Le domaine de Vauventriers chauffé écologiquement au miscanthus

Le château de Vauventriers, photo Novabiom

Récolte de miscanthus sous forme broyée, photo Novabiom

Le domaine de Vauventriers, classé à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques, est situé au nord de la ville de Chartres. Il comprend huit logements dont celui de la famille de Maupeou, les bureaux de NovaBiom et six logements locatifs, le tout totalisant une surface deSurface à chauffer : 2500 m2 sur 3 à 4 mètres de hauteur. Ces logements étaient chauffés au gaz naturel et Emmanuel de Maupeou, président fondateur de la société NovaBiom, également agriculteur et producteur de miscanthus, a installé en 2015 une chaudière spéciale approvisionnée avec sa production de miscanthus. Cultivée sans engrais ni pesticide, cette culture pérenne est une solution de chauffage durable et local.

Les enjeux pour les propriétaires des lieux

  • Réduire la facture énergétique et la dépendance vis-à-vis des énergies fossiles.
  • Atteindre des températures de confort dans les logements.
  • Revaloriser le foncier, avec des projets locatifs et d’accueil.
  • Pour les locataires, garantir des coûts énergétiques modérés, stables et transparents.
  • Concrétiser une ambition écologique. Les contraintes
  • Systèmes de chauffage « basse température » exclus.
  • Possibilités d’isolation limitées et coûteuses.

La chaufferie de Vauventriers, photo Novabiom

Le projet et son fonctionnement

  • Etude thermique des besoins, dimensionnement du projet, consultations.
  • Installation d’une chaudière KSM de 300 kW et d’un réseau de chaleur enterré de 360 mètres desservant l’ensemble des logements.
  • La chaleur est distribuée aux locataires par le biais de huit sous-stations, chacune équipée d’un compteur d’énergie.
  • Un contrat de fourniture d’énergie est signé avec chaque locataire.
  • Nombre d’heures de fonctionnement prévisionnel de la chaudière = 1600h/an.
  • Consommation de miscanthus = 90 tonnes/an.

La chaudière KSM à grille refroidie pour éviter les mâchefers, schéma KSM

Les données économiques

  • Chaudière KSM 300 kW à grilles mobiles et déssileur rotatif de 5 m : 60 000 €
  • Réseau enterré de 360 mètres linéaires et 8 sous-stations : 120 000 €
  • Chaufferie et silo de 150m3 (20 jours d’autonomie) : 15 000 €
  • Financement : Prêt bancaire de 150 000 € sur 15 ans.
  • Certificat d’Economie d’Energie EDF : 22 000 €.
  • Le reste a été autofinancé (financement participatif).
  • Coût annuel de combustible : 4 000 €. A l’origine avec le gaz naturel, 80% des coûts étaient des coûts variables liés au combustible (moyenne annuelle de 2010 à 2015 : 25 000 €). Avec le miscanthus le combustible ne représente que 20% des coûts, le surcoût de « bien chauffer » est donc marginal.

Emmanuel de Maupéou devant sa chaudière KSM de 300 kW, photo Novabiom

Le choix du miscanthus

  • Besoin en miscanthus = 90 tonnes = 7ha = Eq de 37 000 litres de fioul
  • Rendements moyens en Beauce 12 – 15t/ha
  • 1 ha de miscanthus = 6 000 à 7 000 L de Fuel = Chauffage pour trois équivalent-logements
  • Pour la culture de miscanthus pas de travail du sol, pas de traitement phytosanitaire ni engrais sur la parcelle depuis 2008 et pendant au moins 20 ans : Préservation de la qualité de l’eau. Biodiversité accrue. Lutte efficace contre l’érosion du sol.
  • Récolte simple et rapide : 2 ha/h avec ensileuse maïs non modifiée : Pas de matériel spécifique.
  • Produit sec à la récolte et prêt à l’emploi : Aucune transformation. Utilisation directe.
  • Combustible sur place : pas de CO2 pour le transport : bilan CO2 et énergétique imbattable.
  • Une culture pérenne, produite localement : Garantie d’approvisionnement d’une biomasse de qualité, compétitive et performante.

Le silo à miscanthus de Vauventriers, photo Novabiom

Contacts :

Frédéric Douard

Informations de contact de Connexe
logo Connexe
Justsen et KSM en France
38 rue des Bouts de la Ville
F-78250 Gaillon sur Montcient
+33 1 3492 0669
@ www.connexe.lu‎ info@justsen.fr
Connexe est cité aussi dans ces articles :
  • Une chaufferie paille et un nouveau sécheur pour les granulés Durepaire
  • La chaudière à bois Justsen d’Airbus-Les Mureaux et du hall Ariane 5
  • Le bois-énergie, opportunité pour l’industrie le 25 nov. 2015 chez Airbus aux Mureaux
  • Combustion exemplaire d’agro-combustible dans la chaudière Justsen de Grandvilliers
  • Condensation, Justsen rend les chaufferies à bois humide plus efficaces qu’en bois sec
  • Bioénergie International n°34 – Novembre-décembre 2014
  • Le nec plus ultra pour la nouvelle chaufferie bois de Åbenrå
  • Tous les articles mentionnant Connexe

  • Informations de contact de Novabiom
    logo NovaBiom
    Ferme de Vauventriers
    F-28300 Champhol
    +33 237 21 47 00
    @ www.novabiom.com info@novabiom.com
    Novabiom est cité aussi dans ces articles :
  • 7 avril 2017, démonstrations de récolte, stockage et combustion de miscanthus
  • Une chaudière Heizomat à miscanthus de 400 kW à l’abbaye d’Ourscamp
  • Le marché du miscanthus-énergie en France en 2016
  • 5 novembre 2015, visite d’une chaufferie Heizomat de 400 kW 100% miscanthus
  • 2 juillet 2013, visite d’une petite chaufferie à miscanthus en Eure-et-Loir
  • La logistique, un sujet clé pour le miscanthus
  • Nouvelle méthode économique de récolte du miscanthus en un seul passage
  • Chauffage de bâtiments et séchage de maïs à la paille, les chiffres
  • Nef Capital Éthique Management entre au capital de NovaBiom
  • Le 8 septembre 2009, Bical Biomasse France devient NovaBiom
  • Tous les articles mentionnant Novabiom