La méthanisation est-elle synonyme d’intensification de l’agriculture ?

La méthanisation suggère des évolutions dans les pratiques agricoles, et modifie ainsi l’équilibre de l’agrosystème existant. Comment cet agrosystème évolue-t-il ? Devient-il nécessairement plus intensif ? Quelles incidences sur la fertilité des sols ? Sur les choix culturaux ? Sur le bilan environnemental global de l’exploitation ? Des retours de terrain et des études importantes menées ces dernières années donnent des éléments de compréhension et des premières réponses pour approfondir ces enjeux.

Afin d’évaluer l’impact du développement de la méthanisation sur les exploitations agricoles, un article rédigé par l’association NégaWatt présente les résultats de l’étude MéthaLAE réalisée par Solagro.

Cette étude est la seule qui ait à ce jour posé les bases d’une comparaison entre « l’avant » et « l’après méthanisation » pour les systèmes agricoles. Au regard de l’ensemble des retours des agricultrices et agriculteurs sondés dans cette étude, la méthanisation représente avant tout un levier vers le développement d’une agriculture plus écologique.

Certaines situations, telles que le développement possible de cultures dédiées à la production d’énergie, nécessitent cependant de la vigilance afin d’éviter une utilisation peu vertueuse et non durable de la méthanisation.

>> Lire l’article sur le site decrypterlenergie.org