En Région Bourgogne-Franche-Comté, CBQ+ structure la filière bois-énergie

Article paru dans le dossier Chaleur Bois Qualité Plus du Bioénergie International n°58

Plateforme de Gamm Bois Energie à Cuttura dans le Jura, photo Daniel Ponta

Entretien avec Frédérique Colas, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté en charge de la transition écologique et de l’environnement, et avec Louison Riss, chargé de mission biomasse et réseaux de chaleur à la direction régionale de l’ADEME.

Cela fait longtemps que vous accompagnez les producteurs de bois-énergie. Quelle a été votre réaction lorsqu’ils ont souhaité intégrer la démarche de certification CBQ+ ? 

Suite au tout premier Plan Bois Énergie et Développement Local de 1994 à 1998 en Franche-Comté, où l’accompagnement global était assuré conjointement par l’ADEME, la Région et les Départements du Jura et de Haute-Saône, de 2000 à 2010, ce sont les Départements et l’ADEME des deux anciennes régions qui ont accompagné les investissements des chaufferies bois alors que la Région et l’ADEME accompagnaient l’amont de la filière avec des politiques forestières incitatives, des aides aux plateformes de stockage et aux équipements matériels des entreprises de travaux forestiers (ETF).

Il était donc légitime que dès les années 2010, la Région initie les premières réflexions autour d’une démarche qualité du bois déchiqueté. La réflexion a été relancée en 2015 par la Région, qui avait comme objectif premier d’alimenter l’ensemble des chaufferies aidées par des fonds publics avec des plaquettes forestières issues de forêts gérées durablement, sous certification PEFC ou équivalente.

Chantier de déchiquetage, photo Gamm Bois Energie

Pour aller plus loin et permettre un service de livraison de combustibles bois de qualité, les élus régionaux avaient comme objectif ultime de faciliter l’adhésion des producteurs à une démarche qualité normalisée, permettant d’avoir un produit fini certifié.

À la mi-2015, profitant de l’arrivée d’Isabelle Piney comme animatrice bois-énergie chez Pro-Forêt, l’association de soutien aux ETF de Franche-Comté, la Région et l’ADEME ont fortement appuyé cette réflexion en l’accompagnant d’une montée en compétence spécifique sur le sujet.

Un gros travail de recherche sur les démarches existantes a donc été initié. Plusieurs réunions de présentation aux administrateurs de Pro-Forêt et ETF adhérentes ont été organisées pour aboutir à la création d’un noyau dur de cinq entreprises particulièrement motrices.

La décision d’entrer dans la certification CBQ+ a été prise par les producteurs de bois-énergie eux-mêmes qui, après avoir évalué les avantages et inconvénients de chacune des démarches, ont jugé que celle-ci pouvait correspondre à leurs attentes. Les financeurs ont donc poursuivi leur soutien à la mission d’animation de Pro-Forêt, afin de faciliter l’aboutissement de ce projet.

Pour éclairer le propos, il faut préciser que le poste d’animateur bois-énergie de Pro-Forêt est soutenu par la Région depuis 2001 et cette étape supplémentaire dans la structuration de la filière montre bien que ce soutien est nécessaire pour faire mûrir les projets, permettant de les co-construire.

De votre point de vue, quelle est la plus-value apportée par CBQ+ pour les producteurs et consommateurs régionaux de bois-énergie ?

CBQ+, auquel adhèrent les producteurs, est d’abord un gage de qualité pour les consommateurs-clients de bois-énergie. Trop de chaufferies ont souffert, les premières années, de produits inappropriés, impropres au bon fonctionnement des installations, ce qui a conduit, hélas, à des contre-exemples.

De plus, les exigences de la certification incitent les entreprises à monter en compétences. À terme, nous aimerions qu’au-delà de CBQ+, les ETF vendent, non plus des plaquettes de qualité mais de l’énergie, via une facturation au MWh.

Voyez-vous déjà des effets sur la filière régionale ?

Effectivement, nous assistons à la mise en place d’une dynamique naissante des producteurs de bois-énergie sur la région qui est très enthousiasmante.

Grâce à cette dynamique, nous sommes passés de cinq entreprises certifiées en 2017 à 12 en 2018 sur le territoire régional. La certification, initiée en Franche-Comté, s’est également étendue sur la partie bourguignonne de notre nouvelle région.

Premier hangar Gamm Bois Energie avec son crible, photo ProForet

C’est très encourageant. Cette démarche se voit d’ailleurs confortée par les premiers marchés publics de livraisons et services qui intègrent des critères de qualité dans leurs critères de sélection, auxquels CBQ+ peut parfaitement répondre.

Quel est votre objectif à travers le soutien à une démarche de certification, par exemple éviter les contre-exemples, lutter contre les préjugés, améliorer la traçabilité… ?

À court et moyen termes, nos objectifs restent bien sûr la valorisation de produits forestiers de faible valeur apparente, mais qui doivent trouver des débouchés, pour permettre l’amélioration des peuplements sylvicoles.

Le soutien à une telle démarche doit également nous permettre d’accompagner la structuration d’une filière professionnelle de producteurs de bois-énergie.

Si dans les années 2000 beaucoup d’entreprises s’étaient lancées dans la production de bois-énergie en activité annexe, comme une opportunité de diversification, on remarque que progressivement, celles qui s’engagent dans des démarches de qualité comme CBQ+ ont fini par faire du bois-énergie leur activité principale, preuve que la spécialisation était possible voire souhaitable.

Camion souffleur de plaquettes Transmanut de Gamm’Bois-énergie

À long terme, nous pourrions même imaginer, voire encourager une spécialisation encore plus poussée, avec l’intégration de la chaleur dans une offre globale pour offrir un service bois-énergie complet aux maîtres d’ouvrage qui associerait, pourquoi pas, des producteurs certifiés et des fabricants de chaudières bois et des chauffagistes locaux, par exemple. La transition énergétique passe par de telles réflexions innovantes.

Contacts :

  • Gamm Bois Energie : Josselin Ponta / +33 678 678 186 / gammboisenergie@orange.fr
  • Pro Forêt : Isabelle Piney / +33 652 637 620 – bois.energie.proforet@gmail.com
  • Association CBQ+ : Matthieu Petit, responsable national / +33 683 302 08 – chaleurboisqualiteplus@gmail.com – 
www.chaleur-bois-qualite-plus.org

Frédéric Douard

Dans le même dossier Chaleur Bois Qualité Plus, lire également :

ainsi que :