Objectif 30% de gaz renouvelable d’ici 2030 dans les Pays de la Loire

Pompage de digestat chez Vihiers Bioénergie dans le Maine-et-Loire, photo Frédéric Douard

A l’occasion du salon Biogaz Europe qui s’est déroulé les 7 et 8 février 2018 à Nantes, la Région des Pays de La Loire, GRDF, GRTgaz ont affirmé leur volonté de collaborer étroitement pour rendre ce territoire capable de produire 30 % de gaz renouvelable dans la consommation régionale à l’horizon 2030.

Au niveau français, l’ensemble des gestionnaires de réseaux gaz ont récemment proposés dans leurs perspectives d’atteindre 30% de gaz renouvelable dans la consommation française d’ici 2035. Aujourd’hui le biogaz représente moins de 1 % du gaz consommé en région pays de la Loire. Compte tenu des ressources agricoles, agroalimentaires et de biomasse dont dispose le territoire régional, les partenaires estiment que le potentiel de production de biogaz est important. Les récentes réalisations y ont confirmé la présence d’un tissu d’acteurs dynamiques sur la filière dont la technicité s’est récemment développée. En conséquence, les quatre partenaires souhaitent rassembler tous les acteurs de la filière afin de bâtir en 2018, une feuille de route concertée pour atteindre 30% de gaz renouvelable dans la consommation régionale.

Le gaz renouvelable en Pays de la Loire : des exemples concrets

Depuis 10 ans le Plan Biogaz Bretagne Pays de la Loire, animé par l’association AILE et piloté par l’ADEME et les Régions, a favorisé la création de 57 unités de méthanisation produisent aujourd’hui de biogaz utilisé principalement en cogénération. Concernant l’injection, quatre unités fournissent 93 GWh/an, soit une multiplication par douze par rapport à 2016 ! Il existe par ailleurs actuellement 28 projets représentant une capacité de production de 627 GWh/an, soit une multiplication par sept des capacités actuelles !

Actuellement, un certain nombre de mesures regroupées autour de trois axes doivent permettre en les dynamisant d’atteindre cet objectif.

1. Accompagner et accélérer le développement de la méthanisation

  • Accompagner l’émergence des projets au travers des contrats de territoires entre la Région et les EPCI, d’actions de sensibilisations et d’informations vers le monde agricole, les territoires et le grand public : salon biogaz, journées de sensibilisation,
  • Accompagnement des porteurs de projets, et en particulier du monde agricole par AILE,
  • Faciliter l’accès aux solutions de financement pour les projets de méthanisation : Appel à projet FEDER avec 8 lauréats, soutien de l’ADEME, création d’un fonds régional ENR, travail avec les acteurs bancaires, financement citoyen et participatif,
  • Le développement d’une véritable filière industrielle régionale avec la création du Cluster Méthatlantique,
  • Adaptation des réseaux gaz pour intégrer au meilleur ces productions locales et renouvelables, en développant des réseaux intelligents : ex du projet West Grid Synergy dans les Mauges et en Vendée,
  • Mise en place d’un schéma directeur biométhane permettant d’anticiper les investissements nécessaires sur les réseaux.

2. Promouvoir l’utilisation du biométhane pour la mobilité dans la cadre de la politique GNV

  • Avec une ambition forte proposée par le schéma régional d’implantation de stations GNV qui ambitionne 19 stations de GNV d’ici 2020. Les trois premières ont été installées en 2017 et le projet VENDEE GNV va déployer 7 nouvelles stations et mettre en circulation plus de 140 véhicules équivalents Poids Lourds en Vendée
  • Par le développement du transport de voyageurs au gaz (Semitan avec 170 bus au gaz, Expérimentation de car en Sarthe en janvier 2018 par Transdev )
  • Par l’exonération fiscale de la région sur la carte grise (48 € par Cheval fiscal)

Le module de micro-cogénération fonctionnant au gaz de bois à Vertou, photo Naoden

3. Soutenir l’innovation et la R&D dans le domaine des nouvelles voies de production des gaz renouvelables

  • Pyrogazéification à partir de la biomasse : projet Naoden (site des Côteaux Nantais à Vertou),
  • Production de méthane à partir de la culture des micro‐algues et macro‐algues (en projet à Saint-Nazaire),
  • La production de gaz dans le but de stocker l’électricité avec l’exemple du projet MINERVE porté par l’AFUL de la Chantrerie à Carquefou et inauguré le 8 février 2018.

Frédéric Douard

Informations de contact de Naoden

logo Naoden
10 rue des usines
F-44100 NANTES
+33 285 52 43 23
@ www.naoden.com contact@naoden.com

Naoden est cité aussi dans ces articles :

  • Kerval met en service une microcentrale alimentée par des déchets
  • Nouvelle présentation ultra-compacte des micro-centrales à biomasse Naoden
  • 26 et 27 septembre 2018 à Rennes, premières assises de la pyrogazéification
  • Principe des micro-centrales de cogénération Naoden à biomasse locale
  • Les acteurs français de la gazéification de la biomasse se positionnent sur le gaz renouvelable
  • Visite de l’unité de gazéification des Côteaux Nantais le 7 décembre 2017
  • C’est maintenant qu’il faut sauver l’avenir de la petite cogénération en Europe
  • 3 octobre 2017, journée technique Biomasse Gazéification à Nantes
  • Les micro-centrales Naoden en levée de fonds en direct sur Wiseed le 11 juillet 2017
  • Naoden lance un petit module de cogénération par gazéification de biomasse
  • Tous les articles mentionnant Naoden