Méthalandes, la plus grande installation de méthanisation de France

Xergi va fournir la plus grande installation de méthanisation de France. Elle fonctionnera avec des effluents d’élevages et des bio-déchets de l’industrie agro-alimentaire. La production d’énergie verte, d’engrais organique et la création d’emplois locaux sont quelques-unes des composantes de ce nouvel outil de territoire. Le terrassement vient de démarrer en ce mois de février 2014 et Xergi construira en 2014 et livrera en 2015 l’unité de méthanisation du projet Méthalandes situé à Hagetmau (Landes). 

Dessin d'architecte

Dessin d’architecte

Les actionnaires de Méthalandes, la société créée pour l’occasion, sont la société Eneria Ren, filiale du Groupe Monnoyeur, également développeur et maître d’oeuvre de la construction du projet, pour 51%, ainsi que la Caisse des Dépôts et Consignations, pour 49%. L’usine traitera 153 000 tonnes de biomasse par an et et produira 1 650 m3/heure de biogaz. Les tonnages de biomasse se décomposent ainsi : 100 000 tonnes de lisier de canard gavé, 30 000 tonnes de fumier bovin, 6 000 tonnes de fumier de volaille et 17 000 tonnes de bio-déchets de l’industrie agro-alimentaire. 95 % du lisier de canard utilisé comme « carburant » se situe dans un rayon de 20 km. Ces déchets seront collectés en grande partie par la société partenaire Amenlis, une structure portée par Gilles et Régine Trubesset, entrepreneurs et éleveurs. Créée pour Méthalandes, Amenlis générera 9 emplois temps plein (chauffeurs) et fonctionnera dès la mise en service de l’unité. La Lyonnaise des Eaux aura en charge l’exploitation du site.

Le biogaz produit sera utilisé pour produire 37,8 millions de kilowatts d’électricité, à partir de trois groupes électrogènes Caterpillar CG170-16 fournis par Enéria, soit la consommation annuelle de 32 000 personnes non chauffées électriquement. La méthanisation permettra également de proposer une solution, écologique, au traitement des déchets des industries agro-alimentaires et de pérenniser les plus petits élevages qui pourraient manquer de terres pour l’épandage. Elle produira enfin un engrais organique inodore se substituant aux engrais d’origine chimique. C’est la chaleur issue des groupes électrogènes qui permettra de sécher les digestats et de les transformer ainsi. La mise en marche d’un tel projet est possible grâce à l’implication des élus locaux, notamment des maires et des élus de communautés de communes.

Eneria a fait l’acquisition à la commune d’Hagetmau d’un terrain de 3,8 ha situé en zone industrielle pour y construire le bâtiment de Méthalandes, 3 000 m² qui regrouperont trois zones distinctes :

  • la réception des matières entrantes et leur préparation,
  • l’unité de cogénération, séchage et transformation du digestat solide,
  • un silo de stockage des engrais organiques.

Les déchargements seront effectués dans un bâtiment fermé, mis en dépression, les émanations seront ainsi contrôlées et traitées par une colonne de lavage et par un biofiltre sans aucun dégagement vers l’extérieur. Méthalandes apportera une solution innovante aux éleveurs sur le traitement des effluents et l’élimination des nuisances olfactives pour le voisinage (plus d’épandage de lisier).

Les tous premiers travaux de terrassement du projet Méthalandes en février 2014

Les tous premiers travaux de terrassement du projet Méthalandes en février 2014

L’unité de méthanisation sera équipée des technologies Xergi les plus modernes et éprouvées.

« Méthalandes sera équipée de technologies assurant une production de biogaz optimale grâce à la biomasse qui alimentera l’unité. Les technologies mises en oeuvre contribueront à une production et valorisation efficace de l’énergie mais aussi, à la conversion des effluents d’élevage et autres bio-déchets issus de l’industrie agro-alimentaire en engrais. Cette unité de méthanisation permettra de créer de nouveaux emplois dans la région, d’améliorer la valorisation des nutriments en agriculture et de contrer le changement climatique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre », explique Jørgen Ballermann, PDG de Xergi.

