Avec le bois, Châteaudun dispose d’un réseau de chaleur moderne et écologique

Avec le bois, Châteaudun dispose d’un réseau de chaleur moderne et écologiqueInfos clés fiche de cas – Création d’un réseau de chaleur de 10 km – Besoins : 4000 équivalents-logements – Combustible biomasse : 6150 tonnes de bois déchiqueté par an – Chaudière bois Compte R. de 3,4 MW – Taux de couverture par le bois : 78 % – Investissement : 8,7 M € – Mise en service : janvier 2014 – Délégataire : Cofely.
La chaudière Compte R. de 9 MW

La chaudière Compte R. de Châteaudun, photo Compte R.

A Châteaudun en région Centre, le tout nouveau réseau de chaleur fonctionne au bois depuis janvier 2014. Il traduit l’engagement de la municipalité, pris dès 2008, de développer Châteaudun durablement. La municipalité s’est pour cela appuyée sur une étude de faisabilité réalisée en 2010. Après la mise en place du transport urbain gratuit, le plan « zéro » phytosanitaire et la réalisation d’aménagements cyclables, Châteaudun a donc choisi de se doter d’un chauffage écologique, neutre pour le climat. Ce réseau contribuera également au développement de la filière bois locale. L’objectif était enfin pour la ville de faire bénéficier ses administrés d’une énergie propre et concurrentielle, dont l’indexation des prix sera maîtrisée localement et quasi déconnectée de la volatilité des prix des énergies fossiles.

Les extracteurs du silo à bois, photo Compte R.

Les extracteurs du silo à bois

« Châteaudun sera la première ville d’Eure-et-Loir à se chauffer à la biomasse. La création de ce réseau de chaleur participe à une réflexion qui va engager la municipalité dans un Agenda 21, démontrant que les villes moyennes peuvent avoir une politique énergétique en phase avec les orientations européennes et le Grenelle de l’environnement »,souligne le maire, Didier Huguet. 

La benne à cendres, photo Compte R.

La benne à cendres

Pour la gestion de ce service public local de chauffage urbain de la Collectivité, il est apparu souhaitable de recourir à une délégation de service public. Dès lors, il a été décidé de lancer une procédure de consultation pour confier au Délégataire la construction et l’exploitation du réseau de chauffage urbain de la Collectivité. Le contrat de délégation de service public a été signé le 13 juillet 2012 avec Cofely Services pour une durée de 24 ans. Une société a été spécialement créée pour l’occasion : DUNoise Energies Services (DUNES). Cofely porte ainsi ce projet d’un montant de 8,7 millions d’euros, subventionné par l’ADEME  à hauteur de 3,2 M€.

Cette chaufferie alimente désormais en chauffage et eau chaude sanitaire le parc HLM de la ville et plusieurs lieux publics (prison, hôpital, écoles, collège, services du Conseil général), soit l’équivalent de 1600 logements et 4000 habitants.

Pour en savoir plus : 

Frédéric Douard

Informations de contact de Compte.R

Compte.R est cité aussi dans ces articles :
  • Bio’Nrgy du Jura, producteur de bois-énergie et de chaleur renouvelable
  • Bientôt cinq réseaux de chaleur durable pour décarboner le territoire de Limoges Métropole
  • Le réseau de chaleur au bois de la ville de Mayenne va chauffer 40 bâtiments de plus
  • Le réseau de chaleur de Corbie, une référence bois-énergie réussie de plus pour Viria
  • La liste et la carte de plus de 800 chaufferies biomasse Compte.R en service en France
  • Les Hauts-de-Flandre valorisent les anas de lin en énergie de chauffage
  • Le réseau de chaleur bois de la ville de L’Aigle fait faire de grosses économies à ses utilisateurs
  • A Evron en Mayenne, le groupe Bel a mis en place sa troisième chaufferie biomasse
  • Les entreprises Chaleur Bois Qualité Plus capables de fournir près de trois millions de tonnes de bois-énergie par an
  • Compte.R. recherche des talents pour répondre à la forte demande en chaufferies biomasse
  • Tous les articles mentionnant Compte.R