Une chaudière à bois économique et écologique pour la commune landaise de Pomarez

Article paru dans le Bioénergie International n°76 de décembre 2021

Les fameuses arènes de Pomarez, photo Frédéric Douard

Pomarez est un petit bourg dynamique de 1600 habitants, situé dans le département des Landes. Réputée pour les courses landaises ayant lieu dans ses arènes, la commune est surnommée la Mecque de la course landaise. Hormis cette référence culturelle qui ne pouvait être passée sous silence, la municipalité a fait le choix en 2016, avec le soutien du Syndicat d’Équipement des Communes des Landes (SYDEC), de mettre en place une chaufferie à bois dans le cadre de la transition énergétique. Rappelons également que dans cette même région, le département des Landes fut une collectivité pionnière du bois-énergie au vingtième siècle pour avoir équipé onze de ses collèges en chaufferies automatiques à bois entre 1986 et 1996, et ce bien avant le lancement des Plans Bois Énergie nationaux qui allaient progressivement vulgariser cette pratique.

L’école et la crèche de Pomarez, photo Frédéric Douard

Le bois naturellement

S’il peut paraître logique qu’une commune de région très boisée se chauffe au bois, la pratique montre que la logique n’est pas automatiquement un critère de choix. A Pomarez, la chaufferie mise en service en novembre 2017 est alimentée en circuit extra court puisque les plaquettes sont produites par un agriculteur de la commune qui produit du bois déchiqueté pour alimenter son séchoir à maïs en chaleur depuis 2009.

La chaufferie bois de Pomarez avec à gauche la halle des sports et à droite l’école, photo Frédéric Douard

Cette chaufferie est venue pour remplacer l’installation de l’école primaire (600 m²), mais aussi pour apporter une solution de chauffage à la halle des sports voisine (1 150 m²) et jusque-là non chauffée. Une nouvelle chaufferie a été créée à l’arrière de ces deux établissements, et de plain-pied afin de simplifier la réalisation du bâtiment et d’en maîtriser le coût. Le remplissage du silo de 64 m³ est assuré depuis des remorques agricoles par un convoyeur à tapis mobile (sauterelle de type agricole). Ce volume garantit une autonomie minimale de 22 jours par grand froid. Le bois est extrait du silo par une vis sans fin, elle-même remplie par un extracteur rotatif à pales souples de quatre mètres de diamètre. Une quarantaine de tonnes de bois est livrée par an en 4 à 5 fois, ce qui permet de couvrir 90 % des besoins.

La chaufferie bois de Pomarez avec en haut à gauche la fenêtre d’alimentation du silo à bois, photo Frédéric Douard

En matière de distribution de chaleur, un petit réseau enterré relie les deux établissements à la chaufferie, l’école étant chauffée par des radiateurs et la halle André-Garbay par des panneaux rayonnants en plafond. La chaufferie de 35 m² est équipée d’une chaudière à bois de 100 kW et d’une chaudière à fioul en appoint pour les pics de besoins. Un ballon de 3000 litres complète l’installation de production pour assurer une réserve de puissance bois, notamment au démarrage du chauffage de la halle qui peut demander instantanément plus de puissance que celle disponible en chaufferie, ceci contribuant à limiter les appels sur la chaudière à fioul.

En termes d’économie, la commune peut compter sur une économie globale d’exploitation de 40 % par rapport à une solution fioul, l’ensemble des charges ramenées sur 20 ans. Le montant total de l’investissement se montait à 262 000 € HT.

La halle André-Garbay à Pomarez avec la chaufferie à gauche, photo Frédéric Douard

Les chaudières à bois Hargassner EcoHK, des concentrés d’innovations

Pour le choix de la chaudière à bois, la municipalité s’est tournée vers une valeur sûre en retenant le premier constructeur de chaudières à bois déchiqueté en nombre de références sur le marché français, l’autrichien Hargassner. La durée de vie de ces chaudières est d’au moins 25 ans. Les références de la marque en sont la preuve puisque toutes les chaudières Hargassner installées en France depuis 1995 sont encore en fonctionnement.

La chaudière bois de la commune de Pomarez, photo Frédéric Douard

Les chaudières EcoHK, disponibles dans des gammes de puissances de 20 à 330 kW, sont des chaudières mixtes et conçues pour fonctionner avec des biocombustibles aussi variés que le bois déchiqueté, le granulé de bois, les copeaux de menuiserie ou encore le miscanthus broyé. Leur allumage, leur décendrage, et le nettoyage de leur échangeur et de leur grille sont automatisés. La recirculation des gaz y évite la formation de mâchefers dans les cendres par simple refroidissement du foyer lors de l’utilisation d’agrocombustibles.

