La blanchisserie d’Alingsås produit sa vapeur au granulé de bois dans sa chaudière à gaz

Article paru dans le Bioénergie International n°67 de l’été 2020

La blanchisserie d’Alingsås, photo Frédéric Douard

La ville d’Alingsås, située sur la côte ouest de la Suède près de Göteborg, héberge une laverie industrielle qui prend en charge le linge de l’hôpital local mais aussi celui de la plupart des établissements publics du comté de Gothie occidentale. L’établissement voit ainsi passer environ 50 tonnes de linge sec par jour, ce qui se traduit par une consommation annuelle d’énergie de 20 GWh, qui correspondrait en fioul à une consommation annuelle de 225 000 litres.

La chaudière gaz à vapeur de la blanchisserie d’Alingsås équipée du brûleur PetroBio, photo Frédéric Douard

Des besoins spécifiques

Pour la production de vapeur et de chaleur, l’établissement dispose d’une chaudière à vapeur de 6 MW – 16 bar qui fonctionnait au GPL. Or en Suède, les blanchisseries, comme la plupart des établissements, doivent s’acquitter de la taxe carbone qui est de 120 € par tonne. Pour éviter cette charge mise en place pour être dissuasive, la blanchisserie d’Alingsås a décidé en 2012 de convertir sa chaudière vers une énergie renouvelable non taxée et compatible à la fois avec la chaudière et avec les besoins. Il fallait ainsi un combustible le plus proche possible du gaz d’un point de vue calorifique, afin de ne pas déclasser trop la puissance de la chaudière, et un combustible qui puisse répondre très rapidement à des demandes de puissance intermittentes, fréquentes et soudaines.

C’est la société suédoise PetroBio, filiale du constructeur belge de chaudières à biomasse Vyncke, qui lui a apporté la solution compte-tenu des disponibilités locales en combustible renouvelable. Il s’agit d’un brûleur fonctionnant à la poudre de bois, installé sur la chaudière existante à gaz, une solution qui apporte un très bon suivi de la charge avec une vitesse de réaction de moins de trois minutes pour passer de 0 à 100 % de la puissance ! Cette poudre de bois sec, qui dans certaines régions suédoises est disponible en usines (c’est un produit élaboré et non de la sciure), est dans le cas d’Alingsås obtenue par broyage sur place de granulés, ici plus facilement disponibles à proximité. Dans d’autres contextes d’offre, des solutions au biogaz ou aux biocarburants auraient pu être retenues, avec d’autres types de brûleurs PetroBio.

Le brûleur PetroBio sur la chaudière à gaz de la blanchisserie d’Alingsås, photo Frédéric Douard

Une technologie éprouvée

Les technologies PetroBio, développées depuis de nombreuses années, permettent ainsi de recycler des chaudières industrielles existantes à gaz ou à fioul en les passant à des combustibles renouvelables solides, liquides ou gazeux. À Alingsås, le granulé est réduit en très fines particules pour être ensuite brûlé en suspension dans la chambre de combustion de la chaudière à gaz, qui bien entendu ne possède pas de grille.

Le produit étant très sec et très fin, 100 % de la combustion a lieu en suspension et la totalité de la cendre, peu abondante, est récupérée par le système de filtration des fumées. Cette solution, qui nécessite quelques investissements (nouveau brûleur, chaîne d’alimentation en granulés, broyeur et filtre à particules) évite cependant de changer la ou les chaudières et constitue une solution de transition énergétique techniquement efficace, financièrement intéressante et rapide à mettre en œuvre.

Ecran de contrôle-commande du brûleur PetrBio à la blanchisserie d’Alingsås, photo Frédéric Douard

L’installation d’Alingsås

La commande à PetroBio a été passée le 14 décembre 2012 et la blanchisserie a pu fonctionner au granulé dès le 24 juin 2013. La blanchisserie n’utilise désormais plus le gaz que comme énergie de secours mais surtout de démarrage : en général une fois par semaine pour la mise en température de la chaudière le lundi matin avant injection du bois. L’usage du granulé revient ici deux fois moins cher que l’usage du GPL compte-tenu de la taxe évitée.

La blanchisserie d’Alingsås en Suède, photo Frédéric Douard

En plus du brûleur à poudre, l’installation d’Alingsås a nécessité une série d’infrastructures et d’équipements nouveaux : un silo métallique à granulés de 190 m³, un bâtiment insonorisé pour le broyage et un système performant d’épuration des fumées.

La chaufferie de la blanchisserie d’Alingsås avec à droite le silo à granulés et à gauche le filtre à particules, photo Frédéric Douard

Le local de broyage comprend un broyeur Champion à fléaux, un filtre à poudre, un ventilateur d’air de transport et un système de détection d’étincelles. Ensuite, depuis une trémie intermédiaire, une vis convoie la poudre dans le sas de dosage du brûleur.

