Les deux chaudières à biomasse Compte R. sont arrivées au Puy-en-Velay

Infos clés fiche de casRéseau de chaleur urbain de 30 km avec 120 sous-stations – Combustibles : 8200 tonnes de plaquettes forestières/an – Deux chaudières bois Compte R. pour une puissance totale de 5,7 MW – Investissement : 40 millions € – Taux de couverture : 90% par le bois – Exploitation : Cofely – Mise en service en 2014.

Pose des chaudières le 29 juillet 2013 en présence de Dominique Compte, pdg de Compte R. à gauche de la photo

Ce 29 juillet 2013, le réseau de chaleur bois du Puy-en-Velay, a vu arriver et poser les deux chaudières automatiques à bois de fortes puissances qui alimenteront une partie de la ville à partir de janvier 2014. Elles alimenteront en effet via un réseau de chaleur long de 6,7 km, le nouveau centre aqualudique en chauffage et eau chaude sanitaire la piscine, ainsi qu’une cinquantaine de bâtiments, les quartiers de « Guitard », de « Roche–Arnaud » et du « Val-Vert », dont 900 logements sociaux. Le réseau de chaleur bois porté par la communauté d’agglomération est réalisé par la société Cofely.

Pose de l'échangeur de la grosse chaudière du Puy-en-Velay, photo Compte R.

Les chaudières ont été fabriquées par l’entreprise Compte R., basée à Arlanc dans le Puy-de-Dôme à une quinzaine de kilomètres de La Chaise-Dieu et de la Haute-Loire. La plus petite dispose d’une puissance de chauffage de 1,3 MW et l’autre de 4,4 MW. Ces deux chaudières ont nécessité 2500 heures de travail pour leur fabrication pour un coût d’environ 1,2 million d’euros. L’appoint pour les pointes de consommation et le secours sont assuré par une chaudière à gaz de 4,5 MW.

L’approvisionnement des 8200 tonnes de bois par an permettra de créer 8 emplois locaux dans la filière bois et d’assurer un taux de couverture du réseau de chauffage à 90% en énergie renouvelable. Les silos de la chaufferies permettront une autonomie de 4 à 5 jours, permettant d’interrompre les livraisons tous les fins de semaine. La mise en place des deux chaudières va durer tout le mois d’août. Les travaux de pose du réseau de chaleur sont quant à eux terminés.

« C’est un système de chauffage très avantageux ; tout le monde y trouvera son compte ! Il fonctionne avec une énergie propre et économique ; les habitants verront leur facture énergétique baisser de 20 %. C’est aussi une énergie qui repose sur une ressource locale abondante : le bois. L’opportunité de dynamiser la filière bois et de créer près d’une dizaine d’emplois locaux. » Laurent Wauquiez, Maire du Puy en Velay et Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

>> Lire aussi : Baisse de 20% du prix de l’énergie au Puy-en-Velay grâce à la chaufferie bois

Informations de contact de Compte

Compte est cité aussi dans ces articles :
  • Dans le département du Gard, promouvoir le bois-énergie pour soutenir la filière forestière
  • Depuis 2014, Châteaudun se chauffe renouvelable avec le bois et la rafle de maïs
  • Le réseau de chaleur au bois de la commune du Blanc donne toute satisfaction
  • Après dix ans d’utilisation, SKF toujours satisfait de sa chaudière à bois !
  • Briançon, ville la plus haute de France, chauffée par deux chaudières bois à hautes performances
  • La chaufferie bois Compte R. à silos-conteneurs de l’Université de Gand
  • Le réseau de chaleur de la commune de Barby en Savoie est alimenté à 95% par le bois
  • Articles et reportages sur les chaudières à biomasse Compte R.
  • Le bois pour maîtriser les coûts de chauffage des serres des Jardins de Camargue
  • Gennevilliers investit dans une chaufferie biomasse pleine de bonnes idées
  • Tous les articles mentionnant Compte