La première chaudière Hargassner de Corse ne fait que des heureux

Informations clés – Chauffage domestique & ECS – Combustible : 4 tonnes de granulés de bois par an – Chaudière à granulés modulante Hargassner de 22 kW – Besoins : 20 MWh/an – Taux de couverture par le bois : 100% – Alimentation par camion souffleur Transmanut – Mise en service en 2011 – Article paru dans le Bioénergie International n°37 de mai-juin 2015

La première chaudière Hargassner de Corse à Bastia, photo Frédéric Douard

La première chaudière Hargassner de Corse à Bastia, photo Frédéric Douard

La Corse a beau être le plus beau pays du monde, c’est aussi une île et donc un territoire où les conditions économiques ne sont pas simples. Par ailleurs, longtemps à la traîne des énergies renouvelables, sauf en matière d’hydro-électricité et de chauffage collectif au bois, l’île de beauté s’ouvre depuis quelques années au solaire, à l’éolien et bien sûr au bois-énergie moderne pour les particuliers. Je dis moderne car les corses se sont toujours chauffé au bois, l’île-montagne ne manquant pas de forêts.

La trémie tampon de la chaudière, photo Frédéric Douard

La trémie tampon de la chaudière, photo Frédéric Douard

Parmi les applications modernes et performantes du bois-énergie, c’est bien sûr le poêle à granulé qui a fait son apparition le premier dans l’île et pour plusieurs raisons : c’est un système adapté à l’appoint, aux hivers doux et courts (ici surtout sur la zone littorale, la plus peuplée), facile à installer et alimentable en granulés en sac. Le granulé en sac a commencé à être présent sur le marché corse dès 2005 en provenance du continent, France ou Italie toute proche.

Pour ce qui est des chaudières, ce fut un peu plus difficile mais pas spécialement pour des raisons de climat, la Corse disposant aussi d’un habitat montagnard et donc froid l’hiver et favorable au chauffage central. La difficulté, pour ce qui concerne les chaudières à granulés, c’était plutôt la fourniture du combustible d’une façon rationnelle et attractive pour les utilisateurs, c’est à dire par camion-souffleur, pour rapprocher des habitudes de fourniture du mazout. Le problème en l’occurrence, c’est que tout le monde connaît les volumes de granulés en vrac à commercialiser pour amortir un camion souffleur : c’est entre 500 et 800 clients minimum selon les régions climatiques.

Il a donc fallu attendre que quelqu’un se lance avec un camion souffleur pour voir décoller ce mode de chauffage. Alors bien sûr, plusieurs chaudières à granulés se sont quand même installées en Corse avant le premier camion souffleur, mais avec la contrainte d’une alimentation en sacs.

C’est Jean-Baptiste Zurletti, chauffagiste à Bastia avec sa société DOMOCAP, qui a franchi le pas. Début 2011, il a donc acheté un souffleur autonome Transmanut qu’il alimente à la grue avec des big-bags, et a ainsi pu commencer à développer cette offre. Depuis cela, en novembre 2014 un camion souffleur de 18 tonnes, avec caisson souffleur Transmanut de 8,5 tonnes de capacité et pesée embarquée, est arrivé sur l’île pour faciliter les livraisons. Ce sont les Ets Ferrandi de Borgo, distributeurs de combustibles, qui ont réalisé cet investissement.

Livraison de granulés en Corse en 2015, photo DOMOCAP

Livraison de granulés en Corse en 2015, photo DOMOCAP

Pour cela, Jean-Baptiste était monté deux fois au salon Bois Energie pour entrer en relation avec les fabricants de chaudière à bois, et comme il le dit lui-même « quand on explique que l’on travaille sur la Corse, cela en fait fuir plus d’un ! ». Malgré cette difficulté logistique, la maison HARGASSNER-France a repéré la motivation certaine de ce jeune installateur mais aussi ses compétences techniques, et Sébastien Porchey, le gérant de la concession France-Alpes et donc Corse lui a fait confiance en lui envoyant dès 2010 du matériel d’exposition.

