La chaufferie bois de Vitry-le-François, 30 ans et toujours championne

Article paru dans le Bioénergie International n°29 de janvier-février 2014

La chaufferie bois de Vitry Habitat en décembre 2013, photo Frédéric Douard

La chaufferie bois de Vitry Habitat en décembre 2013, photo Frédéric Douard

Collectifs Vitry-Habitat en bois, photo Vitry-Habitat

Collectifs Vitry-Habitat en bois, photo Vitry-Habitat

Vitry-Habitat est une société d’habitat social de droit privé, créée en 1955 par des entreprises du bassin vitryat dans la Marne, pour apporter une offre de logements aux salariés de la ville. Vitry venait alors d’être détruite à 95% par la guerre. Aujourd’hui, le patrimoine locatif de Vitry-Habitat se monte à 4400 logements. Et avant même de parler de sa célèbre chaufferie à bois, notons que dès 1983, à l’initiative du directeur d’alors, Jean François Bontoux, Vitry-Habitat a été à l’origine du premier programme pavillonnaire d’habitat social en ossature bois en France. Depuis cette date, la société totalise plus de 1000 opérations de construction à ossature bois.

Le réseau de chaleur

En 1985, Vitry-Habitat procède au remplacement de 18 chaufferies collectives à fioul, qui alimentaient 3794 logements, par une chaufferie centrale à bois. Les chaufferies à fioul seront conservées comme sous-stations, dont certaines avec leur chaudière en appoint du réseau (5 MW au total). Pour ce faire, la société met en service 4 km de réseau de chaleur dès le 1 octobre 1985.

Les deux premières chaudières en 1985, photo Vyncke

Les deux premières chaudières en 1985, photo Vyncke

Fabrication des échangeurs des deux premières chaudières en 1984, à Harelbecke, photo Vyncke

Fabrication des échangeurs des deux premières chaudières en 1984, à Harelbecke, photo Vyncke

A ce moment, la chaufferie centrale est équipée de deux chaudières Vyncke de 3,6 et 5,4 MW avec filtration des fumées par multi-cyclone. La chaufferie dessert les 3794 logements de Vitry-Habitat, 5 groupes scolaires, le centre hospitalier et les serres municipales.

En 1985, pour ce projet, ce fut la première fois que Vyncke remplaça ses armoires électrique « 100% à relais » par une armoire électrique équipée d’un automate. Cette chaufferie restera pour Vyncke l’une de ses plus belles références durant de longues années.

La première armoire électrique Vyncke équipée d’un automate fut installée en 1985 à Vitry, photo Vyncke

La toute première armoire de commandes électriques Vyncke équipée d’un automate fut installée en 1985 à Vitry-le-François, photo Vyncke

En 1996, une troisième chaudière Vyncke de 6,6 MW, prévue à l’origine du projet pour les raccordements futurs, porte la puissance bois à 15,6 MW jusqu’à aujourd’hui. On installe alors en même temps un électrofiltre afin de réduire les émissions de poussières des trois chaudières. En secours et appoint, le réseau dispose alors de 3 chaufferies à fioul pour un total de 15 MW et des 5 MW d’appoint en sous-stations conservés au départ.

Pose de la première chaudière en 1985, photo Vyncke

Pose de la première chaudière en 1985, photo Vyncke

Trois réseaux primaires développent alors 15 km, sur lesquels sont raccordés, les quartiers du Désert, Rome Saint-Charles, la Fauvarge, le Hamois, une RPA la salamandre, soit 2744 logements appartenant à Vitry-Habitat et deux bâtiments de l’Office départemental d’HLM (120 logements). La somme des investissements est de 4,8 M€ en 1985 et 2,7 M€ en 1996.

L’approvisionnement en bois

La fourniture de la chaufferie centrale en bois s’est aujourd’hui stabilisée autour des 25 000 tonnes par an, dont 50% d’écorces, 20% de plaquettes forestières et 30% de chutes d’entreprises du bois. L’approvisionnement est réalisé dans un rayon inférieur à 100 km pour 55% du tonnage, le reste provenant de la zone entre 100 et 200 km.

Local des vérins extracteurs et du convoyeur à bande, photo Frédéric Douard

Local des vérins extracteurs et du convoyeur à bande, photo Frédéric Douard

Deux parcs à bois permettent de stocker 65% du combustible d’une saison de chauffe : 15 000 m2 contigus à la chaufferie et 20 000 m2 à 2 km sur la commune de Marolles. Le bois est acheminé chaque jour vers un silo de plain pied où les camions peuvent reculer.

Le silo de plain pied et à échelles racleuses de Vitry Habitat, format XXL, photo Frédéric Douard

Le silo de plain pied et à échelles racleuses de Vitry Habitat, format XXL, photo Frédéric Douard

La production de chaleur

La production moyenne de chaleur bois sur les sept dernières années est de 46 GWh/an, ce qui représente un taux de couverture de 98,52%.

La chaufferie de Vitry-Habitat en décembre 2013, photo Frédéric Douard

La chaufferie de Vitry-Habitat en décembre 2013, photo Frédéric Douard

L’évacuation des cendres sèches se fait au moyen d’une benne étanche, jusque trois fois par semaines en haute saison. Elles représentent en moyenne 450 tonnes par an, soit 1,7% du tonnage brut de combustible, ou 3% de la masse de  combustible anhydre.

La dernière chaudière Vyncke de 6,6 MW installée en décembre 2013, photo Frédéric Douard

La dernière chaudière Vyncke de 6,6 MW installée en décembre 2013, photo Frédéric Douard

Le prix moyen du MW biomasse sur les trois dernières saisons de chauffe est de 53,38 €, la part du combustible bois dans ce coût étant de 37%. Sur les trois dernières saisons de chauffe, le coût du chauffage biomasse a été inférieur de 36,81% au coût de chauffage fioul, et 11,96%  au coût de chauffage gaz naturel.

Ce prix place le MWh bois de Vitry-Habitat parmi les plus bas de France, au même niveau que le MWh géothermal, ce qui positionne la chaufferie de Vitry-le-FRançois à ce niveau comme une éternelle championne et comme un modèle national pour les milliers de porteurs de projets qui s’en inspireront jusqu’à nos jours !

Frédéric Douard, en reportage à Vitry-le-François

>> Lire également : Jean François Bontoux, père de la chaufferie bois de Vitry-Habitat en 1984

Informations de contact de Vyncke
logo Vyncke
Gentsesteenweg 224
B-8530 Harelbeke
+32 56 730 669
+33 970 444 630
@ www.vyncke.com jbe@vyncke.com
Vyncke est cité aussi dans ces articles :
  • La chaufferie biomasse de Canteleu dotée de chaudières polycombustibles
  • Une chaufferie bois aux Ulis pour un prix bas du chauffage urbain
  • À Göteborg, une chaufferie gaz de 110 MW convertie au bois pulvérisé
  • PetroBio convertit les grandes chaudières fioul et gaz à la biomasse
  • DWS-Hybrid Multifuel Vyncke, la grille biomasse la plus souple d’utilisation au monde
  • Première mondiale de captation de CO2 sur chaudière bois pour culture sous serre
  • Les deux chaudières bois de 8 MW qui chauffent le Val Fourré à Mantes-la-Jolie
  • Le bois, désormais énergie principale du réseau de chaleur de Calais
  • La fromagerie de Charchigné bientôt chauffée majoritairement à la biomasse
  • Une nouvelle chaudière à bois Vyncke pour la SNEC à Saint-Pierre-sur-Dives
  • Tous les articles mentionnant Vyncke