Pour assurer la combustion la plus parfaite possible, dépassant les 95 %, ces modèles de chaudières disposent d’un foyer réfractaire développé avec un logiciel de simulation dynamique des fluides afin de générer une flamme parfaite qui émet naturellement moins de 15 mg/Nm³ de CO à puissance nominale et à 11 % d’O2. Une sonde Lambda avec reconnaissance du combustible a été placée tout en haut de la chambre de combustion pour augmenter sa réactivité et optimiser la mesure du taux d’oxygène. L’amenée de bois bénéficie d’une languette de niveau de bois/braises, qui, associée à un capteur angulaire de grande précision et à la sonde Lambda, permet de réduire les émissions de particules en deçà des 20 mg/Nm³. Le décendrage est constitué de deux grilles de combustion à mouvement rotatif programmable, entièrement indépendantes et qui permettent des décendrages partiels, complets ou un mouvement de la grille pendant la combustion réalisant une répartition optimale du lit de braise et interdisant la formation de plaques de mâchefers.

Le système d’extraction du bois dans le silo de la chaufferie de Pomarez, photo Frédéric Douard

Enfin, ces chaudières affichent une consommation électrique équivalente à celle d’une ampoule de 40 W ! Pour parvenir à cette performance, le constructeur est allé chercher les économies sur tous les points de consommation :

Coupe de la gamme Hargassner ECO HK 70 à 120 kW

  • sur l’extracteur du silo qui minimise la consommation électrique grâce à son profil de tube de guidage de la vis d’extraction et à un renvoi d’angle à pignons coniques dont le rendement atteint 90 %, au lieu du mécanisme courant à roue et vis sans fin dont le rendement ne dépasse pas 50 %,
  • sur l’ extracteur de fumées doté d’un moteur à commutation électronique dont le rendement atteint 90 % au lieu des 20 à 70 % des moteurs asynchrones classiques,
  • sur l’allumeur constitué d’une résistance de 300 W seulement (2 × 300 W à partir de la gamme 130 kW), sans ventilateur, apportant une économie de 88 % par rapport aux allumeurs soufflants,
  • sur la régulation Lambda-Touch’Tronic qui met la chaudière en veille totale dès qu’elle n’est pas sollicitée, ce qui réduit la consommation électrique globale de 40 %.
  • La ballon tampon de 3000 litres de la chaufferie bois de Pomarez, photo Frédéric Douard

    La régulation Lambda-Touch’Tronic gère également toute l’installation de chauffage : la qualité de combustion, la charge du ballon tampon, les systèmes de sécurité et les différentes zones de chauffage.

Contacts :

  • Mairie de Pomarez : 05 58 89 30 28 – www.pomarez.fr
  • SYDEC : Cyril Métois, chargé de mission chaleur renouvelable – 06 07 33 68 15 – cyril.metois@sydec40.fr – www.sydec40.fr
  • Hargassner France Sud-Ouest : sud.ouest@hargassner-france.com
 – 05 61 20 02 10 – www.hargassner-france.com
  • Installation : Perry Poumirau à Pau
05 59 98 30 25 – gestion.perryp@gmail.com – www.perrypoumirau.com
  • Maintenance annuelle : Frédéric ROGER à Hinx – 05 58 98 56 21 – roger.chauffage.plomberie@gmail.com – www.rogerfrederic-landes.fr

Frédéric Douard, en reportage à Pomarez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations de contact de Hargassner

logo Hargassner

Hargassner France
Z.A. Les Persèdes FR-07170 LAVILLEDIEU
+ 33 4 75 36 78 35
@ Contactez la concession de votre région
ou info@hargassner-france.com
Hargassner est cité aussi dans ces articles :
  • Philippe Gondry passe les rênes d’Hargassner France à deux jeunes dirigeants
  • Une chaufferie modulaire Hargassner à granulés au foyer Les Cazalières de Calmont
  • Wallers-en-Fagne entretient les haies de son bocage grâce à sa chaufferie bois
  • La maison de retraite de Bizanet se chauffe au granulé de bois depuis 2012
  • À Wirwignes, on entretient et pérennise le bocage du Boulonnais en se chauffant avec
  • La SPL Bois Energie livre une chaufferie clé en main 100% granulé de bois à Bubry
  • A Varces, encore une chaufferie bois avec financement et gouvernance citoyens
  • Hargassner GmbH recherche un responsable export pour la Belgique et le Luxembourg
  • Avec sa gamme Magno, Hargassner s’implante solidement sur le marché des chaudières collectives et industrielles à bois
  • Hargassner équipe la chaufferie bois du Lycée de Villefranche-de-Lauragais
  • Tous les articles mentionnant Hargassner