Forte de ses 25 dernières années d’expérience, Xergi livrera un processus clef en main pour la production de biogaz, permettant une maîtrise du gisement de biomasses et d’accroître la production de gaz par rapport à une unité de méthanisation conventionnelle. Le processus Xergi est connu pour extraire plus de biogaz à partir de plusieurs origines et types de biomasses.

« La technologie d’Xergi permettra d’une part à Méthalandes de combiner une multiplicité de biomasses, et donc une meilleure sécurisation des gisements dans le temps, et d’autre part d’offrir les meilleurs rendements de production de biogaz possibles. En effet, l’unité de méthanisation Méthalandes comprendra une série d’équipements de pré-traitement conçus et fabriqués par Xergi. Méthalandes sera ainsi la première unité en France à combiner le X-chopper® et le FLEXFEED®, deux technologies dont Xergi a l’exclusivité. Ces équipements permettront un pré-traitement optimal des biomasses solides, telles que les fumiers, et une facilité d’exploitation accrue pour ce type de produits dont nous nous sommes désormais fait une spécialité.», explique Guillaume Loir de la filiale française de Xergi.

La construction de l’unité de méthanisation Méthalandes débutera au premier trimestre 2014 et l’installation sera opérationnelle en 2015. Avec l’usine Méthalandes, Xergi enregistre une puissance totale électrique installée de 9 300 kW sur le marché français.

« Nous avons plusieurs nouvelles commandes en cours et espérons dépasser les 10 000 kW dans un avenir proche. L’atteinte de cet objectif marquera une étape importante supplémentaire pour le développement d’Xergi sur le marché français », explique Guillaume Loir.

Xergi conçoit et réalise des unités de méthanisation en Europe et aux États-Unis, dans une gamme de puissance supérieure à 500 kW d’électricité. Xergi fournit une unité de méthanisation clé en main pour le projet Méthalandes porté par ENERIA et la Caisse des Dépôts. La livraison inclut notamment :

  • Les réacteurs primaires et secondaires;
  • Différentes technologies de pré-traitement, dont la technologie X-chopper®, conçue pour pré-traiter les biomasses solides telles que les fumiers ;
  • La technologie de dosage FLEXFEED®, qui garantit un dosage, un mélange et une gestion de la température optimale pour les digesteurs.
  • Un système de gestion et de suivi efficace
Les chiffres de Méthalandes 
Investissement total 25 millions d’euros
Traitement de biomasse 153 000 tonnes par an
Volume des réacteurs Xergi 22 000 m³
Production de biogaz 1 650 m³/heure
Puissance électrique 4,5 MW
Production d’électricité 37,8 millions de kW par an
Production d’engrais durable 12 000 tonnes par an
Économie de CO2 23 000 tonnes eq par an
Retombées fiscales pour la commune 130 000 €/an
Emplois locaux directs créés 16 pour l’exploitation et le transport
Emplois locaux induits 10
Emploi à la construction 35 000 heures de travail

Voir le reportage de France 3 Aquitaine réalisé au lancement des travaux :

Des solutions pour les éleveurs – Témoignages

Pascal Biarnès

« J’exploite, avec mon frère, 148 ha et élève environ 45 000 canards gras par an. Méthalandes répond à une préoccupation bien concrète pour nous : le traitement et la gestion du lisier. C’est un souci économique et environnemental. En effet, notre élevage génère 2 200 m3 de lisier par an, et n’étant pas équipés pour gérer de tels volumes, nous devons faire appel à une structure spécialisée et à la Cuma* départementale pour l’enfouissement sur nos propres terres.Elevage canards gras

Tout ceci selon des tarifs élevés pour nous et un calendrier bien précis qui ne dépend pas de nous… Ce projet est le bienvenu car nous pourrons récupérer le lisier quand on le voudra, selon les besoins de notre exploitation. Nous devons doubler notre unité de production dans les deux ans, et devrons alors enfouir le lisier sur des parcelles distantes de 5 km de notre siège d’exploitation ce qui entrainera des coûts d épandage très élevés. Nous ne pourrons y faire face.

