Un plan régional 2014/2020 sur la méthanisation en Ile-de-France

CAP'TER Méthanisation, photo Méthanéo

CAP’TER Méthanisation, photo Méthanéo

Le Conseil régional d’Île-de-France a adopté le 13 février 2014, un plan de soutien au développement de la méthanisation. Ce plan a été élaboré en concertation avec les acteurs de cette filière, en particulier les agriculteurs puisque 70% des produits qui seront méthanisés proviendront de leur activité. Le plan est doté d’une budget de 6 millions d’euros pour financer un appel à projets pour développer une méthanisation durable.

Une étude réalisée par SOLAGRO a permis de réaliser un diagnostic qui a défini et quantité deux niveaux de gisements :

  •  le gisement physique potentiel qui peut être méthanisé,
  •  le gisement mobilisable qui représente la part du gisement physique potentiel qu’il est possible de mobiliser en fonction de taux de mobilisation (intégrant notamment le taux de participation et le taux de tri).

Concernant le potentiel physique de produits organiques sur la région, il est estimé à 11 millions de tonnes par an environ, Le potentiel de production énergétique associé à ce gisement physique est estimé à un  maximum de 9.000 GWh/an d’énergie primaire.

La stratégie régionale proposée a pour objet de permettre de valoriser les gisements en prenant en compte d’autres enjeux de politiques sectorielles menées par la Région:

  • le maintien de la valeur organique des sols cultivés,
  •  la prévention et la valorisation des déchets,
  •  la préservation de la ressource en eau,
  •  la création d’emplois,
  •  le développement économique

La première étape du plan commence avec la mise à disposition de six millions d’euros pour financer un grand appel à projets qui sera lancé prochainement. Les collectivités locales, les établissements publics, les coopératives, les exploitants agricoles, les associations, et les PME pourront bénéficier des aides de la Région soit par le financement des études en amont, des études de faisabilité et des concertations publiques, soit par la participation aux investissements nécessaires à la mise en place du projet.

Pour Corinne RUFET, vice-présidente chargée de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Energie « Développer la méthanisation c’est utiliser les déchets d’aujourd’hui pour créer l’Energie renouvelable et les emplois de demain ; la méthanisation c’est une application concrète de l’économie circulaire ».

Corinne RUFET avait présenté en avant-première les grandes lignes de ce plan lors d’une matinée sur les biodéchets des gros producteurs organisée par l’ORDIF en novembre 2013. Elle avait indiqué à cette occasion qu’actuellement 35 projets potentiels sont actuellement identifiés et la Région projette 38 à 56 unités d’ici 2025.

Ordif

Contact au service prévention et gestion des déchets Région Ile-de-France  : 01 53 85 56 38 ou courriel 

Source : ORDIF