Une chaufferie bois d’excellence pour l’avionneur Airbus à Toulouse

Article paru dans le Bioénergie International n°30 de mars-avril 2014

La chaufferie bois sur le  site Airbus de Toulouse, photo Polytechnik

La chaufferie bois sur le site Airbus de Toulouse, photo Polytechnik

C’est dans un contexte industriel exigeant et pour un client prestigieux qu’a été réalisée une nouvelle chaufferie biomasse Polytechnik. En effet, c’est sur le site d’Airbus à Toulouse qu’une installation avec générateur de vapeur d’une puissance totale de 13,5 MW a été mise en service en 2013. L’énergie produite alimente le réseau de chaleur du site qui permet notamment le chauffage des immenses halls d’assemblage et des cabines de peinture des différents modèles d’avions.

La chaudière vapeur à bois de 13,5 MW, photo Polytechnik

La chaudière vapeur à bois de 13,5 MW, photo Polytechnik

Les performances
Les mesures de performances officielles confirment l’excellence technique de la société Polytechnik. En effet, un rendement thermique très élevé, supérieur à 90%, et des émissions atmosphériques faibles ont été relevés. L’association de la géométrie du foyer, d’un filtre multicyclones et d’un électrofiltre performants ont permis d’obtenir des émissions de poussières de 2 à 8 mg/Nm³ à 11% d’O2 selon la charge de la chaudière alors que la valeur limite est fixée à 20 mg/Nm³ à 11% d’O2.

Concernant les oxydes d’azotes (NOx), la conception bas-NOx du foyer limite les émissions à moins de 50% de la valeur limite fixée par la réglementation et ceci sans augmenter les émissions d’imbrulés. En effet, les concentrations en CO mesurées sont proches de zéro ce qui permet de conclure que la combustion est quasiment complète. La combinaison de ces deux facteurs (NOx et CO faibles) est l’optimum recherché au niveau de la combustion.

L’humidité du combustible s’étend sur une large plage de 20% à 55%. L’intervention sur site de metteurs au point experts, en combinaison avec la mise en place systématique d’un poste de supervision et d’une instrumentation importante, permettent un réglage et une surveillance précis des performances thermiques et environnementales de l’installation malgré les variations importantes des caractéristiques du combustible (humidité, granulométrie, taux de fines, etc.).

Ces metteurs au point assurent également la formation du personnel exploitant de l’installation et transmettent ainsi à ces derniers les « clés » d’une exploitation optimisée. Les documentations pour chaque équipement de l’installation viennent compléter cette transmission de savoir à l’exploitant.

Les ramoneurs pneumatiques de la chaudière à bois, photo Polytechnik

Les ramoneurs pneumatiques de la chaudière à bois, photo Polytechnik

La conception
Concernant le bâtiment, des efforts importants ont été fournis afin d’augmenter la compacité de l’ensemble de l’installation dans le but de limiter les coûts de génie civil. Pour préserver un volume de foyer important, ce qui permet d’atteindre les performances évoquées dans les paragraphes précédents, il faut optimiser l’emplacement des équipements annexes de la chaudière tout en veillant à la fonctionnalité de l’ensemble en vue de l’exploitation.

Le silo actif, équipé de racleurs, est associé à un silo passif d’une autonomie d’environ 3 jours. Le transfert du combustible des trémies de dépotage vers les silos actif et passif ainsi que le transfert entre ces deux silos est géré par un pont-grappin.

Une spécificité de cette installation est la présence d’un refroidisseur d’urgence qui permet d’évacuer l’énergie du générateur de vapeur lors d’un arrêt accidentel au niveau de la chaufferie gaz associée à la chaufferie biomasse. Un tel arrêt interrompt la livraison de vapeur depuis la chaufferie biomasse. Or l’inertie importante des chaudières biomasse implique la mise en place d’une évacuation de l’énergie résiduelle transmise du foyer au générateur de vapeur.

Le silo actif, photo Airbus web

Le silo actif, photo Airbus web

Pour ce projet, Polytechnik a fourni l’ensemble des équipements du processus depuis le silo actif jusqu’à la bride de la cheminée.

Pour en savoir plus : www.polytechnik.fr – contact@polytechnik.fr

Le magazine Bioénergie International est disponible :

Informations de contact de Polytechnik
logo Polytechnik
Le Grand Breuil N°8
F-27190 Portes
+33 2 32 30 42 86
@ www.polytechnik.fr contact@polytechnik.fr
Polytechnik est cité aussi dans ces articles :
  • Danzer-France s’équipe d’une chaudière bois Polytechnik à régulation mathématique poussée
  • Celticoat, producteur de granulés de bois social, solidaire et ultra-moderne
  • Chaudières biomasse Polytechnik, une famille au service du bois-énergie depuis 50 ans
  • Une chaudière à huile thermique Polytechnik pour la trigénération biomasse de l’Oréal Burgos
  • Trigénération vapeur, eau chaude et froid biomasse pour L’Oréal Burgos
  • Saint-Alban-sur-Limagnole, une nouvelle référence pour Polytechnik en Lozère
  • Bois-Energie : Lozère et Gard, 153 chaufferies automatiques au bois en place
  • Reportage sur la cogénération au bois de Mende, 42 MW th – 7,5 MWé
  • Tous les articles mentionnant Polytechnik