Le biogaz apporte de nouvelles recettes financières au GAEC des Châtelets

Infos clés fiche de cas – Maîtrise d’ouvrage agricole – Cogénération à partir de biogaz avec micro-réseau de chaleur – Matières premières : 3200 tonnes/an – Conception : Domaix Energie – Technologie de méthanisation : Weltec Biopower – Cogénérateur Dreyer & Bosse de 104 kWé – Production électrique : 830 MWhé/an – Production thermique : 860 MWh/an – Taux de valorisation énergétique : 68% – Mise en service en 2009 –  Investissement : 811 k€  – Fiches ADEME, Domaix, Rhônalpénergie et CHP Goes Green.

Méthaniseur du Gaec des Châtelets à Gruffy, photo Domaix Energie

Le GAEC les Châtelets a souhaité développer une structure de méthanisation afin de créer une source de revenu supplémentaire, sans augmenter la surface agricole ou le cheptel. Cela a permis d’intégrer dans le GAEC un troisième associé de la même famille, âgé de 25 ans. L’installation de méthanisation de Gruffy a été la première unité agricole en Rhône-Alpes.

Le cogénérateur Dreyer & Bosse de 104kWé, photo Domaix Energie

La surface agricole utile est de 165 ha et le troupeau est constitué de 80 vaches laitières, de 90 veaux et génisses, soit 130 UGB (unité gros bétail). Le lisier issu des vaches laitières est raclé et stocké dans deux fosses à lisier pour un volume total de 900 m3. La production annuelle d’effluents agricoles est de 2000 m3. Les génisses et les veaux produisent 300 tonnes de fumier par an. Cette matière organique générée permet de valoriser une majorité d’intrant agricole issue de l’exploitation via l’unité de méthanisation. Le traitement de ces effluents se fait par un plan d’épandage qui est réalisé sur les terres du GAEC. La surface d’épandage est de 120 ha.

En ce qui concerne la consommation thermique sur le site, 200 litres d’eau chaude sont consommés tous les jours pour la salle de traite. La maison de Marcel DOMENGE nécessite 3 000 litres de fuel/an pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire (ECS). Plusieurs maisons d’habitation se trouvent à proximité du bâtiment d’élevage et consomment environ 300 MWh chaque année. Mises en réseau, c’est un ensemble de 8 habitations qui bénéficiera d’un chauffage s’appuyant sur les énergies renouvelables.

Le réseau de chaleur alimentant 8 maisons du hameau des Châtelets, photo Domaix Energie

Objectifs

Apport des matières premières

La volonté de l’agriculteur de maîtriser la gestion des sous-produits issus de l’exploitation agricole a été un moteur pour la mise en oeuvre de ce projet. Cette unité permettra également :

  • La diversification des activités du GAEC,
  • L’augmentation du revenu de l’exploitation grâce à la vente d’électricité à EDF.
  • La production de chaleur sur un réseau de chaleur qui dessert le hameau ‘les Châtelets’
  • Le traitement des sous-produits de l’exploitation et d’industries environnantes et la valorisation des déchets de l’intercommunalité
  • L’autonomie en chaleur dans un contexte d’accroissement du coût des énergies fossiles,
  • La réduction des achats d’engrais minéraux grâce à l’amélioration de la valeur fertilisante de l’humus (l’azote sous forme ammoniacale est plus facilement assimilable par les plantes).

    Le séparateur de phases

Données techniques

  • Un digesteur en acier inoxydable d’un volume utile de 675 m3, avec chauffage et agitateur.
  • Une trémie d’alimentation sur pesons.
  • Un système de traitement de l’H2S.
  • Un module de cogénération Dreyer & Bosse de 104 kWe fonctionnant au biogaz.
  • Un séparateur de phases.
  • Un module de pompage avec ordinateur de contrôle de l’installation.
  • 2 cuves à digestat.
  • Une plateforme de stockage des intrants.

L’équivalent de 434 tonnes de CO2 responsable de l’effet de serre est économisé sur la commune de Gruffy.

Les flux matières & énergie, schéma Rhônalpénergie - Cliquer pour agrandir

Enseignements
Marcel Domenge, associé au GAEC des Châtelets :

« Ce projet n’a pas été facile à monter mais nous ne regrettons rien. Aujourd’hui l’installation fonctionne et en cas de soucis, nous savons généralement ce qu’il faut faire. Pour se lancer, il faut cependant aimer la technique et la mécanique. C’est un autre métier. Il faut que tous les porteurs du projet aient vraiment envie d’y aller. Il y a une partie « Commerciale » : les relations avec l’administration, le voisinage, trouver d’autres sources de déchets et négocier les contrats. Il est important d’être bien entouré et conseillé. Aujourd’hui nous sommes fiers de faire tourner cette machine avec des déchets qui étaient pour partie destinés à la décharge. Cela nous donne aussi des ouvertures et des contacts que nous n’aurions pas autrement ».

VOIR LA VIDEO

Une vidéo de Rhônalpénergie-Environnement présentée au Concours CLER-Obscur 2011.

Pour en savoir plus :

Informations de contact de Weltec

logo Weltec
Zum Langenberg 2
D-49377 Vechta
+49 4441 999780
@ a.priser@weltec-biopower.de contact France :
Weltec Agripower France à Carquefou – +33 228 06 05 90contact@weltec-agripower.com
Weltec est cité aussi dans ces articles :
  • Le groupe Weltec absorbe AD Agro, autre spécialiste allemand de la méthanisation
  • Le spécialiste de la méthanisation Weltec Biopower fête ses vingt ans
  • Weltec met en service deux unités de méthanisation agricole en région sismique
  • En Finlande, la méthanisation limite les rejets de fertilisants dans la mer et les lacs
  • La STEP de Bückeburg réduit ses coûts d’exploitation en méthanisant ses boues
  • Agrigaz Vire produit du biométhane avec la chaleur d’un industriel voisin
  • Un projet en Corée du Sud pour produire 7 MW de chaleur renouvelable à partir de biogaz
  • Weltec Biopower intègre son partenaire Nordmethan sous sa marque
  • Weltec Biopower construit une unité de méthanisation pour un abattoir grec
  • L’Allemagne doit poursuivre sa politique modèle pour les énergies renouvelables
  • Tous les articles mentionnant Weltec