • Premier feu de la chaudière biomasse Dall Energy de la Petite Bouverie à Rouen
  • Tous les articles mentionnant Dall Energy
  • Informations de contact de Euroben

    EUROBEN
    331, Boulevard de la République - Z.I. B FR-62232 ANNEZIN
    +33 321 57 26 57
    @ Contactez-nous en ligne
    Ou contactez nous par email : y.fermon@euroben.fr
    Euroben est une entreprise française, leader sur le marché de la fabrication et de la vente de grappins et de bennes électro-hydrauliques. Euroben est présent sur plusieurs secteurs industriels. Les produits sont destinés principalement aux entreprises de récupération et/ou de valorisation des déchets, aux sociétés métallurgiques, électro-métallurgiques, portuaires, aux cimenteries et verreries…
    Euroben est cité aussi dans ces articles :
  • La chaufferie biomasse de Canteleu dotée de chaudières polycombustibles
  • Le bois, désormais énergie principale du réseau de chaleur de Calais
  • Plongée au coeur de Biowatts, la centrale biomasse d’Angers
  • Dijon, 21 MW de chaudières bois Compte R. à la chaufferie des Valendons
  • Trois chaudières à biomasse Vyncke pour l’usine Renault de Tanger
  • Tous les articles mentionnant Euroben
  • Informations de contact de Scheuch

    logo Scheuch
    APitec
    20, rue du Metz
    F-59000 Lille
    +33 320 31 61 52
    @ www.scheuch.com a.berkoune@wanadoo.fr
    Scheuch est cité aussi dans ces articles :
  • Depuis 2012, la laiterie Triballat de Rians fonctionne au bois-énergie
  • Boulogne-sur-Mer en ordre de bataille pour le climat avec sa chaufferie biomasse
  • La dénitrification SCR fait son entrée dans les chaufferies biomasse
  • Vertes prairies et air propre avec le constructeur de filtres Scheuch
  • La chaufferie à bois B & déchets de pulpeur de la papeterie de Venizel
  • Première mondiale de captation de CO2 sur chaudière bois pour culture sous serre
  • Dans le quartier Belle-Beille, la cinquième chaufferie bois d’Angers Loire Métropole
  • Saica inaugure la chaufferie biomasse de 42,5 MW de sa papeterie de Venizel
  • Scheuch rénove le traitement de fumées des deux centrales d’Amel à bois-déchet
  • LIGER, la centrale territoriale multi-bioénergies phare en Bretagne
  • Tous les articles mentionnant Scheuch

  • Terraosave pour figurer ici avec votre logo et vos coordonnées, c'est tout simple, contactez fbornschein+annuaire@bioenergie-promotion.fr

    Terraosave est cité aussi dans ces articles :
  • Encore plus d’efficacité pour le chauffage urbain à bois de Vaulx-en-Velin
  • Tous les articles mentionnant Terraosave