La chaudière a quant à elle subi quelques aménagements : un canal de jonction entre le brûleur et le foyer, et un ramoneur pneumatique pour l’échangeur. En aval de la chaudière, il a fallu ajouter un filtre cyclonique, un filtre à manches avec pare-étincelles et un ventilateur d’extraction dimensionné pour le volume de gaz produit.

Les cendres de bois de la blanchisserie d’Alingsås, parfaitement brûlées, photo Frédéric Douard

L’installation est complétée par des équipements périphériques comme un aspirateur centralisé pour la maintenance hebdomadaire, des alarmes incendie, une baie de mesure des émissions en continue, ainsi que les armoires électriques et les automates de contrôle-commande.

Le broyeur de granulés à la blanchisserie d’Alingsås, photo Frédéric Douard

Les exigences environnementales à Alingsås sont de 225 mg/Nm³ à 6 % d’O2 pour les NOx, 250 pour le CO et 30 pour les poussières. La consommation de granulés est en moyenne de 10 tonnes par jour tous les jours ouvrés de l’année, ce qui représente approximativement 2 500 tonnes par an.

Contacts :

  • Alexander Van Heuverswyn 
: +32 495 367 793 – avh@petrobio.se – www.petro.se/en
  • Jérôme Béarelle : +33 619 883 353 – jbe@vyncke.com – www.vyncke.com

Frédéric Douard, en reportage à Alingsås

Lire également :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations de contact de PetroBio

Petro Bio AB
Sodra Gubberogatan 6 SE-416 63 Göteborg
+46 31 335 49 50
@ Contactez-nous en ligne
Ou contactez nous par email : info@petro.se
Créée en 1964 sous le nom de Petrokraft, l’entreprise était déjà à l’époque spécialisée dans les combustibles difficiles. Elle a notamment développé des brûleurs à fioul lourd pour une large gamme d’applications comme la marine, l’industrie et les réseaux de chaleur. À cette époque, la PME a acquis ses lettres de noblesse avec son brûleur à atomisation d’air à basse pression, toujours présent dans de nombreux systèmes de combustion à travers le monde.

Et puis assez rapidement, la conscience environnementale collective s’accroissant, elle a développé différents brûleurs garantissant des performances écologiques de plus en plus grandes jusqu’à en arriver aux biocombustibles renouvelables, d’où son changement de nom pour PetroBio.

Aujourd’hui dirigée par Johanna Lindén, la société a intégré début 2018 le groupe VYNCKE et se positionne comme un acteur de la transition énergétique sous un angle complémentaire de celui de constructeurs de chaudières à biomasse, à savoir celui de la conversion des chaudières à combustibles fossiles vers la biomasse. Cette possibilité de conversion est une réelle opportunité pour de nombreux industriels et réseaux de chaleur disposant d’un parc de grandes chaudières à fioul ou à gaz, et qui n’ont pas forcément l’espace, ni le profil de demande de chaleur pour une chaufferie biomasse à part entière.

PetroBio est cité aussi dans ces articles :
  • À Göteborg, une chaufferie gaz de 110 MW convertie au bois pulvérisé
  • PetroBio convertit les grandes chaudières fioul et gaz à la biomasse
  • Vyncke acquiert PetroBio, constructeur de brûleurs industriels à poudre de bois
  • Tous les articles mentionnant PetroBio
  • Informations de contact de Vyncke

    logo Vyncke
    Gentsesteenweg 224
    B-8530 Harelbeke
    +32 56 730 669
    +33 970 444 630
    @ www.vyncke.com jbe@vyncke.com
    Vyncke est cité aussi dans ces articles :
  • Energies Renouvelables Des Ardennes , producteur de granulés de bois depuis 2005
  • La chaufferie biomasse de Canteleu dotée de chaudières polycombustibles
  • Une chaufferie bois aux Ulis pour un prix bas du chauffage urbain
  • DWS-Hybrid Multifuel Vyncke, la grille biomasse la plus souple d’utilisation au monde
  • Première mondiale de captation de CO2 sur chaudière bois pour culture sous serre
  • Les deux chaudières bois de 8 MW qui chauffent le Val Fourré à Mantes-la-Jolie
  • Le bois, désormais énergie principale du réseau de chaleur de Calais
  • La fromagerie de Charchigné bientôt chauffée majoritairement à la biomasse
  • Une nouvelle chaudière à bois Vyncke pour la SNEC à Saint-Pierre-sur-Dives
  • Articles et reportages sur les chaudières à biomasse Vyncke et les brûleurs PetroBio
  • Tous les articles mentionnant Vyncke