Mieux tirer parti du digestat de méthanisation avec l’évaporateur Vapogant

Article paru dans le Bioénergie International n°85 de juin 2023

Mieux tirer parti du digestat de méthanisation avec l’évaporateur Vapogant

Pose d’un module Vapogant, photo Biogastechnik Süd

Dans certains projets de méthanisation, lorsque le stockage et le transport du digestat liquide présentent des coûts non supportables, où lorsque le digestat doit être exporté, il est possible de le concentrer. C’est le principe de l’évaporateur Vapogant développé par l’entreprise allemande Biogastechnik Süd. A partir de la phase liquide obtenue en sortie d’un séparateur de phase, on obtient deux produits distincts : un effluent concentré d’une part, et d’autre part un engrais azoté liquide.

Réduire le volume du digestat liquide et produire un engrais liquide minéral

Le principe du Vapogant consiste à réaliser une évaporation sous vide. Cette opération enlève de l’eau au digestat liquide, réduisant ainsi son volume : le Vapogant sort ainsi 2,5 litres d´eau par kWh thermique. De fait, le digestat liquide coûte moins cher stocker, à transporter et à épandre.

Et au passage, l’évaporation retire également une grande partie de l’azote ammoniacal, très volatil. Le procédé Vapogant le sépare de l’eau évaporée avec lui et le transforme en un engrais liquide minéral. Il s’agit précisément d’une solution de sulfate d’ammonium (SSA). La réaction chimique mise en œuvre fait appel à de l’acide sulfurique. Le sulfate d’ammonium contient 9 % de soufre et 8 % d’azote. Il peut être utilisé sur place, dans l’exploitation, ou être revendu.

Un digestat liquide concentré et riche en matière organique

De son côté, la phase liquide concentrée du digestat se retrouve donc allégée de son azote ammoniacal. Mais elle contient toujours la fraction organique, qui demeure une source importante d’engrais. Sa teneur en matière sèche peut monter jusqu’à 20 %.

Vapogant et cuves de SSA à Erwitte en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, photo Biogas Brockhof GmbH

Un procédé optimisé pour la cogénération

Le procédé demande une température de 86 °C. Cette chaleur n’est pas entièrement perdue et le reliquat peut être utilisé après le Vapogant pour le chauffage du digesteur ou pour un réseau de chauffage d’infrastructures ou d’habitations. Il libère également de l’eau, disponible pour diverses utilisations. Biogastechnik Süd a vendu à ce jour plus de 60 unités.

Fonctionnement d’une unité de méthanisation avec Vapogant

Contact en francophone : Isabelle Chenu / 
+49 7562 97085 – 638 / +49 174 230 6765 – 
i.chenu@biogastechnik-sued.de – 
www.biogastechnik-sued.de/fr/


Informations de contact de Biogastechnik-Süd

logo Biogastechnik Süd
Am Schäferhof 2
DE-88316 Isny im Allgäu
Isabelle Chenu +49 7562 970 85 638
@ www.biogastechnik-sued.fr i.chenu@biogastechnik-sued.de
Biogastechnik-Süd est cité aussi dans ces articles :
  • RBB Énergie, en cogénération biogaz dans la plaine jurassienne, cherche produits à sécher
  • Maximiser les revenus de la méthanisation agricole avec la technologie VapoCircle
  • Biogaz Pévèle, modèle de centrale biométhane en voie solide continue avec épuration par lavage à l’eau
  • Biogastechnik Süd livre quatre agitateurs lents à pales Varibull à BioEnergie Pierroise
  • Méthaseli, quatre projets de méthanisation mutualisés accompagnés par Fermes de Figeac
  • Métha du Vallage, producteur de gaz renouvelable agricole en Haute-Marne
  • Sepogant Direkt, le recyclage du digestat solide en boucle dans les digesteurs
  • Mieux connaître la société BiogasTechnik Süd, entretien avec Robert Ohneberg
  • Les performances et la durée de vie du séparateur de phase Sepogant
  • Sepofarm & Vapogant recyclent les fertilisants en méthanisation
  • Tous les articles mentionnant Biogastechnik-Süd