Première en France à Guéret, 2 chaudières bois Uniconfort avec silos à râteau

Article publié dans le Bioénergie International n°42 de mars-avril 2016

La chaufferie du réseau de chaleur de Guéret, avec à gauche les silos à bois, au centre la partie bois et à droite la partie gaz, photo Frédéric Douard

La chaufferie du réseau de chaleur de Guéret, avec à gauche les silos à bois, au centre la partie bois et à droite la partie gaz, photo Frédéric Douard

Montage des chaudières de Guéret en 2015, photo Grégory Rat

Montage des chaudières de Guéret en 2015, photo Grégory Rat

En ce mois de mars 2016, le réseau de chaleur au bois de Guéret est en cours de mise en service. Long de 7,6 km, totalement nouveau, il parcourt la ville du nord au sud. Doté de 40 points de livraison, il alimente la plupart des bâtiments publics de la ville dont le centre hospitalier et des ensembles HLM.

La chaufferie, également tout nouvelle, a été installée dans la zone industrielle où elle produira de la chaleur issue à 86% du bois, le complément étant assuré par le gaz.

L’approvisionnement annuel de 11000 tonnes de bois créera sept emplois dans la filière forestière durant 30 ans. Il s’agira de plaquettes forestières, de déchets de scierie et de palettes broyées.

Pour ce projet qui a mobilisé 9,1 M€, dont 3,34 M€ de l’ADEME et 0,1 M€ du conseil régional LIMOUSIN,, la ville de Guéret a mis en place une délégation de service public. C’est ainsi que Guéret Energie Services, filiale d’ENGIE Cofely, a conçu et construit la chaufferie et le réseau de chaleur, et en sera l’exploitant durant 30 ans.

Une chaufferie avec quatre chaudières en cascade

Pour la fourniture des deux chaudières à bois, 4,65 MW et 2,05 MW, Guéret Energie Services a retenu le constructeur italien UNICONFORT. Ces chaudières de la gamme GLOBAL sont prévues pour consommer des bois à fort taux d’humidité (jusque 60% de série). Elles sont composées d’une grille mobile, d’une forte masse réfractaire, d’un foyer volumineux à trois parcours de gaz et d’une régulation capable de les conduire de 25 à 100% de leur puissance avec un rendement optimal. Ces foyers, adaptés aux combustibles difficiles, permettent également d’incorporer du bois propre, jusque 40% de souche broyée ou 20% de refus de compostage.

Vue à mi-hauteur des deux chaudières bois Uniconfort dans la chaufferie de Guéret, photo Frédéric Douard

Vue à mi-hauteur des deux chaudières bois Uniconfort de Guéret, photo Frédéric Douard

Schéma de principe d'une chaudière GLOBAL UNICONFORT

Schéma de principe d’une chaudière GLOBAL UNICONFORT

Côté émissions, en plus de la qualité intrinsèque de ces chaudières, le modèle GLOBAL UNICONFORT est conçu de série pour pouvoir le cas échéant consommer des déchets de bois de classe B, ce qui n’est pas prévu ici à Guéret. Elles appliquent pour cela un temps de séjour de 2 secondes au minimum à 850°C aux gaz de combustion ; en France ceci correspond à la norme incinération. Ceci a pour effet de réduire fortement les particules imbrûlées. À Guéret, pour compléter les performances de cette combustion très poussée, les gaz passent également dans un électrofiltre avant rejet dans l’atmosphère. Ce dispositif garantit l’émission de particules à moins de 30 mg/Nm³ à 6% d’O2.

Suivant la courbe de besoins du réseau, c’est la petite chaudière bois qui entre en action en premier, suivie de la plus grosse, et c’est seulement en cas de températures négatives que la cascade se poursuit sur la partie gaz de la chaufferie, équipée de deux chaudières de 6 MW chacune. Le gaz, en plus de servir d’appoint, sert ainsi de secours total.

