Endesa va distribuer le biométhane de la STEP de Valenton dans ses stations BioGNV

La station GNV de Wissous distribuera du bioGNV dès 2023, photo Endesa

La station d’épuration du SIAAP à Valenton dans le Val-de-Marne produit du biométhane à partir de la digestion des boues d’épuration des eaux usées.  En 2023, une partie de ce gaz sera disponible sur les stations dans trois stations à GNV (Gaz Naturel Véhicule) exploitées par Endesa et financées par Sigeif Mobilités, société d’économie mixte locale créée par le Sigeif, la Caisse des Dépôts et la Région-Île-de-France.

Le SIAAP, principal syndicat d’assainissement des eaux de la région parisienne, valorise ainsi le biogaz issu du traitement des eaux usées en le transformant en un biocarburant renouvelable et facilement stockable. La part non autoconsommée de la production de ce biogaz est actuellement injectée dans le réseau de gaz naturel exploité par GRDF.

La STEP Seine Amont du Siaap à Valenton, photo Siaap

Dès 2023, le contrat de rachat de ce biométhane remporté par Endesa permettra de distribuer ce biocarburant dans ses stations GNV situées en Ile-de-France. Cela concerne 40 GWh/an de biométhane à partir de 2023 et jusqu’à 220 GWh/an à partir de 2030. A terme, grâce à ce partenariat, ce sont près de 15 000 tonnes de BioGNV qui seront mises à disposition par an vers l’équivalent de 1000 véhicules poids lourds. Cette quantité sera générée par le traitement des eaux usées de 2,6 millions d’habitants !

Fiable et écologique, le BioGNV permet une réduction de plus de 80% des émissions de CO2 par rapport aux carburants traditionnels fossiles. C’est un carburant d’avenir, propre et respectueux de la nature, qui répond aux enjeux de la transition énergétique.

Avitaillement de camions à la station GNV de Bonneuil-sur-Marne, photo Endesa

Aujourd’hui, trois stations (Bio)GNV d’Endesa-Sigeif Mobilités situées en Ile-de-France accueillent 24 heures sur 24 tous types de véhicules, y compris les plus gros poids lourds et les autocars :

  1. La station de Bonneuil-sur-Marne (94) est située dans le port de Bonneuil-sur-Marne à 3 km de la station d’épuration de Valenton où le gaz est injecté dans le réseau de gaz. Elle dispose de quatre pistes de distribution et de sept distributeurs de carburant pour assurer un avitaillement simultané de véhicules quel que soit leur côté de remplissage.
  2. La station de Wissous (91) est localisée au coeur de la zone d’activité du Haut de Wissous II à forte dominante logistique et à proximité des autoroutes A6 et A10, principaux points d’entrée du sud de la capitale. La station offre les meilleures performances pour le confort des utilisateurs : quatre pistes équipées de sept pistolets pour un remplissage des véhicules quel que soit leur côté d’avitaillement et optimisation des temps de remplissage.
  3. La station de Saint-Denis est située avenue Lénine. Opérationnelle à partir de juin 2021, c’est l’une des premières stations publiques urbaines pensée pour offrir une solution d’avitaillement performante aux entreprises locales, au sein de la zone à faible émission métropolitaine. Elle disposera de deux pistes d’avitaillement et sera équipée de quatre distributeurs. Dans le but de promouvoir dès aujourd’hui le gaz renouvelable, la station de Saint Denis aura la particularité de fournir un pourcentage minimum de BioGNV à chaque remplissage.

Endesa exploite actuellement huit stations GNV publiques et trois privées en France, renforçant ainsi sa présence et son maillage GNV à l’échelle nationale. L’objectif d’Endesa est d’arriver à 40 stations (Bio)GNV en 2024 en France.

Frédéric Douard

Lire également :

1 réponse
  1. Guasp pascal dit :

    Bel article qui montre la volonté de valoriser le biomethane de la step de Valenton…j apprécie particulièrement la vue de cette station ou l’on reconnaît les 3 gazometres Sattler montés par mes équipes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *