L’association Chaleur Bois Qualité Plus tenait son assemblée générale 2022 à Arlanc

Chantier de déchiquetage 2022 par un adhérent CBQ+, photo BEMA

L’association Chaleur Bois Qualité Plus, ou CBQ+, est une association nationale de fournisseurs de bois-énergie, créée au départ en 2001 pour porter une certification de service clients pour les petites chaufferies collectives. Aujourd’hui l’association est une véritable structure technique qui accompagne les entreprises dans leur développement au travers de différentes actions. Parmi elles, la gestion collective de certifications permet à l’ensemble des adhérents d’être certifiés ISO 9001 sur l’ensemble des combustibles bois (bois déchiqueté, broyât SSD, fraction ligneuse de déchets verts, granulé de bois, bois bûche et bûche compressée), et certifiés PEFC pour leur gestion durable forestière. En 2022, la certification a été ouverte aux fournisseurs et distributeurs de bois de chauffage et bûches compressées, nombre de ses adhérents travaillant déjà sur les deux marchés.

Les producteurs de bois-énergie au pays de Compte-R

Afin de faire le bilan de l’année 2021, mais aussi pour répondre aux questions tendues des approvisionnements 2022, les adhérents, qui sont aujourd’hui 92, étaient invités en assemblée Générale le 21 septembre 2022, à Arlanc, dans le département du Puy-de-Dôme.

Le premier bilan présenté fut celui de la progression du nombre des entreprises certifiées, passant de 81 à 92 entre 2021 et 2022, celles-ci représentant désormais 185 plateformes certifiées dans 11 des 13 régions métropolitaines, plus une entreprise Catalane. Ces entreprises certifiées commercialisent ensemble annuellement 2,3 millions de tonnes de bois déchiqueté, 100 000 tonnes de granulés en vrac et 150 000 stères de bois de chauffage, soit annuellement l’équivalent de 7,5 TWh de combustible.

Chaine de montage des chaudières compactes Compte-R, photo Frédéric Douard

Le lieu de rendez-vous n’avait pas été choisi au hasard et avait pour but de faire se rencontrer les dirigeants du premier constructeur français de chaudières à biomasse, Compte-R, donc le siège se trouve à Arlanc, avec les producteurs de combustibles. Des échanges instructifs ont tourné autour de deux axes : les réelles contraintes techniques des chaudières pour le combustible (fines, humidité, granulométrie, composés) et la relation avec les clients et donneurs d’ordres. L’après-midi les participants ont pu visiter les deux sites de production Compte-R à Arlanc et Dore-l’église.

Observation de la conjoncture des prix

Livraison de plaquettes forestières certifiée dans le Cantal, photo Ets Touyre

Les retours sur les marchés ont souligné une forte augmentation des prix pour les livraisons de granulés en vrac, une augmentation qui était déjà de 50% en juillet 2022 par rapport à 2021. Pour la plaquette humide, le problème vient par contre des coûts de production qui ont monté de près de 25%, du fait de la hausse des prix du bois et à celle des carburants, et qui ont été très difficilement répercutés auprès des clients, certaines négociations étant encore en cours à la date de l’AG. La fourchette de prix rendus pour la plaquette humide se situe entre 23 et 35€/MWh selon les quantités et la géographie ! Pour les plaquettes sèches, pour les petites chaufferies, livrées en direct vers des clients utilisateurs, les hausses de coûts ont pu être répercutées, dans une fourchette de 30 à 60 €/MWh, selon la géographie (montagne ou pas).

Pour le bois de chauffage, la hausse des prix de marché n’est que de 20%, ce qui ne reflète pas forcément les hausses de coûts. Cette auto-modération est la conséquence de la peur du marché parallèle pour les producteurs professionnels, une modération fatalement néfaste à leur développement et aux investissements. Le prix moyen en 33 cm va de 85 à 90 € le stère, avec des écarts entre 75 et 150 € selon quantités, modes de livraison et géographie.

De nombreuses actions entreprises

L’association, en plus de son équipe permanente, s’appuie sur les ressources humaines d’association régionales comme Fibois Drôme-Ardèche, Fibois Aura, le CRER, Pro-ETF BFC, Fibois Bretagne, Energies 15 ou Fibois Grand Est. Dans son action quotidienne, outre le conseil aux adhérents et les audits de certification qui sont les fondements de CBQ+, l’association a travaillé principalement cette année à la production de notes de conjoncture et d’analyse pour donner de la visibilité sur les marchés. Elle participe aussi à définir des outils et des stratégies pour la mise en place des contrats de fourniture.

Assemblée Générale de l’association CBQ+ le 21 septembre 2022 à Arlanc, photo Frédéric Douard

En 2021, elle a aussi réalisé plusieurs travaux en partenariat avec le CIBE sur le déploiement de la Directive RED II, la vulgarisation de la norme ISO 17225-9 sur les combustibles bois ou encore la caractérisation des plaquettes bocagères pour l’utilisation en chaufferies, ce dernier travail ayant conclu que le produit est plutôt de bonne qualité mais plus adapté pour les petites installations.

Un travail est également en cours pour certifier PEFC les haies bocagères en partenariat avec PEFC France. Ce référentiel pour le bois bocager permettra de prouver la traçabilité et la gestion durable des haies. Sa sortie n’est pas attendue avant fin 2023.

Boitier de lecture du capteur d’humidité instantané LED, photo CBQ+

Concernant les outils en développement, un logiciel de traçabilité CBQ+, pour usage des adhérents est en cours de développement. Il permettra de saisir les récapitulatifs de chantiers et de vente pour les fournisseurs, prestataires et clients. Il permettra aussi d’éditer des statistiques en temps réel, avec comparaison des années antérieures, permettant aux entreprises d’optimiser leur développement. Un outil cartographique permettra également de localiser les chantiers.

L’association travaille aussi avec la société Edit Laser à la conception d’un capteur de mesure d’humidité instantané pour le bois déchiqueté. Installé en sortie de déchiqueteuse, ce capteur permettra de disposer d’une valeur fiable de l’humidité du bois livré en chaufferie. Le développement de ce capteur fera l’objet d’un programme de recherche spécifique avec le soutien de l’ADEME où l’ensemble des acteurs nationaux seront associés.

Enfin, l’association vient de sortir un clip vidéo sur le thème, « Le bois, ça peut tout chauffer ! »

En savoir plus sur chaleur-bois-qualite-plus.fr

Frédéric Douard, à l’AG CBQ+ à Arlanc

>> Voir également tous les autres articles et reportages sur CBQ+ 

Informations de contact de Compte.R

Compte.R est cité aussi dans ces articles :
  • Les entreprises Chaleur Bois Qualité Plus capables de fournir près de trois millions de tonnes de bois-énergie par an
  • Compte.R. recherche des talents pour répondre à la forte demande en chaufferies biomasse
  • Sur l’Aubrac, une chaudière bois valorise les sous-produits des Ets Gaillard-Rondino
  • La chaufferie biomasse de 5 MW du réseau de chaleur de Sarrebourg inaugurée
  • Chauffage renouvelable avec les chaufferies bois du réseau de chaleur de Saint-Étienne
  • La chaudière bois de l’hôpital d’Alès, l’une des 3000 références du constructeur Compte.R
  • Rencontre avec Edouard Marienbach, président de Compte.R, premier chaudiériste biomasse de France
  • La forêt, source d’énergie pour les deux réseaux de chaleur d’Eygurande en Corrèze
  • Articles et reportages sur les chaudières à biomasse Compte R.
  • Retour d’expérience sur la chaufferie bois & paille de Rosières-près-Troyes
  • Tous les articles mentionnant Compte.R