Une première en France : des silos avec extracteur à râteau

Schéma de principe du ToploaderLa chaufferie de Guéret pourra accueillir jusque trois livraisons de bois en semi-remorques par jour. Le déchargement se fera à plat en reculant dans les trois travées-silos de 15 m de long dans le cas présent. La solution proposée ici par UNICONFORT est une première en France. Habituellement, les travées de silos carrossables sont équipées de racleurs hydrauliques au sol. À Guéret, le sol des travées est nu et c’est un grand râteau pendu aux murs de chaque silo qui ramènera le combustible vers le fond des travées et remplira le convoyeur à chaînes qui alimente les chaudières.

Vue de l'un des 3 TOP LOADER de Guéret, avec le convoyeur à bois derrière le panneau noir, photo Frédéric Douard

Vue de l’un des 3 Top Loader avec le convoyeur à bois derrière le panneau noir, photo F. Douard

Ce système nommé TOPLOADER présente de nombreux avantages par rapport aux silos à vérins ou à grappin :

  • Coût : il est moins élevé en génie civil (pas de fosse, une simple dalle, deux murs et un toit) mais surtout en équipement (un râteau, deux rails et deux petits moteurs),
  • Volume utile : il ensile et désile, ce qui permet de charger 40% plus qu’en racleurs hydrauliques à surface égale, et de libérer la place en début de travée pour l’accueil des camions suivants. Ses dimensions peuvent aller jusque 6 m de large et 50 m de long. Avec une hauteur de chargement de 4 m, la perte de volume utile due au talus est de 100 m³ par rapport au volume réel, ce qui porte son volume utile maximal à 1100 m³ par travée (pour 50m de long) et ici à 260 m³ à Guéret, ce qui est bien plus qu’un silo carrossable à racleurs qui est limité à 1 ou 2 camions d’autonomie.
  • Consommation électrique : elle est faible (1,5 kW par silo) car les râteaux déplacent uniquement une faible couche en haut du tas,
  • Risques réduits : le râteau parcourt le tas, et en cas de présence d’un corps étranger important, le système se met en défaut sans dommage. L’élément gênant est facile à extraire car positionné en haut du tas. En cas de panne, tout est accessible immédiatement,
  • Pratique : le silo est nettoyable très facilement à 100%.
Le Toplaoder en action

Le Toplaoder en action

Enfin, le TOPLOADER fonctionne avec tous types de produits en vrac, bois, biodéchets ou ordures ménagères, et peut donc être utilisé en méthanisation et en incinération.

Contacts :

Frédéric Douard, en reportage à Guéret

Traitement architectural prévu pour la chaufferie de Guéret, image Engie

Traitement architectural prévu pour la chaufferie de Guéret, image Engie

Voir également la vidéo réalisée par Cofely avant la réalisation du projet :

Tracé du tout nouveau réseau de chaleur de Guéret :
Tracé du tout nouveau réseau de chaleur de Guéret

Informations de contact de Uniconfort
logo Unconfort
Via dell’Industria, 21
IT-35018 San Martino di Lupari (PD)
+39 0495952052
Agent en France : +33 678718458
@ www.uniconfort.com e.tessari@uniconfort.com
Uniconfort est cité aussi dans ces articles :
  • L’usine Mazana de Capella neutre en CO2 grâce à ses deux chaudières à biomasse
  • Les deux chaudières à bois Uniconfort de 1 et 2 MW sont arrivées à Saint-Affrique
  • Deux centrales à biomasse près de Rotterdam pour remplacer le gaz fossile
  • Une chaudière à bois Uniconfort CMT à la menuiserie de style Lanssens
  • La centrale de trigénération bois d’Uden garantit des champignons neutres en CO2
  • Deux belles commandes en France pour le chaudiériste biomasse Uniconfort
  • Équiwood, producteur de briquette biocombustible à base de litière de bois
  • LMK Energy, premier producteur français de bois torréfié et propriétaire Torspyd
  • Réduire les coûts énergétiques avec les solutions biomasse Uniconfort
  • Près de Turin, L’Oréal utilise chaleur, froid et électricité produits par le bois
  • Tous les articles mentionnant Uniconfort