Moins 40% sur la facture chauffage de l’hôpital d’Alès grâce au bois-énergie

Infos clés fiche de casCentre hospitalier – Chauffage bois-solaire – Combustibles : 3000 tonnes de plaquettes forestières/an – Chaudière bois Compte R. de 1,5 MW – Production : 8125 MWh/an – Taux de couverture par le bois : 80% – Investissement total : 12 millions € – Exploitant : Dalkia – Mise en service 2010.

Nous vous annoncions le 1 février 2011, que le tout nouvel hôpital d’Alès dans les Cévennes se chauffait au bois. Il vient tout juste d’être inauguré ce 25 août 2010 en présence de Xavier Bertrand, le Ministre de la santé.

Avec un personnel de 1500 personnes et 666 lits, le Centre Hospitalier offre 6 pôles d’activités au service d’une population de 180.000 habitants, de la maternité aux résidences médicalisées pour les personnes âgées. C’est le premier hôpital français de Haute Qualité Environnementale (HQE), le Centre Hospitalier répond à d’ambitieux objectifs en matière de santé publique et de développement durable :

  • Un chantier à faible nuisance, pour les riverains et les ouvriers, avec une production de déchets limitée et valorisée autant que possible.
  • Une éco-conception exemplaire, qui réconcilie les notions de confort et d’économies d’énergie avec des équipements de basse consommation (isolation thermique et phonique hautement renforcée ; larges entrées de lumière dans les chambres et les lieux de détente ; détecteurs de présence pour l’éclairage ; chasse d’eau double commande (6 et 9 litres) ; arrêt automatique du chauffage ou du refroidissement de la pièce lors de l’ouverture de la fenêtre ; mitigeurs automatisés à bonne température…)
  • Une gestion des déchets optimisée, avec un tri sélectif permanent, le décartonnage des emballages avant recyclage et la traçabilité des déchets dangereux jusqu’à leur zone de confinement.

L’hôpital d’Alès est également un établissement où l’on gère des ressources énergétiques renouvelables, avec au cœur du projet HQE, le “Pôle Energie Développement Durable”, facilement reconnaissable à sa grande tour d’où ne s’échappe que de la vapeur d’eau. Les énergies équipements en place sont les suivants :

  • Une chaudière Compte R. au bois de 1500 kW, alimentée par 3000 tonnes de bois d’une filière courte du Pays Cévennes, dimensionnée pour couvrir 80% des besoins énergétiques en chauffage et eau chaude sanitaire de l’hôpital, soit 6.500 MWh/an, de quoi éviter la consommation de 640.000 m3 de gaz naturel et le rejet de 1438 tonnes de CO2 par an.
  • 47 m2 capteurs solaires thermiques, pouvant couvrir 15% des besoins en eau chaude, soit 41 MWh/an, de quoi éviter la consommation de 4 200 m3 de gaz naturel et le rejet de 8,5 tonnes de CO2 par an.
  • 60 m2 de panneaux photovoltaïques, pouvant générer 5,5 MWhé, de quoi éviter le rejet d’une demi-tonne de CO2 par an.

La chaudière Compte de 1600 kW, photo Compte R.

L’ensemble de l’investissement énergétique qui s’élève à 12 M € (puissance totale de la chaufferie 7 MW) est porté par Gespace, filiale de Dalkia. Il sera remboursé au travers d’un contrat de 20 ans, sachant que grâce au bois, l’hôpital fait également une économie de 40% sur le prix de la chaleur par rapport à la solution précédente.

Frédéric Douard, Bioénergie International

1 réponse
  1. Simon Gaillard dit :

    PV: une demi-tonne de CO2 / évité; bois: 1 400 …
    Même si on redresse la comparaison, en prenant pour le PV: 800 € / m2, et pour le bois: 1 000 € / kW; on arrive à: PV: 48 000 € / 0,5 T.an = 96 000 € / T.an ; pour le bois : 1,6 M € / 1 400 T.an = env. 1 140 € / T.an, soit un rapport PV / bois de 96 000 / 1 140 = 84 … OK, on peut avoir 60 m2 de polycristallin à moins de 800 €/m2, et le PV se voit de loin …
    simon.gaillard@gmail.com

Informations de contact de Compte

Compte est cité aussi dans ces articles :
  • Une chaufferie biomasse de 5 MW entrera en service en 2022 à Sarrebourg
  • Dans le département du Gard, promouvoir le bois-énergie pour soutenir la filière forestière
  • Depuis 2014, Châteaudun se chauffe renouvelable avec le bois et la rafle de maïs
  • Le réseau de chaleur au bois de la commune du Blanc donne toute satisfaction
  • Après dix ans d’utilisation, SKF toujours satisfait de sa chaudière à bois !
  • Briançon, ville la plus haute de France, chauffée par deux chaudières bois à hautes performances
  • La chaufferie bois Compte R. à silos-conteneurs de l’Université de Gand
  • Le réseau de chaleur de la commune de Barby en Savoie est alimenté à 95% par le bois
  • Articles et reportages sur les chaudières à biomasse Compte R.
  • Le bois pour maîtriser les coûts de chauffage des serres des Jardins de Camargue
  • Tous les articles mentionnant Compte