Feu vert pour une centrale 100% biomasse en Martinique

La sucrerie du Galion, photo Saem PSRM

La sucrerie du Galion, photo Saem PSRM

Informations clés – Cogénération vapeur – Combustibles : granulés de bois, bagasse, pailles, déchets verts, bois déchiqueté – Puissance électrique : 36,5 MWé  – Production électrique : 255 GWh/an – Investissements : 170 M € – Exploitation & maitrise d’ouvrage : Albioma – Mise en service : fin 2017.

Jusqu’à aujourd’hui, la production d’électricité renouvelable en Martinique ne représente que 3% environ de la production électrique de l’île. Une petite moitié de cette production est assurée par l’usine d’incinération des ordures ménagères de Fort de France qui produit près de 30 GWh par an. Deux lignes de combustion des déchets ménagers y assurent ainsi une puissance électrique en base de 4 MW. Cette installation est exploitée par la Martiniquaise de Valorisation pour la Communauté d’agglomération du centre de la Martinique (CACEM). L’UIOM est donc actuellement l’unique source d’énergie renouvelable non intermittente de l’île.

Parallèlement, à côté de la sucrerie du Galion basée à Trinité, une centrale de pointe au fioul équipée d’une turbine de 40 MWé a été mise en service en 2007. Cette centrale est exploitée par la Compagnie de Cogénération du Galion (CCG), filiale de la société Albioma, anciennement Séchilienne-Sidec. En 2011, Albioma, qui portait le projet d’une centrale chabon-bagasse nommé Galion 2, alimentée à 95% en charbon, a signé un contrat de vente d’électricité avec EDF. Mais l’entreprise avait alors été dans l’impossibilité de mettre en œuvre le projet en raison de la non-acceptation par la population et les élus locaux de l’usage du charbon en Martinique. La décision de changement du mix de combustible a été prise en 2013 au profit d’une solution 100% biomasse et ce projet a pu redémarrer avec le soutien fort des élus locaux. A la suite de ces événements, le 5 décembre 2014, Albioma signait avec EDF, un avenant tarifaire à ce contrat de 2011 pour le passage de la solution initiale bagasse-charbon celle du 100% biomasse, et ce après validation par la Commission de Régulation de l’Énergie. D’une puissance de 36,5 MWé, l’installation sera implantée à juste à côté de la sucrerie du Galion, utilisera la bagasse produite par la sucrerie et lui fournira de la vapeur.

Hangar à bagasse, photo Albioma

Hangar à bagasse, photo Albioma

Dans le cadre de ce projet, la bagasse ne sera pas suffisante en quantité (5% seulement des besoins) et Albioma devra mobiliser d’autres biomasses. Localement, l’entreprise a prévu de collecter de la paille de canne à sucre, une partie non-valorisée de la bagasse de distilleries, des taillis sous futaie forestière, la fraction non-fermentescible des déchets verts et des plantes énergétiques cultivées sans conflit d’usages, le tout représentant 5% des approvisionnements au démarrage. À terme, la biomasse locale devra représenter 35 % des approvisionnements de la centrale. Le complément de biomasse, 90% au démarrage et 65% à terme, sera importé sous forme de granulés de bois d’Amérique du Nord et du Brésil. Le démarrage de l’installation est désormais prévu au premier semestre 2017. Le contrat a une durée de 30 ans à compter de la mise en service industrielle.

Approvisionnement Galion 2

Cette centrale 100 % biomasse produira en base 15 % des besoins en électricité de l’île (255 GWh). Ce projet majeur s’inscrit ainsi dans les orientations définies dans le Schéma Régional Climat Air Énergie de la Région Martinique et devient un des piliers de la mise en oeuvre de la loi sur la transition énergétique.

L’investissement, de l’ordre de 170 millions d’euros, sera porté par Albioma Galion, filiale à 80 % d’Albioma et à 20 % de COFEPP, son partenaire historique aux Antilles. Il sera financé par une dette projet à long terme d’environ 120 millions d’euros. Le projet représente une création nette d’environ 40 emplois directs et 240 emplois indirects permanents.

Albioma est un producteur d’électricité indépendant, créé en 1982 par le Groupe Charbonnages de France à l’initiative des pouvoirs publics, dans le contexte économique des chocs pétroliers, pour aider les industriels à réduire la part des hydrocarbures dans leurs approvisionnements.
Depuis 20 ans, le Groupe valorise la bagasse dans des centrales de cogénération. En 1992, le Groupe a ainsi mis en service sa première centrale de cogénération à co-combustion  bagasse-charbon sur le site de Bois-Rouge à la Réunion (62 MW). L’installation est ensuite dupliquée sur le site du Gol à la Réunion (64 MW) en 1995, puis sur le site du Moule à la Guadeloupe (64 MW) en 1998 et à l’Île Maurice sur le site de Belle Vue (70 MW) en 2000.
Par la suite, l
e Groupe va poursuivre son développement dans la biomasse thermique et mettra successivement en service une deuxième tranche sur le site de Bois-Rouge (46 MW) en 2004 à la Réunion, une nouvelle installation à Saint-Aubin (30 MW) en 2005 à l’Île Maurice, une deuxième tranche sur le site du Gol (58 MW) en 2006 à la Réunion puis deux tranches de 45 MW chacune à Savanah en 2007 à l’Île Maurice. 
En complément, Albioma construit et exploite des unités de méthanisation agricole et des parcs photovoltaïques. En mai 2012, le Groupe fait l’acquisition de 60 % du capital de Methaneo, spécialiste des unités de méthanisation collective territoriale et agricole en métropole. Le premier projet, TIPER Méthanisation (2 MWé), est inauguré en avril 2013.
Enfin, début 2014, tout comme à la Martinique sous la pression des citoyens et des politiques, Albioma, annonce qu’elle réalisera pour 80 M€ une centrale bois-bagasse de 13 MWé à Marie-Galante, alimentée à 25 % par de la bagasse locale et à 75 % par de la biomasse locale et par des granulés bois importés d’Amérique du Nord et du Brésil.
 www.albioma.com.

[vimeo https://vimeo.com/109141601 w=540]

20 ans d’expertise de la valorisation énergétique de la bagasse from Albioma on Vimeo.

Informations de contact de Soten
logo Soten
15 boulevard Marcel Paul
Parc de l’Angevinière
Allée Bagatelle
Bâtiment A – 1er Etage
F-44800 Saint Herblain
+33 240 94 06 56
@ www.soten.fr contact@soten.fr
Soten est cité aussi dans ces articles :
  • Galion2, la première centrale 100% bagasse-biomasse mise en service en Outre-mer français
  • Bois & rafle de maïs pour la chaufferie Eco2Wacken de Strasbourg
  • Haffner Energy – Soten met en service la centrale bois Cogelan à Guipavas
  • La centrale biomasse Galion 2 va fournir 15 % de l’électricité de Martinique
  • Signature pour plus de 85% d’électricité renouvelable en Guyane en 2023
  • Le bureau d’études Soten fusionne avec Haffner Energy
  • Kiowatt, un excellent exemple de trigénération à base de bois
  • Chez Recybois, cogénération et granulés Badger Pellets à 100% durables
  • La chaufferie à déchets de bois de la plateforme chimique de Roussillon
  • Centrale de cogénération bois de Felletin, la pionnière abandonnée
  • Tous les articles mentionnant Soten