Et c’est en juin 2011, à peine un an plus tard, que Jean-Baptiste installait sa première chaudière à granulés HARGASSNER, une HSV 22, modulante de 6,5 à 22 kW.

La chaudière a été installée sur un pavillon de la périphérie de Bastia chez M. et Mme Sanguinetti, avec un ballon d’eau chaude solaire de 300 litres avec relève par la chaudière. La surface à chauffer fait 240 m² et la consommation d’ECS est de 200 litres par jour. Un chauffe-eau solaire de 4m² a été installé en même temps par DOMOCAP.

L’avis des propriétaires

Le pavillon de la famille Sanguinetti en hiver, photo Frédéric Douard

Le pavillon de la famille Sanguinetti, photo F. Douard

Marc Sanguinetti déclare qu’il a choisi ces modes de chauffage renouvelables pour deux raisons : l’économie financière et l’écologie.

« Avant avec le fioul, pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire, nous consommions environ 3500 litres par an, soit 35 MWh. La chaudière Hargassner consomme quant à elle 4 tonnes de granulé par an, soit 19 MW/h, ce qui représente un budget de 1360 € en granulé. L’économie par rapport au fioul est en moyenne de 2140 € / an ; ce sont des tarifs pratiqués en Corse. »

La différence de consommation s’explique par l’amélioration du rendement de la chaudière par rapport à l’ancienne à fioul, par l’installation du chauffe-eau solaire pour la production d’eau chaude sanitaire et par l’isolation thermique par l’extérieur réalisées en même temps que l’installation de la chaudière.

Pour ce qui concerne les contraintes d’utilisation, ce n’était a priori pas le souci pour Marc. Et sur cette question, il nous confie: « il y a bien la présence lors de la livraison annuelle de granulés, mais pour moi qui suis plutôt actif, je m’ennuie un peu avec cette chaudière, il n ‘y a rien à faire », lui qui a entretenu une chaudière à mazout durant 40 ans et qui utilisait aussi un insert à bûches.

À côté de cela, on s’habitue vite au confort et il a quand même souscrit un contrat d’entretien annuel pour un montant de 180 €, à savoir trois heures par an dont le ramonage de la cheminée. En fait, M. Sanguinetti vide quand même son cendrier une fois par mois en saison de chauffe, une cendre en très faible quantité qu’il ajoute au compost de son jardin.

Enfin, il nous avoue également : « depuis cette installation, mon épouse n’a jamais été aussi bien ».

L’avis de l’installateur

Jean-Baptiste Zurletti devant la chaudière des Sanguinetti, photo Frédéric Douard

Jean-Baptiste Zurletti devant la chaudière des Sanguinetti, photo Frédéric Douard

« Les points forts de cette chaudière sont multiples. Le premier c’est le décendrage qui ne demande aucune opération de maintenance de la part de l’utilisateur. Les tubes de l’échangeur de chaleur sont brossés régulièrement par des turbulateurs motorisés. La grille de décendrage située dans la partie inférieur du foyer coulisse afin de faire tomber l’ensemble des cendres vers le cendrier, et grâce au système de répartition des cendres, l’autonomie du cendrier est de un mois. »

« En terme de combustion cette chaudière est vraiment aboutie. La combinaison de la sonde lambda et du foyer en réfractaire à haute température, permet d’obtenir des rendements de combustion de plus de 95%. De plus, la plage de température d’eau comprise entre 38 à 75C° permet réellement de réaliser des économies de fonctionnement et permet au niveau investissement de s’exempter d’un ballon tampon quelque soit le réseau de chauffage. »

