Extension du réseau de chaleur au bois du Val de l’Aurence à Limoges

La centrale à bois du Val de l’Aurence à Limoges, photo Dalkia-R.Escher

La chaudière à bois de 25 MW à la centrale SDCL, photo Dalkia-REscher

La ville de Limoges, coeur d’une aire urbaine de plus de 280 000 habitants, a inauguré le 28 septembre 2018 une nouvelle extension de son réseau de chaleur au bois. Cette extension permet désormais de chauffer 15 équipements publics et 3000 logements supplémentaires à partir de la centrale de cogénération au bois du Val de l’Aurence mise en service en 2012, et de réduire la facture de chauffage de 10 % en moyenne.

Les travaux d’extension du réseau de chaleur vers La Bastide, qui ont duré moins d’un an, sont terminés. Le réseau de chaleur du Val de Laurence s’étend désormais sur 26,5 km grâce à cette nouvelle antenne de 8,2 km qui relie la chaufferie centrale du réseau de chaleur située sur le boulevard du Mas Bouyol au quartier de La Bastide. La Poste, la Gendarmerie Jouan, la Résidence la Fontaine, les Résidences de Limoges Habitat (La Bastide, La Brégère, Le Mas Loubier, Strasbourg) ainsi que différents bâtiments communaux de la ville de Limoges figurent parmi les nouveaux abonnés les plus emblématiques.

Alimenté à près de 80% par du bois-énergie, ce réseau de chaleur éco-vertueux permettait déjà d’offrir une chaleur renouvelable à un prix compétitif à plus de 10 500 équivalents-logements, et maintenant à plus de 14 000. Au total 128 GWh/an de chaleur sont produits chaque année pour fournir le chauffage et l’eau chaude sanitaire aux 100 bâtiments raccordés.

La centrale SDCL du Val de l’Aurence, photo Dalkia-R.Escher

Cette extension dont l’investissement s’élève à 8,3 M€ a été réalisée par Dalkia et des entreprises locales, avec le soutien de l’ADEME et de la Région Nouvelle Aquitaine. Elle permet d’éviter le rejet de 3340 tonnes de CO2 supplémentaires par rapport à la situation précédente.

« Dans un contexte de précarité énergétique, les nouveaux abonnés vont bénéficier de ce service public, non seulement écologique, mais aussi compétitif avec une baisse de la facture de chauffage et d’eau chaude sanitaire, pour les usagers, de l’ordre de 10 % » se félicite Emile Roger Lombertie, le Maire de Limoges.

Intervention de maintenace à la centrale biomasse SDCL du Val de l’Aurence, photo Dalkia-R.Escher

Les chiffres clés du réseau fin 2018
Plus de 14 000 équivalents logements chauffés
26,5 km de réseau au total
Une chaudière à vapeur Leroux-et-Lotz de 28 MW au bois, avec cogénération et production de 7,5 MWé
Près de 80 % de chaleur renouvelable sur un total 128 GWh/an
10 % de réduction de la facture de chauffage pour les nouveaux clients du réseau
Réduction de plus de 48 000 tonnes de CO2 par an, pour atteindre un résultat équivalent il faudrait que plus aucune voiture ne circule dans Limoges pendant plus de 150 jours
95 000 tonnes de bois consommées par an

Frédéric Douard

Lire également :

Informations de contact de Leroux&Lotz

logo LLT
10, rue des Usines-BP 88509
F-44185 Nantes Cedex 4
+33 240 95 96 97
@ www.lerouxlotz.com contact@lltpowerservices.com
Leroux&Lotz est cité aussi dans ces articles :
  • CBQ Plus visite la centrale de cogénération à bois de Commentry
  • Coriance acquiert la centrale biomasse de Commentry
  • Deux planchers extracteurs de silo Vibrafloor à la centrale biomasse de Brignoles
  • La centrale de cogénération à biomasse de Chartres Métropole bientôt en service
  • 26 et 27 septembre 2018 à Rennes, premières assises de la pyrogazéification
  • Les acteurs français de la gazéification de la biomasse se positionnent sur le gaz renouvelable
  • Le CVE de Douchy-les-Mines valorise les déchets ménagers et hospitaliers
  • Séché inaugure la première chaufferie à CSR de France en Mayenne
  • 3 octobre 2017, journée technique Biomasse Gazéification à Nantes
  • Leroux et Lotz Technologies investit dans la gazéification des déchets
  • Tous les articles mentionnant Leroux&Lotz