Avec Mont-Saint-Aignan, l’agglomération de Rouen comptera près de 150 MW de chaufferies bois ou déchets

Vue de la future chaufferie bois Mont-Saint-Aignan

Vue de la future chaufferie bois Mont-Saint-Aignan

Le réseau de chaleur de Mont-Saint-Aignan, commune de l’agglomération de Rouen, a été construit en 1959 afin de desservir principalement les bâtiments universitaires de la ville. En 2013, la ville de Mont-Saint-Aignan a confié à Coriance l’exploitation de son réseau de chaleur, la construction d’une chaufferie biomasse, mais également le développement de réseau de chaleur et la rénovation des installations existantes. Depuis le 1er janvier 2015, la loi renforce la compétence Énergie de la Métropole Rouen Normandie qui devient l’autorité délégante de ce réseau de chaleur. La mise en service de la nouvelle chaufferie est prévue en avril 2016. Ce nouvel équipement rejoindra les quatre autres chaufferies biomasse déjà implantées sur le territoire métropolitain et confirme la volonté de la Métropole dans sa politique environnementale performante et écologique.

Au 1er juillet 2013 la ville de Mont-Saint-Aignan confiait donc à Coriance la gestion de la chaufferie jusqu’en 2037. Suite au comblement d’une marnière découverte lors des études préparatoires, les travaux ont commencé en 2015. Le Concessionnaire, Mont-Saint-Aignan Énergie Verte, s’engage à la rénovation et l’extension de ce réseau de chaleur ainsi qu’à la création de la chaufferie biomasse. Le tarif moyen de la chaleur sera d’environ 20% en moins que l’ancienne Délégation de Service Public.

L’investissement global sur le réseau de chaleur s’élève à plus de 20 millions d’euros, dont 7 M€ pour la construction de la chaufferie biomasse. Il bénéficie du soutien financier de l’ADEME Haute-Normandie, dans le cadre du Fonds Chaleur, à hauteur de 3,49 M€ dont 2,36 M€ pour la partie production.

Une sixième chaufferie à bois pour l’agglomération de Rouen

Après la mise en place des chaufferies publiques de Saint-Etienne-du-Rouvray (10 MW), Maromme (10 MW), Rouen-Grammont (5 MW), Rouen-Canteleu (14 MW), Mont-Saint-Aignan accueillera la cinquième chaufferie publique à bois sur réseau de chaleur de l’agglomération Rouen Normandie (14 MW). Notons également dans l’agglomération le réseau de chaleur public Vésuve alimenté par l’usine d’incinération Vesta (38 MWth) et la centrale de cogénération à bois de Saipol à Grand-Couronne (55 MWth, soit un total de 146 MW alimentés à base de bois et déchets ménagers sur l’agglomération.

Les réseaux de chaleur de Rouen Métropole -Cliquer sur l'image pour agrandir.

Les réseaux de chaleur de Rouen Métropole -Cliquer sur l’image pour agrandir.

La nouvelle chaufferie comprendra deux chaudières bois de 6 et 8 MW combinées à une récupération de chaleur par condensation des fumées de l’ordre de 2 MW. Coriance a choisi le constructeur de chaudières Eurobiomass Polska, filiale du groupe Leroux & Lotz basé à Nantes.

Eurobiomass

Grâce à la nouvelle chaufferie biomasse de Mont-Saint-Aignan, la chaleur distribuée sur le réseau de chauffage urbain sera à plus de 80% issue d’énergies renouvelables à près de la moitié de la ville. La chaufferie gaz historique, située en face de la chaufferie biomasse sur l’avenue du Mont-aux-Malades, servira à l’appoint et au secours du réseau.