« Son extracteur pneumatique permet d’aller chercher le granulé dans le silo, jusqu’à 20 mètres de distance, le temps de remplissage de la trémie de 60 kg étant inférieur à 5 minutes (2 fois par jour en hiver) et programmable dans la journée. Le stockage du granulé se fait dans un silo textile, dit à géométrie variable, permettant de stocker jusqu’à 5,1 tonnes sur 4m², là où un silo conventionnel s’arrête à 3,4 tonnes. Ce silo appelé GWTS XXL dispose d’un fond élastique à géométrie auto-variable. Au remplissage, le poids du granulé déploie la toile jusqu’au sol avec une forme de fond plat, ce qui permet un remplissage maximal. Lorsque le silo se vide, le poids du granulé diminue et le fond remonte en reprenant une forme à 4 pentes, qui lui permettent de se vider complètement, sans aucun moteur, ni alimentation électrique. De plus le textile étant filtrant, il n’est pas nécessaire d’aspirer les poussières à la livraison.»

Notons enfin que depuis cette première installation en 2011, il y a quatre ans, DOMOCAP a installé 23 nouvelles chaudières HARGASSNER en Corse : 17 à granulés, 3 à bois déchiqueté et 3 à bûches.

Contacts :

Frédéric Douard, en reportage à Bastia

Informations de contact de Hargassner
logo Hargassner
Z.A. Les Persèdes
F-07170 LAVILLEDIEU
+ 33 4 75 36 78 35
@ www.hargassner.fr Ou contactez directement la concession de votre régioninfo@hargassner-france.com
Hargassner est cité aussi dans ces articles :
  • Présentation en vidéo de la concession Hargassner France Rhône-Savoie
  • Comprendre la filière du chauffage automatique au bois en vidéo
  • Le bois déchiqueté, idéal pour le chauffage des grandes demeures rurales
  • Le petit réseau de chaleur à granulé de bois de la commune de Marçon
  • Le Moulin de la Hunelle se chauffe au bois d’élagage des espaces verts
  • Hargassner célèbre sur Interclima sa 20 millième chaudière à bois livrée en France
  • La chaufferie de Lucinges, une première dans le bois-énergie communal et citoyen !
  • La commune de Wallers-en-Fagne marie chauffage bois et pierre de taille
  • La magnifique aventure citoyenne de la chaufferie bois de Lucinges
  • Le magasin Gamm vert de Beaurains est chauffé au bois déchiqueté
  • Tous les articles mentionnant Hargassner

  • Informations de contact de Transmanut
    logo Transmanut

    Transmanut
    ZAC des Sorbiers, 2 rue Joseph Cugnot FR-41350 Vineuil
    +33 2 54 42 90 30
    @ Contactez-nous en ligne
    Ou contactez-nous par email : contact@transmanut.com
    Transmanut est constructeur de systèmes embarqués de livraisons de granulés et plaquettes : Citernes souffleuses de granulés, caissons amovibles souffleurs granulés et plaquettes, souffleurs autonomes de granulés de bois, semi-remorques souffleuses de plaquettes, aspirateurs de poussière, équipements de pesée embarquée homologuée, chariots embarqués pour palettes, cribles de chargement vrac
    Transmanut est cité aussi dans ces articles :
  • Une chaufferie paille et un nouveau sécheur pour les granulés Durepaire
  • Les caractéristiques des camions de livraison de granulés de bois en vrac
  • Atlas des distributeurs de granulé de bois par camion souffleur de la Francophonie
  • Pour les Transports Touyre, CBQ+ renforce le sérieux et l’image du fournisseur de bois-énergie
  • 12 juin 2019, les évolutions de la norme internationale sur les combustibles bois
  • Transmanut, champion de la livraison de bois-énergie sur palette jusqu’au dernier mètre
  • Véritable succès commercial au Royaume-Uni pour les camions souffleurs de bois-énergie Transmanut
  • Eau Énergie, producteur de bois déchiqueté certifié CBQ+ dans le Rhône
  • Reportages sur les solutions de livraison de bois-énergie à domicile Transmanut
  • Valorisation des déchets verts et bois-énergie dans le Golfe de Saint-Tropez
  • Tous les articles mentionnant Transmanut