Méthalandes est la solution pour nous et nous permettra cet agrandissement : nous allons gagner du temps, nous simplifier les choses et pourrons nous consacrer à la gestion de l’exploitation elle-même et à son développement. De plus, l’engrais organique que nous allons récupérer sera sans odeur et de meilleure qualité que les effluents bruts (qui contiennent trop d’eau). »

Bernard Récurt

« Notre ferme se trouve sur le village de Maylis, à 9 km de HAGETMAU. Nous avons une production de gavage de canards gras Label Rouge de 11000 têtes par an avec des mises en place toutes les 3 semaines, ainsi que 80 ha de maïs grain majoritairement irrigués. Pourquoi avons nous signé avec Méthalandes ?

Canard copie

Dans le contexte environnemental actuel, de politique agricole, c’est pour nous une solution qui a du sens. En effet, les périodes autorisées d’épandage de lisier, de plus en plus courtes, nous obligent à augmenter nos capacités de stockage. Très compliqué pour nous. Méthalandes est la meilleure solution pour limiter nos épandages d’effluents sur notre bassin versant de la Gouaougue (rivière locale) située en zone vulnérable. Nous espérons ainsi gagner en souplesse et en tranquillité avec une meilleure gestion de notre temps.

Autre aspect intéressant : récupérer l’engrais organique créé par Méthalandes. Inodore, il nous aidera à préserver la fertilité et le taux de matière organique de nos sols, et ainsi, avoir une conduite raisonnée de notre culture du maïs. »

Pour plus d’informations  :

1 réponse
  1. Vanmeulebroucke Guy dit :

    Bonjour(?),

    Très beau projet sur le fond,avec tout de même une contradiction évidente sur la forme de certains projets de méthanisation.Certes,il est logique de produire pour le fonctionnement des installations son électricité,sauf que par ailleurs la France est tributaire de l’importation de gaz de ville.

    « N’est-ce pas le comble de la méthanisation que de bruler le biogaz pour produire de l’électricité au lieu d’injecter le bio-méthane épuré dans le réseau et de s’en servir le cas échéant pour les flottes captives??? »

Informations de contact de Enéria
< !--Tag:biogaz-biomethane--> logo Enéria
Rue de Longpont
BP 10202
F-91311 Montlhéry cedex
+33 169 80 21 00
@ www.eneria.fr contact@eneria.com
Enéria est cité aussi dans ces articles :
  • LIGER, la centrale territoriale multi-bioénergies phare en Bretagne
  • Eneria fournit un second moteur de cogénération biogaz aux Ets Labat
  • Éteignières, commune à bioénergie positive avec le bois et le biogaz
  • METHELEC, la plus importante unité de méthanisation agricole de France
  • Adour Méthanisation s’agrandit deux ans après son démarrage
  • Adour Méthanisation valorise les biodéchets alimentaires
  • Cogénération biogaz, Eneria rachète la société PRO2 Environnement France
  • Méthalandes, 25 M€ investis et bientôt le démarrage
  • Moissannes gazéification et Eco-Ex à la Réunion sélectionnés Plates-Formes Mutualisées d’Innovation
  • Accord Eneria – Xylowatt en faveur des petites cogénérations biomasse par moteurs
  • Tous les articles mentionnant Enéria

  • Informations de contact de Xergi
    logo Xergi
    Xergi SAS
    Z.A. les Coteaux de Grandlieu
    4 rue des Douelles
    F-44830 Bouaye
    +33 240 40 75 46
    @ www.xergi.fr gul@xergi.com
    Xergi est cité aussi dans ces articles :
  • Byosis récupère l’azote ammoniacal des digestats par lavage acide de l’air
  • Méta Bio Energies produit assez d’électricité pour alimenter 4 000 foyers
  • Onze produits nominés pour le Trophée de l’innovation EXPO BIOGAZ 2017
  • Xergi se lance sur le marché de la méthanisation au Japon
  • Témoignage de Willen Biogas à Londres sur son unité de méthanisation Xergi
  • Les déchets alimentaires de Londres valorisés en biogaz et fertilisant
  • Nouvelle unité de méthanisation Xergi pour fientes de volailles en Ulster
  • Xergi livre 3 unités de méthanisation au même client la même année
  • Avec le X-Chopper, plus de matière sèche dans le digesteur pour plus de biogaz
  • Valoriser les déchets alimentaires non comestibles via le biogaz
  • Tous les articles mentionnant Xergi