Le réseau de distribution de Mont-Saint-Aignan est constitué de 4 branches :

  1. Le réseau Sud qui dessert des copropriétés, la place Colbert et le campus universitaire.
  2. Le réseau Ouest qui dessert quelques copropriétés, de nombreux bâtiments tertiaires, et s’étend de Neoma Business School jusqu’au CFA ainsi que l’ex-IUFM et le centre sportif des Coquets.
  3. Le réseau Nord qui dessert des logements collectifs, le centre des Coquets jusqu’à l’hôpital Belvédère et l’Hôtel de Ville.
  4. Le réseau Est qui dessert des copropriétés et l’école Saint-Exupéry.
Plan du réseau de chaleur de Mont-Saint-Aignan

Plan du réseau de chaleur de Mont-Saint-Aignan

Le calendrier pour la chaufferie biomasse de Mont-Saint-Aignan

  • Août 2015 à février 2016 : travaux de construction du bâtiment
  • Décembre 2015 à mars 2016 : intégration des équipements de production de chaleur
  • 1er avril 2016 : mise en service de la chaufferie biomasse
  • Octobre 2016 : réception définitive
Données sur la chaufferie à bois de Mont-Saint-Aignan
Combustible Bois déchiqueté  naturel
Consommation de bois 24 000 tonnes par an
Réseau 10,6 km et 70 sous-stations
Taux de couverture par la biomasse 80 %
CO2 évité  20 000 tonnes par an
Chaudières Eurobiomass
Puissance 14 MW + 2 MW condensation
Foyers Grilles mobiles
Fluide Eau à 6,5 bar et 105°C
Production 75 GWh/an
Besoins 4 800 logements
Emplois locaux 15
Investissement 20 millions €
Exploitation Coriance
Mise en service Avril 2016

Schéma de principe de la future chaufferie à bois de Mont-Saint-Aignan, Coriance

Schéma de principe de la future chaufferie à bois de Mont-Saint-Aignan, Coriance

Les avantages de la nouvelle chaufferie sont multiples

  • Le recours au bois, soumis à une TVA réduite est une solution durable.
  • Les émissions de CO2 sont réduites (20 000 tonnes évitées). Un réseau de chauffage urbain produit 20% de moins de CO2 que l’équivalent en chaudières individuelles.
  • La chaufferie biomasse garantit une production d’énergie propre moins énergivore que les chaufferies à énergies fossiles.
  • L’absence de chaudière domestique et de combustible chez les particuliers diminue d’autant les risques d’accidents et évite ainsi les frais d’entretien.
  • Sans bruit, sans odeur et sans émission de gaz, le chauffage est propre et constant.
  • Pas de risque de coupure : en cas d’arrêt d’une chaudière, une autre pourra prendre le relais.
  • La mutualisation entre la production et la distribution autorise une maitrise des tarifs.
  • L’approvisionnement biomasse induit la création d’environ 15 emplois, non délocalisables.
  • La construction de la chaufferie représente un investissement conséquent permettant l’activité économique pendant toute la durée du chantier.

Contact : www.maev.fr

Frédéric Douard

Informations de contact de Leroux&Lotz
logo LLT
10, rue des Usines-BP 88509
F-44185 Nantes Cedex 4
+33 240 95 96 97
@ www.lerouxlotz.com contact@lltpowerservices.com
Leroux&Lotz est cité aussi dans ces articles :
  • CBQ Plus visite la centrale de cogénération à bois de Commentry
  • Coriance acquiert la centrale biomasse de Commentry
  • Deux planchers extracteurs de silo Vibrafloor à la centrale biomasse de Brignoles
  • Extension du réseau de chaleur au bois du Val de l’Aurence à Limoges
  • La centrale de cogénération à biomasse de Chartres Métropole bientôt en service
  • 26 et 27 septembre 2018 à Rennes, premières assises de la pyrogazéification
  • Les acteurs français de la gazéification de la biomasse se positionnent sur le gaz renouvelable
  • Le CVE de Douchy-les-Mines valorise les déchets ménagers et hospitaliers
  • Séché inaugure la première chaufferie à CSR de France en Mayenne
  • 3 octobre 2017, journée technique Biomasse Gazéification à Nantes
  • Tous les articles mentionnant Leroux&Lotz