Lien de bannissement

Les Résidences Saint-Nicolas de Lozère bientôt toutes chauffées au granulé de bois

Article paru dans le Bioénergie International n°83 de février 2023

Le Langouyrou à Langogne, photo Frédéric Douard

L’Association Résidence Saint-Nicolas a pour mission la prise en charge complète des adultes en situation de handicap mental, ne pouvant plus travailler ou n’ayant jamais travaillé, et de les accompagner jusqu’au terme de leur vie dans un climat serein. Son siège est basé à Langogne dans le département de la Lozère et elle gère une dizaine d’établissements d’accueil dont deux à Langogne-même, les sites du Val d’Allier et du Quai du Langouyrou.

Une nécessité économique

Si les préoccupations environnementales sont bien sûr des critères de choix en matière de chauffage, pour ces établissements assez fortement chauffés, dix mois par an car presque tous à plus de 900 mètres d’altitude, la dimension économique reste incontournable. C’est en ce sens que dès 2012, l’association a choisi de convertir progressivement ses installations de chauffage à énergie fossile au granulé de bois. Elle a commencé par le Val d’Allier en 2012 à Langogne (150 kW), puis Pradelles (300 kW) et Auroux (250 kW) en 2014, le Quai du Langouyrou à Langogne en 2017 (300 kW), l’EHPAD d’Auroux en 2021 (200 kW) et Rosières en 2022 (200 kW). Et en 2023, 400 kW sont posés à Boisset et 200 kW de plus au Val d’Allier.

Le foyer Saint-Nicolas, site du quai du Langouyrou à Langogne, photo Frédéric Douard

Découvrons ici les deux installations en service à Langogne, toutes deux réalisées par les Ets Franck Testud avec des chaudières Hargassner. Elles permettent aujourd’hui de réaliser des économies importantes sur les charges de chauffage, en plus de diminuer l’empreinte environnementale de l’association.

La résidence Saint-Nicolas du Val d’Allier

Mise en service en janvier 2012, une chaudière Hargassner EcoPK de 150 kW permet de chauffer un bâtiment unique de 1 945 m² qui accueille vingt résidents. La chaufferie est équipée de deux ballons de stockage de 1500 litres qui permettent, en saison de chauffe, d’emmagasiner la production de la chaudière bois durant les périodes de moindre demande, pour la restituer en périodes de besoins, ceci évitant le déclenchement du générateur gaz de 250 kW en appoint et secours. Hors saison de chauffe, un troisième ballon de 3000 litres permet de stocker la chaleur collectée par 22 m² de capteurs solaires thermiques pour la production d’eau chaude sanitaire.

La chaufferie granulés du foyer Saint-Nicolas sur le site du Val d’Allier à Langogne, photo Frédéric Douard

La consommation de combustibles s’est montée à 478 MWh durant la saison de chauffe 2019-20. Elle a été couverte à 81 % par le bois, ce qui a représenté un volume de 80 tonnes. Ces granulés sont produits dans la proche région et sont livrés par camion souffleur dans un silo de 75 m³.

Le silo à granulés du foyer Saint-Nicolas, site du quai du Langouyrou à Langogne, photo Frédéric Douard

Du côté du fonctionnement, le personnel du site vide le cendrier une fois par semaine et n’a aucune autre opération à réaliser. Deux entretiens sont assurés chaque année par la société Dalkia qui intervient également en dépannage.

La première chaudière à granulés du Val d’Allier, photo Frédéric Douard

En 2023, 200 kW supplémentaires sont installés dans la même chaufferie pour assurer le chauffage d’un nouveau bâtiment.

La résidence Saint-Nicolas du Quai du Langouyrou

Ce foyer de vie, situé au centre du bourg, accueille 45 résidents en chambre individuelle avec salle de bain. Il est composé de quatre bâtiments tous reliés entre eux par des passerelles fermées. Deux chaudières à granulés Hargassner de 150 kW y ont été mises en service en juin 2017. La chaufferie est équipée d’un ballon de stockage de 5000 litres.

La chaufferie du foyer Saint-Nicolas, site du quai du Langouyrou à Langogne, à flan de coteau, photo Frédéric Douard

La consommation de combustibles s’est montée à 636 MWh durant la saison de chauffe 2019-20 et a été couverte à 90 % par le bois, ce qui a représenté un volume de 130 tonnes. Les granulés sont soufflés dans un silo de 33 m³, la place disponible était exiguë sur ce site ancien. Le mode de fonctionnement est le même que pour la première chaufferie.

Les chaudières du foyer Saint-Nicolas du quai du Langouyrou à Langogne, photo Frédéric Douard

Contacts :

  • Foyer Saint-Nicolas : 04 66 46 61 54 – secretariatdg@associationstnicolas.fr – www.foyerstnicolas.fr
  • Mission Chaleur Renouvelable : Christelle Bout
 – 06 42 28 01 09 – c.bout@sdee48.fr
  • Le chaudiériste : Hargassner France Massif-Central
 – 04 75 36 78 35 – massif.central@hargassner-France.com – www.hargassner-france.com
  • L’installateur : Franck Testud – 04 66 69 19 32 – contact@testud-thermique.com – www.testud48.fr

Frédéric Douard, en reportage à Langogne