L’usine d’incinération de Villejust en travaux vers la cogénération

Infos clés – Maîtrise d’ouvrage SIOM Vallée de la Chevreuse – Cogénération vapeur avec réseau de chaleur – Combustibles : 85 000 tonnes de déchets ménagers par an – Chaudière Leroux et Lotz Technologies de 17 tonnes de vapeur/h – Mise en service en 2013

Déchargement de la nouvelle chaudière vapeur Leroux et Lotz Technologies

Le Syndicat Intercommunal des Ordures Ménagères de la Vallée de Chevreuse (SIOM) regroupe 17 communes des Yvelines et de l’Essonne. Sa mission est de collecter, traiter et valoriser les déchets ménagers des 170 690 habitants du territoire. Le syndicat mène actuellement des travaux sur son usine d’incinération qui vont permettre de doubler la production de chaleur issue des déchets mais aussi de produire de l’électricité. L’électricité produite couvrira les besoins énergétique de l’usine et le surplus sera revendu. La performance énergétique du SIOM passera ainsi de 23% à plus de 75% !

Les travaux
concernent :

  • le remplacement de la première chaudière  par une nouvelle à vapeur de 10 MW fabriquée par Leroux et Lotz Technologies et qui produira de l’eau surchauffée et de l’électricité ;
  • la modernisation de la deuxième chaudière.

En décembre 2012, la chaudière vapeur a été installée. Elle pèsera 120 tonnes en eau et a nécessité 15 000 heures de travail et permettra de produire en 1 heure, 17 tonnes de vapeur grâce à 6 tonnes de déchets.

« La restructuration complète de l’usine en centre de valorisation énergétique engendrera de nouvelles recettes et nous permettra de répercuter une nouvelle baisse de la taxe d’enlèvement d’ordures ménagères. » Yves Faure, Président du SIOM.

Cette réalisation répond à trois enjeux :

  1. Enjeu stratégique : Transformer l’usine d’incinération en centre de valorisation énergétique.
  2. Enjeu économique : Augmenter les sources de recette à travers la vente d’énergie dans l’objectif de baisser d’1,2 millions € la fiscalité pour les habitants du territoire.
  3. Enjeu environnemental : éviter d’utiliser des énergies fossiles en se servant de la chaleur produite par les fours d’incinération pour produire de l’électricité et chauffer, en partie, des locaux de la zone d’activité de Courtaboeuf et la ville des Ulis.

Revivre l’installation de la chaudière en vidéo :

Créé en 1959, le SIOM, qui recouvre une communauté d’agglomération, la CAPS (10 communes) plus 7 communes indépendantes réparties sur deux départements (Essonne et Yvelines), a trois missions principales :

  1. La collecte des déchets ménagers : c’est-à-dire l’ensemble des opérations d’enlèvement des déchets pour un acheminement vers un centre de traitement.
  2. Le traitement dont l’incinération des déchets ménagers : en 2011, l’usine a traité plus de 85 200 tonnes de déchets issus des ordures
  3. La valorisation des déchets à travers la valorisation matière et la valorisation énergétique (production d’eau surchauffée issue de l’incinération pour alimenter un réseau de chauffage urbain).

Plus d’informations :

Frédéric Douard

Informations de contact de Leroux&Lotz
logo LLT
10, rue des Usines-BP 88509
F-44185 Nantes Cedex 4
+33 240 95 96 97
@ www.lerouxlotz.com contact@lltpowerservices.com
Leroux&Lotz est cité aussi dans ces articles :
  • CBQ Plus visite la centrale de cogénération à bois de Commentry
  • Coriance acquiert la centrale biomasse de Commentry
  • Deux planchers extracteurs de silo Vibrafloor à la centrale biomasse de Brignoles
  • Extension du réseau de chaleur au bois du Val de l’Aurence à Limoges
  • La centrale de cogénération à biomasse de Chartres Métropole bientôt en service
  • 26 et 27 septembre 2018 à Rennes, premières assises de la pyrogazéification
  • Les acteurs français de la gazéification de la biomasse se positionnent sur le gaz renouvelable
  • Le CVE de Douchy-les-Mines valorise les déchets ménagers et hospitaliers
  • Séché inaugure la première chaufferie à CSR de France en Mayenne
  • 3 octobre 2017, journée technique Biomasse Gazéification à Nantes
  • Tous les articles mentionnant Leroux&Lotz