Le Technicentre SNCF du Landy à Saint-Denis sera chauffé au bois !

Le grappin à bois de la chaufferie de Stains, photo Engie

Au cœur d’un territoire en pleine dynamique urbaine, à l’entrée du quartier Pleyel, le Technicentre SNCF du Landy à Saint-Denis a fait le choix de se raccorder au deuxième réseau de réseau de chauffage urbain d’Ile-de-France, un réseau en délégation de service public géré par le SMIREC et exploité par Plaine Commune Energie, filiale d’ENGIE Réseaux.

Entreprises partenaires historiques de Plaine Commune, les équipes d’ENGIE et de la SNCF œuvrent ensemble pour le développement durable du Territoire. C’est à ce titre que les équipes d’ENGIE Réseaux ont pu renforcer les liens avec le Technicentre et proposer leur expertise technique dans les réseaux de chaleur ; en lien étroit avec les équipes de SNCF Immobilier Ile-de-France et la Direction du Matériel. Après plusieurs mois de discussions, le Technicentre SNCF du Landy à Saint-Denis, a fait le choix d’une chaleur vertueuse pour alimenter en chauffage et en eau chaude sanitaire ses ateliers.

La chaufferie du Fort de l’Est à Saint-Denis avec ses 26,5 MW au bois, photo Engie

Situé à l’entrée du quartier Pleyel, ce centre de haute technique ferroviaire a pour principales missions le contrôle et la maintenance des 7 730 rames TGV, Eurostar et Thalys ainsi que des 11 648 TER. Grâce aux deux chaufferies biomasse du réseau du SMIREC (16 MW Weiss à Stains et 26,5 MW Renewa à Saint-Denis), les 27 000 m2 du site et les 1 200 personnes qui y travaillent seront alimentés par une chaleur locale et renouvelable, s’inscrivant pleinement dans les engagements environnementaux de l’entreprise ferroviaire : améliorer la performance Energie de 20% et la performance Carbone de 25% d’ici 2025. Au total, plus de 1,2 km de réseau sera créé d’ici la fin de l’année pour raccorder le site.

Un raccordement aux perspectives 2024

En pleine métamorphose, le quartier Pleyel représentera un axe central pour les Jeux Olympiques 2024, abritant notamment le futur Village Olympique qui accueillera environ 17 000 athlètes avant d’être reconverti en quartier de plus de 3 000 logements et résidences universitaires. Dans le même temps, le quartier verra l’arrivée de la future gare Pleyel du Grand Paris Express qui contribuera largement à la pérennité de son développement.

Le Technicentre du Landy vu depuis le siège de la SNCF, photo Cédric EGNART / CC BY-SA 4.0

Situé à l’entrée de ce quartier dynamique et en plein aménagement territorial, le raccordement au Technicentre SNCF du Landy représente un point stratégique pour permettre au réseau de chaleur Plaine Commune Energie de tracer son chemin vers ce futur Village Olympique. Un développement qui devra faire appel à de nouvelles solutions renouvelables et exploiter au mieux les ressources locales afin d’alimenter énergétiquement le cœur des Jeux Olympiques.

Une transformation du réseau de chaleur qui participe à la transition énergétique du territoire

Depuis sa création dans les années 50, le réseau a su évoluer et s’adapter aux besoins et à l’urbanisation du territoire. Conscient de sa responsabilité en tant qu’Établissement Public Territorial, Plaine Commune, premier Etablissement Public Territorial d’Ile-de-France, s’est engagée depuis les années 2000 dans une politique de lutte contre le changement climatique. Son Plan Climat Air Énergie Territorial propose différentes ambitions (réduction de 40 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, création de nouvelles filières d’emplois écologiques, réduction de la précarité énergétique…) dont celle du réseau de chaleur.

La chaufferie de Stains avec ses 16 MW au bois, photo Engie

Le verdissement du réseau du SMIREC s’est fait par étape et fonctionne aujourd’hui avec + de 50% d’énergies renouvelables. Le recours à une énergie renouvelable telle que la biomasse permet d’éviter le rejet de plus de 56 000 tonnes de CO2 par an, soit l’équivalent des émissions annuelles produites par 25 000 véhicules.

Frédéric Douard

Lire également sur le sujet :

Informations de contact de Renewa
logo Renewa
Matti Tulkki, Fennofrance
6 Rue Victor Herault
F-37210 Vouvray
+33 6 08 27 82 60
@ www.fennofrance.com/renewa.htm‎ info@fennofrance.fr
Renewa est cité aussi dans ces articles :
  • La chaufferie biomasse de Saint-Denis alimentée en bois par voie d’eau
  • Le réseau de chaleur de Saint-Denis inaugure sa chaufferie bois de 26,5 MW
  • Carbonex lève le voile sur son concept innovant de bioraffinerie
  • Centrales biomasse, le constructeur KPA Unicon rachète son confrère Renewa
  • Renewa lance une gamme de chaudières industrielles à granulés de 2 à 100 MW
  • Une chaudière bois Renewa de 20 MW pour la ville et l’usine automobile Valmet d’Uusikaupunki
  • Avec sa nouvelle centrale, Epinal alimenté à 85% en chaleur par le bois
  • Renewa va fournir une chaudière à bois de 26,5 MW à la ville de Saint-Denis
  • Mise en service de la centrale de cogénération biomasse d’Epinal
  • La centrale de cogénération de Lens s’alimente en bois rond
  • Tous les articles mentionnant Renewa

  • Informations de contact de Weiss
    logo Weiss France
    WEISS FRANCE ENERGIE
    95 rue Derobert
    F-73400 Ugine
    +33 479 89 07 07
    @ www.weiss-france.fr contact@weiss-france.fr
    Weiss est cité aussi dans ces articles :
  • Grammont, la plus ancienne chaufferie bois de la métropole rouennaise
  • Bientôt une cinquième chaufferie bois à la Métropole Montpellier Méditerranée
  • Articles et reportages sur les chaudières à biomasse Weiss France Energie
  • Un quart des habitants d’Amiens chauffé aux énergies renouvelables
  • Dans le quartier Belle-Beille, la cinquième chaufferie bois d’Angers Loire Métropole
  • Le bois, désormais énergie principale du réseau de chaleur de Calais
  • La chaufferie bois-solaire-gaz du réseau de chaleur de Châteaubriant
  • Le réseau de chaleur de Brest doté d’une chaudière bois Weiss France de 12 MW
  • LIGER, la centrale territoriale multi-bioénergies phare en Bretagne
  • Ecoliane, la chaleur multi-renouvelable de Boulogne-sur-Mer
  • Tous les articles mentionnant Weiss